Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Quand le passé revient, gérer et vivre le présent.

Communauté
#
Profil

ourscalin

le mardi 15 octobre 2019 à 08h03

De retour après une longue réflexion.

Pour résumé l'origine, suite à divers problèmes nous en sommes arrives l'année dernière à ouvrir notre couple, madame a eu une intense amitié câline avec un homme marié, c'était plus amitié que câlin intense, de mon côté quelques rencontres mais rien d'intéressant de pétillant. Sa relation c'est arrêtée en juin. Coupure nette, plus de contact. Nous avons tenté un retour à un exclusif qui semblait nous convenir, boulot, famille et essai de se retrouver, mais la charge familiale faisant, ces moments étaient rares. Mais surtout une déconstruction originelle avait eu lieu, une communication intense dans le couple c'était mise en place. J'ai constaté que cette amitié lui manquait terriblement, la complétude était bancale. Nous avions instauré un contrat morale de vérité absolue et spontanée, pas de question. Il y a deux jours, je lui ai proposé qu'elle reprenne contact avec cette homme, dans la liberté qu'elle souhaitait. On ne veut plus de contrainte. Juste un accord moral :
- Ne pas passer des heures sur le tel à textoter si l'on peut être ensemble à ce moment.
- Se dire spontanément la vérité suite aux rdv si qqchose évolue.

Cette décision n'a pas été aisée à prendre, et la gestion du quotidien , maintenant ne va pas être facile.

Même si depuis la déconstruction j'arrive à gérer mes émotions, les souvenirs sont là, et la liberté instaurée c'est rajoutée dessus.

Les lectures et présents témoignages d'ici m'ont considérablement aidés.
Je pense aussi me rapprocher de rencontre sous forme de poly café. A voir.

Je regrette dans toute cette aventure, l'absence d'équilibre de part et d'autre. Ma décision est volontaire, car je souhaite que l'on continue d'avancer, d'évoluer.
J'avais simplement besoin de l'écrire.

#
Profil

bonheur

le mardi 15 octobre 2019 à 10h02

Alors écrit (+) .

#
Profil

ourscalin

le mardi 15 octobre 2019 à 11h19

Nous sommes en grande évolution. On discute énormément. Je suis à un tournant de ma vie. Notre couple évolue. Je suis toujours, si ce n'est plus amoureux de ma compagne, mais une forte envie croissante est là de vouloir révibrer, de donner et voir recevoir, de partager des nouvelles choses. L'excitation d'un message, d'un rdv sans pour autant émietter la relation primaire, c'est fondamental. Elle partage le même point de vu. La théorie est belle, mais moins aisée en pratique.
J'écris, à la fois pour extérioriser ma situation, ce n'est nullement de l'exhibitionnisme, mais pour partager et échanger, avoir et recevoir des avis.

#
Profil

artichaut

le mardi 15 octobre 2019 à 11h57

ourscalin
- Ne pas passer des heures sur le tel à textoter si l'on peut être ensemble à ce moment.

Ça semble une bonne base pour respecter et privilégier ce qui se vit en présence.

ourscalin
- Se dire spontanément la vérité suite aux rdv si qqchose évolue.

Le spontanément est possiblement trompeur :
- ce n'est pas tjs si facile de dire (et savoir quoi dire, dans quel cas dire et comment le dire)
- ce n'est pas tjs si facile de recevoir ce qui est dit
Pareil pour "la vérité". Ça veut un peu tout et rien dire. Ça peut être brut de décoffrage et violent.

Une autre façon (qui intègre les remarques précédentes) pourrait être :
- Se dire dès que possible et sans traîner, mais en choisissant un moment propice à ça, si qqchose évolue dans ce qui est ressentis ou exprimé par l'un ou par l'autre, dans les mots utilisés pour qualifier la relation, dans la fréquence souhaitée ou réelle des rendez-vous, dans ce qui est réellement partagé, dans les éventuels projets qui peuvent être fait ensemble, etc

Et/ou encore :
- Se dire régulièrement où ça en est (faire les mises à jour)
> pour qu'en parler devienne +simple, et que ce ne soit pas que quand ça va être difficile à recevoir

Et aussi, on peut avoir tendance à oublier :
que s'il est important que les choses se disent entre toi et elle, il est tout aussi important que les choses se disent entre elle et lui (et entre lui et sa femme)
Qu'il soit au courant de ce qu'est votre relation, que vous avez ces discussions, qu'il et elle aient le même genre de discussions, etc

#
Profil

bonheur

le mardi 15 octobre 2019 à 12h22

ourscalin
Ne pas passer des heures sur le tel à textoter si l'on peut être ensemble à ce moment.

Parfois, on reçoit un texto et comme ce n'est pas nous qui décidons du moment… Après, j'ai bien compris l'effet intrusif (des heures). Mais le simple fait de recevoir un texto, que le tel vibre ou sonne est déjà intrusif.

J'ai un correspondant actuellement qui ne comprend pas cela, bien qu'étant seulement un lien amical (de mon côté en tout cas).

#
Profil

ourscalin

le mardi 15 octobre 2019 à 12h37

Artichaut : "Et aussi, on peut avoir tendance à oublier :
que s'il est important que les choses se disent entre toi et elle, il est tout aussi important que les choses se disent entre elle et lui (et entre lui et sa femme)
Qu'il soit au courant de ce qu'est votre relation, que vous avez ces discussions, qu'il et elle aient le même genre de discussions, etc"

La femme de cet homme n'est pas au courant. Lui sait que je suis au courant.

Merci artichaut, je reviendrai sur ton texte ultérieurement. Mais j'entends par spontanément, veut dire que je n'ai pas à poser de question. Oui la vérité peut être Hard, mais quand on s'attend à tout, on est prêt à tout entendre.

#
Profil

ourscalin

le mardi 15 octobre 2019 à 12h38

bonheur
Parfois, on reçoit un texto et comme ce n'est pas nous qui décidons du moment… Après, j'ai bien compris l'effet intrusif (des heures). Mais le simple fait de recevoir un texto, que le tel vibre ou sonne est déjà intrusif.

J'ai un correspondant actuellement qui ne comprend pas cela, bien qu'étant seulement un lien amical (de mon côté en tout cas).

L'avantage du texto, contrairement à un appel, est que l'on n'est pas obligé de le lire de suite. Mon côté réfractaire est sur l'accumulation des réseaux sociaux qui créé une addiction .

#
Profil

bonheur

le mardi 15 octobre 2019 à 12h51

Je suis d'accord avec toi @ourscalin. Ce que je voulais dire, c'est qu'une simple sonnerie, un tel qui vibre et ça suffit à être "perçu" comme intrusif, parfois.

Je suis confronté actuellement à un correspondant à qui je n'ai pas encore eu l'opportunité de communiquer à ce sujet là (on doit se voir vendredi). D'un côté il a "peur de déranger", d'un autre côté il aimerait des "discussions" que je ne peux poursuivre. Il y a un grand déséquilibre et j'ai des difficultés.

#
Profil

ourscalin

le mardi 15 octobre 2019 à 13h01

Et perso je suis réfractaire à cette intrusion. J'évite assez de l'utiliser et hyper rarement quand je suis avec elle.

#

Intermittent (invité)

le mardi 15 octobre 2019 à 14h09

@ourscalin

"Je regrette dans toute cette aventure, l'absence d'équilibre de part et d'autre."

Il serait bien d'expliciter cette phrase ....

De quel équilibre parles-tu ?

#
Profil

ourscalin

le mardi 15 octobre 2019 à 14h18

Intermittent
@ourscalin

"Je regrette dans toute cette aventure, l'absence d'équilibre de part et d'autre."

Il serait bien d'expliciter cette phrase ....

De quel équilibre parles-tu ?

J'explique par cette phrase que je ne fréquente personne pour le moment. Oui je me suis mal exprimé. L'équilibre recherché est dans la compensation de 7 ans de vie commune, en famille parentale sans que nous ayons pu avoir la phase NRE à nous deux. On est en famille recomposée sans possibilité de nous soulager de cette charge. L'équilibre l'un l'autre absent est une souffrance qui nous a amener à vivre ce que l'on vit actuellement. Mais ma cherie a de l'avance sur moi.
Je sais pas si je me suis très bien exprimé.

Message modifié par son auteur il y a un mois.

#

Intermittent (invité)

le mardi 15 octobre 2019 à 14h21

"La femme de cet homme n'est pas au courant. Lui sait que je suis au courant. "

Situation idéale pour lui.

- ta femme n'est pas obligée de se cacher donc est plus disponible temporellement et psychologiquement.
- comme il la sait en couple, elle ne risque pas d'entrer en concurrence avec "l'officielle".
- comme sa femme n'est pas au courant, il ne risque pas la séparation ou que celle-ci demande la réciprocité ...
- comme tu es au courant et consentant, tu ne risques pas de lui tomber sur le dos ....

Donc, il n'a aucune raison d'être honnête avec sa femme et toutes les raisons pour que ta femme soit honnête avec toi.

C'est la situation idéale pour un amant non-polyamoureux ....

#
Profil

ourscalin

le mardi 15 octobre 2019 à 14h29

Tu as parfaitement cerné la situation. Lui n'a nullement envie d'être polyamoureux. Ma femme le sait, n'attend aucune promesse. Elle profite seulement du moment avec lui, en partageant des délires communs et se retrouvant sur certains terrain ( humour, discussion etc...)
La relation n'est pas sexuelle, l'attirance est plus intellectuelle, sur laquelle se greffe du tactile.
De plus il n'est nullement entreprenant, ce qui convient à ma femme.

Message modifié par son auteur il y a un mois.

#

Intermittent (invité)

le mardi 15 octobre 2019 à 20h59

"La relation n'est pas sexuelle, l'attirance est plus intellectuelle, sur laquelle se greffe du tactile.
De plus il n'est nullement entreprenant, ce qui convient à ma femme.".

Les témoignages que je lis sur d'autres sites me font dire, à tort ou à raison, que ça ne reste que rarement à ce stade ....
Le "confident" prend souvent beaucoup de place psychologiquement dans la relation primaire et c'est normal.
Disponible, agréable, toujours d'accord ....

Il n'a pas l'occasion de se frotter à la vie quotidienne qui est toujours un sujet de frottement voire d'accrochage, surtout quand il y a des enfants.
La "passion" passe vite si on est plongé directement dans le bain comme dans une famille recomposée, avec ses difficultés propres.

Et si tu passes le cap d'avoir une autre relation, penses-tu qu'elle sera uniquement platonique ?

#
Profil

ourscalin

le mardi 15 octobre 2019 à 21h43

Intermittent
"La relation n'est pas sexuelle, l'attirance est plus intellectuelle, sur laquelle se greffe du tactile.
De plus il n'est nullement entreprenant, ce qui convient à ma femme.".

Les témoignages que je lis sur d'autres sites me font dire, à tort ou à raison, que ça ne reste que rarement à ce stade ....
Le "confident" prend souvent beaucoup de place psychologiquement dans la relation primaire et c'est normal.
Disponible, agréable, toujours d'accord ....

Il n'a pas l'occasion de se frotter à la vie quotidienne qui est toujours un sujet de frottement voire d'accrochage, surtout quand il y a des enfants.
La "passion" passe vite si on est plongé directement dans le bain comme dans une famille recomposée, avec ses difficultés propres.

Et si tu passes le cap d'avoir une autre relation, penses-tu qu'elle sera uniquement platonique ?

Merci pour tes remarques. Oui je suis conscient de tout ça. Le confident je le vois comme un complément et l'accepte comme tel, et non comme un amant. Il permet aussi à mon épouse d'avoir un moment à elle qui fait oublier le quotidien et permet aussi de l'accepter différemment.

Si je passe le cap d'avoir moi une relation, elle ne sera pas que planotique, elle sera certainement physique aussi. Tout dépend avec qui. Ma chérie est au courant de ça. Par contre je ne tomberai pas amoureux, comme je suis amoureux d'elle. Il n'y a pas la place pour cela, mais un affectif tendre important est possible. Mon complément à moi, au même titre que pour elle.

Message modifié par son auteur il y a un mois.

#
Profil

ourscalin

le mardi 15 octobre 2019 à 21h54

artichaut
Ça semble une bonne base pour respecter et privilégier ce qui se vit en présence.


ourscalin
- Se dire spontanément la vérité suite aux rdv si qqchose évolue.


Le spontanément est possiblement trompeur :
- ce n'est pas tjs si facile de dire (et savoir quoi dire, dans quel cas dire et comment le dire)
- ce n'est pas tjs si facile de recevoir ce qui est dit
Pareil pour "la vérité". Ça veut un peu tout et rien dire. Ça peut être brut de décoffrage et violent.

Une autre façon (qui intègre les remarques précédentes) pourrait être :
- Se dire dès que possible et sans traîner, mais en choisissant un moment propice à ça, si qqchose évolue dans ce qui est ressentis ou exprimé par l'un ou par l'autre, dans les mots utilisés pour qualifier la relation, dans la fréquence souhaitée ou réelle des rendez-vous, dans ce qui est réellement partagé, dans les éventuels projets qui peuvent être fait ensemble, etc

Et/ou encore :
- Se dire régulièrement où ça en est (faire les mises à jour)
> pour qu'en parler devienne +simple, et que ce ne soit pas que quand ça va être difficile à recevoir

Et aussi, on peut avoir tendance à oublier :
que s'il est important que les choses se disent entre toi et elle, il est tout aussi important que les choses se disent entre elle et lui (et entre lui et sa femme)
Qu'il soit au courant de ce qu'est votre relation, que vous avez ces discussions, qu'il et elle aient le même genre de discussions, etc

La vérité on y est préparé car il y a eu de multitudes de discussion à ce sujet. Je sais qu'elle trouvera les mots et la forme, je suis hyper confiant là dessus. Oui comme tu dis il est important de savoir l'évolution pour éviter de se sentir évincer, je parle du ressenti uniquement. Mais le dialogue est là et c'est à mon sens l'essentiel.
De part ce que je sais et les écrits antérieurs que j'ai eu avec lui, il est dans le respect , la bienveillance et la compréhension à mon égard. C'est rassurant, et connaissant mon épouse, il n'en serait pas autrement.
D'ailleurs je ne souhaite pas qu'elle lui parle de moi, de notre relation et partage mon point de vu.

#
Profil

artichaut

le mercredi 16 octobre 2019 à 03h04

ourscalin
La femme de cet homme n'est pas au courant.

ourscalin
je ne souhaite pas qu'elle lui parle de moi, de notre relation et partage mon point de vu.

Mensonge adultère d'un côté, préférence à la rétention d'information de l'autre (tout en réclamant spontanéité et vérité dans l'autre sens).

N'est-ce pas beaucoup demander à madame ?

En tout cas ça fait beaucoup de non-dits…

#
Profil

ourscalin

le mercredi 16 octobre 2019 à 06h14

Artichaut, je vois mal où est le problème que tu cherches à dire ??

Le problème d'adultère du côté de l'ami ne me concerne pas et mon épouse est au courant de sa situation depuis le départ, il n'y a donc pas de mensonge à son égard.

De mon côté c'est un souhait qu'ils ne parlent pas de notre couple, ce souhait est partagé par mon épouse, car notre couple ne le concerne pas.

Il n'y a pas de non dits risquant d'entacher la relation primaire.

#

Intermittent (invité)

le mercredi 16 octobre 2019 à 10h54

"N'est-ce pas beaucoup demander à madame ? "

Qu'est ce qu'on lui demande à Madame ?

Pour le moment, c'est Monsieur qui accepte la relation extérieure de son épouse. C'est donc bien à lui qu'on demande quelque chose.

On verra la réaction de sa femme s'il trouve une relation extérieure à son couple et si à ce moment la question posée en en tête ne sera pas pertinente ...

#
Profil

ourscalin

le mercredi 16 octobre 2019 à 12h39

J'attends les précisions de artichaut

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion