Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Il est poly, je suis sa NRE / Mono

Besoin d'aide
#

Camille974 (invité)

le jeudi 11 août 2022 à 15h18

Bonjour à tous,

J'ai 36ans et je ne connaissais pas la notion de polyamor le mois dernier ! des heures de lecture, des podcast et des videos plus tard, me voila informée. Ma situation n'est pas plus limpide pour autant....
Votre bienveillance m'incite & m'aide a rediger mon temoignage :

J'habite depuis plusieurs mois a l'étranger, dans un pays d'Asie. célibataire, j'ai rencontré un homme il y a 2mois sur une appli de rencontres. Meme age que moi, originaire d'un pays d'amerique latine. Son passage dans ce pays, n'etait que pour une mission pro et se terminerait rapidement.

Nous parlons jours et nuits pendant une quinzaine de jours. une complicité se crée très rapidement. Nous avons tous les 2 une culture et une langue différentes mais beaucoup de choses nous lient.

Notre 1ere rencontre est tout aussi puissante, intense. Nous passons plusieurs weekend ensemble, magiques. séparés nos discussions sont tout aussi profondes. Il me fait monter la fièvre et installe des papillons dans mon ventre. je ressens cette reciprocité. une alchimie peu commune. Pour une des premières fois de ma vie, je n'ai pas peur, ni de lui, ni de cette relation naissante. je lui fais confiance. je le sens pure, franc et honnête. 1mois passe et nous discutons pour la 1ere fois de "oui mais après, ta mission s'arrête dans 1mois ?" Il me rassure sur ses intentions et sur ses sentiments et cela renforce notre attachement.

Mais voila, ce qui m'a semblé être un cheveux dans la soupe arrive ! Une femme, originaire de son pays, rentre en contact avec moi. Elle m'informe de son existence. je lis. je ne réponds pas.
Il m'informe alors etre non monogame et avoir commis une erreur monumentale. Il est en relation non exclusive avec cette personne depuis des années et vient de rompre l'unique règle de leur agrément "informer l'autre". Il lui avait caché notre relation et il m'avait caché leur relation... et il est désormais très confus et honteux de ce qu'il a commis.
J'ai essayé de faire preuve de compréhension, d'écoute et d'absence de jugement. il avait l'air tellement honteux de son comportement que je n'avais pas envie de l'accabler davantage. Ma reaction l'a surpris fortement. Et, Il a su répondre a toutes mes questions sans tabou. Son depart approche et je n'ai pas envie de manquer 1 seconde a ses cotés. La distance nous laissera le temps de répondre a nos questions...et nous sommes en relation depuis 1mois et demi...

1 semaine après cette "confession" nous passons le dernier weekend ensemble. je m'assure qu'il est en "droit" de passer ce temps avec moi mais je ne souhaite pas ré-aborder le sujet et ne pas prendre position.
Toujours cette même intensité dans notre relation. Nous sommes beaux a voir. notre sourire ne quitte pas notre visage. il me dit se sentir heureux et vivant a mes cotés. Que le monde brule mais qu'avec moi ca n'est pas grave...

Notre weekend se termine. et nous savons que ca sera le dernier avant longtemps. nous prevoyons nos retrouvailles en france cet automne. notre séparation semble encore plus intense pour lui. 2 jours apres c'est le depart. avant de partir pendant plusieurs jours sans connexion, il m'ecrit une derniere fois pour me dire a quel point il est heureux de m'avoir rencontré et les souvenirs magiques qu'il a en tete. mais il me confie également que beaucoup de sentiments confus le submergent. heureux de me connaitre mais mal vis a vis de l'erreur qu'il a commis. Il me confie avoir beaucoup de discussions confuses entre lui et cette autre femme. je le sens fatigué...il perd la connexion et cela pour les 7 prochains jours...

le jour de son départ, submergée, je décide enfin de repondre au message envoyé par cette femme. j'envois une simple phrase. "je ne veux blesser personne, sincèrement". elle me repond et rentre dans un monologue. m'explique que c'est un mec bien mais a priori menteur comme les autres, qu'il n'a pas été un bon ami pour elle, qu'il a des defaillances relationnelles, qu'elle ne veut pas de conflits avec moi, qu'elle m'invite a lire des textes sur la non monogamie et....elle me demande de lui envoyer les photos que j'ai prise de lui le weekend passé ! cette demande est trop pour moi. je veux bien etre openmind, compréhensive, sans jugement mais cette demande m'a faite frissonner ! suite a cela, j'ai voulu poser mes barrières. je ne souhaite pas lire les defaillances de mon crush avec les yeux d'une autre et encore moins lui envoyer les photos de notre idylle. j'ai voulu conclure cet echange par une phrase courte et simple. je l'ai remercié pour sa "bienveillance mais que je souhaitais que ce message soit le dernier".
2h plus tard elle m'a rénvoyé un message pour me dire que ma reponse evasive la laissé douteuse et qu'elle espérait que j'ai assez d'étique pour fuir.

je suis perdue. je me demande ce qu'ils attendent 2 moi. ce qu'il a dans la tete. ce que je represente. ce qui est acceptable pour moi. ou sont mes jalons. Il est parti depuis 24h, toujours sans connexion. je me dois de trouver des reponses a mes questions seule... mais si vous aviez des conseils, je suis preneuse, car tout cela me submerge.
merci

#
Profil

bonheur

le jeudi 11 août 2022 à 16h03

Bonjour Camille974,

Histoire bien particulière, je crois. Que te dire ?

A toi de décider de ta vie. Lui n'a pas été clair, comme les poly le sont généralement. Elle n'a pas à te contraindre à quoi que ce soit, je trouve.

Une semaine, ça passe vite. Ton histoire avec lui t'appartient et vos photos aussi. C'est curieux cette façon de s'immiscer dans ta vie pour te dire, si j'ai bien compris, qu'il n'est pas sain. S'il est si malsain, pourquoi s'acharner. En général, on met en garde parce que l'on s'est fait avoir. Là elle est toujours avec lui, donc il n'est pas si malsain que cela. Attend qu'il soit de nouveau en connexion et c'est lui que tu aimes, pas elle. C'est lui qui doit lui rendre des comptes, pas toi.

Garde dans un coin de ton esprit, cette fameuse mise en garde, et vit ce que tu as à vivre.

Je trouve toujours que c'est une chance d'être en lien avec les métamours. Juste, pas comme ça, je dirais. Là, de lire tes mots, j'ai juste l'impression qu'elle désire t'éloigner de lui et les motifs sont réels (le mensonge, tu le constates également) mais c'est à toi de savoir ce que tu désires et à lui de faire la lumière, aussi avec elle.

Le principal soucis, d'après moi, c'est de savoir les réelles intentions de cette métamour, vis-à-vis de toi.

#
Profil

Topper

le jeudi 11 août 2022 à 16h53

Bonjour @Camille974, il y a beaucoup de questionnements que tu te poses auxquels il n'est malheureusement pas possible de répondre à ta place.

Avec cet homme, tu as eu une idylle de deux mois. Cela beau être intense, tu as eu beau vivre des moments galvanisants et bouleversants, ça reste court. Durant cette fameuse NRE, notre cerveau se concentre sur ce qui provoque des émotions positives en nous. L'attirance physique, la découverte, la connexion émotionnelle, l'attention que l'autre nous porte, etc. La recherche inconsciente des points communs est aussi quelque chose que je trouve fascinant. On recherche, sans y penser, ce qui nous rapproche de l'autre jusqu'à trouver des liens insignifiants dans notre histoire, notre façon de voir les choses, nos intérêts. Tout ça pour dire que la NRE fausse radicalement notre jugement et a tendance à nous faire conserver ce qui nous conforte dans notre attirance à l'autre et occulter le reste.

Alors effectivement, peut-être que cette homme a fait n'importe quoi en raison de cette NRE. Peut-être aussi que de ton côté, cette NRE fait que tu t'es énormément investie dans cette relation avec quelqu'un que tu ne connais qu'en surface. Est-ce que tu n'as pas omis des indices, des comportements, qui auraient pu t'alerter sur le fait que cet homme n'est peut-être pas aussi bien que tu l'imaginais ?

Le fait qu'il n'annonce pas à sa partenaire qu'il est en train de vivre une nouvelle aventure est une chose. On ne sait pas pourquoi il ne l'a pas fait, mais il pourra toujours un moyen de se justifier par rapport à ça.

Par contre, qu'il ne t'annonce pas qu'il est non-monogame et qu'il a une autre partenaire, alors que votre relation est vierge de toutes problématiques antérieures, c'est un "red flag" pour moi. Lorsqu'on démarre une relation, on parle de soi, de notre situation de vie, et si on est dans un mode de vie non-monogame, on en parle. Ce n'est clairement pas un détail insignifiant de sa vie que l'on occulte. Personnellement, je n'ai jamais connu de personne non-monogame qui n'en faisait pas un sujet de conversation. Pourquoi cacher ça ?

Que cette femme court-circuite son partenaire pour t'informer de sa relation, c'est également quelque chose d'extrêmement perturbant. Cela signifie que leur relation n'est pas une relation de confiance. Pourquoi ? Qu'est-ce qui fait qu'elle en soit arrivée là ? Si ils ont un mode de vie non-monogame, elle devrait à minima accepter que son partenaire ait d'autres relations (à savoir toi). Si il ne respecte pas une règle de leur fonctionnement, c'est un problème à régler entre eux. Tu n'as pas à être mêlée à ça. Cela ne te concerne pas. On dirait qu'elle veut saboter la relation.

La demande de photo est quelque chose de très intrusif. Il y a vraiment quelque chose malsain derrière tout ça.

Je peux comprendre que tu aies voulu ne pas poursuivre les échanges avec cette femme, néanmoins cela fait que ça te place dans une position où tu n'as qu'un seul son de cloche. Il est plus difficile dans ce cas de déceler des failles ou des incohérences dans le discours de cet homme car tu n'auras que sa parole en référence. Tu devras alors te baser uniquement là dessus pour le croire ou non.

Est-ce que tu peux continuer à avoir confiance en lui ? Il est dans une relation malsaine. Est-ce que c'est du fait de cette autre femme, de lui, ou des deux ?

Si une relation est aussi bordélique en si peu de temps, j'aurais tendance à lâcher l'affaire tout de suite. Surtout en pleine NRE où tout est censé être parfait. Les complications sont censées arriver plus tard.

Qu'est-ce que tu attends de cette relation ? Si tu veux simplement quelque chose de léger, tu peux éventuellement ne pas te préoccuper de tout ça. Si tu veux t'investir durablement dans celle-ci, tu t'engages peut-être dans quelque chose d'instable, compliqué et potentiellement décevant pour toi.

Je te mets plein de questions ouvertes, mais j'espère que ça t'aidera à cheminer.

Bon courage.

Message modifié par son auteur il y a 2 mois.

#

Camille974 (invité)

le jeudi 11 août 2022 à 17h15

Quel BONHEUR de te lire !

oui ils sont toujours ensemble. il m'a dit que l'agrément était le même. mais apparement avec de nombreuses conversations lourdes.

Certes, mes acceptations & attentes pour cette relation naissante ne sont pas encore définies...mais j'ai l'impression qu'elle me perçoit deja comme une menace.
Mais je dois admettre que malgré la distance qui nous sépare, la 1ere approche de cette metamour me refroidie. elle m'a oppressé. elle est allée trop vite pour moi et a fait preuve de maladresses. Elle sait pertinemment qu'a la base je favorise les relations exclusives. je suis prête a déconstruire mes schémas par amour mais aussi car je suis de nature curieuse. je me suis donc penchée et documentée sur le sujet et je sais reconnaitre l'intelligence et la bienveillance de cette approche.il est indéniable que de nier la situation professionnelle de cet homme, serait se fourvoyer sur la notion de fidélité.

elle est très concernée par cette orientation relationnelle & érudite, ils fonctionnent ainsi depuis des années et il me semble que j'ai fait preuve de respect.

mais pourquoi me dit elle "j'espère que tu as suffisamment d'étiques pour fuir" ?

Il m'avait avoué qu'elle était jalouse de moi et qu'elle avait peur que notre relation le fasse rompre leur "agrément".
mais pourquoi ??

#

Camille974 (invité)

le jeudi 11 août 2022 à 17h33

Merci pour ton analyse Topler.

Intéressant & constructif.
Ca me fait du bien de lire que certains aspects de cette histoire sont malsains. l'omission, le mensonge, les photos, l'approche de cette femme... j'ai souhaité partager mon histoire sur ce site pour entendre cela et faire "valider" ce qui me semblait être, pour moi et mes schémas archaïques, un RED FLAG!

#
Profil

bonheur

le jeudi 11 août 2022 à 19h18

Je crois en mon fort intérieur que la notion d'amours plurielles poly nécessitent d'importantes discussions. Il ne s'agit pas de "demander l'autorisation" mais bel et bien que lorsque la soudaineté de l'amour, d'un nouvel amour nous rattrape, l'écoute puisse se faire par l'ancien (ou les anciens) amour(s) historique(s) et aussi que ce nouvel amour soit vite mise au courant de la situation. Et aussi, que rien n'est figé, donc possiblement en évolution et changements.

A te lire, je me dis que la philosophie polyamoureuse, tu l'as bien comprise. Reste à l'intégrer pour toi même. Car aimer une personne poly, revient à s'intégrer dans cet univers. Que l'on soit au coeur de relations multiples, ou "mono" en extrémité d'une relation multiple, il faut s'intégrer malgré tout.

Camille974
mais pourquoi me dit elle "j'espère que tu as suffisamment d'étiques pour fuir" ?

Il m'avait avoué qu'elle était jalouse de moi et qu'elle avait peur que notre relation le fasse rompre leur "agrément".
mais pourquoi ??

Euh ? Je ne comprends pas non plus cette phrase. De l'éthique, tu me sembles en avoir. Après la jalousie peut expliquer cela. Tu es mono, donc tu respectes "son" amoureux et tu la laisses avec sa suprématie.

Je comprends cela comme lui est poly en désir de l'être, elle pas du tout => tu te retrouves au coeur de ce piège, de ce traquenard.

Ce serait instructif d'avoir chaque version de l'histoire, chaque ressenti de chaque personne concernée... Je considère, car je suis quelqu'un de positif, qu'une personne fait toujours de son mieux. Le tout réside dans l'intention. Aucun humain n'est parfait. Et les maladresses ne sont pas en principe volontaires.

Apaise toi. Déjà regarde tes mots ici avec distance et tu verras combien tu es quelqu'un de bien, qui cherche le compromis, la compréhension et de l'acceptation. Surtout ne pas se laisser embarquer dans la complexité de leur relation. Tu pourras bientôt t'entretenir de tout ceci avec lui. Peut-être, pour reprendre des mots bien connus désormais ici, qu'elle est une poly-catapultée malgré elle. Ses propos ne sont que le fruit de sa résistance à elle.

Dans tous les cas, tu as vécu du magique, du magnifique, et tu as même des souvenirs pour te permettre une nostalgie heureuse, en cas de rupture imposée. Sois constructive et n'use pas ton énergie à vouloir te préoccuper de ce qui ne te revient pas.

#
Profil

Siestacorta

le samedi 13 août 2022 à 16h22

Bonjour Camille.

Assez d'accord avec ce qu'a dit @Topper plus haut : ne pas se déclarer en relation et non-monogame sur vette durée est un très mauvais signal.
Le coup des photos est assez bizarre aussi, ça dépend un peu de comment c'est dit, mais au premier échange...

Je pense, à partir du peu qu'on peut savoir, que les réactions de l'autre amoureuse s'inscrivent dans une tension globale par rapport à un mec qui déconne d'ordinaire, et une tension plus "simple " de débuts de nouvelle relation.

Elle est peut-être jalouse, et a peut-être d'autres défauts, mais au moins sa réaction de stress et d'être menacée, moins par toi que dans ce contexte, ça me semble pas étonnant.

C'est difficile de préjuger, mais pour toi qui ne connaît pas ce cadre de relations, ça me paraît pas une bonne façon de l'aborder.
Ton cœur peut avoir raison de vouloir te faire vivre des choses ; mais au-delà de ça, ne pas tenir compte des informations etdes problèmes évidents, c'est imaginer que l'amour vaut toutes les peines. C'est faux, surtout si on définit l'amour aussi comme ce qui se passe vraiment dans l'histoire d'une relation. Et l'état de NRE n'est pas une excuse, juste un contexte.

Pour le dire comme ça : la NRE, c'est une forme d'ivresse. L'ivresse c'est très agréable, mais pour autant c'est évident qu'il ne faut pas conduire bourré.

#
Profil

Siestacorta

le samedi 13 août 2022 à 16h37

la méta stressée
"j'espère que tu as suffisamment d'éthique pour fuir"

J'interprète ça comme : "si tu te définis comme mono, que tu es très amoureuse, et que tu sais qu'il y a une situation compliquée, j'ai peur que la passion te mène à considérer l'ouverture et les seules affirmations de notre amoureux comme une opportunité à mes dépens, quitte à vouloir sans le dire commencer dans un triangle amoureux puisqu'il est là mais viser l'exclusivité ensuite".

Ça parlerait, dans ce cas, plus de ses peurs à elle que de toi.
Mais vu le comportement de votre amoureux, ces peurs ne sont pas basées sur rien, et toute maladroite qu'elle soit, c'est plutôt honnête, même si formulé rudement.

Le fait qu'elle prenne contact de façon si "lourde" et projette ses peurs sur toi me semble pouvoir signifier qu'elle ne croit pas que discuter avec seulement son amoureux sera suffisant. Donc elle tente de faire passer le sujet par un bout où elle croit ça possible.

Par ailleurs, oui, tu as été autant que possible, respectueuse.
Mais pour donner un autre angle de vue, il faut dire qu'un dialogue entre les personnes concernées d'une relation poly est souvent souhaitable : puisque ce que chacun peut avoir un impact sur tous, autant que chacun puisse dire à tous à la fois ce qu'il vit et ce qu'il veut, plutôt que de croire que cette charge relatinnelle peut forcément se traiter juste chacun dzns son coin et couple par couple.
Des poly un peu expérimentés ne trouvent pas ça anormal, de se parler.
Là où c'est brutal, c'est d'aller si vite, alors que la veille tu ne savais pas ce qui en étais.
C'est brutal de sa part à elle ; mais faut être juste, ça l'est aussi en réponse au mensonge très conséquent de votre amoureux. Pour ses besoins personnels, mais aussi par nécessité, elle fait une révélation. C'est un effet de choc, mais encore une fois, c'est vrai qu'on t'avait caché beaucoup : elle aurait pris contact alors que tu aurais connu son existence, ç'aurait été toujours maladroit et invasif, mais moins indispensable à ce stade.

Normalement, c'est à charge de la personne pivot d'informer sur les demandes et le statut, de répondre aux questions tant que les autres n'ont pas l'occasion de le faire par elles-mêmes. C'est d'ailleurs plutôt une convention liée à la norme mono qu'une question de naturel. Dans une société où le poly serait courant, il n'y aurait pas un poids de se présenter aussi lourd.

Message modifié par son auteur il y a 2 mois.

#
Profil

bonheur

le samedi 13 août 2022 à 20h07

Siestacorta
Dans une société où le poly serait courant, il n'y aurait pas un poids de se présenter aussi lourd.

Je ne suis pas tout à fait d'accord avec cela. Se présenter, et surtout si l'on est poly, est très souvent lourd. Tout comme indiquer à son-ses amour-s que l'on aime à nouveau. Il y a ce poids du changement que tout le monde va assumer, directement ou par ricochet.

C'est aussi je suppose ce qui rend le polyamour aussi hasardeux et aussi compliqué. Les équilibres, jouer les funambules en permanence... ce n'est pas léger.

Après, l'amour rend léger et offre l'énergie... Moi, récemment, j'ai eu cette difficulté d'annoncer que j'étais amoureuse alors que je ne suis pas dans un climat mono ou hostile. Et je dirais que plus on est en NRE, plus c'est difficile. J'ai conscience ces dernières semaines, derniers mois, d'être "pas moi-même", alors que je ne me suis jamais sentie aussi amoureuse et "autant moi-même". Planer à 15000, c'est merveilleux, mais ça allège tout en faisant peser. J'ignore comment expliquer, mais si en plus le climat est de type hostile...

#
Profil

Siestacorta

le dimanche 14 août 2022 à 12h22

bonheur
Je ne suis pas tout à fait d'accord avec cela. Se présenter, et surtout si l'on est poly, est très souvent lourd. Tout comme indiquer à son-ses amour-s que l'on aime à nouveau. Il y a ce poids du changement que tout le monde va assumer, directement ou par ricochet.

Je crois que le désaccord est pas grand 😉

Je ne dis pas que ce serait facile de se présenter. Déjà ça dépend des caractères, et entrer dans la vie des gens quand c'est pas directement mutuellement désiré, c'est pas anodin.

Mais c'est alourdi par la norme mono : soit on la transgresse et du point de vue d'un.e méta mono c'est une violence supplémentaire dans son parachutage dans un nouveau cadre, soit entre poly assumés on bouscule toujours nos anciens repères même s'ils ne sont plus pertinents (on sait qu'on va plutôt devoir se parler, on sait pas quelle envie et quel regard aura l'autre sur ce lien - un peu un effet beaux-parents, mais avec une "propagande romantique" sur ce qu'est le couple en plus).

Message modifié par son auteur il y a 2 mois.

#
Profil

bonheur

le dimanche 14 août 2022 à 13h40

Je comprends.
Je veux tout de même mettre l'accent sur la NRE. Cet effet que l'on vit à côté de soi, que finalement on a une vie et une vie.

Sans doute je me compare un peu à ce jeune homme, même si mon climat relationnel est sans doute plus propice à l'ouverture. Toujours est-il que la difficulté, lorsque l'on est dans cet état, s'accroit. Pourquoi ? Parce que cette superposition de deux états que l'on identifie difficilement, car l'un prend la pas sur l'autre et très amplement.

Je ne parle pas ici de l'intellect, mais de la profondeur de soi à soi. Comment faire la part des états ? Au final, perso, j'ai eu des difficultés à me "calmer" (tempérer) mon moi, pour retrouver des propos moins hallucinant d'extrêmes. Ne pas non plus minimiser cet état, car il existe. Alors exprimer devient complexe, et si déjà on n'est pas doué pour cela, alors avoir besoin de temps pour faire la lumière. Sauf que durant ce temps dont on a besoin, qu'est-ce qui se passe ?

Une poly m'a récemment dit que je trouvais les mots. Ben euh ? Il faut du temps et de l'énergie pour trouver les mots. Ce n'est facile pour personne, même pour ceux-celles qui trouveront finalement les mots.

#
Profil

Siestacorta

le lundi 15 août 2022 à 01h44

Je pense aussi à un scénario plausible de NRE : c'est un ensemble d'émotions assez fort et riche pour qu'on puisse avoir conscience que parler de cet évènement aux autres amoureux concernés c'est déjà revenir au réel et risquer de crever la bulle, au moment où tout nos nerfs nous crient vouloir que le rêve dure encore un peu.

Message modifié par son auteur il y a 2 mois.

#

Camille974 (invité)

le lundi 15 août 2022 à 09h48

Merci pour vos mots.

Nous parvenons à discuter de cette situation, peu commune et inattendue pour moi, douloureuse pour chacun mais le tout avec beaucoup d’empathie, de respect et d’amour entre chaque «  partie ». Je dois avouer que cette déconstruition n’est pas sans conséquence pour moi. Je remanie toute ma façon de penser ! Mais je ris ! Et cela beaucoup aussi avec mon amoureux. Je n’ai pas envie de m’engouffrer dans le registre dramaturge. Je m’efforce à garder de la légèreté pour ne pas «  percer » notre bulle. Je lui ai aussi dit que j’avais ressenti le besoin de partager cela sur un forum. ICI ! la blague : «  qu’en dise tes nouveaux amis no monologue online «   ressort souvent.

Lors de nos derniers échanges qui finalement était son monologue, cette femme m’avait suggéré de fuir…il m’a demandé de rester, mais de garder en tête ce bourbier dans lequel il est : «  Il va falloir du temps, non pas pour réparer mais pour éclaircir cette situation »
Mon absence de réponse à créer davantage de conflits entre eux.
Je pense que ma réaction n’est qu’une excuse…la douleur de cette femme est plus profonde.
Son approche a été très maladroite. Pour rappel elle m’a contacté en pleine crise de folie, via mon compte Instagram, en commentant publiquement une de mes photos de paysage. Elle m’a fait part de son existence ainsi ! Puis elle est entrée dans un monologue. Puis m’a réclamé des photos de lui et a fini par me demander de fuir !
Vouloir faire «  copine copine » avec cette personne, comme elle le réclame à mon amoureux, est impossible pour moi pour le moment. J’ai utilisé ma formule de politesse de base avec elle : «  désolée, merci, au revoir « Mes limites sont là. Mais j’ai réussi à développer mes envies et mes attentes auprès de lui. Il sait ce que je veux et ce que je ne veux pas.
Partager cela avec elle l’aiderait à réaliser que je ne veux pas modifier leur relation. Je respecte sa souffrance. Mais je respecte avant tout mes jalons. Je ne demande pas à mon amoureux de faire des choix mais je demande seulement à ce que l’on respecte mon temps d’acceptation. Il le conçoit amplement. Il excuse les agissements maladroits de cette femme et les assume. Pour lui Ils sont là résultante de ses actes, le fait d’avoir cacher notre rencontre. Il est un bon communiquant. Le respect et l’empathie qu’il éprouve pour cette femme me réconforte davantage sur la personne qu’il est.

J’ai souri en lisant le commentaire d’un d’entre vous qui fait illusion à la belle mère !! Hahah c’est exactement ce que je ressens ! Je partage le respect qu’il a pour cette personne mais je n’endosserais pas les responsabilités qui lui sont propres !

MERCI

#
Profil

Siestacorta

le lundi 15 août 2022 à 12h05

Camille974

Mon absence de réponse à créer davantage de conflits entre eux.
Je pense que ma réaction n’est qu’une excuse…la douleur de cette femme est plus profonde.
Son approche a été très maladroite. Pour rappel elle m’a contacté en pleine crise de folie, via mon compte Instagram, en commentant publiquement une de mes photos de paysage. Elle m’a fait part de son existence ainsi ! Puis elle est entrée dans un monologue. Puis m’a réclamé des photos de lui et a fini par me demander de fuir !

Effectivement, ce n'est pas en premier lieu de ton silence dont l'autre amoureuse souffre (je dis parfois une tiers-aimée, une tiers-aimante). Elle souffre dans sa sensibilité certes, mais probablement beaucoup des mensonges de votre amoureux commun.

De son point de vue,
- son amoureux est loin
- il a déjà fait des conneries
- il lui a menti
- il t'a menti.

Elle peut être non-exclusive, cette situation reste pénible. Ce qui parmi d'autres conditions permet aux poly de vivre ainsi, c'est de trouver une honnêteté et une confiance entre eux.
Et ici, c'est évident que ça manque.

Je comprend ton silence, ta désorientation, comme je le disais plus haut le peu d'envie de percer la bulle. Mais à un moment, il peut augmenter la défiance entre eux, envers toi, et vous habituer toi et lui à ne pas prendre en main les situations de non-exclusivité, que ce soit avec cette amoureuse historique, une nouvelle (parmi les révélations, c'est apparemment dans son fonctionnement donc autant pas se faire croire que ça s'arrêtera par magie), ou même une autre rencontre pour toi.

Message modifié par son auteur il y a 2 mois.

#
Profil

bonheur

le lundi 15 août 2022 à 12h20

Personnellement, j'ai du mal tout de même avec tout ceci. Pourquoi s'en prendre à une nouvelle venue (bon après, je n'ai pas lu les mots exacts, la situation exacte...). La seule fois où une autre amoureuse a pris contact avec moi, alors que nous n'étions plus ensemble à mon initiative, j'ai été surprise de sa démarche. En quoi j'étais responsable de ses désagréments ? C'est l'amoureux commun qui doit fournir les "explications", pas les personnes qui sont en bout du fameux V .

Prendre contact avec un-e métamour pour faire connaissance, se rassurer, je le comprends et le cautionne. Là j'avoue que je tique pas mal. Après oui, il y a énormément de maladresse et entrer ainsi dans une situation poly, c'est vraiment lourd.

En tout cas, @Camille974, je te sens plus apaisée et plus en phase avec toi-même (+) . Début d'un équilibre possible ?

#
Profil

Siestacorta

le lundi 15 août 2022 à 16h51

C'est sans doute très variable selon les situations.

Mais sur le principe, comme nouvel arrivant, je ne peux que demander à une personne aimée ce qui est souhaité du point de vue du couple historique, même si je ne prend a priori pas les devants.
J'espère que le méta sera ouvert au contact. Et je trouve normal d'y être disponible de mon côté : je vais impacter sa vie, donc c'est une mesure responsable de se parler, et même assez pragmatique, sur la durée : quelles limites actuelles, quelles questions on se pose... Si on éclaircit ça on peut augmenter les chances de continuer et voir ce qui est possible sans complexe, et ce qui demanderait un compromis plus organisé.

Je comprend même, sur le principe, qu'on m'aborde sans prévenir : moi je peux être rentré dans leur vie sans prévenir non-plus...

On est pas des îles, on partage un espace, fusse-t'il relationnel.
Selon la situation ce sera plus ou moins simple, les premiers contacts peut-être pas confortables. Mais si on ne veut pas tenir compte des tiers, l'adultère assumé sera plus pratique que le PA

Encore une fois, je trouve la démarche de la méta de Camille brutale et un peu calculée.
Mais dans la situation où leur amoureux a menti comme ça, et semble pas en être à son premier essai, je peux humainement comprendre - disons : expliquer assez pour retenir un jugement - cette réaction.

Je vais faire une tautologie : pour que cette histoire se fonde sur des consentements informés et pérennes pour tous, il faut se parler. Et l'amoureux en pointe du V me semble, en l'état, pour le moment, pas un canal qu'on peut juger fiable a priori pour ce dialogue...

#
Profil

bonheur

le lundi 15 août 2022 à 18h14

C'est vrai, la fiabilité du canal ? Y en a t il un dans cet histoire ?

#
Profil

Siestacorta

le lundi 15 août 2022 à 18h48

bonheur
C'est vrai, la fiabilité du canal ? Y en a t il un dans cet histoire ?

Je veux dire par là que si elle n'échange pas avec la méta, ce qui dans le contexte est effectivement pas simple, l'amoureux de Camille sera le seul à pouvoir raconter l'ensemble. Je dis que puisqu'il a caché sa situation et semble l'avoir déjà fait auparavant, ça me paraît compliqué de le croire sur parole.

Après, je le juge moins que j'en ai l'air. Il a probablement ses raisons d'avoir voulu vivre cela ainsi. Mais je crois quand même que si continuation il doit y avoir, ne pas prendre tout le monde en compte amène juste plus de difficulté...

Bon, c'est aussi possible de limiter ce temps au cadre d'une "aventure", dont on garde des souvenirs. Mais cette légèreté là c'est une tournure d'esprit, à chacun de voir.

#
Profil

bonheur

le lundi 15 août 2022 à 20h02

Oui, il faut rester dans la nuance.

Moi, je crois qu'il y a ce que l'on veut ET il y a ce que l'on peut (ce que l'on arrive à...). Souvent le concret, les actes, sont dans cet entredeux avec un curseur pas évident à situer.

Sans doute je m'identifie trop, à avoir récemment (je vais sur 54 ans tout de même) rencontrer d'énormes difficultés à exprimer à mon chéri historique avec lequel je vis, que j'étais amoureuse, à nouveau. Le côté "intensité" inhabituel de cette nouvelle relation naissante n'était pas facile à exprimer. La NRE implique du "surnaturel" et ça complique, enfin ça m'a compliqué, la communication.

J'ai eu un nouvel amour merveilleux, qui a été patient et m'a offert le temps que j'y arrive. J'ai eu un merveilleux soutien de sa part et tout est pour le mieux dans le meilleur de mon monde :-D .

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion