Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Mi amor

Besoin d'aide
#
Profil

Aiemama

le vendredi 06 mars 2020 à 18h32

Anciens mono de longue durée tous les 2, nous commençons une relation poly hiérarchique ensemble avec une relation historique qui reste centrale pour nous deux ( nous avons chacun une famille av de jeunes enfants et elle est primordiale pour nous). En gros il a sa conjointe et ses enfants et moi idem mari et enfants.
Une nouvelle histoire commence entre nous et même si j’ai un peu peur pour la suite, ce que nous vivons tous les 2 est magique.
Je le trouve merveilleux et je pense qu’il m’apprécie bien également.
En pleine NRE, on ne se voit que 3-4 fois par mois et j’essaie de faire avec. Il y a beaucoup de manque, je commence à avoir de vrais sentiments pour lui.
Je trouve que ce n’est pas évident de cloisonner comme ça car quand nous sommes ensemble c’est le paradis. Comment prenez-vous du recul par rapport à la NRE, comment éviter les pièges de la passion ? Il y a t’il des stratégies pour accepter sereinement que l’autre relation vous obsède complètement ? J’aimerais trouver un équilibre pour accepter ce que l’autre m’offre et ne pas tomber dans la dépendance affective.

#
Profil

Grani7a

le mercredi 08 avril 2020 à 12h36

Aiemama

Comment prenez-vous du recul par rapport à la NRE, comment éviter les pièges de la passion ? Il y a t’il des stratégies pour accepter sereinement que l’autre relation vous obsède complètement ? J’aimerais trouver un équilibre pour accepter ce que l’autre m’offre et ne pas tomber dans la dépendance affective.

Bonjour Aiemama et bonjour à toutes et tous,

Sur d'autres discussions, si tu cherches à NRE, tu trouveras des expériences de vécu.
Mais personnellement, il y a quelques mois, j'ai vécu les flammes de la NRE, celles qui brulent, celles qui te laissent comme un morceau de charbon noir une fois que le brasier incandescent s'est éteint.
J'expliquais alors ma détresse sur un message ici, que pour moi la NRE était une période ou je suis refermée sur l'autre, à la limite de l'obsession, recherchant à tout prix les moments avec l'Autre.
D'autres étaient venus commenter que pour eux, c'était tout le contraire, l'ouverture était plus que présente.
Un membre m'avait alors posé la question d'essayer de comprendre comment je fonctionnais avec la NRE et pourquoi j'étais enflammée ainsi.
Et c'est ce que j'ai fait. Je me suis questionnée et j'ai trouvé mes réponses.
Mais à chacun et chacune son fonctionnement et ses solutions par rapport aux réponses trouvées.

Si j'avais juste un conseil à te donner : toujours s'attacher à apprécier ce que l'on ressent, pas à lutter contre.

Belle journée à toi et à tous et toutes

#
Profil

satre

le mercredi 08 avril 2020 à 14h27

Bonjour Aiemama,
Je viens modestement partager sur ta contribution au sujet de savoir comment prendre du recul? Comment éviter les pièges? Y a t il des stratégies?....
Je voudrais commencer par mon état d esprit, car je me suis toujours dit que la vie est si courte et belle qu il convient de ne pas se priver de ces instants magiques #paradisiaques# . Ce qui importe c est de se donner des ressources intérieures pour savoir si cela fait le bonheur de l autre. Et pour moi une observation du bien être de l autres au fil du temps et assortie d une communication simple d échanges sur ce qui plairait à l autre et à soi même en termes de règles, espace, événements, partage divers...écoute réciproque.
Je n ai pas souvent freiné mes passions amoureuses, dans la mesures où elles n étaient pas nuisibles. Et sachant que ces moments magiques s arrêtent au fil du temps, 1 an, 3 ans ou plus, je me suis toujours dit que la vie est si courte pour ne pas accepter ce que m offre comme tu le dis " cette personne qui m apprécie" également. Et lorsque je commence à voir que l autre ne trouve plus du bonheur ou que mon attention ou ma passion est devenue #toxique# pour l autre, une stratégie c est de faire une pause en créant une distance ou un silence momentanné pour laisser la relation respirée. Car la passion est parfois dévoreuse et envahissante mais sans être vraiment nuisible dans le fond. Juste que l homme est complexe. Et j applique parfois le principe #il faut être avec l autre et sans être# car la liberté et ou le consentement dans une large mesure sur tout même en terme d autorisation d une profonde admiration passionelle de l autre sont deux facteurs à s aporoprier .
Et ce qui est interressant c est qu après l avoir vecu on se dote de capacité pour comprendre les passions amoureuses des autres vis à vis de soi.
Ne dit on pas que l amour est #une maladie, violent etc...# en paraphrase? L #automédication# est déconseillé. Le remède est apporté par une communication bienveillante des autres personnes aimantes et comme une vague ça passera et il ne restera que le bonheur de l avoir vecu

#
Profil

Diomedea

le mercredi 08 avril 2020 à 14h50

Bonjour Aiemama
Il y a un ancien dicton 'hippy' qui contient néanmoins un noyau de sagesse :
"If you can't be with the one you love, then love the one you're with."
"Si tu ne peux pas être avec celui/celle que tu aimes, aime au moins celui/celle avec qui tu es."

Ça s'applique bien aux gens sous l'emprise de la NRE qui se trouvent avec leurs amoureux.ses 'historiques'. C'est même vital, à mon avis, de ne pas les négliger, de garder ces braises-là bien vivantes, ardentes.

Bonne santé à vous tous

Message modifié par son auteur il y a 6 mois.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion