Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

N'ajoutons pas nos idées reçues aux cadenas de la société.

Culture
#
Profil

pseudoi

le lundi 20 avril 2015 à 13h01

Bonjour,

Merci à ceux qui ne se sentiront pas concernés de ne pas aller plus loin, à mon avis ce seront les plus nombreux parmi vous.
Je veux parler du symbole des alliances dans une cérémonie religieuse.

J'ai découvert au moment de mon mariage (à l'église donc) que ce symbole n'a rien d'obligatoire : il ne fait pas partie du sacrement et c'est une simple tradition. Nous nous sommes donc mariés ma douce et moi sans ce symbole mais en disant quelques mots pour expliquer notre choix (entre autres, respect de ceux qui choisissent de vivre en couple sans officialiser leur relation, il y a 40 ans ça ne coulait pas encore de source).

Voilà donc une occasion très simple de témoigner devant la société et la religion de certaines idées qui peuvent nous tenir à coeur. Ces institutions imposent suffisamment de carcans pour qu'on évite d'en rajouter de nous-mêmes.

Bises à ceux qui auront dépassé le 1er paragraphe.

Message modifié par son auteur il y a 3 ans.

#
Profil

bouquetfleuri

le lundi 20 avril 2015 à 14h31

De tous les bijoux, l'alliance est le seul qui parle d'un absent.
C'est intéressant de faire le parallèle entre l'alliance biblique qui, à l'initiative de Dieu (invisible lui aussi), contraint l'homme à des obligations rituelles et sociétales et l'alliance bijou qui témoigne de l'intègration de ces obligations.

On touche à l'acceptation de ce qui a fondé notre société et la maintient en l'état, à savoir l'existence de la Hiérarchie.
On peut refuser tous les fondements en remplaçant la morale par sa propre éthique ou abattre petit à petit chaque symbole.

Dans tous les cas on fait (petitement, mais sûrement) bouger notre société

#
Profil

pseudoi

le lundi 20 avril 2015 à 18h03

En relisant, j'ajoute quand même ce qui aurait dû aller sans dire : j'ai le plus grand respect pour ceux qui choisissent ce symbole des alliances de façon active et réfléchie, en toute conscience. C'est par contre dommage quand il est utilisé par simple tradition, sans réflexion sur sa signification.

#
Profil

Tcheloviekskinoapparatom

le mardi 21 avril 2015 à 11h51

Je ne veux pas non jeter l'opprobre sur les porteurs d'alliance parmi lesquels il y a des gens très bien , mais j'avoue être personnellement assez peu ragouté par cette tradition. En y réfléchissant ce qui me gène le plus c'est le côté conventionnel, public du symbole, qui signifie "je suis pris", c'est à dire pas disponible parce que la propriété d'une autre personne.
En revanche je connais des gens qui portent un bijou semblable à celui de leur amoureux-se, comme un genre de lien secret qui n'appartient qu'à eux, et dont le sens peut être révélé à qui leur semble utile. Ça me parle plus.

#
Profil

pseudoi

le mardi 21 avril 2015 à 13h40

A notre petite échelle, nous pouvons informer ceux de nos relations qui vont se marier du caractère facultatif de ce symbole des alliances, car beaucoup pensent qu'il n'y a que deux cas de figure : ou on ne se marie pas, ou on se marie avec alliances....

#
Profil

Angita

le mardi 21 avril 2015 à 15h54

C'est vrai que je la porte mais en conscience, pour la symbolique. Même polyamoureuse, je n'ai pas l'intention de l'enlever. C'est en quelque sorte la preuve d'un lien fort avec mon mari. Je suis fière de porter mon alliance.

#
Profil

pseudoi

le mardi 21 avril 2015 à 15h59

@Angita : et c'est très bien comme ça.

#
Profil

Semeur

le jeudi 23 avril 2015 à 22h37

Merci pour cette info dont je n'avais absolument pas conscience. La facultativité du machin. Tiens donc, on s'est bien gardé de nous en parler, à tous les étages, lors de notre mariage. Ça parraissait tellement évident que je ne me suis pas posé la question non plus.

Comme quoi le niveau d'intégration et d'inconscientisation de l'alliance aussi est excellent — c'est cynique, hein — et c'est aussi à déconstruire pour se le ré-approprier et y apporter notre propre symbolique si on veut le conserver.

Reste maintenant à trouver une nouvelle manière de voir ce petit bout de métal que j'ai tendance à quitter souvent parce que je trouve qu'il biaise trop l'entrée en matière de toute discussion homme/femme.

Un bon sujet de discussion en perspective avec ma moitié-principale tiens. Ça faisait un moment que la fourmilière était tranquille et qu'on n'avait pas abordé un sujet connexe au polyamour, à l'hétéronormativité ou à la domination patriacale judéo-chrétienne.

Enfin de l'action !

Message modifié par son auteur il y a 3 ans.

#

(compte clôturé)

le jeudi 23 avril 2015 à 22h49

Message modifié par son auteur il y a 2 ans.

#

(compte clôturé)

le jeudi 23 avril 2015 à 23h16

cabosse
C est impressionnant et bizarre le nombre de polys qui sont mariés !

Ben en fait... si tu es célibataire et poly, personne- même les monogames- ne sera surpris ou étonné, car par définition tu n'as aucun engagement, tu es libre d'avoir autant de relations que tu veux, sous réserves que tes différentes relations l'acceptent. Au pire, on te dira "coeur d’artichaut" . Tandis que le poly marié transgresse le sacro-saint "devoir de fidélité" assimilé par 90% des gens à l'exclusivité sexuelle! C'est là que ça coince...

#
Profil

Semeur

le jeudi 23 avril 2015 à 23h25

aimerplusieurshommes
Ben en fait... si tu es célibataire et poly, personne- même les monogames- ne sera surpris ou étonné, car par définition tu n'as aucun engagement, tu es libre d'avoir autant de relations que tu veux, sous réserves que tes différentes relations l'acceptent. Au pire, on te dira "coeur d’artichaut" . Tandis que le poly marié transgresse le sacro-saint "devoir de fidélité" assimilé par 90% des gens à l'exclusivité sexuelle! C'est là que ça coince...

Sans compter les polys qui se découvrent polys après le mariage pour des raisons très diverses, et ouvrent les yeux après des années d'absence de déconstruction consciente de schémas relationnels.

Mais bon je dis ça, je ne vise personne en particulier, et certainement pas moi ;-)

#
Profil

Livia

le vendredi 24 avril 2015 à 08h38

Sujet fort intéressant...
Pour le coup, moi et mon mari avons choisi de ne pas porter d'alliance. Nous savions dès le départ que cette symbolique ne nous correspondait pas : le message trop exclusif, limite possessif qu'il véhicule (à notre sens, bien évidemment) dans la pensée générale ne nous correspondait pas. Nous avons la conviction que notre confiance et notre amour l'un pour l'autre dépassent la nécessité de ce type de normes judéo-chrétiennes. Hors de question donc de "faire comme-ci".
Pour autant, je ne vous raconte pas le nombre de réactions et de têtes déconfites parmi l'entourage (amicale, professionnel...) lorsque les gens ne vous voient pas avec votre alliance au doigt une fois le mariage passé ! Rien que la tête de ceux qui vous demandent "alors, fais voir ton alliance ?" À qui vous leur répondez : "ah mais non, je n'en ai pas" est vraiment incroyable. Et encore, je ne vous parle même pas de ceux/celles à qui vous rejetez en pleine face une forme de grande insécurité affective et qui se permettent alors de vous faire presque la morale en dénonçant votre attitude et en ne comprenant donc pas pourquoi vous vous êtes alors marié.
C'est dans ces moments-là que l'on constate qu'il y a certains sujets en société où les limites du respect et de la tolérance n'ont soi-disant pas lieu d'être.

Les clichés ont vraiment la peau dure :-)

#
Profil

Semeur

le vendredi 24 avril 2015 à 10h55

Livia
Les clichés ont vraiment la peau dure :-)

C'est tout le «  combat » du féminisme, de faire prendre conscience que ces clichés ne devraient être qu'un simple choix parmis d'autres, et qu'ils n'ont pas plus de légitimité que les autres.

L'absence de relativisme me sidère de plus en plus :

- «  mais si tu n'est pas d'accord avec X, c'est que tu es contre ! »
- «  heu… non. il y a une multitude de nuances entre X et son contraire, qui ne sont pas forcément exclusives ni contradictoires. C'est en fonction de chacun et de son contexte ? Liberté, respect & bienveillance ? »

Mais bon cette «  dualité » blanc-noir comme seul choix possible est examplarisée dans toutes les couches de notre société, y compris les plus visibles : «  si vous n'êtes pas charlie, vous êtes pour le terrorisme ! »

«  Mmm, comment t'expliquer, Manuel… »

Je ne sais pas s'ils sont aveuglés, abusés, inconscients (dans le sens non-conscients), ou si c'est volontaire. Mais quelqu'en soit la cause, un tel manque de discernement et un étiquettage d'office sans même écouter le point de vue de l'autre me fait froid dans le dos.

Désolé pour la digression, mais je suis persuadé que les mécanismes psychologiques et les schémas en jeu sont de même type dans la non-reconnaissance du polyamour.

Message modifié par son auteur il y a 3 ans.

#
Profil

Livia

le vendredi 24 avril 2015 à 11h39

Semeur
Désolé pour la digression, mais je suis persuadé que les mécanismes psychologiques et les schémas en jeu sont de même type dans la non-reconnaissance du polyamour

200% d'accord !

#
Profil

Motoko

le vendredi 24 avril 2015 à 11h42

Cabosse
C est impressionnant et bizarre le nombre de polys qui sont mariés !

Ah oui tiens, c'est vrai, je suis mariée aussi. Depuis 2 ans, après 8 ans de vie partagée et organisée autour de passions communes.
En fait nous avons acheté une maison et pour des raisons purement patrimoniales et pragmatiques nous avons trouvé plus simple de nous marier avec contrat que de monter une SCI (et plus avantageux que le PACS).
Vachement romantique, n'est-ce pas ? :)
Nous avons signé la paperasse un mercredi soir à la mairie de notre village, avec une poignée de copains du coin venus témoigner et partager quelques pizzas et quelques bières pour "fêter ça". Bien sûr, il n'a jamais été question d'alliances.

Ma famille a été un peu choquée quand elle a su qu'on s'était mariés comme ça, sans autre forme de procès.

Pour moi c'est surtout la preuve que d'autres formes d'unions officielles restent à inventer ; le mariage est lourd de symboles et lourd tout court d'un point de vue du droit. Mais dans certains cas les alternatives proposées ne sont pas forcément mieux adaptées.

Pour l'anecdote, je ne dis jamais "mon mari" ni lui "ma femme" ; ça nous paraît complètement saugrenu (à nous, hein... Je ne dis pas que c'est saugrenu). Ça sent trop l'exclusivité à notre goût. On préfère "compagnon" et "compagne". ;)

#

(compte clôturé)

le vendredi 24 avril 2015 à 13h12

.

Message modifié par son auteur il y a 2 ans.

#
Profil

Nurja

le vendredi 24 avril 2015 à 14h06

Cabosse
ceux qui se marient tout en sachant qu' ils ne sont pas et ne seront jamais fidèles ?

Fidélité et exclusivité sont deux choses différentes.
Je suis fidèle. Pas exclusive. (et je connais même des exclusifs pas fidèles)

Message modifié par son auteur il y a 3 ans.

#

(compte clôturé)

le samedi 25 avril 2015 à 00h26

.

Message modifié par son auteur il y a 2 ans.

#
Profil

Nurja

le samedi 25 avril 2015 à 10h38

Cabosse
Nurja, j en suis persuadée que tu es fidèle mais certainement pas dans le sens catholique du terme :-D

Avant d'être une institution catholique, le mariage est une institution sociale, non ?

Cabosse Cette notion de fidélité-exclusivité (confondues) ad vitam aeternam (en plus) me donne littéralement la gerbe. C est effrayant, non ?

Oh oui.

#

(compte clôturé)

le samedi 25 avril 2015 à 14h40

.

Message modifié par son auteur il y a 2 ans.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion