Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Transition hypothétique de monogame a relation libre - Perdue

Besoin d'aide
#
Profil

Neali

le mercredi 02 décembre 2020 à 18h28

Bonjour,

Je suis en relation exclusive depuis maintenant presque 4 ans avec mon bonhomme et, depuis février (donc 10 mois maintenant) nous avons entamés une discussion au sujet du couple libre.

A propos de notre relation, nous vivons déjà pas mal indépendamment l'un de l'autre au quotidien, chacuns vaque a ses occupations et si on trouve l'occasion de faire des choses ensembles on le fait et cela se passe bien dans le meilleur des mondes. Nous ne nous sommes jamais disputés, c'est très rare que nous soyions irrités l'un par l'autre et j'ai, pour ma part, l'impression de filer le parfait amour avec une vie sexuelle très satisfaisante.

Seulement voilà, j'ai toujours je pense, eu un penchant pour la relation libre sans en etre vraiment consciente, par manque d'information quant à l'existence de ce type de relation. J'ai d'ailleurs toujours dis a mes partenaires, à un moment ou à un autre, que s'ils allaient voir ailleurs, ca ne me posait pas de problèmes, comme pour tater le terrain sur ce qu'ils en pensent. (La réaction s'est toujours, ou presque soldée en un "mais t'es trop con, je ferais jamais ca") Et je me rend compte maintenant d'ailleurs, que finalement j'ai fait l'effort de me conformer a la relation monogame conventionnelle par peur de ne pas pouvoir construire une relation amoureuse. J'ai toujours éte attirée par d'autres personnes que je sois en couple ou non, relativement facilement, sans jamais avoir eu de relations extraconjugales, et lui et moi sommes d'accord pour dire que c'est tout à fait naturel.

Février, je commence un nouveau boulot, nous venons d'emménager au Canada (je pense que le facteur de changement d'environnement a pu influencer mes questionnements, ainsi que mes émotions). Je rencontre un collègue, pour qui j'en pince un peu physiquement, tout en étant sur de ne pas vouloir une relation sérieuse avec lui. L'attirance que j'ai pour lui croit de jour en jour, au point que cela m'obsède tout en me faisant énormément culpabiliser vis a vis de mon homme, mais j'ai malgré tout l'impression de souffrir de la retenue dont je fais preuve vis a vis de mes pulsions. J'ai beaucoup de mal avec le fait de cacher des choses, je ne sais pas mentir, et de toute facon, je culpabilise tellement lorsque je le fais que j'évite ca au maximum. J'ai pris mon courage à deux mains pour en parler avec lui.

La discussion s'est étonamment bien passée, il comprend mon point de vue, de manière théorique et considère que de toute facon je ne pourrais pas me retenir à l'infini. Cependant, il ne sait pas comment il réagirait si cela arrivait, et ne peut pas s'empecher d'avoir peur que je me sépare de lui ou que je le trouve nul, meme s'il sait que ca n'a pas lieu d'etre et que cela provient d'un manque de confiance en lui. Par ailleurs, j'ai beau etre l'initiatrice de cette idée, je ne sais pas du tout comment je le vivrais dans la pratique. Meme si je pense bien le vivre (le gouffre entre ce que l'on pense etre capable de faire, et ce qui se passe dans la réalité). Chacuns vit avec ses insécurités, et les changer ne se fait pas aisément, quand bien meme l'on est conscient de l'irrationalité de la chose. Conclusion de notre conversation : "j'ai envie de te dire oui, mais j'ai trop peur donc je ne sais pas quoi te répondre". On en vient a la se dire que peut etre il nous fallait du temps pour digérer les informations, y réfléchir, accepter que nous nous sentons de tel ou tel manière.

Le temps passe, je ramène le sujet de manière assez régulière sans en faire une injonction. (mon partenaire a du mal a parler de lui et son ressenti, donc c'est plutot moi qui pose des questions, mais je ne le force pas a répondre et s'il n'en a pas envie il ne le fait pas) J'ai eu le temps d'avoir envie d'avoir des relations sexuelles avec plusieurs autres personnes, sans sauter le pas et en le disant toujours a mon bonhomme. Je pense qu'on a tous les 2 évolués sur la question, par exemple, il m'a un jour dit que ca le dérangerait moins que je couche avec mon ex et ami proche qu'avec un parfait inconnu, et il y a un soir ou il a cru que je ne rentrerais pas parce que j'étais avec un autre homme sans que ca l'empeche pour autant de dormir. Nous avons tous les 2 aussi compris qu'il y avait une forme d'inégalié entre lui et moi, il n'a jamais eu de relations momentanné, il ne drague pas et ne se sent pas en mesure de le faire meme si une femme l'attire, et il est pour lui peu probable qu'il réussisse a lancer une relation avec une autre personne. Au jour d'aujourd'hui, il ne sait toujours pas comment se positionner vis a vis de ca tant que je ne passe pas a l'acte, et sait tout de meme qu'il ne se sent pas bien lorsque je lui dis qu'un autre homme m'attire. Cependant, il a une confiance totale en mon amour pour lui, dans le présent, et sait que je ne ferais rien dans son dos, sans lui en parler.

L'autre point non négligeable, c'est que nos projets de vie ne concordent pas vraiment, je voudrais passer ma vie a voyager et déménager a peu près tous les ans, mais lui voudrait vivre en France, près de ses amis et sa famille. C'est quelque chose dont on est conscient depuis notre rencontre, et sur lequel l'on s'est dit que si on tient, tant mieux, sinon, tant pis. (meme si ca nous angoisse de passer sur une relation a distance ou de nous séparer) Sachant que par contre nous sommes en accord sur tout le reste, nous ne voulons pas d'enfants, ni acheter un bien immobilier ensemble (nous ne sommes pas contre, mais ca nous passe un peu au dessus a vrai dire).

Le problème se trouve là, je ne veux pas lui imposer de souffrances, je me sens vraiment coupable de ne pas etre dans la "norme" la dessus, mais j'ai tout de meme l'impression que c'est inévitable. Cela fait 10 mois que ca dure, et j'ai peur de le faire souffrir, et donc je me frustre et me retient quand des occasions se présentent a moi, puis dans le meme temps, je n'ai pas du tout envie de lui poser un ultimatum, je trouve ca très malsain, et c'est contre mes principes de faire du chantage affectif.. J'ai aussi peur que la situation reste sur un statut quo pendant encore les prochains mois voir années. Je suis un peu démunie face a la situation.

Est-ce que l'on continue comme ca jusqu'a qu'il se sente mieux vis a vis de cette idée ? Est-ce que j'attend de ressentir de l'attirance pour quelqu'un d'autre pour me lancer et brutalement briser cette situation ?

#

Nanny (invité)

le mercredi 02 décembre 2020 à 22h09

Bonjour, je me reconnais étonnamment dans ton texte. Après 7 ans de relation, 1 enfant de 2 ans, et 1 appart acheté en commun il y a 6 mois... il y a 3 mois, forte attirance pour un de mes amis, de tendresse c'est transformé peu a peu en désir, j'ai choisi de laisser cela exister pour apprendre a mieux me connaître, et en sachant que cette expérience me ferait grandir et ferait évoluer mon couple. Quand jai fini par l'embrasser, j'en ai parlé a mon compagnon. Petit a petit, il a commencé par accepter, puis refuser, puis se résigner... il évolue doucement sur la question tout en me disant qu'il est sûr de ne pas vouloir ce genre de couple. Moi je l'ai toujours voulu au fond, sans l'avoir expérimenté comme toi. Tu te demandes comment toi tu le vivrais, et même ton compagnon, je pense que ça dépend beaucoup de la personne avec qui tu entames une nouvelle relation, et comment est cette relation. Pour ma part c'est certain que je ne vivrais pas avec lui, il a 20 ans de plus que moi et nos modes de vie ne concordent pas vraiment. Il m'apprend énormément. Mon compagnon le connait et reconnait qu'il puisse faire rêver une fille comme moi, tout en étant jaloux des qualités qu'il pense lui même ne pas avoir. Sinon, je peux te dire que c'est pas de tout repos, j'y pense tout le temps, j'en fais des insomnies, soit a revivre les bons moments soit a m interroger sur l avenir... aujourdhui je ne sais pas quelles décisions je prendrais (avec un enfant tout est lourd de conséquence ) mais je ne regrette pas du tout d'avoir suivi mon élan, et d'avoir a peu près bien géré vis a vis de mon compagnon. Je n ai jamais reçu autant de compliments (belle, sexy, rayonnante...). Ma médecin me dit de suivre qui je suis... quand j'aurais trouvé je le ferai certainement. Il n'est sain pour personne de se forcer a rentrer dans un moule...

#
Profil

Neali

le jeudi 03 décembre 2020 à 00h23

Tout d'abord, merci de ta réponse et de partager aussi ton expérience ! Mon homme lui n'est pas contre l'idée, il trouve même que c'est logique mais ne peut pas s'empêcher d'avoir peur de ça.

Pour la question de la nouvelle relation, je ne me vois pas nécessairement en engager une nouvelle dans laquelle je m'investis, l'idée serait plutôt de pouvoir avoir des aventures multiples peut-être en dehors du couple (pour le moment du moins, les choses peuvent évidemment changer dans le futur). On est pas vraiment partie sur du polyamour étant donné que je ne cherche pas à m'investir dans une autre relation.

C'est vrai que comme nous n'avons pas d'enfants, il est plus simple de prendre des décisions. Pour ma part, comme toi, je n'ai pas l'intention de rentrer dans le moule (même si j'y suis actuellement haha) et s'il doit y avoir séparation je ne me redirigerais pas vers un couple monogame voir me contenterai du célibat étant donné mon projet personnel.

C'est pas évident de trouver une balance entre respecter mes envies et respecter les émotions de l'autre, je n'ai pas du tout envie de le forcer ni de le convaincre, mais je suis bien obligé malgré tout de lui imposer la situation actuelle.

Message modifié par son auteur il y a un mois.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion