Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Asexualité + jalousie = sexneg ?

Sexualités
#
Profil

coin

le mercredi 03 mars 2021 à 21h45

Bonjour,

Voici mon problème : je n’ai jamais été très attirée par le sexe mais je souffre de ne pas aimer. Je cherche des gens qui auraient (eu) le même problème et qui pourraient me partager comment iels gèrent/ont géré une telle situation.

Voici le contexte :
Je suis en relation avec S. depuis 7 ans, nous avons défini dès le début que nous serions en relation « ouverte » (sexuellement non exclusive) puis en « polyamour » (sexuellement et sentimentalement non exclusive).
Je n’ai jamais été très attirée par le sexe, et aujourd’hui je pense que je m’engageais beaucoup dans des rapports sexuels parce que je m’en sentais obligée, très rarement par envie.
Alors j’ai passé une phase où je me suis considérée comme asexuelle : je n’avais pas envie de sexe, et si mon/mes partenaires en souhaitaient ce n’était pas auprès de moi qu’iels pouvaient venir en chercher.
Très rarement, j’ai vécu des moments de sexes très épanouissants – notamment lors de premiers rapports avec une personne que j’aimais beaucou et en qui j’avais pleinement confiance.
S. est maintenant en relation avec A. depuis plusieurs mois, ils ont beaucoup de rapports sexuels et je me sens de plus en plus jalouse.
J’aimerais pouvoir partager des moments de sexualité avec mon partenaire S. parce que je souhaiterais vivre la complicité, les sensations et les émotions qui peuvent aller avec. Mais je ne me sens jamais excitée et j’imagine bien que l’enjeu fait que je me mets la pression lorsque je démarre un rapport avec S. Je n’arrive pas à prendre de recul sur ça et je me sens complètement bloquée. Je me sens frustrée et triste, et je développe une haine grandissante pour A et un dégoût profond pour le sexe et le corps.

Merci de m’avoir lue et bon courage à toutes et à tous pour ce que vous traversez dans vos vies !

#
Profil

artichaut

le jeudi 04 mars 2021 à 03h56

coin
J’aimerais pouvoir partager des moments de sexualité avec mon partenaire S. parce que je souhaiterais vivre la complicité, les sensations et les émotions qui peuvent aller avec. Mais je ne me sens jamais excitée et j’imagine bien que l’enjeu fait que je me mets la pression lorsque je démarre un rapport avec S. Je n’arrive pas à prendre de recul sur ça et je me sens complètement bloquée. Je me sens frustrée et triste, et je développe une haine grandissante pour A et un dégoût profond pour le sexe et le corps.

Pourquoi pour "vivre la complicité, les sensations et les émotions qui peuvent aller avec", vouloir à tout prix "partager des moments de sexualité avec S." ??

J'entends bien qu'il y a une injonction hyperforte à ça. Mais dans le fond pourquoi chercher ici "la complicité, les sensations et les émotions". Et aussi pourquoi nécessairement avec S. ?

Qu'est-ce qu'il y a derrière, comme réel besoin ?

Ou pour le dire autrement, pourquoi persister dans la voie du dégoût (qui ne peut mener qu'au dégoût de toi-même… et que la jalousie est déjà susceptible de fabriquer) ?

Les autres voies, comme ça que j'imagine :
- vivre de la complicité, des sensations et des émotions avec S. aussi forte que le sexe mais dans un autre domaine et que ça devienne un enjeu entre vous
- expérimenter des formes de sexualité sans S. (seule ou avec quelqu'un·e d'autre)
- creuser pour chercher tes vrais besoins cachés derrière cette envie là, et que l'injonction à la sexualité tend à kidnapper
- etc

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion