Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Polyamour et naturisme

#

(compte clôturé)

le lundi 14 septembre 2009 à 10h31

Raconte?

#
Profil

lutevain

le lundi 14 septembre 2009 à 10h42

Ma formation huguenote s'est faite au milieu de gens ouverts, parmi les relations protestantes de mes parents il y avait notamment notre médecin de famille, une femme précurseur du planning familial. Les pasteurs avec lesquels je partais en camps d'ados (mes meilleurs souvenirs de jeunesse) étaient des gens engagés, l'un d'eux avait même été expulsé du temple de Montpellier pars les CRS, à la fin des années 70, alors qu'il soutenait (déjà) des réfugiés qui occupait ce temple… Ces mêmes pasteurs étaient à côté de nous dans les manifestations contre l'extension du camp du Larzac…

Et puis j'étais un "voisin" de Lanza del Vasto… mais ceci est une autre histoire…

Message modifié par son auteur il y a 10 ans.

#
Profil

oO0

le mardi 15 septembre 2009 à 02h54

...

Message modifié par son auteur il y a 10 ans.

#

(compte clôturé)

le mardi 15 septembre 2009 à 05h36

lutevain
Ma formation huguenote s'est faite au milieu de gens ouverts, parmi les relations protestantes de mes parents il y avait notamment notre médecin de famille, une femme précurseur du planning familial. Les pasteurs avec lesquels je partais en camps d'ados (mes meilleurs souvenirs de jeunesse) étaient des gens engagés, l'un d'eux avait même été expulsé du temple de Montpellier pars les CRS, à la fin des années 70, alors qu'il soutenait (déjà) des réfugiés qui occupait ce temple… Ces mêmes pasteurs étaient à côté de nous dans les manifestations contre l'extension du camp du Larzac… Et puis j'étais un "voisin" de Lanza del Vasto… mais ceci est une autre histoire… Message modifié par son auteur hier à 13h.

Question religion, je trouve que les réformés ont quand même un degré de plus que les cathos, question tolérance. Ca me donne des idées: discuter avec un pasteur de la question polyamour, tiens.
Ah, si je pouvais retrouver mon bon M. Roland, le père de ma copine d'école Sylviane... un enthousiaste de la vie comme j'ai rarement vu!

Message modifié par son auteur il y a 10 ans.

#
Profil

amorgen

le mercredi 16 septembre 2009 à 08h18

Sam
il y en a combien qui baillent là ou qui ont envie de me mettre des claques ?

Prems !
Chaque fois que je te lis je me sens coincé dans ma condition de prolo polyamoureux inculte...

Quand au cassage de sucre sur les cathos, ou la culture judéo-chrétienne, il faut être un philosophe particulièrement éclairé pour se passer du plaisir de casser du sucre sur ce qui a pu brimer dans une vie. Et conchier la religion me semble salutaire, si à une époque celle ci a pu avoir des effets fédérateurs cela c'est généralement fait contre quelque chose. Dés qu'elle quitte la sphère du privé et du questionnement personnel, la religion est un fléau mortifère. Qu'il y ait des curés/pasteurs/imams sympas et ouverts n'enlèvent rien au fait que ce sont des religions de merde dont le postulat de base (une vie après la mort) a été utilisé pour conditionner les masses à accepter leur sort. Autre exemple le célèbre "Soyez féconds et multipliez-vous, remplissez la terre et soumettez-là ; ayez autorité sur les poissons de la mer et sur les oiseaux des cieux, sur tout ce qui est vivant et qui remue sur la terre (Genèse 1,28)", on voit où cela nous a conduit...

Je loue Titane pour son amour désintéressé de l'humanité et toi pour ta hauteur de vue philosophique, mais quand à moi je ne saurais me passer du plaisir de fustiger au choix les cathos, les types de droite, ou whatever...
Ce n'est pas tant se définir contre quelqu'un ou quelque chose que de savoir reconnaître que certains choix de vie t'obligent parfois à rendre les coups. Et puis soyons francs, être de temps en temps manichéen et rempli de préjugés, médire, ironiser, se foutre de la gueule du monde, qu'est-ce que ça fait du bien ! L'ironie tant qu'elle ne tourne pas à l'aigreur n'a rien d'un poison...

Erf...au final tout cela s'éloigne du sujet initial "naturisme & polyamour" et j'en suis désolé. Pour revenir au topic, je ne fais pas de corrélation entre les deux. Si j'aime vivre nu le plus souvent possible, je ne me considère pas comme naturiste.

#

(compte clôturé)

le mercredi 16 septembre 2009 à 10h58

Ah que oui que ça fait du bien de médire un petit coup, d'ironiser, l'art du fion est subtil et ambivalent, et peut même s'avérer salvateur.

J'ai pas toujours été - et je ne suis pas en toute circonstance - un monstre de tolérance. Mais pour que ça cesse de n'être que des paroles, chez moi... boudiou le boulot;

En fait il n'y a pas d'idéal qui ne demande pas une immense énergie pour être concrétisé. Au moins, quand on bâtit une maison, ça se voit!

#
Profil

titane

le mercredi 16 septembre 2009 à 12h40

Ouais... pardon MetaZed ! suis allé un peu réactif sur ce coup... mais je crois que l'on s'est compris...

Je ne connais pas les statistiques sur les convictions profondes et les pratiques des "cathos" d'une part et surtout ça me chagrine de limiter l'héritage spirituel et philosophique du christianisme (catho et protestant) à des aversions personnelles envers des pratiques et interprétations historiques et individuelles...L'héritage républicain et démocrate et même des droits universels de l'homme ne sont pas plus glorieux !... voir notre histoire récente...

Bref... pas très intéressant tout ça de toutes les façons...

Comme je suggère Clémentine, ce qui est intéressant c'est sur quelles éthiques personnelles peut-on vivre l'amour multiple de la façon la plus harmonieuse pour soi sans être déconnecté de notre contexte culturel et historique (certes!)

J'aurais tendance à dire que chaque vie, chaque façon d'aimer, serait une interprétation concrète de ce que pourrait être la Vie et l'Amour... chaque interprétation étant interprétable à son tour... d'où l'échange !!

Donc ce qui est intéressant c'est d'échanger ces "forces actives" qui guident notre façon d'aimer (malgré nos croyances et nos idéaux) plutôt que ces attitudes réactives qui nous en empêcheraient a priori... non ?

Juste une proposition

#
Profil

lutevain

le mercredi 16 septembre 2009 à 14h58

Rien n'est jamais acquis à l'homme Ni sa force
Ni sa faiblesse ni son coeur Et quand il croit
Ouvrir ses bras son ombre est celle d'une croix
Et quand il croit serrer son bonheur il le broie
Sa vie est un étrange et douloureux divorce
Il n'y a pas d'amour heureux

Sa vie Elle ressemble à ces soldats sans armes
Qu'on avait habillés pour un autre destin
A quoi peut leur servir de se lever matin
Eux qu'on retrouve au soir désoeuvrés incertains
Dites ces mots Ma vie Et retenez vos larmes
Il n'y a pas d'amour heureux

Mon bel amour mon cher amour ma déchirure
Je te porte dans moi comme un oiseau blessé
Et ceux-là sans savoir nous regardent passer
Répétant après moi les mots que j'ai tressés
Et qui pour tes grands yeux tout aussitôt moururent
Il n'y a pas d'amour heureux

Le temps d'apprendre à vivre il est déjà trop tard
Que pleurent dans la nuit nos coeurs à l'unisson
Ce qu'il faut de malheur pour la moindre chanson
Ce qu'il faut de regrets pour payer un frisson
Ce qu'il faut de sanglots pour un air de guitare
Il n'y a pas d'amour heureux

Il n'y a pas d'amour qui ne soit à douleur
Il n'y a pas d'amour dont on ne soit meurtri
Il n'y a pas d'amour dont on ne soit flétri
Et pas plus que de toi l'amour de la patrie
Il n'y a pas d'amour qui ne vive de pleurs
Il n'y a pas d'amour heureux
Mais c'est notre amour à tous les deux

Louis Aragon (La Diane Francaise, Seghers 1946)

Il n'y a pas d'amour heureux
Mais c'est notre amour à tous les deux… et plus si affinités…

#

(compte clôturé)

le jeudi 17 septembre 2009 à 05h02

titane
J'aurais tendance à dire que chaque vie, chaque façon d'aimer, serait une interprétation concrète de ce que pourrait être la Vie et l'Amour... chaque interprétation étant interprétable à son tour... d'où l'échange !! Donc ce qui est intéressant c'est d'échanger ces "forces actives" qui guident notre façon d'aimer (malgré nos croyances et nos idéaux) plutôt que ces attitudes réactives qui nous en empêcheraient a priori... non ? Juste une proposition

On signe où??? :-)

#
Profil

titane

le jeudi 17 septembre 2009 à 13h18

on signe pas Clémentine... on se laisse faire à cette énergie lovée qui n'attendait que ça pour être toi... putains de shakras !

Le tantrisme érotique n'en ouvrirait que les deux premiers il en resterait donc 5 !!! jusqu'au lotus aux milles pétales !!! ils en fumaient de la bonne les moines bouddhistes !!

Message modifié par son auteur il y a 10 ans.

#
Profil

lutevain

le jeudi 17 septembre 2009 à 16h06

Eh…!!! Le tantrisme n'est pas que le sexe, ou l'érotisme… C'est surtout une philosophie de Vie… On occulte souvent cela en Occident…

#
Profil

titane

le jeudi 17 septembre 2009 à 16h39

oui bon.. c'est un peu pour cela que j'ai ajouté érotique" après tantrique... il y a des tantras pour la plupart du canon bouddhque en effet si je ne m'abuse...

je faisais référence aux massages tantriques cités dans le premier très long post...

L'amour non plus n'est pas que le sexe et bien un art de vivre !! On occulte cela aussi !!

#

(compte clôturé)

le jeudi 17 septembre 2009 à 23h42

Hé, c'est le moment de faire signe au gars de ah-les-fous!

Stage de sensibilisation gratuit, avec ou sans sexe :-D (juste un défraiement pour couvrir les frais de miam-miam et d'hébergement, qui ça intéresse?)

#
Profil

Alakaluf

le mardi 28 octobre 2014 à 16h24

Je suis naturiste depuis plusieurs dizaines d'années, polyamoureux depuis quelques années ... et très heureux de retrouver ici de nombreuses personnes pour qui naturisme et polyamour sont cousins germains (dans tous les sens du terme même me semble-t-il). Sans vouloir faire le moindre amalgame / prosélytisme, il me semble qu'il y a beaucoup de points communs entre ces 2 "philosophies" de vie. En tout cas, à titre personnel, je rencontre le même type de difficultés à faire accepter mes différences / a-normalités auprès de mon entourage le plus proche.

Message modifié par son auteur il y a 5 ans.

#
Profil

sanglier83

le dimanche 31 mai 2015 à 22h53

Je suis, moi aussi, naturiste depuis plusieurs dizaines d'années, et je crois bien que je portais les gènes polyamoureuses, de même, depuis l'adolescence .

Ce que m'a apporté le naturisme ? .... L'acceptation du corps ! En corrélation avec l'art des massages et la biodanse, que j'ai découvert bien plus tard, le naturisme m'a aidé à aimer mon corps et celui des autres, les considérer joyeusement, positivement, dépasser leurs imperfections . Et, par effet feedback, cette reconsidération du corps influe sur la vision spirituelle, émotionnelle que nous avons des autres .

S'accepter, accepter les autres, dépasser, sans pour autant tomber dans la naïveté, les méfiances sociales . Ce n'est pas encore du polyamour, mais c'est, si je puis dire, un "exercice préparatoire" bien revigorant .
Je noterai aussi, comme d'autres, ce sentiment envoûtant, global, d'immersion dans la nature . Le naturisme peut donner l'impression de faire l'amour avec le vent, la terre, la mer .... Même si on ne comprend rien à la botanique !

Au passage, merci à Kalyp, Lutevain, Pinklady, Jifferson, entre autres qui vous ont si bien parlé du naturisme ....

#
Profil

jmmoi

le lundi 01 juin 2015 à 19h43

Qu'il y est rapport ou pas, afin de rentrer dans la statistique je réponds bien volontiers. Je suis naturiste depuis bien longtemps et depuis quelques années polyamoureux aussi. Je dis même de moi que je suis un naturéliste, c'est dire si la nature m'habite. Avez vous essayé de passer un grand moment dans la nature nu? ce n'est pour moi que du plaisir. Je vous joins un brin d'Amour, jmmoi.
PS ne pas confondre
Naturiste, lié la nature (il fait trop chaud, je me déshabille) bien sur en respectant l'autre, bien que l'autre l'est certainement aussi
Nudiste, je me mets nu parce que d'autres le sont (camping, plage naturiste)
ET Apoiliste, si je suis nu c'est que je vais vers de la sexualité

#

(compte clôturé)

le mercredi 03 juin 2015 à 08h42

Je me joins aussi à la liste! Ayant la chance d'avoir des lieux naturistes tout près de chez moi, j'en profite volontiers: dès qu'il fait beau je descends vite au centre naturiste le plus proche! :-)

Et puis, lors des derniers cafés poly on avait terminé la journée dans des lieux naturistes. (il faut que je recommence à organiser ça....)

#
Profil

ipsos

le mercredi 03 juin 2015 à 08h57

Bonjour,

Je ne lis pas toutes vos proses. Je parle en je. Je suis naturiste. C'est pas une certaine liberté du corps et de la tendresse, du partage simple que l'on glisse facilement dans le polyamour. Comme on peut glisser plus facilement du polyamour au libertinage. Mais tous les naturistes ne sont pas polyamoureux. Tous les libertins ne sont pas Polyamoureux mais cela leur pend au nez sans doute. Voilà pour ma part.
Bises

#
Profil

Leolu

le mercredi 03 juin 2015 à 23h49

Disons que le naturisme procède du même mouvement de réflexion que le polyamour : un certain "dépoussiérage" des traditions, la remise à plat d'obligations sociales devenues obsolètes ou sclérosantes, un retour à des bases plus intuitives et moins formalisées.

Dans ce sens, il est logique que beaucoup de polyamoureux pratiquent le naturisme.
Mais il n'y rien de complémentaire. C'est juste concomitant.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion