Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Du polyamour à un couple ayant fait un projet de vie.

#
Profil

Amande

le jeudi 08 avril 2010 à 14h14

LuLutine
Pour moi c'est justement le fait d'être poly tous les deux (ou mono tous les deux, ça peut marcher aussi hein) qui fait qu'on peut avoir confiance l'un dans l'autre !
Je ne comprends pas comment tu arrives à la conclusion inverse, tu peux m'expliquer ?

Si inconsciemment , l'homme cherche une femme fidèle et la femme un homme lui apportant la sécurité , ils ne chercheront pas un compagnon , une compagne polyamoureuse pour concrétiser un projet de vie.
C'est pourquoi , je cherchais à savoir si certains d'entre vous étaient allés au delà de ce que dictait l'inconscient.

#
Profil

ericalaplage

le jeudi 08 avril 2010 à 16h43

Amande
Si inconsciemment , l'homme cherche une femme fidèle et la femme un homme lui apportant la sécurité , ils ne chercheront pas un compagnon , une compagne polyamoureuse pour concrétiser un projet de vie.
C'est pourquoi , je cherchais à savoir si certains d'entre vous étaient allés au delà de ce que dictait l'inconscient.

Si je ne me trompe, ce que tu essayes de savoir, c'est si le polyamour est compatible avec un projet de vie de couple, on pourrait avoir le raisonnement suivant:

Le polyamoureux (déclaré tôt) aurait une volonté d'indépendance importante. Sa liberté amoureuse irait de paire avec un idéal de vie qui met en avant un projet de vie personnel avant celui d'un projet commun.
De ce fait, son(ses) amour(s) ne s'engagerait que rarement dans des projets de vie perçus comme liberticides. Ce qui n'est pas rassurant pour celui ( polyamoureux ou non) qui mettrait en avant un projet de vie commun avant son projet de vie personnel.

#
Profil

Amande

le jeudi 08 avril 2010 à 17h20

Oui , c'est ce qui me semblait.

#
Profil

ERIC_48

le jeudi 08 avril 2010 à 21h31

Ben moi, je suis un polyamoureux déclaré tôt et j'ai toujours eu envie de projets communs.

L'indépendance est une nécessité pour moi uniquement lorsque l'on m'impose la monogamie.

L'envie d'une vie de groupe l'emporte largement sur mon esprit d'indépendance lorsque je trouve des gens qui veulent vivrent ça, surtout qu'on peut être indépendant et vivre en groupe, je ne vois pas l'antinomie, voire même qu'il faut être indépendant lorsque l'on vit en groupe.

Ce qui est nécessaire pour vivre en groupe, c'est l'esprit collectif.

Le problème est dans la question. Etre poly et vivre en couple, c'est plus ou moins antynomique, parce que poly veut dire au moins trois, donc trouple et non couple, ou quadrouple, que sais-je.

Pour résoudre l'antinomie poly/couple, on peut dériver soit vers le chacun chez soi, soit vers la vie de groupe (à partir de 3).

Le fait que le "chacun chez soi" l'emporte souvent par rapport à la vie de groupe, vient de la difficulté à trouver des poly qui veulent vivre en groupe. Cela ne vient pas d'une supposée contradiction entre vie de groupe et polyamour, mais d'une simple difficultée liée au nombre de poly.

Du moins c'est ma façon de voir.

#
Profil

Boucledoux

le jeudi 08 avril 2010 à 21h46

ERIC_48

Le fait que le "chacun chez soi" l'emporte souvent par rapport à la vie de groupe, vient de la difficulté à trouver des poly qui veulent vivre en groupe. Cela ne vient pas d'une supposée contradiction

Ou alors ca vient du fait qu'on a pas forcément du tout envie de vivre dans une communauté amoureuse ce qui, tout à fait perso, me ferait absolument horreur ! Vivre collectivement pourquoi pas, genre grande colloc je peux imaginer mais je peux être amoureux de gens avec qui j'aurais horreur de vivre et imaginer trouver intéressant de vivre avec des gens dont je ne serais pas du tout amoureux...

#

(compte clôturé)

le jeudi 08 avril 2010 à 21h56

Boucledoux
Ou alors ca vient du fait qu'on a pas forcément du tout envie de vivre dans une communauté amoureuse ce qui, tout à fait perso, me ferait absolument horreur ! Vivre collectivement pourquoi pas, genre grande colloc je peux imaginer mais je peux être amoureux de gens avec qui j'aurais horreur de vivre et imaginer trouver intéressant de vivre avec des gens dont je ne serais pas du tout amoureux...

Je pense et je me sens comme ça aussi.

#
Profil

ERIC_48

le jeudi 08 avril 2010 à 22h08

Boucledoux
Ou alors ca vient du fait qu'on a pas forcément du tout envie de vivre dans une communauté amoureuse ce qui, tout à fait perso, me ferait absolument horreur ! Vivre collectivement pourquoi pas, genre grande colloc je peux imaginer mais je peux être amoureux de gens avec qui j'aurais horreur de vivre et imaginer trouver intéressant de vivre avec des gens dont je ne serais pas du tout amoureux...

Attention, il n'était pas question de savoir si tous les polyamoureux pouvaient vivre en groupe, mais si le polyamour était compatible avec une vie en couple/groupe.

Autrement dit la question est de savoir s'il existe au moins un couple/groupe poly.

Il me semble que oui, mais c'est vrai que je n'en connais aucun. Noemi en connait et l'a constaté de ses propres yeux...

Donc je cherche à analyser cette prétendue incompatibilité, et je dis qu'il n'y en a pas.

Mais cela n'empêche pas de penser que pour des raisons personnelles, la plupart des gens n'ont pas envie de vivre en couple/trouple/groupe. Je dis seulement que ce n'est pas à cause d'une prétendue incompatibilité théorique mais à cause du fait que peu de poly désirent vivre en groupe.

Message modifié par son auteur il y a 10 ans.

#

(compte clôturé)

le jeudi 08 avril 2010 à 22h22

Pas plus ni moins que de monos, jusqu'à preuve du contraire. J'ai vraiment de la peine avec ce genre de généralités, qui ne reposent sur rien de concret, mais sur des impressions. Si une enquête sort avec chiffres à l'appui, là je prendrai acte.

Jusque là, je dis que peu de martiens verts à oreilles en trompette aiment la goulasch, et pourquoi pas.

#
Profil

Lilie

le vendredi 09 avril 2010 à 00h45

Eric
Etre poly et vivre en couple, c'est plus ou moins antynomique, parce que poly veut dire au moins trois, donc trouple et non couple, ou quadrouple, que sais-je.

Pour résoudre l'antinomie poly/couple, on peut dériver soit vers le chacun chez soi, soit vers la vie de groupe (à partir de 3).

Je ne comprends pas non plus pourquoi il y aurait une antinomie poly/couple.
J'ai moi-même vécu en couple avant de m'apercevoir que j'étais un lutin. En couple à deux et en couple au milieu d'une grande colocation. Et bien cette vie m'a beaucoup plu et je compte bien la revivre un jour.
J'ai été bien plus mal à l'aise le jour où je suis tombée amoureuse d'un de mes colocs. Là, le mélange des intimités sous le même toit, ça ne m'a pas vraiment épanouie!! Et je me suis carapatée vite fait bien fait voir ailleurs si j'y étais.

... Suis peut-être poly vieux jeu!

En tout cas, je ne vois pas pourquoi serait exclu de l'exploration polyamoureuse le C de ouple au profit d'un tr ou de gr. D'un dictat à l'autre...

#
Profil

LuLutine

le vendredi 09 avril 2010 à 00h52

Boucledoux
Vivre collectivement pourquoi pas, genre grande colloc

Ca peut rejoindre ce que Guilain imagine.

Voir son interview là :
lautresexe.com/2009/12/31/guilain-omont-porte-paro...

Je cite le passage qui nous intéresse:

Guilain
Cela fait longtemps que j’ai dans la tête une cellule familiale idéale : 2 apparts séparés, sur le même étage d’un immeuble. Une coloc de 4 ou 5 personnes dans chaque appart. La mère dans l’une des colocs, le père dans l’autre. Les chambres des enfants donnant sur les 2 appartements ! Avantages : les enfants ont plusieurs adultes référents, la pression sur la relation entre les parents est moindre (ils n’habitent pas vraiment ensemble)…

#
Profil

ERIC_48

le vendredi 09 avril 2010 à 02h26

Lilie
J'ai été bien plus mal à l'aise le jour où je suis tombée amoureuse d'un de mes colocs. Là, le mélange des intimités sous le même toit, ça ne m'a pas vraiment épanouie! ! Et je me suis carapatée vite fait bien fait voir ailleurs si j'y étais.

Il ya quelque chose ici qui donne de l'eau à mon moulin. Dès que tu es devenu poly, si je comprend bien, tu n'as pas pu continuer en couple, il a fallu opter pour le chacun chez soi (tu ne dis pas, on s'est carapatés, tu dis, je me suis...). Ou alors, j'ai mal interprété...

Personnellement, je n'exclue rien. Je suis en couple (ou presque, puisque tout le temps l'un chez l'autre) et je retente actuellement le poly après des années de mono, en m'appuyant sur mon couple.

Par contre je me dis qu'il y a un os dans le raisonnement. Un jour, mon couple sera trouple puis... et là j'aurai le choix entre opter pour le chacun chez soi ou le tous au même endroit, ou à défaut, certains au même endroit et d'autres chez soi.

Surtout pas penser que j'essaye d'exclure. J'essaye d'analyser. Peut-être que je me trompe, peut-être qu'il y a une erreur de raisonnement.

Clem: c'est vrai qu'analyser sur des impressions, c'est risqué. De là à penser que c'est forcément faux ou inutile, je ne crois pas. Et du reste, c'est tout ce que j'ai sous la main. Et je précise aussi que je me fous un peu des monos qui veulent vivre en groupe, c'est pour ça que je parlais des poly. Je ne voulais pas dire qu'ils étaient moins "vie en groupe" que les monos, mais tout simplement que j'avais du mal à en trouver. Il me semblait que quand j'ai parlé de ça sur le site, il n'y avait pas foule de gens intéressés par le sujet.

Concernant Guilain, faudra que j'aille lire, j'ai pas tout compris, mais il faut dire que c'est 2h30 du mat.

Message modifié par son auteur il y a 10 ans.

#

(compte clôturé)

le vendredi 09 avril 2010 à 07h12

ERIC_48</cite Clem : c'est vrai qu'analyser sur des impressions, c'est risqué. De là à penser que c'est forcément faux ou inutile, je ne crois pas. Et du reste, c'est tout ce que j'ai sous la main. Et je précise aussi que je me fous un peu des monos qui veulent vivre en groupe, c'est pour ça que je parlais des poly. Je ne voulais pas dire qu'ils étaient moins "vie en groupe" que les monos, mais tout simplement que j'avais du mal à en trouver. Il me semblait que quand j'ai parlé de ça sur le site, il n'y avait pas foule de gens intéressés par le sujet.

Tant que les impressions personnelles sont nommées comme telles et que les choses sont évoquées comme des possibilités, des expériences personnelles. des vécus marquants, pas de souci.

Une suggestion de lecture: arrêter de voir les choses en opposition, de réinterpréter des interventions modérées en glissant vers un vocabulaire au lexique fort, comme "faux, inutile", etc.

Message modifié par son auteur il y a 10 ans.

#
Profil

Lilie

le vendredi 09 avril 2010 à 09h41

ERIC_48
Il ya quelque chose ici qui donne de l'eau à mon moulin. Dès que tu es devenu poly, si je comprend bien, tu n'as pas pu continuer en couple, il a fallu opter pour le chacun chez soi (tu ne dis pas, on s'est carapatés, tu dis, je me suis...). Ou alors, j'ai mal interprété...

Non, je me suis séparée parce que je ne comprenais pas ce qui m'arrivait. Et en cherchant, je me suis aperçue de mon super pouvoir : aimer plusieurs personnes en même temps.
Aujourd'hui, j'aurai géré différemment, je pense qu'il y aurait eu déménagement (parce que je suis loin de chercher à vivre en trouple). Mais pas séparation.

Pour la vie de groupe, moi je pratique régulièrement, et franchement, je ne me verrai vraiment pas dans un groupe poly... En tout cas, je n'aurai pas envi d'un groupe à thème, je trouve ça enfermant. A nouveau. Moi ça me fait penser au reportage de l'effet papillon mwahaha. (Et j'ai franchement pas envi de choper leur coupes de cheveux) :-D

#
Profil

Boucledoux

le vendredi 09 avril 2010 à 09h58

@Lilie : j'aime bien la formule Et en cherchant, je me suis aperçue de mon super pouvoir (+)

Message modifié par son auteur il y a 10 ans.

#

(compte clôturé)

le vendredi 09 avril 2010 à 12h41

@Lilie : super phrase ! "Et en cherchant, je me suis aperçue de mon super pouvoir" (+)
Pour l'estime de soi c'est excellent.

#
Profil

ERIC_48

le vendredi 09 avril 2010 à 12h43

@Lilie : C'est vrai qu'elle est belle cette formule. Je te la pique.

Pour le reste, c'est plus clair.

Si poly et couple sont compatibles, puis-je en déduire qu'il y a alors forcément amour primaire et amour secondaire, ou est-il possible d'après toi, de vivre en couple sans faire de priorité ?

C'est sûr qu'un groupe à thème est enfermant, mais je ne voyais pas tout à fait les choses comme ça. Par exemple, quand des monos se mettent en colocation, je ne pense pas qu'ils s'identifient comme un groupe à thème, sur le thème "mono". Je voyais plutôt une vie de groupe entre poly comme un groupe à acceptation obligatoire du fait que certains soient poly, justement pour ne pas avoir à remettre ce thème en permanence sur la table de cuisine.

@Clem : je vais essayer mais je t'avoue que je ne m'en sens pas trop capable dans la mesure ou je ne fait jamais trop attention aux mots que j'emploie, je ne les choisis pas, donc je devrai me forcer pour en choisir d'autres. Par contre, je peux essayer de me poser la question de savoir pourquoi j'emploie des mots forts. A priori, comme ça sans réfléchir, je dirais que c'est pour simplifier et pour éviter de me perdre dans les détails. Mais il se peut en effet que ce ne soit pas perçu comme tel, et que ce soit la raison de grands malentendus. Là, pour le coup, j'ai plus envie de me taire que d'employer des mots plus modérés, mais bon, c'est une réaction à chaud.

#
Profil

Drya

le vendredi 09 avril 2010 à 12h53

En ce moment je vois ça plutôt comme une malédiction, alors que je sais bien que c'est un super pouvoir... mais incompatible avec ceux que j'aime ^^ une vraie malédiction quoi !

#
Profil

ERIC_48

le vendredi 09 avril 2010 à 12h55

Comme tu dis.
Un super pouvoir de malédiction, quoi.

#
Profil

MelleChat

le vendredi 09 avril 2010 à 15h20

Personnellement, je suis très attirée par la vie "en groupe". Mais bon, le logement a beau être meilleur marché en Belgique qu'en France, avant de trouver un espace qui convienne aux besoins perso, pros et relationnel du "trio" que je forme pour le moment, c'est pas demain la veille...

#
Profil

Lilie

le vendredi 09 avril 2010 à 16h37

@ Eric : C'est possible en effet dans mon schéma qu'il y ai un couple primaire. Disons qu'il y a un partenaires de vie .. un système de construction différent d'avec les autres. Mais les amours sont tous différents..
Après, je dis ça.. c'est ce que je vis maintenant tout de suite, mais tout bouge tellement rapidement. On en reparle dans un an!

@ Drya : Arf.. c'est comme tous les super-pouvoirs, il faut le temps de s'y adapter. On serait pas forcément plus malin avec de la toile d'araignée qui jailliraient des poignets...
Pis si on regarde bien, ça amène toujours son lot d'ennuis (se faire réveiller la nuit par un spot en forme de chauve-souris, porter un costume ridicule, vivre caché, se confronter à un tas de gros méchants à qui on a rien demandé etc.) mais on sauve toujours la belle, et on fini par gagner à la fin. ;)

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion