Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Partir ou la laisser vivre son amour?

#
Profil

bonheur

le jeudi 18 novembre 2021 à 20h34

@Gladys : parfois, il faut ne pas lire :-( , ne plus réagir :-/
Signaler ? :-)

#
Profil

31Tolosa

le jeudi 18 novembre 2021 à 22h05

Jean Pouldeau
@Bonconseil

Ah zut j'ai sauté ta réponse. Désolé pour le triple-post du coup.

Note que mon premier post exclut explicitement la vengeance et la haine, donc je zappe cette partie de ta réponse.

A propos de la tromper, point sémantique déjà : Il ne la trompe pas au sens moralement répréhensible si elle est déjà perdue (ce qui est postulé) et qu'elle le trompe au sens plein du terme depuis des mois. Maintenant, pourquoi la tromper ? Parce que voir une ou d'autres femmes est l'un des rares moyens encore accessibles à Sparkle pour reprendre du poil de la bête avant le grand saut qu'est la séparation ou la "confrontation" tant repoussée. Il est fort possible qu'il ne désire pas rencontrer d'autre femme, ça ne l'empêchera pas de comprendre le principe et de trouver une alternative en poil de bête qui lui convient mieux. (Ici se glisse quand même le postulat qu'il se sent vulnérable -- on le serait à beaucoup moins -- et que le déséquilibre entre les deux parties est énorme.)

La pire des situations serait qu'il attende trop et qu'elle prenne l'initiative de le quitter. Mais s'il prend l'initiative alors qu'il est dans cette position de victime ancrée en lui au fil des mois... Là encore, à lui d'évaluer son niveau de vulnérabilité et le niveau d'indifférence de sa femme, mais comme on dit, négocier en position de faiblesse c'est demander à se faire tondre.

Là où on suggère tous les deux qu'il a besoin de se reconstruire, je dis aussi qu'il conserve encore la possibilité de réduire l'ampleur sa propre destruction, tout en s'assurant que sa femme est consciente qu'elle ne devra jamais reproduire ce comportement avec qui que ce soit. (Il est si facile de se mettre la tête dans le sable et de minimiser le mal que l'on cause dans son sillage.) S'il peut la quitter d'égal à égale (par exemple parce que sa vie d'homme n'est pas détruite : Il est estimé et désiré par d'autres), la suite de sa vie sera un peu plus douce -- nettement plus douce s'il a la chance de rencontrer une femme bien avant d'endosser le fardeau de la séparation.

-> Donc tu proposes de créer de la souffrance en reproduisant exactement ce que sa compagne fait en lui mentant et en le trompant... d'accord.

-> Lorsque tu dis « on réduit le déséquilibre relationnel », premièrement ce déséquilibre est souvent quelque chose que l’on crée par nous-mêmes. Je m’explique : les théories du triangle de victime/bourreau/sauveur montrent qu’on peut très souvent se déplacer sur ce triangle, même si on garde une place de prédilection. Quand tu parles de réduire ce déséquilibre, tu lui suggères en réalité de passer de victime à bourreau, donc non pas de « réduire » le déséquilibre mais bien de l’inverser. L’objectif en quittant sa partenaire est donc d’en faire la victime du détachement de Sparkle, ce dernier deviendrait alors le bourreau je-m’en-foutiste qui pourrait partir sans se retourner parce qu’il a atteint le Saint Graal, le désamour. Et puis tout ça c’est si facile, suffit de trouver d’autres personnes avec qui coucher + un délai de 3 mois, tu as donné la recette, nous n’avons plus qu’à l’appliquer sagement à la lettre. Tu te rends compte de la dangerosité d'un tel discours ? Arrête de prétendre que c'est en vue de se protéger d'une blessure, la blessure est déjà là, penses-tu vraiment qu'elle va se boucher en faisant semblant ou que c'est si facile de se détacher de quelqu'un ? Tu vis sur une autre planète.

-> Je sens beaucoup de condescendance dans ton discours. Déjà comment on peut ne pas tromper quelqu’un au sens moralement répréhensible du terme ? Parce qu’elle l’aurait trompé, le fait qu’il la trompe en retour ne serait pas de la tromperie ? Mais alors c’est quoi selon toi ?

-> Qui sommes nous exactement pour nous punir les uns et les autres ? Je trouve cette idée particulièrement violente. Si on me ment ou qu'on joue avec ma confiance, alors je n’ai pas besoin de punir la personne car le simple fait que ma confiance soit brisée et ne puisse pas revenir à la normale devient alors la punition. Ce n’est peut-être pas suffisant selon toi, tu attends peut-être du sang et des larmes, mais je trouve que chercher à devenir le bourreau car la place de la victime nous a trop fait souffrir est toxique. Je ne vais pas idéaliser les choses et prétendre qu’il est simple de sortir de ces rôles dans lesquels on trouve aussi du réconfort. Mais c’est important de prendre du recul. Pourquoi je veux absolument devenir le bourreau ? Et si je m’étais infligé la position de victime en tolérant des choses que je ne dois pas accepter (ex : qu’on me trompe) ? Qu’est ce que ça dit sur ma capacité à m’aimer et est ce que je pense mériter une relation saine ?
Et jamais au grand jamais on n’a besoin de rabaisser les autres pour se valoriser. On a besoin de travailler sur nous, d’aller en thérapie s’il le faut, de comprendre d’où viennent les blessures et comment les traiter. Mettre une personne qui nous a fait souffrir plus bas que terre c’est juste nier notre propre part de responsabilité dans le rôle qu’on joue au sein de ces histoires destructrices. Là encore je prends des pincettes, je ne suis pas en train de dire que Sparkle est responsable de la tromperie de sa compagne. Au contraire je le trouve très courageux d’avoir pris sur lui et en silence ce poids. Mais je pense que ça fait longtemps qu’il se l’impose et que c’est trop.

-> Pour avoir fait le jeu dont tu parles, il explique justement sur la fin qu’on admet la présence d’erreurs. Et ce n’est pas pour autant qu’on se comporte mal (cf le copycat kitten qui ne triche que s’il a la confirmation que la première fois ce n’était pas de la triche pure mais un manque de communication). Attention une fois de plus, je ne soutiens pas du tout la compagne de Sparkle dans sa démarche de mensonge. Pour l’avoir subi c’est absolument destructeur. Mais j’ai aussi su admettre que mon compagnon avait fauté à cause de certaines peurs. Une fois la communication saine remise au centre de la table, je ne lui en veux plus parce que j’ai compris. Je n’ai pas cherché à le tromper à mon tour, à me détacher de lui, ou n’importe laquelle des infamies que tu suggères et que tu tentes de faire passer pour des conseils bienveillants. Tes paroles ne sont pas bienveillantes. Tu n’as pas la science infuse. Tu n’as pas l’air de comprendre quoi que ce soit aux rapports humains. Tu parles de rapport de force comme si les relations humaines pouvaient se résumer à cela. On dirait ces experts en séduction qui parlent de "game" de "mâle alpha" et de "sortir le lion dominant". Tes propos sont risibles.

-> J’ai répondu dans le désordre, je suis sûre qu’en relisant ton vomi j’aurai d’autres points sur lesquels rebondir, je vais m’abstenir car tu as fait assez de dégâts.

-> Toutes tes suggestions sont ridicules en plus d’être dangereuses. Tu encourages la vengeance et la destruction. Pour terminer, oui tu sonnes comme un sage à deux balles car TU ES un sage à deux balles (qui prodigue des conseils non pertinents et déplacés). Je ne cherche pas à te convaincre du contraire, dans ton discours il me paraît clair que tu crois avoir raison et savoir appréhender les relations au mieux ; je te laisse dans cette douce conviction qui je l’espère te reviendra à la figure un jour.

#
Profil

lau93

le vendredi 19 novembre 2021 à 12h06

Je ne peux que renchérir aux propos de @31Tolosa! J'ai le sentiment en lisant les propos de @jeanpouldeau de voir développer un discours hyper négatif d’une personne profondément blessée ne vivant que par le désir de vengeance. Je lui souhaite de trouver un apaisement.
En ce qui concerne le récit de @sparkle j'ai l'impression que garder ce secret de savoir sans dire nourrit la rancœur et finalement mentir en faisant semblant de ne pas savoir qu'on est trompé ne me semble pas plus productif que de mentir pour ne pas dire à l'autre qu'on le trompe.
De mon point de vue il serait plus éthique de lui dire " je t'aime et je suis heureux de voir à quel point tu es épanouie en ce moment ; j'ai compris que c'était grâce à la relation que tu as avec X: j’aimerais qu'on en parle car j'aimerais comprendre où est ma place" ou un truc comme ça: qu’en pensez vous?
Bonne journée
Lau

#

Sparkle (invité)

le vendredi 19 novembre 2021 à 13h10

Bonjour à tous,

Étant le premier concerné, je vais réagir aux échanges assez vifs des derniers posts.

Je n'ai absolument aucun sentiment de vengeance ou quoi que ce soit du genre. Je ne pense pas que me venger me servirait à mieux comprendre la situation ni a atténuer mon incompréhension et ma souffrance. Même si elle m'a trompé, je ne lui veux absolument aucun mal. Lui transférer ma douleur ne ferait qu'entrer dans un cercle vicieux qui n'aboutirait absolument à rien. D'autant plus que nous avons des enfants et que nous formons une belle famille. Je souhaite avant tout protéger mes enfants. Elle est et restera quoi qu'il se passe la mère de mes enfants et en aucun cas je ne souhaite entrer dans une guerre psychologique.

#

Sparkle (invité)

le vendredi 19 novembre 2021 à 13h23

Qu'elle m'ai trompé, qu'elle ai couché avec un autre, qu'elle ai des sentiments pour un autre...Certes il y a trahison, mais elle ne m'appartient pas. J'ai compris que je n'avais absolument aucun droit ni sur son corps, ni sur son coeur, ni sur ses sentiments ou ses désirs.

Ce que j'ai beaucoup de mal à comprendre et à accepter c'est qu'elle n'arrive pas à trouver le courage pour me parler parce que moi, je ne l'ai pas à ce jour ce courage et qu'elle n'ai pas confiance en moi ni en l'amour que nous avons l'un pour l'autre après ce qu'on a vécu et ce qu'on à construit ensemble pour me parler, pour me dire qu'elle a évoluer, que sa vision du couple n'est peut être plus la même qu'a nos débuts, qu'elle souhaite s'ouvrir à d'autres choses...

Je prends patience mais ne la perd pas encore. Je suis spectateur de la situation en attendant qu'elle trouve ce courage ou en attendant que cela se termine avec l'autre.

Certes, je la vois épanouie et heureuse. J'aime la voir comme ça mais se dire qu'un autre en est à l'origine. c'est difficile.

Je lui ouvert la porte à plusieurs reprises mais elle n'a pas su ou voulu saisir la perche que je lui ai tendu. Est-ce qu'elle n'était pas encore prête?

Aujourd'hui, malgré tout ça. Une chose dont je suis sur et certain c'est que je refuse catégoriquement de la perdre, que mon amour pour elle ne change pas et que cela détruise notre famille.

#
Profil

bonheur

le vendredi 19 novembre 2021 à 13h26

@Sparkle

Il est difficile d'être dans la peau et dans la tête d'autrui. Et inversement.
Tant que l'explicite ne sort pas, le flou persiste.
Sortir d'une spirale infernale où l'implicite sert de base de réflexion. N'est-ce pas cela qui est destructeur ?

#

Sparkle (invité)

le vendredi 19 novembre 2021 à 13h51

@bonheur

J'approche des 50 ans et c'est la seule et unique femme que j'ai connu de toute ma vie. Je suis fier de ça et de tout ce qu'on a construit ensemble.

Je n'ai jamais été confronté à cette situation, surtout parce que je ne l'ai jamais imaginé et jamais pensé qu'elle pouvait arriver.

Je ne suis pas équipé pour affronter ça, je n'ai pas les armes et je m'en retrouve complétement démuni.

#
Profil

lau93

le vendredi 19 novembre 2021 à 16h47

J'ai 56 ans, j'ai toujours cru à l'importance de la monogamie exclusive pour exprimer "l'amour le vrai". Et puis mon amoureux m'a dit que pour lui c'était différent qu'il pouvait aimer deux femmes en même temps et puis bien plus tard il est tombé amoureux d'une autre femme que moi, sans pour autant que son amour pour moi s'étiole. Et j'apprends depuis bientot 9 mois ( une vraie gestation :-) ) à comprendre comment cette expansion de sa capacité amoureuse est non seulement possible et sincère mais positive pour lui et aussi pour moi car elle nous amène à communiquer et communiquer encore sur nos ressentis sur nos difficultés ( surtout les miennes ;-) ) et au final à s'aimer mieux encore. J'espère que cela pourra t'aider a envisager une possible perspective différente? Je sais qu'on ne peux pas se mettre à la place, pourtant voir les témoignages de ce possible m'aide beaucoup, c'est pourquoi je t'offre le mien.
Bonne soirée
Lau

#
Profil

bonheur

le vendredi 19 novembre 2021 à 20h17

Je n'ajoute rien à l'écrit de @lau93.
Daniel Balavoine chantait "contre le passé, y a rien à faire".

En fait, si. J'adorais Balavoine et souvent, lors d'évènements, je me demande ce qu'il penserait (actualités). Du coup, contre le passé il ne faut pas lutter, c'est vrai. Du passé, on peut s'inspirer. Le passé ne doit pas être un frein à demain. J'ai vécu, je vis, je vivrai. J'ai mes souvenirs, ma nostalgie (belle :-D ), mon présent à vivre et mon futur à inventer. Là au milieu, se trouve l'évolution et celle-ci devient éphémère dès que...

Tu comprends ?

#

Sparkle (invité)

le mardi 07 décembre 2021 à 18h18

@Lau et @bonheur

Merci pour vos témoignages.
Mais que le cheminement vers la compréhension et l’acceptation de l’évolution de l’autre est compliqué.

J’ai envie d’essayer mais pour cela il faut être deux pour avancer….et avancer ensemble.

Et je sais que si je n’y arrive pas, je ne veux surtout pas être un boulet dans sa vie et être un poids à son épanouissement. Je pense que je finirais par m’effacer et la laisser vivre sa vie comme elle l’entend.

#
Profil

Hawkeye

le mardi 07 décembre 2021 à 18h52

Bonsoir,

Juste pour être sûr tu dis vouloir avancer à 2 mais tu es dans la compréhension la recherche de comment dépasser son infidélité et cela doit se faire à 2. Sauf que pour elle, elle a une liaison qu'elle pense avoir réussi à te cacher. Lui as-tu annoncé que tu étais au courant ? Et que tu étais prêt à l'accepter ?
Parce que oui si tu continues à tourner en rond et ruminer la situation ne va faire qu'empirer. Et tu es seul à vouloir la faire évoluer dans ce sens.

Si tu ne sais pas comment lui dire écris lui. Ou si tu veux déclencher une réaction pour amorcer la discussion tu lui offres un livre sur le sujet au titre évocateur. "Je t'aime, je te trompe" par exemple.

#

Sparkle (invité)

le mercredi 05 janvier 2022 à 16h19

En effet, on parle la d'adultère dans le sens ou elle me cache tout mais dans le fond, je pense que si elle me le cache c'est avant tout pour ne pas me faire souffrir et qu'elle est vraiment amoureuse de 2 hommes en même temps.

Je passe mes nuits à cogiter. Quand nous sommes "ensemble", nous nous éloignons de plus en plus, sans fracas, sans heurts, tout en douceur mais l'intimité s'étiole lentement.

C'est extrêmement difficile à écrire mais je crois que j'en suis venu à l’inévitable conclusion que je dois la laisser partir, lui rendre sa liberté et son indépendance afin qu'elle puisse vivre la vie qu'elle souhaite.

Elle s’épanouit dans ce mode de vie mais moi pas du tout. Je vis dans une insécurité et une angoisse permanente que je commence à projeter sur mon entourage par de la mauvaise humeur. Et ça ne peut plus durer.

Malgré tout l'amour que j'ai pour elle, je préfère la voir heureuse avec un autre que pas heureuse avec moi. Je préfère la laisser vivre sa vie plutôt que de devenir un vieux couple qui ne se parle pas, qui ne partage plus rien ou qui s'engueule en permanence.

Pour ceux qui sont ou ont été dans cette situation la, comment avez-vous gérer cette phase? La discussion? La rupture?

#

Galateia (invité)

le samedi 08 janvier 2022 à 02h29

Bonsoir Sparkle,

À te lire on sent beaucoup d'amour et d'abnégation tandis que tu traverses une situation difficile. Tu disais n'avoir pas le courage d'amorcer une discussion franche avec ta compagne, comme d'autres te l'ont suggéré. Mais à cogiter seul sur cette relation, j'ai l'impression qu'il ne reste plus en tête que cette alternative (en gros rester dans cette situation et souffrir, ou la quitter et souffrir), bien que tous les possibles soient ouverts. Et ça me paraît tellement dommage alors que tu as justement le courage de faire tout ce cheminement.

Peut-être la nécessité de respecter tes propres besoins te donnera-t-elle la force (par écrit comme il a été mentionné, c'est pas mal !) d'expliquer à ta compagne ce que tu ressens, sans culpabiliser personne, afin de chercher ensemble des solutions pour que tout le monde s'y retrouve (l'entrée en matière proposée par @lau93 me semble une base simple et juste). À mon sens le plus tôt sera le mieux, le risque étant (comme l'ont écrit les autres) qu'à force de frustration, la cocotte finisse par exploser.

Est-ce parce que tu aimes ta compagne que tu dois "t'effacer" ? Quant à lui rendre sa liberté, de mon point de vue elle l'a déjà et personne ne peut la lui octroyer ni la lui rendre. Enfin, je ne crois pas que ce soit à nous de juger que nous sommes des "boulets" dans la vie des autres, si ? La seule chose que nous puissions faire à mon sens, c'est être attentifs aux besoins formulés par celles et ceux que nous aimons (et les encourager à formuler lesdits besoins), mais aussi et surtout oser formuler les nôtres avec sincérité (sans attendre des autres qu'ils les devinent, ni exiger qu'ils viennent les combler). Pour ma part mes balbutiements en communication non violente m'ont énormément aidée à réouvrir un canal de communication sans que mon partenaire ne se sente agressé.

Tu parles de confrontation, mais tu exprimes surtout ton besoin de réparer le lien de confiance avec ta compagne, quelle que soit la tournure que prendra votre relation - et comment en présager à ce stade ? La discussion n'est peut-être pas si redoutable que cela, ce serait surtout pour parler de votre relation à vous deux, finalement, et de comment vous vous y retrouvez (ou pas), avec le plus d'écoute et d'empathie possible (pour soi-même aussi donc). Je te souhaite de trouver dans ton amour, et dans ton désir de vivre - toi aussi - la vie que tu souhaites, la force de lui écrire.

#
Profil

Siestacorta

le samedi 05 février 2022 à 11h37

Bonjour @Sparkle.

Je lis tardivement ton histoire. Je crois que l'inertie peut avoir des conséquences brutales... C'est à dire rendre encore plus difficile ensuite ce qu'on craignait le plus ; quand finir par se déterminer à agir permet, au pire, de se donner l'espace pour passer à autre chose de moins mortifère, au mieux créer quelque chose de plus heureux.
Où en es-tu ?

Message modifié par son auteur il y a 10 mois.

#
Profil

lau93

le samedi 05 février 2022 à 19h38

Bonsoir @sparkle
ce qui à mon avis te rend la situation irrespirable c'est la situation de mensonge chronique de vos deux parts. je ne peux pas parler à sa place pour expliquer son choix de te cacher son autre amour, je ne peux que faire des hypothèses: peur que tu la quittes? que tu la juges? que tu sois terrassé de douleur? flegme d'avoir à expliquer ce quelle vit?
et toi qu'est ce qui t'empêche devant la lente agonie que tu décris de tendre une perche? Tu es prêt à la laisser partir alors pourquoi pas à la laisser s'expliquer?
excuse moi ça fait surtout des questions mais j'ai l'impression de voir un gâchis annoncé et mon impuissance me donne envie de dire "fais quelque chose", il y a de l'amour , des sentiments positifs dans ce que tu décris, et si tu les aidais à s'épanouir ?
je te prie de m'excuser si ma posture est trop intrusive :-/
prends soin de toi
Lau

#
Profil

08ynoN

le lundi 07 février 2022 à 15h27

lau93
Bonsoir @sparkle
ce qui à mon avis te rend la situation irrespirable c'est la situation de mensonge chronique de vos deux parts. je ne peux pas parler à sa place pour expliquer son choix de te cacher son autre amour, je ne peux que faire des hypothèses: peur que tu la quittes? que tu la juges? que tu sois terrassé de douleur? flegme d'avoir à expliquer ce quelle vit?
et toi qu'est ce qui t'empêche devant la lente agonie que tu décris de tendre une perche? Tu es prêt à la laisser partir alors pourquoi pas à la laisser s'expliquer?
excuse moi ça fait surtout des questions mais j'ai l'impression de voir un gâchis annoncé et mon impuissance me donne envie de dire "fais quelque chose", il y a de l'amour , des sentiments positifs dans ce que tu décris, et si tu les aidais à s'épanouir ?
je te prie de m'excuser si ma posture est trop intrusive :-/
prends soin de toi
Lau

Bonjour Sparkle,

Je rejoins beaucoup lau93.
J'ai lu tous tes messages depuis le début et je constate que plus le temps passe, plus vos moments de couple également.
Je vais allé dans le sens de lau93, tu devrais vraiment lui dire les choses.
Prendre un instant avec elle et juste lui dire, je suis au courant et j'aimerais que l'on en parle. Après, les mots viendront ou pas, mais quand je te lis, je te sens lucide pour affronter cela. Je ne vois pas vraiment d'autres solutions actuellement pour t'aider à vivre autre chose que la descente dont tu es engagé depuis plusieurs semaines déjà.
Je te souhaite du courage et j'espère vraiment pouvoir lire un message plus positif de ta part la prochaine fois.

ynoN

#

Sparkle (invité)

le mercredi 16 février 2022 à 16h52

Bonjour,

Je tiens à vous remercier pour tous les conseils et tous les messages de soutien.

Les nouvelles ne sont malheureusement pas bonnes.

Ne tenant plus de la situation. J'ai provoqué la discussion.
J'avais "préparé" mes mots pour contenir mes émotions. Les enfants n'étaient pas à la maison. J'avais prévu un diner. Une ambiance propice à la discussion.

Je lui ai dit que je savais depuis le début ce qui se passait entre elle et son collègue. Que malgré des passages difficiles, des interrogations, des moments de doutes, je suis toujours resté présent à ses cotés la ou d'autres auraient certainement fui. Que je l'aimais sincèrement, et que j'étais prêt à écouter ce qu'elle pouvait me dire. Que ce qui se passait entre elle et lui, lui appartenait et tout ce qui m’intéressait moi, c'est elle et nous.

Elle a commencé par nier. A me dire que j'imaginais des choses qui n’existait pas. etc etc...
J'ai bien senti que la discussion n'allait pas prendre la tournure souhaitée.
Je lui ai dit que j'allais faire un tour. Je me suis éclipsé pendant une bonne heure la laissant seule en lui demandant de réfléchir et surtout en lui disant que je l'aimais, que je ne voulais pas qu'on se quitte et que j'étais prêt à écouter ce qu'elle avait à me dire.

Lorsque je suis rentré, elle a continué à nier en me disant que je ne pouvais absolument rien prouvé.
Est-ce que j'aurais du faire ça ou pas? Je ne sais pas mais je lui ai mis sous les yeux des preuves (photos d'eux s'embrassant, textos avec des cœurs, factures de cadeaux) qu'elle avait laissé trainé dans son ordinateur....
Elle est tombé des nues, m'a reproché que je n'avais pas le droit de faire ça et après quelques cris et pleurs. Elle a décidé que c'était terminé...et est partie rejoindre son amant.

D'un coté, je suis soulagé d'avoir pris mon courage a deux mains, d'avoir réussi à lui parler et de lui avoir ouvert la porte. Pendant des mois, j'ai pris sur moi la laissant vivre son histoire en apprenant à lui faire confiance et en apprenant beaucoup sur moi même.
D'un autre, je suis déçu de sa réaction, de son comportement, de la fin de notre histoire....Je ne pensais vraiment pas que cela se terminerait ainsi....

#
Profil

bonheur

le mercredi 16 février 2022 à 17h05

@Sparkle,

Un avenir n'est jamais "écrit". Personnellement, je t'admire d'avoir mis les pieds dans le plat. En revanche, je n'aurai pas aimé que l'on fouille dans mon téléphone, ordinateur...

C'est fou de devoir fournir des "preuves" pour aborder un sujet aussi délicat. A-t-elle été sous le choc de comprendre que sa vie n'était plus privée ? Est-ce la raison de sa "fuite" (digérer) ?

Je mets des guillemets car ces mots ne sont pas les meilleurs, juste je n'en trouve pas d'autres sur l'instant.

A minima, ton séjour ici t'aura ouvert l'esprit sur des façons de vivre des amours non conventionnelles.

L'essentiel est d'avoir fait de ton mieux.

Belle continuation.

#

Sparkle (invité)

le mercredi 16 février 2022 à 17h29

@bonheur
Je ne suis pas très fier d'avoir fouillé pour trouver des preuves.
J'aurais préféré que cela vienne naturellement, qu'elle me fasse part des ses envies, de son évolution, qu'elle me fasse suffisamment confiance pour me parler sans avoir peur de ma réaction mais elle ne l'a pas vu ainsi.

J'ai effectivement cherché des preuves car à un moment je n'en pouvais plus de ne pas savoir. Il me fallait des réponses qu'elles n'a pas su ou n'a pas voulu me donner.

Effectivement, j'ai entrepris cette démarche d'ouverture seul. Cela aurait pu se dérouler différemment si elle avait entrepris cette démarche avec moi. Je pense qu'ensemble nous aurions pu évoluer et au lieu de nous séparer, cela aurait renforcer nos sentiments.

Elle a décider de prendre une autre voix.
Je vais maintenant faire de mon mieux pour aller de l'avant, me remettre autant que je peux de tout ça et m'occuper de mes enfants pour qu'ils subissent le moins possible cette situation difficile pour eux.

#
Profil

Siestacorta

le mercredi 16 février 2022 à 18h38

Sparkle, désolé de lire cela.

Les nouvelles sont dures. J'espère que tu tiens le coup. Tu a surtout raconté les étapes et peu le contexte et tes sentiments... Peut-être que ça te protège.
J'avoue que le côté apparemment définitif de la décision de ta femme comme le côté très stoïque de tes réactions( récentes et plus anciennes) m'étonnent un peu.

Si tu te sens d'en parler un peu plus :
- quand la confrontation a t'elle eu lieu ?
- quel âge ont vos enfants ?
- que leur avez vous dit ? Comment pensez-vous vous organiser ?

Je ne sais pas si c'est pour l'histoire que tu as raconté ou dans celle qui va se dérouler ensuite, mais j'ai l'impression que tout n'est pas dit : c'est à dire, soit dans du contexte soit dans des conséquences à venir.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion