Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Forum polyamour & média

Médias
#
Profil

LittleJohn

le mardi 06 juillet 2010 à 14h48

Suite à la publication de plusieurs articles dans de grands média "dominants" sur le polyamour, d'une discussion (toute fraiche) sur le chan et de différentes autres conversations à ce sujet (dans de nombreux fils) dont certaines très virulentes, je propose d'ouvrir un fil - que j'espère dépassionné - pour parler de nos relations aux médias.

- comment améliorer la visibilité (de manière positive) du polyamour dans les média ? est-ce souhaitable ? la visibilité amène-t-elle une meilleure acceptation ?

- les événements poly sont ils des rencontres publiques / privées / semi-privées ? Les journalistes peuvent-ils donc y venir librement ? L'organisateur (ou les organisateurs) d'un événement peut-il interdire la venue d'un journaliste (ou l'éconduire sur place) ?

- quid de la représentativité du témoignage public sur le polyamour ?
- La récurrence de certains témoignages ne limite-t-il pas la représentation de la variété du polyamour ?

#
Profil

LittleJohn

le mardi 06 juillet 2010 à 14h49

Ci dessous, mes propres réflexions sur le sujet :

Le caractère socialement ulta-minoritaire du polyamour (ainsi que, soyons honnête, parfois une certaine méfiance vis à vis des média) incite peu au témoignage public et on comprend que ceux qui ont déjà témoignés soient plus facilement sollicités ou qu'ils témoignent spontanément plus facilement. Je pense pour ma part qu'il seraient intéressant de varier les témoignages (anonymes ou pas).

- l'accueil des journalistes sur le site : les journalistes sont souvent accueillis plutôt froidement ici. Outre que c'est assez contre-productif si l'on souhaite avoir des papier positifs :D , je pense que réserver un bonne accueil à quelqu'un qui fait la démarche de venir chercher l'info là où serait une bonne idée :)

#
Profil

LuLutine

le mardi 06 juillet 2010 à 16h35

LittleJohn
Je pense pour ma part qu'il seraient intéressant de varier les témoignages (anonymes ou pas).

J'ai plusieurs fois accepté de témoigner anonymement.
Cependant bon nombre de journalistes veulent pouvoir filmer les gens ou les prendre en photo....pour moi, ce n'est pas possible dans l'état actuel des choses.

#
Profil

Boucledoux

le mardi 06 juillet 2010 à 16h40

LuLutine
J'ai plusieurs fois accepté de témoigner anonymement.
Cependant bon nombre de journalistes veulent pouvoir filmer les gens ou les prendre en photo....pour moi, ce n'est pas possible dans l'état actuel des choses.

C'est à mon avis un des problèmes qui rend difficile la multiplication des témoignages. J'ai pas mal discuté avec une documentariste qui préparait un film sur le polyamour (je ne sais pas ou elle en est d'ailleurs). Elle était intéressé par mon témoignage mais voulait pouvoir filmer ensemble ou croiser des interview de polyamoureux ... à plusieurs - assez logique quand on y pense. Pour différentes raison que je vous laisse imaginer mais qui sont tout à fait légitime et compréhensible, c'était assez difficile pour les compagnes que je fréquentais à ce moment de témoigner face caméra... ça ne s'est donc pas fait...

#
Profil

LittleJohn

le mardi 06 juillet 2010 à 16h50

J'avais en effet oublié la télé et la difficulté de l'anonymat dans le cas de la télé.

Et aussi cette propension, surtout pour les sujets télé, à vouloir filmer des cas type (bizarrement, souvent un trio-vivant-sous-le-même-toit (et-qui-aurait-des-enfants-si-possible)) :D

Je pense qu'il nous revient aussi d'essayer d'amener les journalistes à sortir des stéréotypes qu'ils ont en tête, mais je conviens de la difficulté de la tache...

#

(compte clôturé)

le mardi 06 juillet 2010 à 18h52

LittleJohn
- comment améliorer la visibilité (de manière positive) du polyamour dans les média ?

en sortant notre propre journal, avec nos propres interviews, et nos mots, pas tronqués, pas interprétés, pas jugés.

.

est-ce souhaitable ?

moi je m'en fous.
mais au vu des nombreux fils qui en parlent ici, je constate que c'est une réelle préoccupation pour beaucoup d'entre vous. j'ai du mal à comprendre pourquoi, puisque, quand j'étais fidèle, je n'éprouvais pas non plus le besoin de le crier sur tous les toits. j'observe, avec un peu d'étonnement, vos réactions.

.

la visibilité amène-t-elle une meilleure acceptation ?

je n'ai jamais cherché à être acceptée. et j'ai l'intuition que cette recherche est à la fois une perte de temps et une illusion. on ne peut pas être accepté de façon générale, il y aura toujours un groupe social pour l'ouvrir et juger, et dire que les (poly, pédés, ados, vieux, gens mariés, pacsés, concubins, amants, infidèles, fidèles, grands, petits, moches ou beaux) sont des inadaptés sociaux qu'on devrait parquer dans des camps, si possible à grand renfort de "thérapie" par électrochocs.

si vous cherchez à humaniser la société dans laquelle on vit, prenez un ticket... attendez, qu'est-ce qu'il y a de marqué sur le dérouleur... "dérouleur de tickets pour faire la queue au guichet des projets irréalistes des grands rêveurs de ce monde". ouai, c'est le bon, prenez un ticket!

*tend le dérouleur*

- les événements poly sont ils des rencontres publiques / privées / semi-privées ? Les journalistes peuvent-ils donc y venir librement ?

excuse-moi.
c'est déjà arrivé qu'un journaliste se pointe? O_O
et vous l'avez laissé faire?

il a de la chance que j'étais pas là.
je ne dis que ça.

.

- L'organisateur (ou les organisateurs) d'un événement peut-il interdire la venue d'un journaliste (ou l'éconduire sur place) ?

quand j'organise une rencontre, je poursuis un but précis. ce but est de rassembler des gens qui ont des affinités, et des choses à s'apporter. le journalisme concernant le polyamour actuellement n'apporte rien, à part plus de jugements, plus de voyeurisme, plus d'excès. il n'a pas sa place dans une rencontre destinée à rassembler des poly entre eux.

et si jamais je fais une rencontre un jour, le journaliste qui se pointe a intérêt à ne jamais avouer qu'il en est. je crains de perdre tout sens de la politesse et du respect que je dois à autrui.

.

- quid de la représentativité du témoignage public sur le polyamour ?

j'en ai rien à foutre.

.

- La récurrence de certains témoignages ne limite-t-il pas la représentation de la variété du polyamour ?

mais j'en ai rien à battre non plus.
toute personne réellement intéressée par la démarche poly se rend compte TRES vite, et sans l'aide de personne, que sa propre situation est unique et non comparable avec celle des autres.

et je n'ai rien à dire à ceux qui ne sont pas réellement intéressés par la question. ça ne leur apportera rien, et ça ne m'apportera pas plus.

#
Profil

LuLutine

le mardi 06 juillet 2010 à 18h59

Oui subimago, il y a eu des journalistes dans plusieurs rencontres, et la plupart d'entre eux se sont plutôt bien comportés. La politique initiale du site était de les accepter. Bien entendu ça n'interdit à personne d'organiser une rencontre en précisant d'entrée de jeu qu'il/elle ne veut pas de journalistes...

Pour ma part je pense que le but n'est pas de se faire "accepter" de tous (ça ne sera jamais le cas comme tu le soulignes) mais qu'augmenter notre visibilité peut permettre à des gens qui vivent la même chose de déculpabiliser et de se sentir mieux.
Tu n'as peut-être besoin de personne, mais moi si je n'avais pas trouvé le site, je ne sais pas où j'en serais aujourd'hui...

Et comme tout le monde n'a pas forcément le réflexe (ou les moyens quels qu'ils soient) d'aller spontanément poser la question à google, je trouve que c'est pas mal d'avoir un peu de visibilité dans la presse.

#

(compte clôturé)

le mardi 06 juillet 2010 à 19h04

LuLutine
La politique initiale du site était de les accepter.

je suis donc désolée d'annoncer au site que je ne me conformerai pas à sa politique. si un jour je décide de rencontrer qui que ce soit ici, je ne rencontrerai que des pseudos qui participent aux discussions, et dont je sais qu'ils sont poly. si j'organise une rencontre un jour, ça sera clairement spécifié.

Message modifié par son auteur il y a 10 ans.

#
Profil

LuLutine

le mardi 06 juillet 2010 à 19h15

Tu n'as pas à être désolée, c'est ton droit.
Sauf que les rencontres sont à la base publiques, donc rien n'interdit (dans l'absolu) à un journaliste de venir.

subimago
je ne rencontrerai que des pseudos qui participent aux discussions

Pour ton information, il y a déjà des non-journalistes (poly ou non) qui n'ont pas de pseudo sur le forum, qui sont venus à des rencontres. Et leur témoignage fut intéressant. Je te trouve donc un chouia restrictive là...mais après tout, rien ne t'oblige à leur parler en effet !

#

(compte clôturé)

le mardi 06 juillet 2010 à 19h25

LuLutine
Sauf que les rencontres sont à la base publiques, donc rien n'interdit (dans l'absolu) à un journaliste de venir.

bon ben voilà. je ne ferai donc jamais de rencontre publique.
je suis contente du coup de n'être pas allée à la dernière.

c'est typiquement le genre de mauvaises surprises que je déteste.

Message modifié par son auteur il y a 10 ans.

#
Profil

LittleJohn

le mardi 06 juillet 2010 à 19h29

subimago
moi je m'en fous.

C'est un point de vue sur la question qui a autant de valeur qu'un autre et personnellement, je ne suis pas sûr d'avoir un avis sur toutes les questions que je pose :D

#

(compte clôturé)

le mardi 06 juillet 2010 à 19h32

LuLutine
Pour ton information, il y a déjà des non-journalistes (poly ou non) qui n'ont pas de pseudo sur le forum, qui sont venus à des rencontres.

l'intérêt de ces rencontres pour moi est justement de pouvoir mettre un visage sur des pseudos, et de parler pour une fois sans passer par un média. plus librement. plus spontannément.

je n'éprouve pas le besoin de rencontrer des gens qui n'ont jamais éprouvé le besoin de discuter avec moi dès ici. je vois pas l'intérêt. j'y verrais même une forme de voyeurisme qui se perpétue dans la vraie vie.

si on veut rester passif, ben qu'on le reste jusqu'au bout.
je suis pas un chouya restrictive. je le suis complètement. j'en suis consciente. j'ai mes raisons.

les discussion ici sont encore plus libres d'accès qu'une rencontre poly dans la vie réelle. plus facile, plus à portée de main. pourquoi privilégier le face à face?

s'impliquer dans une rencontre réelle renferme plus de risques qu'une discussion sur un forum. alors si quelqu'un veut me voir un jour, il sera informé de la marche à suivre. comme ça y'aura pas de surprise.

#

(compte clôturé)

le mardi 06 juillet 2010 à 19h34

LittleJohn
C'est un point de vue sur la question qui a autant de valeur qu'un autre et personnellement, je ne suis pas sûr d'avoir un avis sur toutes les questions que je pose :D

pourtant ce serait bien que tu te penches sur la question (fais le tour de toi-même, et réfléchis à ce qui te semble le mieux) puisque ton avis a autant d'importance que celui des autres. d'autant plus que tu es celui qui les pose, ces questions... :-/

Message modifié par son auteur il y a 10 ans.

#
Profil

LuLutine

le mardi 06 juillet 2010 à 21h08

subimago
j'y verrais même une forme de voyeurisme

Ca n'a rien à voir avec du voyeurisme.
J'ai un ami (mono mais d'esprit ouvert) qui est venu à l'une des soirées poly.
Il travaille beaucoup et n'a pas forcément le temps de venir parler sur un forum, quand il a du temps il fait d'autres choses (chacun son truc !). Ce que je comprends parfaitement pour ma part.
Par contre quand après presque un an il a réussi à se libérer pour une soirée poly, il est venu et les échanges ont été enrichissants.

Pour ma part je trouve dommage pour toi que tu te prives de parler à des gens dans la "vraie vie" parce qu'ils ne seront pas venus sur le forum, mais comme je le disais c'est ton droit.

Encore heureux qu'on n'interdise pas l'entrée à des non-inscrits sur le forum ! :)

#

(compte clôturé)

le mercredi 07 juillet 2010 à 01h51

LuLutine
je trouve dommage pour toi que tu te prives de parler à des gens dans la "vraie vie" parce qu'ils ne seront pas venus sur le forum,

je ne me prive de rien du tout.
quand je veux rencontrer des gens dans la rue, je rencontre des gens dans la rue. entre une personne qui lit sans intervenir sur ce forum, et un quidam lambda, je préfère le quidam.

ce jeu du cul entre deux chaises (je lis mais je n'interviens pas) est symptômatique pour moi d'une forme de lâcheté relationnelle que je supporte mal. faut être courageux, relationnellement parlant, pour discuter avec moi. ils veulent pas se mouiller, ben moi je veux pas les voir.

du temps gagné pour les deux.

#
Profil

bohwaz

le mercredi 07 juillet 2010 à 02h10

Sur le fond : on ne peux interdire l'entrée d'un lieu public à un journaliste (si vous faites des rencontres chez vous, c'est autre chose). Donc à partir de là la politique conseillée est simplement (je commence à me répéter à force) : les journalistes sont les bienvenus, comme toute personne intéressée par le sujet, poly ou pas, mais pas de photo / film / enregistrement audio / transcription de conversation sans l'accord préalable explicite de la personne. Bref ce que des gens civilisés feraient normalement.

Pour le moment nous n'avons aucun eu aucun problème avec cette règle (qui est du simple bon sens, je le rappelle). Les gens qui n'aiment pas les journalistes ne vont pas leur parler, ceux qui veulent témoigner vont les voir et tout se passe bien.

Les événements sur le site polyamour.info peuvent être privés (sélection des invités par l'organisateur/trice, l'adresse n'est divulguée qu'aux invités), ou publics (tout le monde peut voir l'adresse et s'inscrire). Pour les privés, c'est l'organisateur qui décide. Maintenant pour les événements publics se déroulant dans des lieux publics, vous ne pouvez pas refuser un journaliste s'il se pointe.

Vous pouvez lui indiquer que vous voulez pas qu'il vienne par mail avant l'événement mais je trouve cette démarche relativement inutile et ne la conseille absolument pas.

Voilà pour le fond sur les événements.

#

(compte clôturé)

le mercredi 07 juillet 2010 à 03h51

et cette présence quasi systématique (si j'ai bien compris) de journalistes ne vous interpelle pas? vous trouvez ça normal?

vous n'avez pas l'impression d'être des animaux en cage, des bêtes de foire, et de faire les choux gras à un journalisme fait de sensationnalisme?

vous n'avez pas l'impression qu'en jouant ce jeu là (vous savez pourtant pertinemment que ces interviews tronquées font plus de mal que de bien) vous desservez l'image du poly?

c'est dingue ça... y'a personne qui a fait un peu de com par ici?

.

pour le reste j'ai déjà répondu.
pas de rencontre publique en ce qui me concerne. et il serait bon, je pense, à chaque fois qu'une rencontre est prévue, d'avertir les lecteurs que des journalistes sont régulièrement présents. j'ai failli venir, et je n'aurais pas apprécié. vraiment pas.

Message modifié par son auteur il y a 10 ans.

#
Profil

ericalaplage

le mercredi 07 juillet 2010 à 05h53

subimago
et cette présence quasi systématique (si j'ai bien compris) de journalistes ne vous interpelle pas ? vous trouvez ça normal ?

c'est l'jeu ma pov' lucette!

subimago
vous n'avez pas l'impression d'être des animaux en cage, des bêtes de foire, et de faire les choux gras à un journalisme fait de sensationnalisme ?

Bêh Bêh, je suis un canard à 5 pattes, si on m'en casse 3, il m'en reste 2...

subimago
vous n'avez pas l'impression qu'en jouant ce jeu là (vous savez pourtant pertinemment que ces interviews tronquées font plus de mal que de bien) vous desservez l'image du poly ?

C'est un article de presse qui m'a fait découvrir le poly, m'a amené par la suite à fréquenter le site et devenir poly moi-même.

subimago
c'est dingue ça... y'a personne qui a fait un peu de com par ici ?


Si, et bien que ça ne m'ai que peu intéressé, je vois mal comment un rejet global des médias serait un bon coup de com pour le poly.

#
Profil

Siestacorta

le mercredi 07 juillet 2010 à 10h20

subimago
et cette présence quasi systématique (si j'ai bien compris) de journalistes ne vous interpelle pas ? vous trouvez ça normal ?

Quelque fois je trouve ça bien que les médias parlent de polyamour, ça propose une possibilité à une partie du public, ça transmet occasionnellement un antidote au préjugé... au pire ça passe pour un marronnier du gros bois "les français et le sexe".
Ca ne m'interpelle pas particulièrement que les journalistes viennent voir ce qui se passent, parce que n'importe quel sujet spécialisé... est un sujet média, une occasion de vendre un peu de papier.
Oui, dans polyamour, il y a le soufre de la différence morale et du sexe, ça prête le flanc à des motivations journalistiques moins brillantes que d'autres. Mais finalement, comme on insiste assez sur les conditions dans lesquelles on est prêt à témoigner, on aboutit pas beaucoup dans le trash.

subimago
vous n'avez pas l'impression qu'en jouant ce jeu là (vous savez pourtant pertinemment que ces interviews tronquées font plus de mal que de bien) vous desservez l'image du poly ?

Non...
D'abord parce que la notion d'information incomplète change de portée selon le sujet abordé.
Une information incomplète sur les méfaits d'une politique punitive de la délinquance dans un état de droit est plus problématique qu'une information incomplète sur les comportements amoureux dans un même état de droit.
Et l'expérience montre que ce qui est publié est généralement positif. Ca amène des gens et du débat. C'est jamais parfait, mais l'esprit du message passe.

subimago

il serait bon, je pense, à chaque fois qu'une rencontre est prévue, d'avertir les lecteurs que des journalistes sont régulièrement présents. j'ai failli venir, et je n'aurais pas apprécié. vraiment pas.

Il y a eu plusieurs fois des journalistes. Mais ce n'est pas régulier.
On peut indiquer la présence du journaliste si il s'est annoncé... S'il ne l'a pas fait, il se fera jeter. Mais c'est vrai que ça peut s'ajouter dans le résumé de l'évènement.

Le protocole "de fait'", c'est qu'ils annoncent qu'ils viennent dans le fil concerné, pour quel média ils bossent, leur angle.
On leur dit clairement que s'ils viennent c'est pour prendre contact avec des individus, pas rencontrer le groupe. Les interviews peuvent se faire en marge de la rencontre, à sa périphérie, la rencontre ne tournera pas autour de l'activité du journaliste (pas de "déplacez-vous tous pour que je mette le projo" " vous pouvez répéter ce que vous venez de dire à vos amis ?" "ayez l'air plu gaie, mademoiselle").
Les propos ne doivent pas être saisis à la volée, mais échangés avec des poly volontaires pour être questionnés.

Les journalistes ne sont pas une sale race dont le seul but dans la vie est de dire le contraire de ce que tu leur a dis.
Et puis même si je n'aime pas qu'on déforme ce que je dis, je considère pas ce qui sort de ma bouche comme les tables de la loi, ou toute autre prose exceptionnelle au point que sa reprise mériterait d'être sanctionnée par mon propre bureau de vérification...
Tant qu'on me fait pas dire le contraire de ce que j'ai exprimé, ou des trucs sans rapports, je m'en fous si c'est un peu déformé, adapté, reformulé.
Il y a un respect tacite. S'il s'avère qu'il n'est pas mutuel, qu'on a abusé de cette confiance pour me faire dire des trucs que je ne pense pas, c'est après coup que je m'énerve, pas avant.
Mais je vais pas mordre pour une virgule, un synonyme ou une reformulation. En en faisant une question de principe, on pourrait créer plus de problèmes qu'on en résout en pratique.

Message modifié par son auteur il y a 10 ans.

#
Profil

LuLutine

le mercredi 07 juillet 2010 à 11h48

subimago
entre une personne qui lit sans intervenir sur ce forum, et un quidam lambda, je préfère le quidam.

Peut-être, mais quelqu'un peut être inscrit sur le forum (enregistré) et donc avoir un pseudo comme tu le disais dans ton autre message, et n'avoir rien posté ou presque (tout le monde n'est pas no-life comme nous n'est-ce pas ;) ). Ce qui ne signifie pas qu'il n'aura pas lu tes messages...

Inversement, le quidam dont tu parles peut ne pas avoir de pseudo et ne pas être venu sur le forum.

Au final, le quidam quel qu'il soit ne te dira pas forcément s'il est venu "comme ça" (il était l'invité de passage d'un poly, par exemple) ou bien s'il a lu tout le forum pour connaître toute ta vie (niark niark niark comme il est machiavélique...).

Donc ton filtre fonctionne à condition que les gens disent clairement s'ils ont lu le forum et si oui, citent leur pseudo. Moi dans les premières rencontres, je n'avais pas envie de donner mon pseudo et je donnais mon prénom. Je ne faisais pas le lien entre les deux. (D'ailleurs IRL, j'apprécie que les gens qui me reconnaissent utilisent mon prénom et pas mon pseudo.)
J'en déduis que tu aurais sans doute évité de me parler, à tort puisque j'étais une contributrice...

Siestacorta
Les journalistes ne sont pas une sale race dont le seul but dans la vie est de dire le contraire de ce que tu leur a dis.

Mince alors....
Moi pour que le message passe bien, je comptais leur dire que j'étais monogame ultraconservatrice, super jalouse, et que comme Maïa je brisais les rotules à mon amoureux unique pour être sûre qu'il ne s'échappe pas...

Bon bah tu fais bien de prévenir, Siesta ! ;)

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion