Amours multiples ou errance affective? - Polyamour.info

Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Amours multiples ou errance affective?

Bases
#
Profil

titane

le mercredi 24 novembre 2010 à 12h33

Aujourd'hui, une de mes amies, en discutant sur notre parcours amoureux, a utilisé une jolie formule qui me fait réfléchir... Elle a dit qu'au début au moins de cette aventure elle était dans une sorte "d'errance affective"... joli, non?

Le mot "errance" n'est pas forcément positif, mais j'avoue que j'aime assez...

Le mot "affectif" me paraissait au début trop "psychologique": pourquoi ne pas avoir prononcé le mot "errance amoureuse"? Essayait-elle de faire référence à un état psychologique davantage qu'à un désir conscient et volontaire?

Cette formule est restée ancrée en moi et j'y médite depuis... et à vous à quoi vous fait-elle penser? Que vous inspire cette combinaison de mots?

Message modifié par son auteur il y a 8 ans.

#
Profil

Lilyenvadrouille

le mercredi 24 novembre 2010 à 13h39

Bonjour Titane, on prend un café et c'est parti.....Pour moi l'errance affective est la recherche permanente de l'assentiment de l'autre, de son affection, de sa présence. L'errance affective est liée à un sentiment de manque qui entraine cette recherche: Le fameux mythe de la moitié. Moitié de quoi? Car nous sommes une unité et personnellement je ne me vois pas prendre une tronçonneuse pour me couper en deux :-/

Dans le désir conscient et volontaire ce sentiment de manque n'existe pas ou peu. On se reconnait déjà comme une personne entière avec des désirs et une volonté propre. On se connait soi et le plus important... nous nous aimons et nous n'avons pas besoin de rechercher éperdument cet amour dans l'autre.
Être otage de sa passion ou de l'amour de l'autre est terminé. Tu aimes juste au moment où tu as besoin d'aimer et généralement quand tu es prêt il y a toujours quelqu'un sur ta route pour partager ce bonheur d'être à deux et non de ne faire qu'un.

Un ami m'a envoyé une histoire.
C'est deux pingouins sur la banquise...
Le premier dit: "- Ne pas savoir où je vais ça me stress."
L'autre lui répond: "-C'est parce que tu ne connais pas assez celui qui te conduit."
Pingouin 1: "Qui ça????"
Pingouin 2: "TOI".

Message modifié par son auteur il y a 8 ans.

#
Profil

titane

le mercredi 24 novembre 2010 à 14h04

je comprends... "errance" pour toi donne une impression de "quête" poussée par un manque à assouvir... ne peut-il y avoir une errance "volontaire et consciente" poussée par le désir et le plaisir ?

Tu utilises "besoin" aussi dans ton alternative de désir conscient et volontaire...

Erreance affective ou amoureuse... ne serait-ce pas le reflet de la formule de KIKI "histoires d'aimer" au lieu d'histoire d'amour...?

j'aime beaucoup ton histoire de pingoins !!... ce "TOI" ne sont-ce pas nos désirs ?

#
Profil

PolyEric

le mercredi 24 novembre 2010 à 16h23

Il me parait clair que la volonté de l'être humain a été créée par la nature pour nous pousser à subvenir à nos besoins. Dans le même temps, la nature a créée le besoin, la souffrance, et le plaisir, pour donner un but à atteindre à notre cerveau, lui-même créé en même temps que le reste pour former un tout.

Par suite, la considération sur la notion d'errance amoureuse "volontaire" me parait évidente. Le cerveau qui n'arrive pas, grâce à ses connaissances acquises, à subvenir aux besoins d'amour, va chercher d'autres connaissances à tout prix. Il va entrer en errance spontanément, en plaçant le maximum de sa volonté pour résoudre son problème : acquérir de nouvelles connaissances. La notion d'errance amoureuse est donc d'après moi toujours volontaire, et positive pour le futur.

L'errance amoureuse bien conduite, mènera surement vers l'amour multiple, et si je peux me permettre, plus particulièrement, vers le polyamour (qui est basé sur la vérité, et qui me parait être une notion plus aboutie que l'amour multiple basé sur le mensonge, mais bon passons sur cette polémique sans fin, revenons en à l'errance amoureuse).

Le fait que l'errance amoureuse soit consciente ou inconsciente n'a pas trop d'importance à mes yeux. L'important c'est qu'elle aboutisse au bonheur.

Message modifié par son auteur il y a 8 ans.

#
Profil

PolyEric

le mercredi 24 novembre 2010 à 16h29

Lilyenvadrouille
L'autre lui répond : "-C'est parce que tu ne connais pas assez celui qui te conduit."

Pingouin 1 : "Qui ça????"

Pingouin 2 : "TOI".

Moi, je connais bien le pingouin qui me conduit.
Et je sais qu'il me conduit à ne faire qu'un avec les autres.
Mais la différence avec toi, c'est que moi, ça ne me stress pas de ne faire qu'un avec les autres.

Bon c'est vrai que je ma conception me fait penser que l'on peut "ne faire plus qu'un" à plusieurs personnes entièrement elles-mêmes, mais c'est sans doute trop compliqué à comprendre. En tous les cas, ici personne n'a jamais compris cette notion. Je m'en retourne donc oeuvrer ailleurs.

Message modifié par son auteur il y a 8 ans.

#
Profil

Lilyenvadrouille

le jeudi 25 novembre 2010 à 00h32

Eric, l'histoire des Pingouins m'a été donné dans un contexte bien différent. Je trouvais qu'elle passait bien dans le message.(+) :-D

#
Profil

PolyEric

le jeudi 25 novembre 2010 à 11h44

C'est vrai qu'elle passait bien cette histoire.
Je m'attaquais au contenu du message et non à sa forme.

Cette vision "anti-fusion" que l'on retrouve partout sur ce site presque de manière uniforme comme si c'était évident, m'énerve à chaque fois.

On dirait d'après cette idée répandue ici, que la fusion est fondamentalement non poly, ou qu'elle empêche d'être soi-même, ou que c'est une chose sale à repousser, alors que c'est tout le contraire d'après moi, et que c'est d'après moi un bonheur partagé.

Enfin, bref, on a déjà parlé de ça, donc je ne m'étend pas.

#
Profil

titane

le jeudi 25 novembre 2010 à 15h58

la fusion n'a aucun sens "amoureux"... un mythe sympathique tout au plus... our partager il faut être deux pas un... si tu considères la fusion comme l'émergence de cette troisième entité qui serait le "nous"... alors je parlerai d'une "fission" ! toi + moi = toi + moi + nous...

sans individualité, pas d'échange...

La "fusion" hérite de toutes les tares "romantico-machistes".. tu es à moi je suis à toi et que le plus fort gagne et avale l'autre !

L'idée nous rassure, certe, a-t-on tout le temps besoin d'être rassuré?

Message modifié par son auteur il y a 8 ans.

#
Profil

titane

le jeudi 25 novembre 2010 à 16h19

Eric_49
Il me parait clair que la volonté de l'être humain a été créée par la nature pour nous pousser à subvenir à nos besoins. Dans le même temps, la nature a créée le besoin, la souffrance, et le plaisir, pour donner un but à atteindre à notre cerveau, lui-même créé en même temps que le reste pour former un tout.

La nature et la vie ne "crééent" rien... elles engendrent !... et surement pas des "besoins" et encore moins un "but"... tout au plus des "signaux"... c'est notre "psy" qui déclare que ce sont des "besoins" ou pas...

Le plaisir n'est pas plus un besoin que la souffrance... que l'on en tire une certaine utilité nous regarde, mais ce n'est pas une vérité "naturelle"... le moine et le libertin auraient certainement des utilités différentes !! et chacun ses "besoins" !

#
Profil

PolyEric

le samedi 27 novembre 2010 à 00h39

Oui, bon, ben, on va pas tomber d'accord aujourd'hui. Même si j'arrivais à te convaincre, ce qui serait un miracle, un autre arriverait pour prendre ta relève. C'est comme les camions sur la route : On double le camion qui est devant notre nez, mais devant lui, il y en a un autre qui se retrouve devant notre nez, et ainsi de suite.

Et puis, il parait qu'ici il ne faut pas convaincre mais juste témoigner.

Donc je témoigne du fait que la fusion, c'est le top, et qu'il n'est pas du tout obligatoire d'avaler, et qu'il n'est pas du tout nécessaire d'être mono pour fusionner.

Et je témoigne aussi du fait que ceux qui n'investissent pas dans une fusion, restent à l'extérieur et ne voient rien, même s'ils pensent voir ce qui se passe à l'intérieur, d'ou probablement ton impression de scission. Le beurre et l'argent du beurre : ne jamais y aller et pourtant savoir ce que c'est.

#

Titane-invité (invité)

le samedi 27 novembre 2010 à 10h09

Pas le beurre ni l'argent du beurre... La crémière!!!!!!! Mmmmmmmmm

#

capucine (invité)

le samedi 27 novembre 2010 à 16h54

encore mieux:la boulangere!!!!!
elle fusionne ,elle affectionne
elle ne reflechit pas trop : elle agit!!
Et ca fonctionne a merveille!

#

solene (invité)

le mardi 06 décembre 2011 à 21h42

Pour moi Les Errances Affectives, cest un roman...tres beau que j'ai eu le plaisir de lire l'été dernier. je vous le recommande un tome 2 vient de sortir.

ckamtchueng.canalblog.com/

;)

#

Lydia (invité)

le mercredi 03 octobre 2012 à 16h53

Fan de l'amours multiples et de litterature. J'ai eu moi aussi le plaisir de lire ce roman- Les Errances Affectives- un bonheur pour moi. Je me suis vue dans les tourments du narrateur mais aussi dans ses femmes troublées ou troublantes...
"Si on le dit singulier et eternel, il n'en est rien on le decouvre pluriel et éphémère"

#

Presque poly (invité)

le jeudi 04 octobre 2012 à 06h00

Dans "errance", il y a, pour moi, la notion de "sans but". C'est donc une invitation à cheminer en ce donnant le temps de la contemplation, ou non, le temps de la réflexion, ou non, le temps de s'arrêter, ou non. Ça repose, ça calme par rapport à une société qui m'impose de courir vers un but, de remplir les vides -ressentis personnel-

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion