Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Déséquilibre dans la sexualité de mon couple poly

Besoin d'aide
#
Profil

Jofa

le lundi 03 mai 2021 à 00h23

Bonjour à tous, et merci par avance à ceux qui prendront le temps de lire ce post.
Je vis une belle histoire d'amour depuis 2 ans avec une partenaire. Nous sommes un couple ouvert et nous vivons notre relation sous la forme d'un "polyamour hiérarchisé". Ouvert car nous acceptons chacun de notre partenaire qu'il puisse avoir des relations sexuelles avec d'autres personnes, polyamoureux car nous acceptons que ces relations puissent comporter une dimension sentimentale.
Au départ notre couple n'en était pas vraiment un tant la volonté d'affirmer cette indépendance était forte, en particulier de sa part. Je n'avais d'ailleurs jamais été dans ce genre de relation alors qu'elle avait une philosophie largement dirigée vers cette pratique de l'amour. Ça m'a plu, je suis entré dans cette nouvelle histoire et je suis heureux sur un certain plan encore aujourd'hui.
Nous sommes longtemps restés éloignés de l'idée de créer un "ensemble" (c'est le terme que nous trouvons joliment adapté). Cet amour s'est renforcé avec le temps jusqu'à se transformer en une relation de couple, bien que nous ne vivions pas dans la même ville. Nous sommes donc aujourd'hui mutuellement et de manière affirmée notre relation référente, celle qui compte, celle qui dure et qui est plus intense que nos autres relations. J'insiste un peu sur ce point car c'est, de part et d'autre, quelque chose d'important, une sorte d'engagement amoureux consenti.
Ma partenaire, J, est une femme résolument libérée sexuellement. Elle affirme cet aspect de sa personnalité comme quelque chose de fondamental et revendique son intérêt pour les nouvelles expériences sexuelles, la multiplicité des partenaires, la pratique du sexe sous toutes les formes, des plus récréatives à celles qui demandent plus d'implication émotionnelle. C'est pour elle une source de grande satisfaction mais parfois aussi de questionnements et d'introspection car elle a conscience qu'il est aussi une addiction, un exutoire et une source de plaisir par une forme domination. C'est une belle femme, exubérante, cultivée, brillante et "consciente de son pouvoir de séduction" (ce sont ses propres termes).
Personnellement j'accorde tout autant d'intérêt au sexe bien que ça ne tienne pas une place aussi fondamentale dans ma vie. Mais cet aspect de sa personnalité m'a plu d'une part car j'admire cette forme de liberté revendiquée, et ensuite parce que nous avons pu trouver ensemble une sexualité très épanouie, riche, et heureuse au début car notre vie de couple était un terrain d'exploration du sexe pour elle et moi.
Peu de temps après notre rencontre, elle eu une relation sentimentale avec un autre partenaire qui a duré 6 mois. À cette époque on peut dire que cette relation tenait une place qui était presque aussi importante que la nôtre dans sa vie. Je peux dire que j'ai goûté à la jalousie et que ça a été difficile par moment. Lui n'était pas qu'un amant de passage comme elle pouvait parfois en avoir et moi aussi. J'ai regardé et combattu cette jalousie, et j'étais conscient que ça faisait partie du concept de polyamour, que chacun ressentait ça à un moment. J'avais moi-même parfois des relations avec d'autres partenaires donc je ne me sentais pas frustré.
Leur relation s'est terminée et s'en est suivie une assez longue période, presque un an, de quasi monogamie. Quelques partenaires de manière occasionnelle. Entre temps nous avons eu de multiples et longues discussions, parfois houleuses, sur la manière de gérer notre vie ployamoureuse, de ne pas être blessé par l'autre, d'accepter la jalousie, d'équilibrer notre relation en la nourrissant autant que possible de tout ce qui la rendait précieuse.
À ce moment là notre sexualité a commencé à changer. Elle est rapidement devenue moins diverse, moins fréquente, voire rare. Certes une jolie sexualité de couple amoureux, mais une sexualité vécue de manière passive et sans élan d'enthousiasme. J s'est extraite de toute volonté de faire l'amour autrement que comme elle le souhaitait, quand elle le souhaitait. Seuls ses désirs ont finis par être admis comme la nouvelle norme. Je respecte bien évidemment ses désirs et jamais je n'ai voulu la contraindre à continuer à faire ce qui ne l'intéressait plus. Mais je me suis retrouvé désorienté car la personne que j'avais connue, celle avec qui j'avais bâtie une relation amoureuse sur de multiples bases, mais dont l'une d'elle, la sexualité, tenait une part très importante, avait soudain exclu cette aspect de notre vie de couple.
En revanche, la sexualité libertine qu'elle pratiquait à l'extérieur n'a pas diminuée et est aujourd'hui toute aussi revendiquée. Qu'il s'agisse de partenaires d'un soir où de relation plus impliquées sentimentalement, l'exploration de sa sexualité est toujours le premier moteur de toute relation.
Mon désarroi a donc grandi de plus en plus. Ce qui donnait parfois lieu à un sentiment de jalousie s'est transformé en de l'envie, l'envie d'être inclus dans ses fantasmes sexuels dont je faisais partie auparavant, l'envie d'avoir moi aussi un peu de ce qu'elle donne aux autres. Et le fait qu'elle puisse de surcroît l'offrir si facilement à des partenaires pour qui elle a ou non des sentiments a fini par augmenter ma blessure. Car j'ai aujourd'hui l'impression de ne plus avoir accès à ce qui était si important pour nous deux, alors qu'elle permet si volontier à d'autres d'y goûter.
Nous avons beaucoup parlé de cette situation car le dialogue a toujours été un moyen d'avancer ensemble, d'essayer de se comprendre, de ne pas être dans la négation de l'autre, de ses attentes et de ses sentiments. Mais on est maintenant dans une véritable impasse dans la mesure où elle ne souhaite pas remettre en question sa manière de considérer notre sexualité. Ce qu'elle pratique en dehors du couple est quelque chose qui n'a rien à voir selon elle, et je ne devrais pas le considérer comme un problème dans la mesure ou ce qu'elle m'accorde est de l'amour pur, alors que ce qu'elle pratique ailleurs n'est qu'une exploration de sa sexualité, que bien qu'elle le pratique dans des relations parfois sentimentales ça reste un jeu sans enjeu et sans conséquences. Elle ne comprend pas pourquoi j'y attache de l'importance. J m'a d'ailleurs expliqué clairement qu'elle pourrait très bien concevoir d'avoir une relation amoureuse chaste en ayant d'autres partenaires de vie sexuelle.
J'insiste sur le fait qu'en dehors de ce problème nous vivons une relation riche d'expériences et de découvertes, que nous ne sommes en crise que sur ce point malheureusement. J'ai une crainte immense d'envisager la rupture, nous en avons parlé et ne le souhaitons ni l'un ni l'autre. Mais pour moi ça devient insupportable, j'ai le sentiment d'être exclu d'une chose qu'il paraît évidente de partager et me sent floué.
Voilà donc dans quelle situation on se trouve. Avez vous des conseils ? J'ai pensé à voir un spécialiste mais pourrait-il être utile ? Connaissez-vous des histoires similaires ?
Merci par avance !

Message modifié par son auteur il y a 6 mois.

#
Profil

CharlotteLouCharliotteCha

le lundi 03 mai 2021 à 01h24

Bonsoir,
Si j'ai bien compris ta partenaire a fait évoluer votre relation de sentimentale+sexuelle a "uniquement" sentimentale.
C'est effectivement un gros changement et je comprends que ça puisse te perturber.
Je n'ai aucun conseil à te donner.
Ce que tu décris comme une "crise" dans votre relation (crise uniquement sur le plan sexuel, tout le reste fonctionnant bien) est une crise pour toi semble t il mais pas pour ta partenaire pour qui ça semble naturel. Il est question non pas de votre relation mais de toi et de ce que tu ressens.
"Pour moi, ça devient insupportable". Si ça l'est pour toi, cela paraît logique que tu "envisages la rupture". En revanche je me demande : pourquoi te sens-tu floué ? Tu as le sentiment d'être exclu de la sexualité de ta partenaire et c'est bien compréhensible, mais la sexualité n'est pas universellement "évidente d'etre partagee" a mon sens. Les relations changent et mutent. Si quelque chose d'essentiel pour toi manque a cette relation, il peut être plus efficace de te demander ce que tu peux faire toi pour en être moins malheureux. Parce qu'il n'y a rien que tu puisses faire pour modifier l'évolution de ta partenaire selon moi. Peut être que la sexualité prendra a nouveau une place prépondérante dans votre relation, mais peut être que non. Et c'est a toi de savoir ce que sont tes envies dans la mesure où tu prends en compte tous les paramètres de la situation. Je ne suis pas certaine d'avoir été limpide pour le coup.Je dis que je n'ai pas de conseils te donner et pourtant c'est ce que semble faire (rhaaa) Ça n'est pas évident de donner son ressenti sans paraitrepontifiant ! Je me suis efforcé de ne pas l'être et je te prie de me pardonner si tu as ressenti l'inverse. En tous cas je te souhaite de trouver un chemin où tu te sentes épanoui.

Message modifié par son auteur il y a 6 mois.

#
Profil

Intermittent

le lundi 03 mai 2021 à 21h05

Mais on est maintenant dans une véritable impasse dans la mesure où elle ne souhaite pas remettre en question sa manière de considérer notre sexualité. Ce qu'elle pratique en dehors du couple est quelque chose qui n'a rien à voir selon elle, et je ne devrais pas le considérer comme un problème dans la mesure ou ce qu'elle m'accorde est de l'amour pur, .../... J m'a d'ailleurs expliqué clairement qu'elle pourrait très bien concevoir d'avoir une relation amoureuse chaste en ayant d'autres partenaires de vie sexuelle.

Au bout de seulement 2 ans, faire de la sexualité une option dans ton couple, c'est un peu rude ... surtout quand elle en profite beaucoup à l'extérieur.
A ta place, je me poserai la question des motivations réelles qui la font rester avec toi. Parce la réponse qu'elle te fait en invoquant "l'amour pur" me parait cousue de fil blanc ....

#
Profil

CharlotteLouCharliotteCha

le lundi 03 mai 2021 à 22h24

"Au bout de seulement 2 ans, faire de la sexualité une option dans ton couple, c'est un peu rude" Ah bon parce qu'au bout de dix ans ça l'est moins? :D
Blague mise à part, il y a dans ce sujet la problématique de gestion de la jalousie c'est certain. Mais qu'elle en profite ou non à l'extérieur, il s'agit des émotions de Jofa (qu'il parvienne à les identifier et savoir ce qu'il veut faire ensuite) et pas vraiment du comportement de sa partenaire de vie, a qui, je le rappelle, cette situation convient, qui sont importantes.
"A ta place, je me poserai la question des motivations réelles qui la font rester avec toi." Donc si Intermittent était a ta place Jofa, il se mettrait a la place de ta partenaire... a mon avis personne ne peut se mettre à la place de personne. Parce qu'on a chacun des envies, des désirs et des besoins propres. Est ce la motivation de ta partenaire qu'il est important d'élucider, ou bien savoir ce que tu ressens toi vis a vis de ce nouveau fonctionnement et déterminer si ca te convient ou non?
"Parce la réponse qu'elle te fait en invoquant "l'amour pur" me parait cousue de fil blanc" je te présente mes excuses si tel n'était pas ton intention Intermittent mais je trouve ce discours un peu jugeant. Sais tu toi ce qui motive cette femme dans ses choix de vie? Sais tu ce qu'elle ressent pour Jofa? Moi non.

Message modifié par son auteur il y a 5 mois.

#
Profil

EndOfAmnesia

le vendredi 07 mai 2021 à 00h54

Je partage l'avis de Charlotte. Les relations changent et on ne peut pas contrôler où elles vont aller. Tout ce qu'on peut faire c'est rester à l'écoute l'un.e de l'autre et respecter les choix et besoins de chacun.es.

Peut être faire un break pour prendre du temps pour toi et voir où ça vous mène.
ça fait toujours peur d'imaginer que cela pourrait menait à une rupture, mais on a peur que de ce que l'on ne connait pas. si plus tard vous décidez de rompre c'est que c'était ce qui convenait le mieux, ça ne veut pas forcément dire perdre votre complicité, mais la vivre différemment.

En tout cas je te souhaite de trouver le chemin pour répondre à tes insatisfactions. Je vis quelque chose d'un peu similaire, ou plutôt j'ai parfois l'impression que c'est vers quelque chose comme ça que ma relation s'oriente même si j'espère me tromper.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion