Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Polyamour et naturisme

#

(compte clôturé)

le jeudi 10 septembre 2009 à 15h12

Excuses moi, tu ne t'adressais pas à moi. Je confuse !

#

(compte clôturé)

le jeudi 10 septembre 2009 à 15h17

polyrateau
Très juste Clémentine, je pousse le bouchon un peu loin dans mes conclusions. Mais quand même, la nudité et la sexualité sont deux tabous loin d'être deconnecté l'un de l'autre...

Vi! Mais chacun les connecte à sa manière.

Et comme dit lutevain, naturisme n'est pas nudité, polyamour n'est pas sexualité. La mosaïque est différente pour chacun. Essaie de nous expliquer comment tout ça s'organise, pour toi?

#
Profil

lutevain

le jeudi 10 septembre 2009 à 15h42

Kalyp

… le naturisme m'a redonné confiance en moi, je me suis ouvert à moi même et aux autres. Cela m'a permis de comprendre que ma sexualité était un peu différente puisque cela m'a permis de découvrir et d'assumer ma bisexualité. Et là tout s'est enchainé, j'ai compris ma vie à moi avait un schéma différent et marginal pour la plupart des gens et qu'on appelle le polyamour. Il est bien évident qu'il y a eu un déclic très fort dans ma vie puisque j'ai été l'ami - amant d'un couple polyamoureux pendant plus d'un an. Et de ma vie, je n'ai jamais rencontré un couple aussi complice, aussi épanoui et aussi amoureux. Et je me suis mis à rêver d'une vie semblable avec ses atouts, ses aspérités, ses charmes, ses difficultés, une agréable vie de couple, avec tous les ingrédients habituels qui contribuent au bonheur, mais aussi quelques petits grains de folie qui solidifient la relation, comme le naturisme, la bisexualité et le polyamour. Parfois il m'arrive d'avoir des coups de blues quand je me sens seul, et je me dis que je me trompe peut être de route, et que je passe certainement à côté de la chose la plus essentielle, à savoir l'amour. Mais j'ai aussi la certitude qu'il n'y a pas qu'une seule façon d'aimer, et moi c'est de cette façon que j'ai envie d'essayer de faire le bonheur d'une femme.

Naturiste et polyamoureux je suis, naturiste et polyamoureux je resterai. Ce n'est pas le choix de vie le plus facile, mais je suis certain que j'ai fait le bon choix, celui qui me correspond, et donc je ne renoncerai jamais....Et plus je lis d’articles et de témoignages, plus j’ai la certitude d’avoir choisi mon vrai chemin……

Nous sommes ma compagne et moi-même près de cet état de complicité que tu décris… il ne nous reste plus qu'à trouver les personnes qui correspondront à nos attentes…

Pour ce qui est du naturisme, pour moi je pratique tous les jours, et j'essaie d'être en phase avec les principes humanistes qu'il recoupe…

#

(compte clôturé)

le jeudi 10 septembre 2009 à 15h48

Clementine

Et comme dit lutevain, naturisme n'est pas nudité, polyamour n'est pas sexualité. La mosaïque est différente pour chacun. Essaie de nous expliquer comment tout ça s'organise, pour toi?

Je vais quand même apporter mon petit grain de sel, car si on ne peut pas réduire le naturisme qu'à la nudité, il n'en demeure pas moins que la nudité est l'élément essentiel du naturisme. La mosaique est peut etre différente pour chacun, mais la définition officielle de la fédération internationale du naturisme, c'est de vivre nu en harmonie avec la nature. Cela a le mérite d'être clair, puisque la nudité est le premier élément avancé pour expliquer la philosophie naturiste.
On peut aussi vivre habillé en harmonie avec la nature, mais ce n'est plus du naturisme.

Maintenant tu as RAISON si on prend au pied de la lettre la définition du dictionnaire. Mais je doute que cette définition là corresponde à la réalité du naturisme d'aujourd'hui.

#
Profil

polyrateau

le jeudi 10 septembre 2009 à 15h49

..

Message modifié par son auteur il y a 9 ans.

#

(compte clôturé)

le jeudi 10 septembre 2009 à 15h54

lutevain
Nous sommes ma compagne et moi-même près de cet état de complicité que tu décris… il ne nous reste plus qu'à trouver les personnes qui correspondront à nos attentes…

Pour ce qui est du naturisme, pour moi je pratique tous les jours, et j'essaie d'être en phase avec les principes humanistes qu'il recoupe…

Bienheureux couple alors.....
C'est fantastique de trouver son propre chemin, ainsi que la bonne personne qui souhaite aller dans la même direction. Je dis cela quelque soit la route choisie. Déjà si tu as réussi à être en phase dans ton couple, à vivre la vie que tu as rêvé et choisi, tu es un sacré privilégié, et ta femme aussi. Après trouver des personnes qui vous correspondent, on va dire que c'est un plus, mais le matin au réveil, n'oubliez pas que vous avez deja l'essentiel....

#
Profil

Noemi

le jeudi 10 septembre 2009 à 16h06

Merci, Kalyp, de ton témoignage! (+)

Le rapport que je vois entre naturisme/nudisme et polyamour est celui qu'une fois qu'on s'est ouvert à un des deux, on est plus susceptible de s'ouvrir à l'autre.
Kalip, tu l'as bien décrit dans ton témoignage.

Je connais ainsi des polyamoureux végétariens, sado-masochistes, athées, bisexuels etc.
Si on fait déjà partie d'une minorité, pourquoi ne pas faire partie d'une autre?

J'ai fait des expériences nudistes dans des saunas/piscines en Allemagne, dans certaines endroits ou à certaines heures, interdiction d'y porter un maillot de bain (dans les saunas de toute façon!).
Il y a une semaine, j'étais dans un vaste complexe sauna/piscine avec un grand terrain à l'extérieur avec accès à un lac. Sortie de la sauna, quel bonheur de nager dans ce lac!

Occasion aussi d'observer toute sorte de tatouages et de piercings (là où on ne les vois pas quand la personne est habillé) et ce que l'age (et la bière :-D ) peuvent avoir comme effet sur le corps humain. :-/

#

(compte clôturé)

le jeudi 10 septembre 2009 à 16h34

Noemi
Merci, Kalyp, de ton témoignage! (+)

Le rapport que je vois entre naturisme/nudisme et polyamour est celui qu'une fois qu'on s'est ouvert à un des deux, on est plus susceptible de s'ouvrir à l'autre.

Kalip, tu l'as bien décrit dans ton témoignage.

Je connais ainsi des polyamoureux végétariens, sado-masochistes, athées, bisexuels etc.

Si on fait déjà partie d'une minorité, pourquoi ne pas faire partie d'une autre?

J'ai fait des expériences nudistes dans des saunas/piscines en Allemagne, dans certaines endroits ou à certaines heures, interdiction d'y porter un maillot de bain (dans les saunas de toute façon!).

Il y a une semaine, j'étais dans un vaste complexe sauna/piscine avec un grand terrain à l'extérieur avec accès à un lac. Sortie de la sauna, quel bonheur de nager dans ce lac!

Occasion aussi d'observer toute sorte de tatouages et de piercings (là où on ne les vois pas quand la personne est habillé) et ce que l'age (et la bière :-D ) peuvent avoir comme effet sur le corps humain. :-/

>>>Le rapport que je vois entre naturisme/nudisme et polyamour est celui qu'une fois qu'on s'est ouvert à un des deux, on est plus susceptible de s'ouvrir à l'autre.
Bravo Noemi, effectivement, cela fait plusieurs semaines que je viens lire ce forum, et je ne trouvais pas un moyen d'y entrer. Là comme on parlait de naturisme, c'était l'opportunité de parler de quelque chose que je connais bien. Et ce qui m'a frappé dans certains témoignages ici même, ce sont certaines idées reçues par rapport à la pratique du naturisme. Alors j'admets totalement que le naturisme soit un sujet controversé. Mais quand on a la chance d'avoir une ouverture d'esprit polyamoureuse, qui nécessite une vraie réflexion, du recul sur nos coutumes ou autres normes sociales, je m'étonne de lire certains propos très tranchés vis à vis d'un mode de vie certes encore peu courant, mais troublant à bien des égards. C'est vraiment ce que j'ai voulu faire passer comme message, essayez le naturisme au moins une fois avant d'en parler. Si possible découvrez le naturisme dans de bonnes conditions, et forgez vous votre propre avis ensuite. Il est possible que cela ne change rien à l'affaire et que des personnes n'y trouveront pas leur compte, mais d'autres sceptiques changeront certainement d'avis. Moi j'ai fait le chemin inverse, le naturisme m'a ouvert les portes du polyamour, alors je me dis pourquoi ne pas proposer le chemin inverse, proposer aux polyamoureux de tenter l'expérience naturiste. LA forme est certes différente, mais l'état d'esprit a de vraies similitudes.

>>Je connais ainsi des polyamoureux végétariens, sado-masochistes, athées, bisexuels etc.
Si on fait déjà partie d'une minorité, pourquoi ne pas faire partie d'une autre?
C'est cela qui est amusant et intéressant, c'est que chacun puisse garder sa propre identité liée à son propre parcours dans la vie. Ce serait triste que tous les mêmes polys de ce site aient le même profil, les mêmes aspirations, les mêmes idéaux.

L'allemagne, cela a déjà été dit sur ce forum, mais ils sont en avance sur nous sur le polyamour, le tantra, la nudité, le naturisme. Je vais peut être dire une bêtise, et dans ce cas je vous autorise à me corriger (verbalement - RIRES), mais nos origines latines nous empêchent peut être certainement d'être aussi libérés que nos amis germaniques. Je m'intéresse aussi au tantra, et la vision allemande me semble plus en avance que la notre.

Par contre c'est vrai que l'abus de bière c'est pas terrible pour le ventre. Raison de plus pour se remettre au footing

#

(compte clôturé)

le jeudi 10 septembre 2009 à 17h24

Kalyp
Je vais quand même apporter mon petit grain de sel [...]

Justement, c'est le cheminement de pensée de polyrâteau qui m'intéressait; toi tu as l'air d'avoir cerné ta propre mosaïque. J'ai une fascination pour l'étude des enchaînements de pensée, t'as dû t'en rendre compte :-) . Ca permet de voir où se trouve l'amalgame, voire le syllogisme... ça plaît à l'éthicienne en moi.

Message modifié par son auteur il y a 13 ans.

#

(compte clôturé)

le jeudi 10 septembre 2009 à 17h34

Clementine
Justement, c'est le cheminement de pensée de polyrâteau qui m'intéressait; toi tu as l'air d'avoir cerné ta propre mosaïque. J'ai une fascination pour l'étude des enchaînements de pensée, t'as dû t'en rendre compte :-) . Ca permet de voir où se trouve l'amalgame, voire le syllogisme... ça plaît à l'éthicienne en moi.

Message modifié par son auteur il y a quelques instants.

Comme je le disais précédemment, j'ai longtemps lu ce forum avant de m'inscrire aujourd'hui. Donc fatalement en lisant ce forum, je ne pouvais pas te rater, car tu interviens souvent. Et comme j'apprécie ta pertinence, j'ai profité de l'occasion. Qui s'y frotte s'y pique, c'est bien connu ;-)

#

(compte clôturé)

le jeudi 10 septembre 2009 à 17h49

[Bah, je me rase tous les matins, donc vu l'heure ça a dû repousser :-) ]

Ce qui ne veut pas dire que ton point de vue est inintéressant, au contraire. Mais j'aime bien faire accoucher les gens de ce qu'ils ont en tête, et qui est parfois assez subtilement décalé par rapport à ceux qui sont déjà bien "documentés", donc ont une parole sûre et affirmée sur des sujets bien réfléchis et bien pratiqués: le néophyte, au lieu d'adhérer ou de se distancier de la parole des autres - ce qui prend déjà pas mal d'énergie, nous renvoie à nos copies de manière assez étonnante, parfois!

Là, par exemple, polyrateau est parti sur un truc qui l'a frappé, je suis restée songeuse... et la démarche est marrante: je me mets a loilpé au lieu d'en causer, zou! Et voyons ce qui se passe.

#
Profil

titane

le jeudi 10 septembre 2009 à 17h52

syllogisme et éthicienne... wow, faut que je m'abonne à encyclopedia moi... cela me fait penser à une pensée de Nieztsche: Tout ce que nous pensons et disons n'a aucune valeur sinon celle d'un symptôme de notre état affective et vital... Freud ne disait pas l'inverse, sauf que lui prétendait trouver une "interprétation vraie" (donc une vérité) par la guérison... ce que le premier rejette : l'homme est incapable de vérité, à peine peut-il interpréter d'autres interprétations et cela à l'infini... donc la question n'est pas ce que tu penses (ce qui est anecdotique et symptômatique) mais qui est celui qui pense en toi (ce vrai TOI plus ou moins en conflit avec toi-mêm et avec les autres)... ça vous rappelle quelque chose ?

Qui aime en moi ?

#
Profil

lutevain

le jeudi 10 septembre 2009 à 18h01

Kalyp
Bienheureux couple alors.....

C'est fantastique de trouver son propre chemin, ainsi que la bonne personne qui souhaite aller dans la même direction. Je dis cela quelque soit la route choisie. Déjà si tu as réussi à être en phase dans ton couple, à vivre la vie que tu as rêvé et choisi, tu es un sacré privilégié, et ta femme aussi. Après trouver des personnes qui vous correspondent, on va dire que c'est un plus, mais le matin au réveil, n'oubliez pas que vous avez deja l'essentiel....

Nous en sommes très conscients, l'important c'est de nous être trouvés et reconnus… tout le reste n'est que cerise sur le gâteau!

#
Profil

lutevain

le jeudi 10 septembre 2009 à 18h04

Noemi
Merci, Kalyp, de ton témoignage! (+)

Le rapport que je vois entre naturisme/nudisme et polyamour est celui qu'une fois qu'on s'est ouvert à un des deux, on est plus susceptible de s'ouvrir à l'autre.

Kalip, tu l'as bien décrit dans ton témoignage.

Je connais ainsi des polyamoureux végétariens, sado-masochistes, athées, bisexuels etc.

Si on fait déjà partie d'une minorité, pourquoi ne pas faire partie d'une autre?

J'ai fait des expériences nudistes dans des saunas/piscines en Allemagne, dans certaines endroits ou à certaines heures, interdiction d'y porter un maillot de bain (dans les saunas de toute façon!).

Il y a une semaine, j'étais dans un vaste complexe sauna/piscine avec un grand terrain à l'extérieur avec accès à un lac. Sortie de la sauna, quel bonheur de nager dans ce lac!

Occasion aussi d'observer toute sorte de tatouages et de piercings (là où on ne les vois pas quand la personne est habillé) et ce que l'age (et la bière :-D ) peuvent avoir comme effet sur le corps humain. :-/

Le bonheur de notre rencontre fait que j'ai retrouvé la sveltesse de mes 25 ans, soit 79 kg pour 1m87… sans aucun effort, sans privation, rien que le bonheur d'être ensemble (j'ai quand même perdu 15 kg)!

#

(compte clôturé)

le jeudi 10 septembre 2009 à 18h08

titane
syllogisme et éthicienne... wow, faut que je m'abonne à encyclopedia moi... cela me fait penser à une pensée de Nieztsche: Tout ce que nous pensons et disons n'a aucune valeur sinon celle d'un symptôme de notre état affective et vital... Freud ne disait pas l'inverse, sauf que lui prétendait trouver une "interprétation vraie" (donc une vérité) par la guérison... ce que le premier rejette : l'homme est incapable de vérité, à peine peut-il interpréter d'autres interprétations et cela à l'infini... donc la question n'est pas ce que tu penses (ce qui est anecdotique et symptômatique) mais qui est celui qui pense en toi (ce vrai TOI plus ou moins en conflit avec toi-mêm et avec les autres)... ça vous rappelle quelque chose ?

Oui, la maïeutique (ça va valoir la peine pour encyclopedia, ce coup-là, hi hi hi)

#
Profil

lutevain

le jeudi 10 septembre 2009 à 18h11

Kalyp

L'allemagne, cela a déjà été dit sur ce forum, mais ils sont en avance sur nous sur le polyamour, le tantra, la nudité, le naturisme. Je vais peut être dire une bêtise, et dans ce cas je vous autorise à me corriger (verbalement - RIRES), mais nos origines latines nous empêchent peut être certainement d'être aussi libérés que nos amis germaniques. Je m'intéresse aussi au tantra, et la vision allemande me semble plus en avance que la notre.

Le jour où je me suis intéressé au tantra je me suis aperçu que je pratiquai le tantra depuis 25 ans de façon instinctive sans y mettre de nom (toute comme pour le polyamour)…

Message modifié par son auteur il y a 13 ans.

#
Profil

polyrateau

le jeudi 10 septembre 2009 à 18h18

..

Message modifié par son auteur il y a 9 ans.

#

(compte clôturé)

le jeudi 10 septembre 2009 à 18h57

polyrateau
Bon puisque Clementine m'y invite, je vais approfondir un peu... Ma femme est réfractaire au polyamour, c'est quelque chose qui ne l'intéresse pas (pour le moment), il y a quelques signes encourageants, mais c'est plutôt lent. C'est par ailleurs quelqu'un de très ouvert et de très sociable, et j'ai la sensation que son rejet est surtout lié à des relents tenaces d'une éducation judéo-chrétienne dans laquelle la sexualité et la nudité sont culpabilisées et dévalorisées.

polyamour, sexualité, nudité ensemble dans le même sac de ta femme. De l'autre côté tu as la sensation que c'est ça. Vérifier avec elle, c'est possible?

Ainsi, j'ai la sensation que si elle trouvait un polyamoureux, elle pourrait vraiment s'épanouir dans un mode de vie de ce type, mais il assez probable qu'elle fasse un rejet et qu'elle se l'interdise.

Si elle trouvait un polyamoureux, ce à quoi elle est réfractaire, elle pourrait s'épanouir en polyamour? Mais si tu superposes la cause et l'effet, où est la porte pour entrer là-dedans?

Donc, ma motivation était double, faire un peu de provoc devant ma femme, histoire de mettre un peu à l'épreuve son sens moral

Mettre à l'épreuve quoi exactement, dans son sens moral?

Message modifié par son auteur il y a 13 ans.

#
Profil

LuLutine

le vendredi 11 septembre 2009 à 00h29

Clementine
Oui, la maïeutique (ça va valoir la peine pour encyclopedia, ce coup-là, hi hi hi)

Héhé moi j'ai pas besoin d'une encyclopédie, j'ai appris mes cours de philo ;)
(cf Socrate).

#

(compte clôturé)

le vendredi 11 septembre 2009 à 08h45

"Bene gesserit"!

Jolie devise que je rajoute...

En fait, Socrate, oui... je me rapproche plus de l'esprit critique, dans ma démarche... et dasn le bon sens du terme (je vois déjà arriver les remarques obligeantes et faciles :-D )

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion