Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Pas moyen de se quitter ni d'en parler

Besoin d'aide
#
Profil

Aspirine

le mercredi 14 avril 2021 à 23h47

Bonsoir,

C'est la première fois que je vais mettre des mots sur ce que je vis... je ne sais pas encore si ce sera une longue tartine sans queue ni tête ou si j'vais arriver à être claire et limpide... la communication, ça n'a jamais été mon fort... et ça fait partie du problème.

Depuis toujours je me suis sentie anarel... sans connaitre l'existence de ce mot et sans savoir que ce n'était pas "anormal". Il y a 5 ans maintenant que je m'autorise cette façon de vivre tout en cloisonnant cette partie avec ma vie de maman et ma vie au travail.

Je ne suis pas faite pour vivre en couple. Ma relation prioritaire est ma fille.

J'ai autour de moi 4 relations qui ont de l'importance pour moi et qui sont très différentes.
Nos vies respectives fait que nous ne nous voyons pas souvent... Avec deux d'entre eux, je passe un week-end par ci par là, une semaine de vacances prise ensemble. Les limites et attentes sont très claires sans qu'on ait dû fixer des règles spécifiques. Tout se fait de façon très naturelle sans aucune jalousie d'aucune sorte.

Ma 3e relation est déjà différente. Sans trop comprendre pourquoi, je dois faire des efforts pour ne pas laisser de la jalousie entrer. J'adore les moments qu'on passe ensemble. Et pour ne pas me prendre la tête j'ai exclu toute idée de sexualité entre nous. Ce qui est acceptée aussi par lui.

Ces 3 relations ne me demandent pas de "rendre des comptes". On vit les moments que nous passons ensemble pleinement.

Là où cela se complique est avec ma relation la plus présente. On passe notre temps à se quitter et à se revoir.
Au début il était jaloux et possessif, voulait savoir qui je voyais, avait (et ça encore maintenant) besoin de beaucoup de "validation"... même si ça va mieux, je ne peux m'empêcher de me sentir coupable quand je prévois de voir quelqu'un d'autre.
Je n'imagine pas devoir me "justifier".
J'entends bien que la communication a une part importante dans les relations plurielles... seulement je n'y arrive pas. Parler m'angoisse et m'oppresse.
Je n'ai pas envie de parler de qui je vois ou ce que je fais. Mais lui veut savoir.
Quand on passe du temps ensemble, ça se passe très bien. C'est très agréable. (On se voit généralement 1 week end/2 )
Seulement après j'ai un drôle de ressenti. Et quand on s'écrit ça finit par foirer. Ça empire jusqu'à ce qu'on se quitte pour plusieurs jours, semaines, mois parfois même... mais on n'arrive pas à s'oublier et à vivre sans l'autre et on se revoit et ça repart de plus belle.
Je n'arrive pas à désamorcer cette oppression qui m'envahit ni à en parler posément. Ça nous fait du mal à tous les deux.
Je n'arrive pas à lui dire les choses que je ressens de peur notamment de lui faire de la peine... alors que je sais bien que c'est encore pire. Et puis lui dire quoi?
C'était génial pendant 2 mois maintenant on fait une pause et on se revoit dans 2 mois?
Cette oppression augmente quand mes autres relations se rapprochent. (Notamment pendant les vacances puisque depuis le covid, il n'y a que pendant l'été que je peux voir deux d'entre elles).

Je ne sais pas trop ce que j'attends d'écrire tout ça ici. Déjà le faire sortir de moi (je n'en parle pas vraiment à mes copines qui sont exclusives pour la plupart et ne valident pas mon style de vie) .
Peut-être un témoignage de quelqu'un qui aurait vécu pareille situation.
Ou des pistes de réflexions ?
Si maintenant vous avez une solution miracle... je prends aussi ?

#
Profil

bidibidibidi

le jeudi 15 avril 2021 à 10h48

Salut Aspirine,

Malheureusement, non, pas de solution miracle.
Le problème que je lis dans ta description, c'est que vous avez tous les deux un mode de relation totalement différent. Il est exclusif (avec tous les défauts qui vont avec : jalousie, possessivité) et tu es anarel.

Le problème, c'est qu'il n'y a pas vraiment de solution. On ne peut pas faire rentrer un rond dans un carré. Soit vous rentrez dans une relation exclusive soit vous êtes dans une relation non exclusive, il est assez difficile de trouver un quelconque milieu entre ces deux modes relationnels. Surtout qu'à te lire, tes 3 autres relations ne sont pas exactement envahissantes, donc tu es un peu au niveau minimum de la non exclusivité. Ce serait difficile pour toi de diminuer la place accordée à tes autres relations.

A mes yeux, ton objectif devrait être de te protéger. Soit en coupant la relation (c'est la protection la plus stricte, mais ça marche), soit en la circonscrivant précisément. Tu peux pas te sentir mal périodiquement quand tu vas voir tes autres relations. C'est pas nécessairement possible, parce que ça va dépendre de lui aussi. Mais il doit apprendre à respecter ce que tu es.
Il est fort probable, vu sa vision des relations, que ce soit alors lui qui coupe. Mais peut-être peut-il s'ouvrir à une autre manière de relationner... Après tout, on peut espérer, même si j'ai de grands doutes malgré tout (on ne change pas facilement). C'est malheureusement le défaut dans notre manière de relationner, on avance contre le courant.

Je te souhaite quand même plein de bonnes choses, je suis peut-être trop négatif :-)

#
Profil

alinea7

le jeudi 15 avril 2021 à 15h43

Je trouve ça positif que tu prennes déjà le temps de venir déposer tout ça ici, je pense que ça peut faire partie d'une clarification pour toi. Sur ce qui se passe pour toi, sur comment le formuler, le présenter.
En l'état ça me paraît assez non jugeant envers cette personne et ça aussi ça aide peut-être à aborder le sujet avec lui si tu en as envie. J'ai l'impression que tu voudrais, même si tu ne vois pas encore bien comment.

#
Profil

Aspirine

le jeudi 15 avril 2021 à 21h53

Merci de vos réponses :)

D'avoir déjà fait la démarche de venir déposer mon histoire ici m'a apaisée. Et au matin j'ai réussi à posément lui écrire mon ressenti.

Auriez-vous une idée de comment se dire les choses quand tout à coup comme pour l'un que pour l'autre on sent que ça dérape ?

Ses formulations sont à mon sens jugeantes et pas du tout sereines. Il parle sous la colère ou du moins un mécontentement. Et moi je prends tout au pied de la lettre. J'arrive pas à passer au dessus de la forme ... même si dans le fond, je sais (parce qu'il me le dit et s'en excuse) qu'il ne voulait pas me blesser. Mais qu'il parle aussi quand "c'est trop tard".

On est d'accord d'accepter de s'éloigner un peu quand pour moi je me sens trop envahie et lui quand il se sent "moins important" (de part la présence des autres )

Mais comment se le dire simplement? Comment trouver un code, une image,... qui ne diraient pas qu'on ne veut plus voir l'autre ni qu'on veut faire une pause.

Ce n'est pas une pause... on veut se revoir... vite , moins vite, sans date prédéfinie... juste quand on se sentira à nouveau prêt.

Encore des questionnements... en venant ici je réfléchis tout haut ^^ Cela me fait du bien de mettre des mots. De les lire. De les sortir de ma tête où cela tourne sans rien apporter de bon ou de concret.

N'hésitez pas en tout cas si vous avez encore des conseils ou des idées ^^

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion