Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Emission qui parle de Poly amour

Médias
#
Profil

TrioBulle

le samedi 15 septembre 2018 à 13h16

Je ne sais pas si certains d'entre vous l'ont vue, mais dans l'émission "ça commence aujourd'hui" qui passe sur la 2 en début d'après-midi (je ne connaissais pas), lundi 10 septembre, le thème était le Polyamour.

Si vous êtes intéressés il faut faire vite car je crois que ça n'est en ligne en replat que jusqu'à demain ou lundi...

Je suis tombée dessus par hasard (car le couple sur lequel le reportage a été réalisé est proche de chez moi) et j'ai trouvé ça intéressant.

Message modifié par son auteur il y a 10 mois.

#
Profil

Diomedea

le samedi 15 septembre 2018 à 17h04

#
Profil

TrioBulle

le samedi 15 septembre 2018 à 20h34

Merci Diomedea, je l'ai regardé sur orange et je ne savais pas comment mettre le lien.

#
Profil

bonheur

le samedi 15 septembre 2018 à 22h35

Merci pour le lien. J'ai évidemment apprécié Olivier, qui aime sans sexualité obligatoire, bien que je sois moins nuancée sur la frontière amitié-amour... j'ai tout de même vraiment adorée son témoignage (sa vision du libertinage également : du moment que l'on regarde, on est dans le libertinage).

J'ai aussi apprécié la triade, surtout quand ils disent qu'ils ne sont pas en recherche. Et bravo à ses deux femmes qui ont su devenir complices (dans un premier temps). La vie nous mène parfois, là où l'on ne s'attend pas :-D :-D (+)

Et puis que dire, que l'on a un grand coeur <3 <3 <3 , que l'on est bienveillant, que l'on communique beaucoup, que le respect, que ça rend vivant et épanouie, que ce sont des couples qui vont bien à l'origine (dans deux des trois cas, ils n'étaient pas poly au départ).

J'ignore ce qu'il peut ressortir de cette émission, dans l'imaginaire commun et une contribution avec une avancée des mentalités. Du beau, je l'espère !

#
Profil

coquelicot

le dimanche 16 septembre 2018 à 10h28

Bravo aussi a la journaliste qui n a pas tourné le sujet au ridicule comme beaucoup avant elle

Les personnes invitees que ce soit les triades ou les autres ont ete geniales de bienveillance !

Les deux plus agees ont été tres claires dans leurs explications !

Pour une fois oui je n ai pas été decue par une emission de télé !
Bravo a l equipe et bravo aux participants

#
Profil

pkd

le dimanche 16 septembre 2018 à 10h35

J'ai le même ressenti. J'étais très méfiant a priori car j'ai vu plusieurs de ses émissions où l'animateur/trice faisait des remarques sensées être humoristiques mais irrespectueuses. La ce n'était pas le cas. Même des commentaires constructifs de la part du public.
Et chose incroyable, un psy qui ne rabâche pas des trucs à côté de la plaque sur l'impossibilité d'aimer plusieurs personnes ou la peur de l'engagement.
Des participants vrais et pas caricaturaux.
Du courage de leur part de venir témoigner sur un média national.
Une émission de qualité, quel dommage que cela ne passe pas en début de soirée.

#

VelavEdimt (invité)

le dimanche 16 septembre 2018 à 10h56

C'était parfois vraiment pénible de sexisme et de clichés, je trouve. :/

#
Profil

coquelicot

le dimanche 16 septembre 2018 à 11h07

J ai trouvé le psy vraiment excellent !

Sexisme et clichés ? desolee mais non tout le contraire en fait
constructif bienveillant ...
Pour l instant c est une des meilleures emissions que j ai vu ....et j en ai vu !

#
Profil

bonheur

le dimanche 16 septembre 2018 à 11h33

Moi non plus, je n'ai rien trouvé de clichés ou de sexisme, après, ce n'est que mon opinion.

Personnellement, pour rebondir sur le dernier propos de coquelicot, j'avais vraiment aimé l'émission de RTL, qui justement ne sollicitait aucun témoignages et les participants connaissaient vraiment extrêmement bien le sujet. J'avais particulièrement apprécié l'intervention de Alain Héril dont j'avais lu "aimer - s'aimer soi pour mieux aimer les autres".

Le sujet est moins tourné au sensationnel car les polys ne veulent plus être singés... et grand bien fasse. Aussi, beaucoup de polys, ceux qui le peuvent et le veulent, ne restent plus terrés dans leurs coins. L'ouverture en toute simplicité et dans le naturel, car aimer est naturel.

Je crois que c'est cela qu'il faut développé dans nos rapports aux autres, le naturel, la simplicité (pas que le lien amoureux soit simple, mais que l'amour survient naturellement), et cet épanouissement. Et puis, rabâcher que dans toute relation amoureuse, l'attention, le respect, la reconnaissance, la communication, la bienveillance, la gratitude, la responsabilité (vis-à-vis de soi et des autres - j'intègre les enfants) et évidemment le bonheur et la joie. Un clin d'oeil à l'effet boule de neige, si bien présenté, quelque soit les mots.

Les invités n'ont pas fait l'impasse sur les difficultés. Des mots comme équilibre sont aussi venu à propos.

#
Profil

thietvi

le dimanche 16 septembre 2018 à 13h41

Bonjour.

Nous avons visionnés en couple cette émission et cela nous a incité à nous inscrire sur ce site afin d'en savoir plus ; puis aussi participer bientôt à un futur café poly sur Marseille .
cela nous amène à nous poser des questions . Nous avons déjà eux chacun de notre coté et ensemble des relations courtes / homme / femme / couple / et cela fut une belle découverte et un dépassement de soit dans la complicité et un retour d"expérience enrichissant. Puis pendant 15 ans plus rien
. La belle vie de couple bien tranquille avec une libido linéaire et attractive. il y a bien-sûr au fil des rencontres le fantasme d'une aventure avec le ou la meilleure amie, La femme du copain , le mari de la copine , l'attirance en secret ou avoué pour la boulangère ou la copine de travail , bref tout va bien !!!

jusqu'à cette émission qui a réveillé notre curiosité . Poly amour ? Nous avions déjà entendu plusieurs fois dans nos rencontres «  cette formule » sans jamais nous y intéresser ; Chose faite aujourd’hui ;


À première vue cela parait simple et idyllique d'avoir plusieurs relations en même temps dans un couple, ensemble et séparément , surtout dans un état d'esprit libéré et ou libertin , ouvert aux autres et à son couple dans le respect des conventions du couple, dans la douceur et le libre court au cheminement du ou des partenaires que l'on a .

Mais bien au contraire cela nous sembles s’avérer très compliqué pour les relations tryade ,quartet car l'amour et la connaissance de l'autre passe par plusieurs étapes et une implication de tous les jours
La 3ème personne qui entre dans le couple déjà formé arrive avec son orientation sexuel , doit faire sa place auprès du couple , construire sa légitimité en tant que nouveau ou nouvelle partenaire des deux autres , avancer dans son désir et celui de ce couple pour lequel il y a un attachement affectif , émotionnel , sensuel , idem pour le couple , il y a aussi l'organisation du temps , l'entourage proche , les amis , les enfants

Nous constatons que dans leur choix de vivre ( ensemble , chacun de son coté , l'un oui l'autre non,) l'amour ou l'aventure , ces personnes s'épanouissent très bien dans leur relation, et communiquer semble être l 'essentiel et leur préoccupation première ;
Nous supposons aussi que les ruptures doivent êtres douloureuses quand elles arrivent , car se séparer d'une personne que l'on aime est déjà dure. Alors, en perdre 2,3, voir plus en simultanée ou dans un laps de temps réduit cela doit surement laisser des séquelles .
,
bref cette émission ne nous a pas laissé indifférent .

Message modifié par son auteur il y a 10 mois.

#
Profil

bonheur

le dimanche 16 septembre 2018 à 14h45

Bonjour thietvi,

Merci pour ton retour sans critique (+) .

Le polyamour est un terme très générique. Je crois que c'est l'amour qui nous trouve et que les situations se mettent en place suivant les situations initiales des un-e-s comme des autres.

Les équilibres ne sont pas faciles. En fait le choix (le non choix en fait) est valable quand il s'impose de lui-même. Pour ce qui est de l'organisation, c'est comme tout dans la vie, il faut adapter. Une personne qui consacrera tout son temps et son énergie à son travail, par exemple, aura des difficultés, ce serait-ce que pour une seule relation (sauf en utilisant les moyens modernes de communication d'une belle façon, mais là encore, s'en offrir le temps).

Personnellement, j'ai dû faire le deuil de liens sérieux et importants pour moi. Aujourd'hui, je ne m'accroche plus désespérément. Ce n'est pas parce que l'on aime, que le lien pourra s'auto-satisfaire. Comme ça a été expliqué dans le reportage, lorsqu'il y a communication avec les métamours, ça aide. Toutefois, ce n'est pas toujours suffisant. En ce qui me concerne, je vis généralement merveilleusement intérieurement l'amour que je ressens (c'est mon moteur). C'est un point que je m'efforce, surtout en cas de séparation, de consolider, de valoriser, de positiver, d'embellir. Je n'oublie pas les incompatibilités, une mémoire utile afin d'éviter les répétitions désagréables, mais je ne nie, ne dégrade pas les souvenirs et ce que j'ai reçu. Il faut dire que je considère les émotions, perturbations, chamboulements, ressentis, comme autant de cadeaux de ma vie.

Message modifié par son auteur il y a 10 mois.

#
Profil

thietvi

le dimanche 16 septembre 2018 à 16h17

Belle philosophie de vie que tu as Bonheur .

oui , un terme générique pour une vaste nébuleuse sentimentale dans laquelle navigue la complexité des rapports humain.

Elle.

#
Profil

bonheur

le dimanche 16 septembre 2018 à 17h45

:-D je trouve le terme nébuleuse sentimentale intéressante. J'indique en effet souvent, afin d'expliquer comment je définis ma "capacité à aimer" en la comparant à l'univers. Ce dernier est en expansion et est composer d'une multitude de... différents qui interfèrent parfois les uns avec les autres. Je veux dire par là que tout y est lié. A chaque nouvelle rencontre qui met face à une nouveauté émotionnelle, une nouvelle découverte, une nouvelle interaction marquante pour moi, donc pour mon entourage proche.

Pour moi, le polyamour (enfin la polyaffectivité, peu souvent abordée), c'est reconnaitre comme étant un élément de mon univers. Je n'ai pas à partager (j'ai regretté la présence de ce mot au sein de cette émission) mais à voir avec justesse, avec un regard attentionné, ce nouvel astre qui est de toute façon déjà intégré à mon monde intérieur... le faire apercevoir aux autres astres, qui n'avaient pas conscience de mon intérêt pour cette présence désormais ancrée en moi.

Et le temps ? Il faut bien le partager ? Ben oui et non. Le temps ne doit pas se mesurer uniquement en matière de quantité, mais en qualité. Et puis, aménager sa vie pour consolider l'amour que l'on ressent et le lien, l'interaction, ça ne demande pas d'efforts. On s'y retrouve ensuite en qualité de vie d'une façon générale.

#
Profil

Merlyn

le lundi 17 septembre 2018 à 12h42

Merci d'avoir partagé cette vidéo, je suis en train de la regarder :)

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion