Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Réactions à l'article

Est-il vraiment possible d'aimer un homme et une femme en même temps ?

Médias

"Toute une histoire", sur France 2, diffusion le 7 mai 2009 (voir sur le site de l'émission).

L'émission retrace l'histoire de personnes bisexuelles dont certaines ont plusieurs relations en même temps, touchant ainsi de près le thème du polyamour sans pourtant le nommer.

Merci à Interpelée pour avoir signalé l'émission et débuté la discussion.

» Lire l'article

#
Profil

El.Nino

le mardi 19 mai 2009 à 14h23

Bonjour,
cela fait un bon moment que je regarde e qui se passe ici, sans jamais intervenir. Mais là, ça fait écho...

Je suis bisexuel et polyamoureux. Et je suis venu au polyamour à peu près en même temps que je me posais des questions sur mon genre, mon identité sexuelle, mes pratiques et mes relations amoureuses et/ou intimes avec des tierces personnes.

Je vis en couple, c'est à dire sous le même toit que ma compagne et j'ai un compagnon. Personnellement, que ce soit un homme ou une femme ne change pas ma perception de mes relations avec ma compagne et mon compagnon. Cela ne change pas le regard que je porte sur mes relations : c'est une personne que j'apprécie énormément et que j'apprends à connaître, au même titre qu'une femme.

En fait, ma bisexualité a été beaucoup plus facile a assumer dès lors que j'ai posé en parallèle d'autres questions (exclusivité, polyamour/amour libre, féminisme/anti-sexisme, etc). Sans cela, cela aurait été assez difficile, puisqu'une simple relation charnelle ne me convenait pas, et que ce n'était pas sur ces bases que j'envisageai ma relation avec un homme en plus d'avec ma compagne.

La déconstruction que j'ai opéré de mon couple (qu'est-ce que c'est, qu'est-ce que j'y cherche) et la déconstruction de mes rapports aux femmes m'ont évidement amener à revoir qui j'étais, ce que j'appréciais chez une personne. Lorsque l'on a une relation, en tant qu'homme, avec plusieurs femmes, nous ne recherchons pas la même chose chez toutes les personnes, appréciant la diversité des personnalités, des types de relations,... j'en suis donc naturellement venu à me poser les questions de mes rapports aux hommes. De plus, détruire ce que m'avait inculqué la société patriarcale sur ma sexualité et mon couple revenait aussi à détruire mon rapport à l'homosexualité, à la bisexualité, à la sexualité en générale (plaisirs, désirs, jouïssance, orgasme,...).

Je dois avouer qu'avoir une relation avec un homme est très riche d'enseignement, notamment sur ce qui fonde une relation égalitaire, sans hiérarchie. Même si je pouvais théoriser (et pratiquer) un anti-sexisme libertaire, ma relation avec cet homme (qui est la conclusion d'un long cheminement et de tâtonnements) a été, si je puis dire, la mise en pratique. Je ne regarde plus les femmes avec le même regard, et je fais bien plus attention (ou bien je me rends plus compte) à des réactions sexistes de ma part. Bien des choses que j'avais théorisé mon paru bien plus clair lorsque j'ai commencé à regarder les hommes comme de potentiels partenaires (sexuel et/ou amoureux).

Voilà... Je précise que tout cela a mis 2/3 ans à ce construire, et que la relation que j'ai avec cet homme est ressente. Tout ça se construit dans le temps, et d'autres questions vont sûrement émerger.

#

(compte clôturé)

le mardi 19 mai 2009 à 15h37

Hello, bienvenue - ton témoignage me ravit parce qu'il cumule toutes les ouvertures! Voilà ce que j'aimerais vivre.

Histoire d'être sûre de bien te comprendre: les deux amours que tu as pourraient donc être indifféremment du même sexe, deux hommes ou deux femmes?

Ou est-ce que la sensibilité (émotionnelle, de caractère, de peau, etc) généralement créditée à chaque sexe a une incidence sur la configuration que tu vis?

#
Profil

oO0

le mardi 19 mai 2009 à 16h44

...

Message modifié par son auteur il y a 10 ans.

#
Profil

El.Nino

le mardi 19 mai 2009 à 18h16

Clémentine : Les deux en fait. Ce qui m'intéresse chez une personne, d'autant plus dans une relation à long terme, c'est ce qu'elle est, ce qu'elle vit, ce qu'elle pense, ressent, etc.

Mais le physique est aussi quelque chose d'important.

J'en discutais avec une amie, et je lui disais que ce qui m'attirait chez un homme (physique, émotions, ressenti,...) n'est peut-être pas la même chose aujourd'hui, puisque j'ai passé le pas et j'ai "mis en pratique".

Ce qui rejoint ce que dis Sam. Effectivement, un visage qui me plait, qu'il soit masculin ou féminin, me poussera à aller sentir la chaleur de son corps et la douceur de ses bras.

Mais ce qui m'attire chez un homme n'est pas la même chose que ce qui m'attire chez une femme. Et inversement, ça a modifié mes pulsions envers les femmes, car cela a fait ressortir très nettement ce qui m'attire chez elles. Après, il y a des éléments qui m'attire chez les deux : un joli fessier féminin ou masculin m'attireront, les yeux aussi jouent un rôle important dans mon attirance aux autres. L'odeur d'un homme n'est pas le même que celui d'une femme, la musculature joue aussi plus chez un homme...

Tout ça, c'est des configurations variables, qui se modifient, se recoupent, tout ça quoi.

Comme le relationnel, qui va être différent entre les deux sexes. Les émotions ont un socle commun, mais les formes sont variables.

Et je le disais plus haut, ce qui m'a le plus marqué ces derniers temps, c'est mes comportements envers les femmes qui ont évolué. Je vois plus facilement ce qui pourrait être de l'ordre de la domination.

En même temps, je reste un homme, avec ses défauts.

Enfin, il est vrai que ma compagne ressent moins la concurrence que si c'était une autre femme, puisque ce qu'il me donne, elle ne peut pas, et inversement. Peut-être que la bisexualité est facilitatrice du polyamour. C'est un cap comme d'autre. Cependant, je considère la relation avec cet homme comme si elle se faisait avec une femme. Ma compagne est quand même plus réticente, mais comprend aussi que notre couple est parfois une prison dorée et les amours pluriels sont une réponse à cette situation...

Complexe donc...

#

(compte clôturé)

le mardi 19 mai 2009 à 19h54

Je me marre,en réalisant que ton avatar, ta prise de conscience et les logiques déductions faites dans ta vie sont complètement cohérents:

Anarchie, ni Dieu, ni maître.

Ni règle, ni sexe.

Quand tout est mis à terre, les chemins sont à refaire!

Rafraîchissant, réjouissant.

#

seydi (invité)

le jeudi 28 mai 2009 à 22h24

je vie la meme chose,ne serait il pas un maladie car je ne sais pas comment un homme peut aimer un homme

#
Profil

Dreltak

le vendredi 29 mai 2009 à 13h15

seydi
je vie la meme chose,ne serait il pas un maladie car je ne sais pas comment un homme peut aimer un homme

De pleins de manière différente, comme pour les relation homme femme: Amitié, passion, amour, fusion, dominant/dominé,.....

Sinon pour la pratique..... je te laisse le soin d'imaginer toute les possibilités en la matière ^^

Une maladie dis tu? Pourrais tu développé, j'ai peur de mal interprété ton propos.

#
Profil

LuLutine

le samedi 30 mai 2009 à 00h35

Moi aussi je suis maladaaaaaadeuuu !
J'aime passionnément quelqu'un, je pense à lui tous les jours.

Bon, c'est un homme (et je suis une femme), mais j'ai l'impression que la Passion, c'est vraiment comme une maladie.
Après, qu'elle soit dirigée vers une personne du même sexe que nous ou du sexe opposé...j'ai envie de dire que c'est un détail !

#

lovne (invité)

le dimanche 10 juillet 2016 à 16h40

aucun problème avoir l amr pour un ou une a partir du c est réciproque pour ma compagne pour une belle histoire d AMR a 3

#

ok (invité)

le mercredi 04 octobre 2017 à 15h15

j'ai une amie elle aime les filles et les garçon et safai pas du elle et une esbien et polyamour

Répondre

Lire l'article

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion