Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Kiss-in pour le polyamour ?

Communauté
#

(compte clôturé)

le vendredi 30 avril 2010 à 11h22

786 propose ceci :

"J'ai une proposition d'expérimentation pour cette rencontre :

l'objectif étant d'aider la cause PA, les amours pluriels, à avancer,
par un acte démonstratif et souverain dans l'espace public.
Ce n'est pas une manif, ni une polyparade, donc pas d'autorisation préalable à demander, c'est d'intimité qu'il s'agit, mais sans se cacher...

C'est un peu comme le kiss-in de la cause LGBT que ce site promeut et dont certains d'entre vous sont déjà allés pour montrer votre solidarité et pour s'embrasser et dont certains comptent y revenir dans les jours qui viennent... sauf qu'on s'en fuit pas par la suite, mais on continue nos activités normales, comme après les guignols de l'info.

Vous avez compris, l'idée étant qu'à une heure précise on arrive au lieu de rendez vous et on embrasse une personne de son choix, libre et consentante, ça dure au maximum 3 à 5 minutes, et ensuite on embrasse une deuxième personne, car on a été choisis, de façon libre et consentante, ça dure au maximum 5 minutes également.

Une fois les embrassades terminées, on passe aux choses sérieuses,
on discute, on pique nique, etc, tel que vous avez l'habitude de faire dans vos rencontres.

Les amis de Lyon pouraient suivre le même protocole à l'occasion de leur prochaine réunion. On observe, on commente, on compare et on voit ce que ça donne.

Vous en pensez quoi ?"

Message modifié par son auteur il y a 9 ans.

#
Profil

Siestacorta

le vendredi 30 avril 2010 à 11h28

ET merde, je viens de créer un doublon, comme je pensais que t'hésitais...
Bon, ben ici c'est bien aussi !

Ma réponse, donc :
Pour un tel rv, il faut un peu d'avance.
Pour les nouveaux qui ne viennent pas aux rencontre forcément pour démontrer quoi que ce soit, et pour les anciens :

- être prêt à être la pour ça et que d'autres le soient aussi.
- Mais aussi accepter que ces embrassades symbolisent le PA. Moi ça me semble pas évident, je ne suis pas seulement attaché à une vie sexuelle "décomplexée", mais à la tranquillité d'esprit des partenaires. Au fait que justement, ils ne sont pas concernés par ce que je fais. Et symboliser cette quiétude, c'est pas évident.

#
Profil

Siestacorta

le vendredi 30 avril 2010 à 11h28

786
Siestacorta

- Mais aussi accepter que ces embrassades symbolisent le PA. Moi ça me semble pas évident, je ne suis pas seulement attaché à une vie sexuelle "décomplexée", mais à la tranquillité d'esprit des partenaires. Au fait que justement, ils ne sont pas concernés par ce que je fais. Et symboliser cette quiétude, c'est pas évident.

c'est juste pour donner un lien de parentée avec le kissin des GLBT... qui ne sont pas que libertins... et qui revendiquent le mariage homo pour certains... mais on pourrait également pour des gens comme toi et moi, choisir de regarder intenssément dans les yeux deux personnes, pendant quelques minutes... prudement, puique l'embrassade à l'air de te derranger ainsi...

#

(compte clôturé)

le vendredi 30 avril 2010 à 11h29

récupéré d'un autre site

Siestacorta dixit :
- Mais aussi accepter que ces embrassades symbolisent le PA. Moi ça me semble pas évident, je ne suis pas seulement attaché à une vie sexuelle "décomplexée", mais à la tranquillité d'esprit des partenaires. Au fait que justement, ils ne sont pas concernés par ce que je fais. Et symboliser cette quiétude, c'est pas évident.

786 répond:
c'est juste pour donner un lien de parentée avec le kissin des GLBT... qui ne sont pas que libertins... et qui revendiquent le mariage homo pour certains... mais on pourrait également pour des gens comme toi et moi, choisir de regarder intenssément dans les yeux deux personnes, pendant quelques minutes... prudement, puique l'embrassade à l'air de te derranger ainsi...

#
Profil

Siestacorta

le vendredi 30 avril 2010 à 11h34

786
mais on pourrait également pour des gens comme toi et moi, choisir de regarder intenssément dans les yeux deux personnes, pendant quelques minutes... prudement, puique l'embrassade à l'air de te derranger ainsi.

- hein ? comme moi et toi ? tu pensais même pas faire des bizous ? (je te charrie. J'avais compris).

- Regarder, c'est un acte. Pour moi, dans le PA, il y a un droit à l'intimité, à justement ne pas être regardé, en fait. Le droit que ce soient mes affaires. C'est effectivement super paradoxal avec l'idée de "démonstration".
Mais je ne met pas là toute ma bonne foi à trouver une solution... J'ai envie de débattre de la question quand même. Ne te heurte pas de ma contradiction, louveteau curieux.

Message modifié par son auteur il y a 9 ans.

#

(compte clôturé)

le vendredi 30 avril 2010 à 11h39

comme pas tout le monde s'intéresse à la litérature, je ramène une citation d'un autre fil, quand à l'appelation de louveteau curieux

En ce qui concerne les classifications, une citation de Foucault :

"Ce livre a son lieu de naissance dans un texte de Borges. Dans le rire qui secoue à sa lecture toutes les familiarités de la pensée � de la nôtre : de celle qui a notre âge et notre géographie �, ébranlant toutes les surfaces ordonnées et tous les plans qui assagissent pour nous le foisonnement des êtres, faisant vaciller et inquiétant pour longtemps notre pratique millénaire du Même et de l'Autre. Ce texte cite a une « certaine encyclopédie chinoise » où il est écrit que a les animaux se divisent en : a) appartenant à l'Empereur, b) embaumés, c) apprivoisés, d) cochons de lait, e) sirènes, f) fabuleux, g) chiens en liberté, h) inclus dans la présente classification, i) qui s'agitent comme des fous, j) innombrables, k) dessinés avec un pinceau très fin en poils de chameau, 1) et caetera, m) qui viennent de casser la cruche, n) qui de loin semblent des mouches ». Dans l'émerveillement de cette taxinomie, ce qu'on rejoint d'un bond, ce qui, à la faveur de l'apologue, nous est indiqué comme le charme exotique d'une autre pensée, c'est la limite de la nôtre : l'impossibilité nue de penser cela..."

suite du texte : www.grappa.univ-lille3.fr/~tommasi/InfoDoc/STIC/Pr...

Message modifié par son auteur il y a 9 ans.

#

(compte clôturé)

le vendredi 30 avril 2010 à 11h49

En fait, j'ai un argument assez béton, mais j'hésitais à le mettre...
Si on relis ta proposition 786, on embrasse une personne de son choix, libre et consentante...j'ai mal d'avance pour le nombre de rateaux que je vais devoir infliger.

#
Profil

Siestacorta

le vendredi 30 avril 2010 à 11h50

louveteaux curieux, c'est moqueur, d'acc, mais pas méprisant, promis.

C'est à cause de tes allées et venue, et de ton côté militant.

Pour le côté un peu fonceur du scoutisme : oui, dans mon esprit, tous les militants sont un peu trop fonceurs... Mais ce n'est que mon opinion, ça n'est pas le coeur du débat.
Louveteau curieux pour la petite bête qui vient renifler les truc nouveau, qui s'éloigne très vite quand ça bouge, mais qui peut pas s'empêcher de revenir.

Donc moqueur mais affectueux, ce qui est d'ailleurs une partie de l'esprit des totems...

#

(compte clôturé)

le vendredi 30 avril 2010 à 11h51

Insognare et comment font les LGBT? tu a été, non ?

Siestacorta : j'ai déjà changé l'appellation... scoot !!!!!!!! là tu me tue avec ton affection

Message modifié par son auteur il y a 9 ans.

#
Profil

kerdekel

le vendredi 30 avril 2010 à 11h54

Doublon supprimé. (+)

(Coffeepint a du me réveiller pour ça! Han! Scandale!)
(bon bah, je retourne me coucher...)

#

(compte clôturé)

le vendredi 30 avril 2010 à 11h55

786
Insognare et comment font les LGBT ? tu a été, non ?

Non je n'y suis pas encore allée. A la base, je pense qu'ils y vont en couple. Et comme dit par lam sur le fil en question, on peut sourire, se tenir la main, applaudir, être là simplement. Pour faire contrepoids aux ricaneurs éventuels. Ou aux tensions possibles (par exemple, quand ils voulaient le faire devant Notre Dame, ben chaud quoi...).
Donc, ce n'est pas tout à fait la même chose que ton idée.

#

(compte clôturé)

le vendredi 30 avril 2010 à 12h00

Et mon côté militant exité, c'est juste... c'est peut être aussi une défense, de la peur, il faut il y aller d'abord, vas voir un psy, merci clémentine, je sais.... mais vous avez aussi un côté planplan, curieux pour moi... sans vouloir heurter personne, défensifs, on l'a vu avec la discussion sur la polygamie... dans laquelle, pour faire brefs, on a vu s'exprimer beaucoups de craintre quand à l'adécuation avec les normes administratives, aulieu de chercher à affirmer le droit à vivre comme chacun l'entends... ce n'est pas une limite ça? donc ce n'est pas seulement mes obsessions militantistes scouts mais la lecture que je fais des fils, et oui je viens renifler, je donne des petits coups dans la fourmilière pour voir ce qui se passe, et je fais mes expériences aussi à côté, je livre mes petits secrets aussi, plus que les anciens parfois...

#
Profil

Siestacorta

le vendredi 30 avril 2010 à 12h02

786

Siestacorta : j'ai déjà changé l'appellation... scoot !!!!!!! ! là tu me tue avec ton affection

c'est pas perso du tout (pfou, ce que je me justifie aujourd'hui... Je manque d'effexor ?).
Pour moi, il y a un peu le même désir de canaliser des énergies, de regroupement, de "faire du concret" et de prosélytisme chez les scouts et chez les militants. Je rejette pas ces attitudes "moralement", c'est affectivement que je met une distance, par difficulté brassenssienne avec toute société de plus de 4 personnes.

#

(compte clôturé)

le vendredi 30 avril 2010 à 12h06

insognare :
oui mais celà s'appelle kiss-in et ceux qui veulent être là pour empêcher la meute d'y venir, ou juste être là, ce n'est pas une obligation ! et rien ne t'empêche de te ramener avec tes petits camarades.... quand au rateau que tu comptrait nous infliger à tous ceux qui voudrions t'embrasser, et ben ce sera bien fait pour nos gueules.... mais pas grave.
Tu sais j'aime moi aussi comme un voisin de fil, la salsa, dans les meilleurs des cas tu fais un petit geste lorsque tu invites quelqu'un pour danser, la personne y va. Les gars lourds insistentent, les filles polies, disent pas maintenant, plus tard... c'est pas si compliqué que ça non plus

Message modifié par son auteur il y a 9 ans.

#

(compte clôturé)

le vendredi 30 avril 2010 à 12h07

"c'est peut être aussi une défense, de la peur, il faut il y aller d'abord, vas voir un psy, merci clémentine, je sais.... "

Mais j'y vais régulièrement, moi, et ça me fait un bieeeeeen... tu peux pas savoir.

Le psy comme personne de ressource pour du développement perso? A donf', j'y r'tourne!

#

(compte clôturé)

le vendredi 30 avril 2010 à 12h09

clémentine
moi aussi je le pratique depuis multes années le psy, même ma daronne en est une ! Le miens il est en vacances cette semaine...

Message modifié par son auteur il y a 9 ans.

#

(compte clôturé)

le vendredi 30 avril 2010 à 12h13

Ha! Pas de solution de rechange, alors c'est ici qu'on ramasse, hi hi

:-D MDR

Si tu veux, on peut faire un groupe de thérapie PA, chuis sûre que ça va en intéresser d'autres.

(+) (+) (+)

#
Profil

ERIC_48

le vendredi 30 avril 2010 à 12h14

786
Et mon côté militant exité, c'est juste... c'est peut être aussi une défense, de la peur, il faut il y aller d'abord, vas voir un psy, merci clémentine, je sais.... mais vous avez aussi un côté planplan, curieux pour moi... sans vouloir heurter personne, défensifs, on l'a vu avec la discussion sur la polygamie... dans laquelle, pour faire brefs, on a vu s'exprimer beaucoups de craintre quand à l'adécuation avec les normes administratives, aulieu de chercher à affirmer le droit à vivre comme chacun l'entends... ce n'est pas une limite ça ?

A mon avis, ce qui se passe, c'est qu'ici, on est attiré par le fait que des choses soient possibles. Enfin, je généralise peut-être un peu pour les autres, donc je vais parler pour moi.

Ce qui m'attire ici, c'est que des poly existent en vrai, et que des choses réelles puissent se passer. C'est donc justement pour dépasser la limite qu'impose le militantisme? Je ne veux pas vivre éternellement le mono en attendant que le poly triomphe.

Il n'y a pas que des gens "anti militant" ici. Il y a aussi des gens comem moi qui préfèrent agir et vivre tout de suite comme ils peuvent plutôt que de faire changer les autres dans 50 ans. Ils n'ont rien contre les militants, au contraire, mais ils ne veulent pas trop perdre leur temps, juste donner un peu, mais pas tout, pour ne pas se faire angloutir.

Je me méfierais sur le fait que la limite se situe au niveau de l'absence de militantisme. A mon avis, la limite c'est de militer au lieu de faire. Par exemple, faire du démonstratif dans une réunion, puis rester mono, faute de s'être mieux occuper des vrais problèmes.

#

(compte clôturé)

le vendredi 30 avril 2010 à 12h21

Eric, je ne vois pas comment celà peut être contredictoire. Je fais ce que je dis et je dis ce que je fais, au risque de d'être ce que je fais ou je dis, sans dire ou faire... pour paraphraser le vieux Jean Paul, Sartre, non l'ancien pape !

Message modifié par son auteur il y a 9 ans.

#
Profil

Siestacorta

le vendredi 30 avril 2010 à 12h28

Sisi, je vois bien ce qu'Eric veut dire, là dessus...
Le temps qu'on passe à revendiquer n'est pas pris à vivre autre chose, c'est un temps codifié, où, par soucis d'efficacité, on fait passer derrière ses propres impatiences, doutes, fatigues, et devant une idée motivante.

Je suis trop inconstant pour ça, trop attaché à vivre mes inspirations égotiques... Ma petite liberté individuelle contre la liberté commune, comme toujours.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion