Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Partir ou la laisser vivre son amour?

Besoin d'aide
#

Sparkle (invité)

le mardi 28 septembre 2021 à 16h46

Bonjour,

Je viens de découvrir que ma femme est tombée amoureuse d'un autre homme, un collègue de travail avec qui elle entretient une liaison depuis des mois maintenant.

En apparence tout va bien mais de nombreux petits détails m'ont mis la puce à l'oreille. J'ai commencé à chercher et j'ai trouvé des preuves...

Je suis bien évidement tombé de très très haut car je ne m'attendais pas du tout à cela de sa part.

Comment appeler cela? Infidélité? Polyamour?
De mon coté, je n'ose pas aller à la confrontation....la peur de la perdre mais je n'arrive pas non plus à comprendre cette situation.

Y-a t'il des personnes dans ce cas? Comment avez-vous gérer la situation?

Êtes-vous allez jusqu'au conflit au risque de tout perdre ou bien avez-vous pris sur vous et faire semblant en espérant que la relation adultère s'éteigne doucement?

Merci pour votre aide,

#
Profil

bonheur

le mardi 28 septembre 2021 à 17h43

Bonjour Sparkle,

Le polyamour : /definition/
Je te laisse découvrir la rubrique Poly-Quoi ?

Non, je ne connais pas la situation dans laquelle tu te trouves. Elle n'engage pas au polyamour, sauf après discussions ouvertes, sincères, franches, honnêtes avec un minimum de transparence et finalement d'aveu.

La peur de tout perdre relève de l'insécurité, de peurs et de craintes. Oui, cette situation arrive en polyamour, à chaque déséquilibre, nouveauté... c'est possible.

La communication entre poly ne s'inscrit en principe pas dans le conflit et encore moins dans la confrontation, plutôt dans le consensus. Le reproche ne figure pas au registre des discussions et le jugement non plus.

J'encourage, quelque soit la situation, à remettre en question sa capacité d'écoute. Extrapoler une hypothèse est une chose, considérer son imaginaire comme vérité en est une autre. Aussi, croire aux propos, sans chercher à les déformer. Ce n'est pas simple.

Souvent, la confiance s'invite dans le débat. De mon côté je préfère croire en l'amour, pas aveugle. Juste considérer que toutes les possibilités sont juste (justesse et justice). Tout amour est légitime, quelque soit sa forme. Un amour ne s'oppose pas à un autre. Il survient à un instant différent dans l'échelle du temps. La vie n'est pas figée. La société construit ce que l'on peut considérer comme de l'évidence, et qui en y réfléchissant, ne repose sur rien.

L'infidélité voulue, s'inscrirait je pense dans une volonté d'aimer le côté caché, comme piment de la relation. L'infidélité de circonstance relèverait je pense plus de cette impossibilité d'exprimer au partenaire historique, car la peur de la réaction paralyse. L'adultère, car c'est de cela qu'il s'agit, peut je suppose avoir de nombreux fondements. Même l'amusement peut en être un.

En amour, c'est souvent un tout qui pousse à agir. Des raisons intérieures (intrinsèques) et des motifs environnementaux.

Je te souhaite de pouvoir aborder sereinement ce sujet avec ta femme, sans éclat. Bon courage pour la suite.

#
Profil

alinea7

le mardi 28 septembre 2021 à 20h00

Sparkle
De mon coté, je n'ose pas aller à la confrontation....la peur de la perdre mais je n'arrive pas non plus à comprendre cette situation.

Sparkle
Êtes-vous allez jusqu'au conflit au risque de tout perdre ou bien avez-vous pris sur vous et faire semblant en espérant que la relation adultère s'éteigne doucement?

Dans le titre tu parles de partir ou la laisser vivre son amour, puis tu parles de faire semblant.

Les trois types de réaction sont possibles. Je ne sais pas si tu as la liberté de choisir celle qui te correspond. Je t'admire d'arriver à temporiser sans te laisser submerger.

Apparemment tu as besoin de comprendre. Là dessus, peut-être que le comportement de ta femme peut te donner des éléments de réponse : comment se comporte-t-elle avec toi ? Puisque temporiser te parle, tu peux peut-être commencer par là, par regarder ce qui est différent entre vous, au quotidien.
Sur la base de son comportement avec toi, as-tu besoin d'en savoir plus ?

Si ta femme n'en parle pas, ça peut être pour plein de raisons différentes. Peut-être est-elle dans le déni et pense-t-elle que rien ne change tant que tu n'es pas au courant. En tout cas elle n'a pas souhaité que ça impacte votre relation.

Toi. Que souhaites-tu ? Comprendre ? La Reconquérir ? Lui faire payer ? Reconnecter ? Es-tu ouvert à ce qu'elle vive et poursuive cette relation ouvertement ? Préfères tu qu'elle continue de ne pas t'impacter ?

Étant donné qu'elle s'y est pris sans t'en parler il y a un décalage qui s'est installé entre votre perception de la réalité. En parler, ça vous met à la même page, ça vous reconnecte pas forcément.

#

Sparkle (invité)

le mercredi 29 septembre 2021 à 08h13

Merci pour ces premières réponses.
Dans le titre, je parle de partir ou de la laisser vivre son amour. C'est parce que pour moi, à l'heure actuelle, je ne vois que ces deux options :

Partir : je ne veux pas être un boulet dans notre couple à me morfondre du fait qu'elle ai un autre homme dans sa vie. Je sais qu'elle ne m'appartient pas, qu'elle gère sa vie comme elle l'entends, que je n'ai aucun droit sur elle, ni sur son cœur, ni sur son corps. Mais je ne pensais pas que cette situation puisse arriver un jour. J'ai toujours pensé que si la situation se présentait un jour, elle aurait l’honnêteté de m'en parler et/ou de me quitter pour aller vivre sa passion librement. A mes yeux, elle resterait quelqu'un honnête et droite.

La laisser vivre son amour : Elle semble tellement épanouie, heureuse, sexy en ce moment que d'un coté, j'aime la voir comme ça mais j'ai beaucoup de mal à me réjouir du fait que je ne suis pas la seule source de son bonheur. C'est mon égo de mâle qui parle mais j'ai du mal à accepter ça. Imaginer la femme que tu aimes dans les bras d'un autre homme, qu'elle ai envie d'un autre homme. C'est très perturbant (et le mot est faible). Pour moi, cette option sous-entendait..."Prends sur toi, ravale ta colère, ravale ta déception, attends qu'elle soit capable de t'en parler ou que la situation avec l'autre se termine".

Je lis beaucoup sur les forums, sur les sites psychos. J'ai lu Esther Perel, Françoise Simpère, La salope éthique, Stéphane Rose,.... J'ai essayé de lui en parler il y a quelques mois mais mes émotions ont pris le dessus et j'ai été incapable de dire tout ce que j'avais sur le coeur et ses réponses semblaient dire "Laisse moi vivre ma vie comme j'ai envie de la vivre et ne t'en fais pas pour nous". Comme je n'ai pas de réponses franches de son coté, j'essaie de gérer la situation seul et au mieux mais j'ai effectivement besoin de comprendre ce qui s'est passé dans sa tête et dans son coeur pour qu'elle/qu'on en soit arrivé à cette situation. J'ai surement ma part de responsabilité mais si elle ne me parle pas, c'est très compliqué.

J'ai réussi à passer cette phase de colère seul. Je me suis senti abandonné face à tous les doutes, toutes les questions que j'avais à lui poser. Je ne suis pas du tout dans l'optique de lui faire payer ou de la vengeance, je sais que ça n'apporterait rien de bon et que cela ne ferait que détériorer notre relation au profit de son autre relation.

Au quotidien, son attitude n'a quasiment pas changé... J'ai noté des changements/évolutions dans son comportement. Elle prend une attention toute particulière à se préparer le matin, à choisir sa tenue, à se faire belle quand elle part travailler. Elle est devenue beaucoup moins tactile. Nos rapports sexuels se font moins fréquents (avant : quand on avait envie mais n'importe quand / après : beaucoup plus rare et seulement le weekend) et son téléphone est devenu moins accessible que les coffres de la banque de France.

J'ai effectivement besoin de comprendre son silence. Pourquoi elle ne m'en parle pas? Est-ce pour me ménager? La peur de ma réaction, de me perdre? Pourquoi elle ne me quitte pas tout simplement? Pourquoi dit-elle qu'elle m'aime et qu'elle a besoin/envie d'aller ailleurs? Pourquoi a t'elle si peu confiance en moi, en notre amour? J'avoue être un peu perdu, ne pas savoir sur quel pied danser.

#
Profil

PolyPasLeChoix

le mercredi 29 septembre 2021 à 11h19

Bonjour,
Pour être un peu passer par des états similaires aux tiens je me permets de te donner quelques idées sans jugement.
Elle a choisi de te maintenir dans l'ignorance et n'a pas saisie les perches que tu as essayé de lui tendre. Sache qu'elle est surement elle-même un peu perdue et veut garder le contrôle de la situation. Elle n'a visiblement pas su se cacher si bien que cela puisqu'en plus des classiques signes indirects que tu mentionnes dans ton mail, tu as des preuves concrètes de son infidélité.

Maintenant à toi de faire preuve de l'honnêteté qu'elle n'a pas eu et de lui annoncer que tu es au courant. Fournis lui toutes les preuves les plus factuelles que tu peux avoir sans te noyer dans les détails de façon à l'empêcher de reprendre le contrôle et d'inventer des explications.
Rassure-la de ton amour et que tu tiens à elle et à votre couple, ce qui transparaît de tes messages. Il va falloir qu'en retour tu acceptes qu'elle t'aime toujours même si elle en aime aussi un autre.
Explorez ensemble des différentes solutions possibles en respectant les besoins de chacun et de la façon dont vous envisagez de faire évoluer votre couple. Tu sembles prêt à accepter une certaine ouverture mais au prix d'une transparence de sa part. Essayez, communiquez et ajustez.

La solution de mettre un terme à votre histoire en est une mais il en existe plein lui permettant de la laisser vivre son histoire sans pour autant t'en exclure. Tu es actuellement en souffrance et tu ne peux continuer à l'ignorer et prendre sur toi. Pense à toi et à ce que tu veux pour toi. Il n'y aura pas de retour en arrière possible et il ne sert à rien d'espérer que sa liaison se termine et que tout redeviendra comme avant. Tu resteras dans le doute, la surveillance à l'affût du moindre signe, la défiance.

Comme tu dis ne pas avoir su lui dire ce que tu avais sur le coeur et parfois dans le dialogue on se perd et se fait emporter par l'autre, il sera peut-être plus simple pour toi de le lui écrire afin d'amorcer le dialogue. Si tu optes pour cette solution, fais en sorte qu'elle le lise avec toi à ses côtés et que vous ayez quelques heures de calme pour en discuter, sans perturbations ni smartphone.

#
Profil

Lamina_Sorgin

le mercredi 29 septembre 2021 à 17h33

Bj. G lu paule salomon si ça peut aider
Les couples légitimes recherchent intensité amoureuse connue avec l'un ou l'autre des parents. Ex père froid enfant frustré. Enfant adulte choisi partenaire froid ou y retrouvent emotions infantiles. Amant chaleureux qui s'il devient officiel, le même scénario peut se rejouer en prenant un comportement qui accule le partenaire à être plus froid...
Les 2 partenaires jouent un scénario connu de leur enfance
Bref la ou on cherche sexe (infidélité) on cherche capacité à s'ouvrir à l'amour.
Donc
Infidelite révélée = une décision doit être prise la relation doit t'elle continuer ou s'arrêter
Ensuite travail sur soi pour comprendre ce que l'on cherche et pkoi
Sexualité = relation longue successives ou non
Sexualité + émotion = relations longues qui ce succède ( une nouvelle relation exclue la précédente)
Sexualité + emotions + amour = relations longues qui s'additionnent
Une personne qui entretient plusieurs relations vie l'attachement d'une autre manière : confiance en elle, accepte la solitude, pas peur de perdre... d'ailleurs on ne perds pas. On gagne ou on apprends bref
En espérant avoir aidé un peu.

#
Profil

Lamina_Sorgin

le mercredi 29 septembre 2021 à 18h45

Bon g ecrit trop vite excuser moi
Sexe = relation courtes, successives ou non
Decision les relations doivent elles continuer ou s'arrêter
Travail sur soi : c pour tous le monde. Tu peux aussi t'être enfermé ds un rôle.
Accepter sa solitude ca veut pas dire hermite. C ne pas avoir besoin de quequ'un a tous prix, tous le temps...
Plusieurs relations c prendre soins de toutes, ça demande temps, discussion, investissement et travail sur soi, ce que l'on veut, ce que l'on cherche, innover et se dépasser sans cesse pour les faire vivres, passer des bons moments avec tous, complicité etc... c faire des efforts permanent car rien n'est acquis.

#
Profil

bonheur

le mercredi 29 septembre 2021 à 19h11

Livre "bienheureuse infidélité" de Paule Salomon ? Oui, je l'ai lu également. En effet, dans cette situation, cela peut permettre de comprendre. Sur l'infidélité, j'avais lu aussi "Les hommes, l'amour, la fidélité" de Maryse Vaillant. Je crois qu'elle avait écrit le même livre, avec l'infidélité féminine.

#

Sparkle (invité)

le jeudi 21 octobre 2021 à 16h17

Merci pour ces références de lecture. Je ne sais pas si elles vont m'aider à mieux comprendre la situation...

#

Polyarthrite (invité)

le vendredi 22 octobre 2021 à 15h09

@sparkle tu es toujours dans cette situation, rien ne changé ?

#

Sparkle (invité)

le vendredi 22 octobre 2021 à 16h51

Oui, je suis toujours dans cette situation…rien ne change.

Plus les jours passent et plus j’ai l’impression que sa relation avec l’autre se renforce et plus de mon côté je sens qu’elle m’échappe à petite goutte chaque jour….

Les moments de tendresse se font de plus en plus rare, une sexualité inexistante, son téléphone qui est devenu son meilleur ami… Je ne sais pas si elle le sent, si ça la touche, si elle ne voit rien ou tout simplement si elle s’en fout….

Que je joue l’indifférence ou que je joue le jaloux, son attitude vis à vis de moi ne change pas vraiment….

Je pense pas qu’elle se doute une seule seconde que je sais mais je ne crois pas qu’elle ai le courage de tout avouer même si je la mettais face à la réalité…J’en suis même arrivé parfois à douter de son amour pour moi et si elle mérite vraiment tout le mien…

Tout serait tellement plus simple si je ne l’aimais plus mais ça n’est pas le cas. Malgré tout cela, je l’aime toujours….

#

Lil (invité)

le lundi 01 novembre 2021 à 14h18

Bonjour,
Ah la la ... Comme ça ne sonne pas comme du polyamour pour moi... Déjà, il y a eu mensonge et trahison. Dans le PA on est dans une hyper communication. Elle ne te parle pas, ne communique pas avec toi sur tes émotions et sur les siennes .. il n'y a donc pas de prendre soin, elle n'est pas là pour toi. Le polyamour doit se vivre ensemble, dans le respect, les limites et le bien-être de tous. Là, apparemment, c'est juste une femme égoïste qui en plus te délaisse physiquement et affectivement. C'est toxique ce que tu vis, ce n'est pas du polyamour et j'en suis sincèrement navrée pour toi. Il faut commencer par t'aimer et retrouver du respect pour toi. Quelles sont tes limites ? (parce qu'il en faut et il faut les définir...) Qu'est-ce qui est acceptable pour toi et qui ne l'est pas ? Qu'est-ce qui est te témoigner de l'amour et du respect et qu'est-ce qui ne l'est pas ?
Courage à toi vraiment du fond du coeur.

#

Jean Pouldeau (invité)

le mercredi 17 novembre 2021 à 17h34

A priori, ta femme ne t'a pas quitté car elle n'était pas prête émotionnellement et/ou car vous avez un foyer en commun qui ne se brise pas facilement. (Enfants, prêt, mobilier, liens familiaux, etc.) Ce n'est pas la culpabilité qui l'étouffe, il semblerait même qu'elle n'en a strictement rien à foutre. La question importante avant de choisir les prochains coups sur l'échiquier est, je pense : Est-ce qu'une "bonne personne" pourrait se comporter comme ça ? Les excuses que sont l'incompétence et l'inconséquence sont-elles applicables ici ?

S'il s'avère que ce n'est pas une bonne personne, tu as le droit de te défendre. Hélas en lui laissant autant de temps, tu lui as permis de s'avancer loin sur la route sur laquelle elle s'était engagée depuis le début : Le détachement émotionnel et la sécurisation de son engagement avec l'autre gars. Le déséquilibre de la relation s'est aggravé de mois en mois, surtout que pendant ce temps, tu t'es coincé dans une position inférieure qui ne t'apportera que la souffrance.

Si j'avais vu ton post plus tôt j'aurais pu te prévenir du risque et proposer des contre-mesures pour, sinon ramener l'être aimé et maudire tes ennemis, au moins rétablir l'équilibre des forces. Mais à ce stade je ne vois plus qu'une seule solution décente : Partant du postulat qu'elle est perdue définitivement, il faut lui faire porter la part maximale possible du fardeau de la souffrance qu'elle cause. Elle doit souffrir émotionnellement pour que le mal ne reste pas impuni, la fin étant de réduire les chances qu'elle se comporte comme ça avec d'autres. (Il faut protéger les personnes qui dépendront affectivement d'elle dans le futur.) Bien sûr il ne faut pas "faire le mal" soi-même, les moyens importent, même pour ta paix intérieure garder l'ascendant éthique te fera du bien. Sachant tout ça, je dirais qu'il te faut, si c'est dans tes cordes :

1/ Te détacher émotionnellement*, sans la quitter, et sans qu'elle s'en aperçoive. Ça implique probablement de la tromper en retour, avec une ou plusieurs personnes (attention à protéger ces personnes de tes propres actes, bien sûr), et ce pendant la durée qu'il te faut pour reprendre du poil de la bête et ne plus être en position émotionnellement vulnérable. J'ai souvent remarqué que 3 mois suffisent pour passer de l'amour maximal au désir de mettre fin à un couple. Le problème ici c'est qu'elle les a largement eus ses 3 mois, elle, et qu'elle risque de ne pas t'en laisser 3 de plus. (Tout dépend des chaînes qui vous lient, mentionnées au début de ce post.)

2/ La quitter avant qu'elle ne te quitte. Pour qu'elle porte ne serait-ce qu'un peu de la souffrance dont elle est la cause, c'est le seul moyen réaliste qui me vient. La façon de la quitter, les mots à choisir, ceux à taire, le jeu d'acteur, ça devra être savamment préparé et dosé. Attention à ne pas aller trop loin mais à en croire tes écrits il y a peu de risque.

3/ S'assurer lorsque tu la quittes qu'elle *ressent* qu'elle est la méchante de l'histoire. C'est plus important qu'il n'y parait mais difficile à mettre en place sans sacrifier le rapport de force. Je pense que protéger ta position de force est plus important dans le cas présent car tu porteras quand même le gros de ce fardeau de souffrance, qui semble bien lourd, et donc que la nécessité de le réduire semble peser davantage dans la balance que le risque qu'elle récidive avec d'autres.

* Note : Se détacher implique de ne *pas* la haïr en ton fort intérieur; on cherche à punir son comportement pour réduire l'horreur de la cicatrice qu'elle va te laisser, pour te valoriser à tes propres yeux, pour protéger de futures victimes potentielles qui auront d'autant moins de chances d'exister que son attitude lui aura coûté, etc. Comme avec un enfant, la punition n'est pas une rétribution émotionnelle mais un outil éducatif.

Bonne chance, n'hésite pas à maintenir cette discussion à jour même dans un an ! Ça aidera peut-être quelqu'un et ça intéressera les autres.

.

PS : Si la méthode suggérée ne te correspond pas, tu peux peut-être en trouver une qui colle tout en gardant le concept de base, à savoir 1/ rééquilibrer le rapport de force et réduire ta souffrance et 2/ lui faire subir autant que possible la douleur de la séparation et 3/ s'assurer qu'elle va comprendre (seule ou non) qu'elle a "fait le mal".

PPS: Même si c'est une bonne personne, il faut je pense punir ce comportement et lui transférer au maximum le fardeau de souffrance. La différence se ferait dans le 2ème point à mon avis, où il y aurait toute une part de discussion sur le bien et le mal et la trace qu'on laisse sur le monde et les autres.

PPPS : Désolé si ça sonne un peu "sage à deux balles assis au sommet de sa montagne", le fond et la forme tout ça...

PPPPS : Si vous avez des gosses mineurs ma réponse se complique car il faut les protéger. Je dirais que dans ce cas il ne faut pas chercher à transmettre à ta femme un bout du fardeau de souffrance, mais seulement à alléger le tien. La gronder et ajouter une discussion sur "faire le bien" et "faire le mal" reste important, mais la nécessité de rester en paix l'un avec l'autre l'est tout autant...

#

Jean Pouldeau (invité)

le mercredi 17 novembre 2021 à 17h46

>> "la punition n'est pas une rétribution émotionnelle mais un outil éducatif. "

J'ai fait un anglicisme à se foutre des claques : Par retribution, j'entendais représailles. Oui oui ça va, je pars dans les cachots de l'Académie française, poussez pas.

#

Bonconseil (invité)

le mercredi 17 novembre 2021 à 18h32

Je poste uniquement pour dire à Jean que ses conseils sont ignobles en plus de ne pas aider l'auteur de ce post.

Mettre un terme à cette situation de cachoteries et de mensonges oui je suis d'accord. mais faire payer l'autre, se venger la tromper ? C'est ridicule. Il a besoin de se reconstruire, d'apprendre à faire confiance à nouveau. Pas de se venger et de faire mal en retour.

#
Profil

Minora

le jeudi 18 novembre 2021 à 09h57

Ouaouuuu Jean Pouldeau le parfait petit vademecum de l'apprenti psychopathe. Manipulation, souffrance, vengeance, pouvoir... what else ?

Message modifié par son auteur il y a un mois.

#

Jean Pouldeau (invité)

le jeudi 18 novembre 2021 à 11h02

Ouaouuuu Minora on a des problèmes de compréhension de texte à ce que je vois. C'est impressionnant, à part la manipulation, je dis l'exact le contraire de ce que tu lis. On réduit la souffrance (et non on la crée comme tu prétends), on réduit le déséquilibre relationnel (et non on domine comme tu le prétends) et on protège toutes les personnes impliquées (et non on se venge comme tu le prétends).

Sparkle ne peut pas vraiment transférer beaucoup du fardeau de souffrance, il ne peut qu'égratigner l'égo de sa femme en la quittant avant qu'elle ne le fasse. La façon de faire (ce que tu appelles "manipulation") est évidemment importante pour réduire la souffrance et s'assurer qu'il n'y a pas récidive à l'avenir. Si une personne (ici la femme de Sparkle) n'est que récompensée par les évènements alors qu'elle cause autant de mal, son comportement est validé.

Mon comportement et mes paroles influencent les autres; le comportement et les paroles des autres m'influencent. Je peux agir et parler au pif et te faire réagir au pif, ou bien je peux essayer d'atteindre un but positif au sens conséquentialiste où l'on cherche à maximiser le bonheur et minimiser la souffrance au-delà de sa petite personne.

Je t'invite à faire ce jeu : https://ayowel.github.io/trust/ . C'est sur la confiance, mais ça illustre l'impact qu'on a les uns sur les autres et invite à la réflexion sur ce que pourraient être les meilleures "stratégies" de comportement pour rendre le monde un peu plus bienveillant. Ou sur les pièges à éviter qui le rendent un peu plus hostile.

#

Jean Pouldeau (invité)

le jeudi 18 novembre 2021 à 11h12

(Pour le premier paragraphe, remplacer prétendre par comprendre.)

A noter que si sa femme le quitte avant lui, la souffrance va être bien plus intense. Et garder en tête que tout ça se base sur le postulat qu'elle est perdue irrémédiablement.

La question préalable est donc de savoir quelle probabilité donner à la possibilité qu'elle ne le soit pas. Seul Sparkle et peut-être certains de ses amis (s'ils sont compétents pour ces choses et connaissent très bien le cas Sparkle/Sparklette) peuvent s'avancer là-dessus.

Mais je m'inquiète de voir la progression des évènements, car si le postulat est vrai, Sparkle s'avance vers un abîme de souffrance, et s'il n'est pas vrai ... il n'en reste pas moins qu'il en chie probablement de plus en plus.

#

Jean Pouldeau (invité)

le jeudi 18 novembre 2021 à 12h28

@Bonconseil

Ah zut j'ai sauté ta réponse. Désolé pour le triple-post du coup.

Note que mon premier post exclut explicitement la vengeance et la haine, donc je zappe cette partie de ta réponse.

A propos de la tromper, point sémantique déjà : Il ne la trompe pas au sens moralement répréhensible si elle est déjà perdue (ce qui est postulé) et qu'elle le trompe au sens plein du terme depuis des mois. Maintenant, pourquoi la tromper ? Parce que voir une ou d'autres femmes est l'un des rares moyens encore accessibles à Sparkle pour reprendre du poil de la bête avant le grand saut qu'est la séparation ou la "confrontation" tant repoussée. Il est fort possible qu'il ne désire pas rencontrer d'autre femme, ça ne l'empêchera pas de comprendre le principe et de trouver une alternative en poil de bête qui lui convient mieux. (Ici se glisse quand même le postulat qu'il se sent vulnérable -- on le serait à beaucoup moins -- et que le déséquilibre entre les deux parties est énorme.)

La pire des situations serait qu'il attende trop et qu'elle prenne l'initiative de le quitter. Mais s'il prend l'initiative alors qu'il est dans cette position de victime ancrée en lui au fil des mois... Là encore, à lui d'évaluer son niveau de vulnérabilité et le niveau d'indifférence de sa femme, mais comme on dit, négocier en position de faiblesse c'est demander à se faire tondre.

Là où on suggère tous les deux qu'il a besoin de se reconstruire, je dis aussi qu'il conserve encore la possibilité de réduire l'ampleur sa propre destruction, tout en s'assurant que sa femme est consciente qu'elle ne devra jamais reproduire ce comportement avec qui que ce soit. (Il est si facile de se mettre la tête dans le sable et de minimiser le mal que l'on cause dans son sillage.) S'il peut la quitter d'égal à égale (par exemple parce que sa vie d'homme n'est pas détruite : Il est estimé et désiré par d'autres), la suite de sa vie sera un peu plus douce -- nettement plus douce s'il a la chance de rencontrer une femme bien avant d'endosser le fardeau de la séparation.

#

Gladys (invité)

le jeudi 18 novembre 2021 à 19h07

Les propos de Jean Pouldeau on activé certains triggers.
Je n’ai pu lire le message jusqu’au bout, tant l’angoisse m’a prise à la gorge.

Est-il possible d’avoir une modération suite à des propos aussi violents?

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion