Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Ce soir (ou jamais !) : l'adultère

Médias
#
Profil

wotan

le mardi 13 octobre 2009 à 10h10

Hello,
je suis tombé par hasard sur l'émission de télévision "Ce soir (ou jamais !)" animé par Frédéric Taddeï sur l'adultère.
J'apprécie en générale cet émission mais alors là c'était franchement du n'importe quoi. Parler pour parler, pas de sens, pas de continuité dans les idées, les vieux clichés habituels. Hormis une certaine Maryse Vaillant (psychologue) qui a élevé le débat le temps de 30 secondes puis plus rien. Pas très encourageant...

#

(compte clôturé)

le mardi 13 octobre 2009 à 10h21

T'as pas un lien, qu'on puisse mirer la chose?

#
Profil

lutevain

le mardi 13 octobre 2009 à 10h22

… Faut-il attendre quelque chose de la télé?

Se rappeler :

Patrick Le Lay, PDG de TF1, interrogé parmi d’autres patrons dans un livre Les dirigeants face au changement (Editions du Huitième jour) affirme [1] :
" Il y a beaucoup de façons de parler de la télévision. Mais dans une perspective ”business”, soyons réaliste : à la base, le métier de TF1, c’est d’aider Coca-Cola, par exemple, à vendre son produit (...).
Or pour qu’un message publicitaire soit perçu, il faut que le cerveau du téléspectateur soit disponible. Nos émissions ont pour vocation de le rendre disponible : c’est-à-dire de le divertir, de le détendre pour le préparer entre deux messages. Ce que nous vendons à Coca-Cola, c’est du temps de cerveau humain disponible (...).
Rien n’est plus difficile que d’obtenir cette disponibilité. C’est là que se trouve le changement permanent. Il faut chercher en permanence les programmes qui marchent, suivre les modes, surfer sur les tendances, dans un contexte où l’information s’accélère, se multiplie et se banalise. "

TOUT EST DIT!!!

#
Profil

dalloway

le mardi 13 octobre 2009 à 10h32

lutevain
… Faut-il attendre quelque chose de la télé? Se rappeler : Patrick Le Lay, PDG de TF1, interrogé parmi d’autres patrons dans un livre Les dirigeants face au changement (Editions du Huitième jour) affirme [1] :
" Il y a beaucoup de façons de parler de la télévision. Mais dans une perspective ”business”, soyons réaliste : à la base, le métier de TF1, c’est d’aider Coca-Cola, par exemple, à vendre son produit (...).
Or pour qu’un message publicitaire soit perçu, il faut que le cerveau du téléspectateur soit disponible. Nos émissions ont pour vocation de le rendre disponible : c’est-à-dire de le divertir, de le détendre pour le préparer entre deux messages. Ce que nous vendons à Coca-Cola, c’est du temps de cerveau humain disponible (...).
Rien n’est plus difficile que d’obtenir cette disponibilité. C’est là que se trouve le changement permanent. Il faut chercher en permanence les programmes qui marchent, suivre les modes, surfer sur les tendances, dans un contexte où l’information s’accélère, se multiplie et se banalise. " TOUT EST DIT!!!

Wow !
Pfiouh...

#

(compte clôturé)

le mardi 13 octobre 2009 à 10h39

Oh voui, la TV c'est de la merde, c'est nul, à chier, produit de consommation qui formate les cerveaux, poubelle, hop.

Et sinon, le lien m'intéresserait, pour me faire une opinion à moi.

#
Profil

Siestacorta

le mardi 13 octobre 2009 à 10h58

Mangez des DVD et de la VOD.

Mais "ce soir ou jamais", il y a de temps en temps quelques bon morceaux. Quoi que, l'adultère, comme sujet... Pouvaient difficilement faire autre chose que du Delarue...

#

(compte clôturé)

le mardi 13 octobre 2009 à 11h09

Il y a des tas d'autres bons morceaux, il suffit de choisir et de trier. :-D

#
Profil

wotan

le mardi 13 octobre 2009 à 11h16

Oui là ce n'était pas TFN (TF1) mais France 3. Je pouvais m'attendre à autre chose surtout que cette émission est assez bonne en général.
ce-soir-ou-jamais.france3.fr/?page=emission&id_rub...

#

(compte clôturé)

le mardi 13 octobre 2009 à 11h16

Merci!

#
Profil

polyrateau

le mardi 13 octobre 2009 à 12h57

..

Message modifié par son auteur il y a 6 ans.

#
Profil

tentacara

le mardi 13 octobre 2009 à 21h26

J'ai été ahurie aussi des platitudes entendues lors de cette émission. D'autant qu'en l'occurrence, il n'y a pas d'annonceurs à satisfaire (eh oui, service public après 20h). Donc même pas l'excuse de la pression commerciale.
Je trouve assez merveilleux de voir à quel point aucun d'entre eux n'a envisagé de remettre en cause le fondement même de ce débat (l'accroche étant l'info selon laquelle les sms sont entrés par jurisprudence dans les preuves admissibles dans les procédures de divorce). Il ne semblait choquer personne que l'on viole allègrement l'intimité de son conjoint. A quand le "Crime-pensée" d'Orwell?

#
Profil

lutevain

le mardi 13 octobre 2009 à 22h48

tentacara
A quand le "Crime-pensée" d'Orwell?

Il est déjà dans les faits avec les projets de fichage des gamins en maternelle…

#
Profil

thatLo

le mardi 13 octobre 2009 à 23h33

Clementine
Oh voui, la TV c'est de la merde, c'est nul, à chier, produit de consommation qui formate les cerveaux, poubelle, hop.

definitivement. Quasi 100 % ont une télé (pas moi...), ils ne vont jamais passé qqchose des gens qui debatent inteligement sur qqchose que quasi 100 % des gens trouve anormal (l'adultère), sinon les gens risqueraient de commencer a reflechir a ça. Remettre en cause le couple fidel et uni contre vents et marées, l'image d'un des pilliers de nos sociètés !!! Jamais !!! Apporter un semblant de reflexion dans un si grand nombre de foyer !!! trop dangereux.

#

(compte clôturé)

le mercredi 14 octobre 2009 à 08h57

Oh misère... mais je plaisantais :-/ :-/ :-/ ... Franchement, je trouve que c'est un discours à la mode de conchier ce "media" majeur qu'est la TV (et je rigole devant l'idée du spectre brandi du totalitarisme - une société a les lois, la jurisprudence ... et même la TV qu'elle mérite)...

Je préfère filtrer, prendre ce qu'il y a de bon, hein, ça ne dépend que de moi. On n'a pas à exiger de quelque chose ou de quelqu'un de nous convenir, après tout. Depuis quand on aurait perdu notre libre-arbitre? Ca se trouve pas dans les cornets-surprise, que je sache... et c'est ce que des choses qui nous interpellent nous permettent de développer, qu'elles nous plaisent ou nous fassent suer.

Pour l'émission, voilà ce que j'ai à en dire:

Je relève que suivant les cultures, l'adultère prend un sens différent: selon l'américaine, pour la femme, l'adultère n'est pas le fait d'avoir du sexe, mais du mensonge.

Autrement...on entre dans un saupoudrage d'idées (que faire d'autre en 45' et avec 4 invités?!) qui me semble loin d'être aussi superficiel que ce qui s'est déjà dit... et propre à faire rebondir la conscience: l'adultère, c'est quoi? Altérer la relation? Aller plus loin? Un autre nom, comme "aventure devant la vie-qui-fait-peur"? Un moyen de se mettre une barrière devant une liberté, somme toute assez vertigineuse puisqu'il suffit de la prendre?

Mais aussi, de l'espace, de l'enthousiasme, de l'énergie, de l'investissement dans une relation... qui ne sont pas pris en compte, car il y a nette focalisation sur l'acte. Motion à fantasme, comme dit Lindon? Ouais, je prends! On n'est pas à l'abri, jamais, des opportunités de vivre sa vie.

Comme concept que le mariage inclut, j'aime bien l'allusion à la sexualité animale, aux archétypes qui font vibrer… La transgression, le secret, la personne moins politiquement correcte, au contraire du conjoint qu’on présente lors du mariage, cette institution, cette carte de visite sociale, qui proclame une alliance aux yeux de tous.

J’aime bien aussi ce que recouvre la notion d’adultère pour Vaillant : aller vers son trouble… selon Bruckner: convulser quelque chose qui est en train de s’avachir… une pulsion de vie qui se manifeste malgré un carcan - le mariage ou l’hétérosexualité ou un autre truc à outrepasser : la transgression n’existerait pas s’il n’y avait pas d’interdit !

Ca m'a donné plutôt l'impression qu’ils marchaient tous sur des œufs, en fait, et qu'un autre message tentait de passer.

Un monde rêvé, où on ne va pas voir ailleurs, comme dit Lindon, ça peut aussi vouloir dire ceci: un monde où tout est si libre qu’il n’y a pas d’adultère, simplement.

Bof, s’il faut se focaliser sur quelque chose, j’opte pour le snobisme du nœud de cravate faussement négligé de Taddei. Mais bon, faut assurer sur le concept de l’émission : « l’actualité vue par la culture », car dans « culture », il y a « ture »… Pivot s'étant attribué les lunettes mises et ôtées sans cesse, fallait trouver un autre logo.

Recrosio « demande » si les femmes ont des pulsions comme les mecs, je dis « oui ». Combien de fois je me suis bichonnée pour sortir, partant en chasse, me disant par devers moi: "Ce soir... je baise! Je sais juste pas encore avec qui".
Le reste de ce qu’il dit fout le malaise, visiblement les intervenants ne s’amusent pas trop.

Et Vaillant dit que l’on est porté à renouveler son patrimoine génétique… alors c’est assez normal d’aller se mélanger vers son contraire (même si ça n'aboutit pas...) en dehors d’un cadre socialement correct, surtout les hommes. Mais la testostérone, les femmes en ont aussi, ben oui. Marrant à considérer : elle joue un rôle clé dans la santé et le bien-être, en particulier dans le fonctionnement sexuel (libido, énergie, augmentation de la production de cellules sanguines, protection contre l' ostéoporose). En moyenne, un homme adulte produit environ 40 à 60 fois plus de testostérone qu'une femme adulte, mais les femmes seraient, d'un point de vue comportemental (plus que d'un point de vue anatomique ou biologique), plus sensibles à l'hormone…
Intéressant, hein ? Et ça veut pas dire forcément qu’on va faire du poil au menton à la ménop’… peut-être que je me lâche de manière moins cérébrale ces dernières années pour d'autres raisons que l'épanouissement que donne l'âge... oups, s'cusez, faut que je me les gratte, j'ai le papier qui colle aux bonbons...

Se montrer indigne du cadeau de donner à sa vie le sens qu’on veut, ça c’est dommage. Que ça prenne tel ou tel visage, on s’en tape.

Bref, plein d'idées reçues à casser

Message modifié par son auteur il y a 10 ans.

#

Noemi... (invité)

le mercredi 14 octobre 2009 à 13h32

"Quasi 100 % ont une télé (pas moi...),..."
moi non plus (ça fait des années!), et d'autres polyamoureux que je connais non plus.
On fait une petite enquête là-dessus?

#

(compte clôturé)

le mercredi 14 octobre 2009 à 13h40

Je dois la regarder pour vous, alors!!!

Merveilleux instrument de mesure d'une société... ;-)

#

(compte clôturé)

le mercredi 14 octobre 2009 à 16h39

Et merveilleux instrument de procrastination comme internet d'ailleurs ;)
Je n'ai plus ce meuble non plus depuis 7 ans et je déprime nettement moins devant les nouvelles du monde et je suis nettement moins atterrer devant la connerie des pub qu'on y diffuse.

J'ai pas encore trouvé comment on fait pour ce présenter sur ce forum mais ça fait plaisir de vous lire ;)

#
Profil

Guilledouce

le mercredi 14 octobre 2009 à 17h34

Noemi...
"Quasi 100 % ont une télé (pas moi...),..."
moi non plus (ça fait des années!), et d'autres polyamoureux que je connais non plus.
On fait une petite enquête là-dessus?

Tiens, c'est rigolo, on en a parlé justement à la dernière réu sur Vaud... On était plusieurs en effet à ne pas avoir de télé... mais des projecteurs pour visionner des dvd, oui!!! hin, Leonidas?

#

(compte clôturé)

le mercredi 14 octobre 2009 à 22h21

La TV n'est qu'un thermomètre dans le cul de la société qui la produit...

A part ça, restez coincé à plat de lit pendant quelques mois, vivez l'isolement des personnes âgées ou mal insérées, et on reparlera de tout ça. :-)

#
Profil

Guilledouce

le mercredi 14 octobre 2009 à 23h12

3 mois au lit avec une pile de bouquins, de quoi peindre, et un portable connecté à internet, moi je dis: on signe où??? :-D

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion