Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Réactions à l'événement

[En ligne] Café poly racisé

(Hors sujet)

Le lundi 20 avril 2020 à 21h00 à Zoom en France.

» Voir la page de l'événement

#
Profil

bonheur

le jeudi 16 avril 2020 à 10h08

Wahoo ! Je n'en crois pas mes yeux ! Et les "bien-blancs" qui aiment des personnes "racisées" ? Je ne sais comment interpréter cela ? :-/

Sans moi, donc !!! Je me demande si c'est bien conforme à la Charte ???

#
Profil

PerlinPinpin

le jeudi 16 avril 2020 à 10h20

Je suis d'accord. Cela n'a pas sa place ici...

Ma peau n'est pas blanche, elle est rose...

#
Profil

bonheur

le jeudi 16 avril 2020 à 10h56

hihihi ! Oui, au final la mienne aussi :-D Bon sang, faut que je change mes yeux :-D
Merci PerlinPinpin !!!

Déjà j'ai des difficultés avec les "spécifiques tel genre ou tel autre"

Perso, mon cœur est international et ne souffre d'aucun complexe autre que le bonheur d'aimer et d'être aimer.

#
Profil

Lili-Lutine

le jeudi 16 avril 2020 à 14h32

C’est quand même rude de devoir encore et encore ici d’essayer d’expliquer la non-mixité choisie ... je me souviens comment nous avons été jugées et condamnées, quand dans notre communauté poly, des femmes poly ont souhaité organiser des événements poly, juste entre femmes ... depuis ca c’est un peu détendu, et nous pouvons nous réunir sans presque plus de jugement. Ce fût la même dramatique réaction, quand des femmes poly bi et lesbiennes, ont organisé elles aussi, leurs propres événements poly.... bref je suis assez choquée que des poly puissent être aussi jugeant !

Petit rappel de ce qu’est la non-mixité choisie:

La non-mixité choisie est une pratique consistant à organiser des rassemblements réservés aux personnes appartenant à un ou plusieurs groupes sociaux considérés comme opprimés ou discriminés.

La non mixité choisie est le contraire de la non mixité de fait, quand une partie de la population “domine” l’autre dans des découpages homme/femme, blanc-he/racisé-e, handicapé-e/valide...etc

Elle offre une possibilité de libérer la parole en donnant aux participants.es la possibilité de créer un espace sécurisant, libre des rapports de domination sociale et des discriminations subies habituellement ;
elle peut permettre d’échanger sans s’autocensurer, de prendre confiance en soi et de s'affirmer, y compris dans d'autres contextes.

Ensuite, les réunions mixtes peuvent se dérouler nettement mieux et être plus constructives, car des sujets ont été abordés en non mixité choisie, et les personnes, rejoignant le groupe mixte, sont susceptibles d’être plus fortes de ces échanges.

Message modifié par son auteur il y a 2 mois.

#
Profil

cactus

le jeudi 16 avril 2020 à 15h18

Dans le cadre de mon boulot, je suis amenée à organiser des ateliers avec des personnes travaillant en équipe, pour les aider à améliorer leurs pratiques, leur fonctionnement d'équipe et leur "vivre ensemble".

Ce sont des exercices délicats humainement, qui font parfois ressortir des situations difficiles. Pour obtenir de vrais résultats et donner confiance en l'équipe, il faut que les personnes puisse s'exprimer librement et sans crainte.
C'est pourquoi les supérieur.es hiérarchiques ne sont, la plupart du temps, pas inclus.es dans l'exercice. Sinon, pas de libération de la parole.... Je vois nettement la différence avec et sans.

Donc, même si ma première réaction lors de l'organisation de café poly où je n'ai pas ma place peut être "je me sens exclue", je comprends cette nécessité :)

Et puis ça aide justement à réfléchir à ce sentiment d'exclusion, que beaucoup ressentent au quotidien...

Message modifié par son auteur il y a 2 mois.

#
Profil

PerlinPinpin

le jeudi 16 avril 2020 à 17h38

J'ai lu vos positions. Je les comprends même si elles ne m'ont pas convaincu.

Je ne suis poly que depuis très peu de temps. Tel que je perçois les choses, la vue poly-amoureuse me semble bien plus tolérante sans nécessité d'événement discriminant.

Disons que certains éléments de la formulation me dérangent...

Quelle aurait la réaction si cela avait été en événement racisé ouvert aux seuls "blancs" ?

#
Profil

cactus

le jeudi 16 avril 2020 à 18h11

PerlinPinpin
Tel que je perçois les choses, la vue poly-amoureuse me semble bien plus tolérante sans nécessité d'événement discriminant.

Ce n'est pas parce que les valeurs et la philosophie de la polyamorie amènent à plus de tolérance, de bienveillance et d'ouverture d'esprit que les discriminations de toutes sortes, les abus, les comportements toxiques, les manipulations psychologiques, etc... n'y existent pas.
L'humain reste l'humain, soyons réalistes.

https://nonmonogamie.com/2017/03/21/maltraitance-m...

#
Profil

Siestacorta

le jeudi 16 avril 2020 à 18h16

PerlinPinpin


Quelle aurait la réaction si cela avait été en événement racisé ouvert aux seuls "blancs" ?

Je crois que démographiquement, sur place, la différence aurait pas sauté aux yeux tout de suite :-D

Même à Paris où on peut rassembler plus de 100 personnes pour des évènements, mettons tu fais un café poly strictement blanc (en admettant qu'il y ait zéro réaction politique, c'est juste une expérience de pensée, pas un projet, déconnez pas !) : ben t'as même pas 10 personnes en moins. Et pourtant, si le public du café est francilien, le mélange des parcours persos ou familiaux est potentiellement énorme. Déjà ça mérite réflexion, pourquoi on a pourtant une immense sur-représention blanche dans les cafés ouverts à tous, même par rapport à qui tu vas croiser dans les rues voisines.
Tandis qu'un café poly racisé, IRL, ben c'est une petite partie à peine de ces 10 personnes qui étaient filtrées à l'entrée du blanc qui seront là. Donc déjà, l'équilibre est loin d'exister dans notre pratique telle qu'on la vit.
Et ça amène, notamment, des questions d'origines / classes sociales, aussi.

Le poids de la question n'est bien sûr pas que démographique.

Une occasion d'y perdre à une discrimination est un problème quand elle vient s'ajouter à tous celles que t'as déjà vécues dans ton année, semaine, journée (selon ta couleur de peau et un peu ton quartier).
Donc si tu peux pas rentrer dans un café poly racisé, ça te fait quoi ? Rien, t'iras à tous ceux qui te sont ouverts, et (démographiquement) presque destinés. Et ta journée, semaine, année se passera sans qu'il se passe de trucs où ta couleur de peau aura été une occasion de difficultés récurrentes.
Tu peux avoir d'autres raisons d'être toi discriminé par ailleurs (pauvre, situation de handicap, sexe, genre...). Mais ça n'empêche pas le poids d'une discrimination basée sur la partie raciste de la norme sociale, et donc qu'il y ait des propositions qui en tiennent compte.
Bref, puisqu'en nous discriminant nous à l'entrée ou dans le déroulement, ça ne s'ajoute pas à d'autres moments de notre vie courante où la même discrimination aura été un obstacle, c'est que cette discrimination momentanée ne confirme pas que t'as un statut social plus difficile à améliorer que les autres juste à cause de tes origines.

Pourquoi considérer qu'un lieu et un temps où on ne peut pas être ne sera pas un lieu "à côté", "en plus", plutôt que tragiquement contre tout ce qu'on partage par ailleurs ?
Pourquoi pas accepter que, même si une critique de la norme qui nous valide nous devait y être formulée, elle n'améliorerait pas quelque chose après, tirée d'une expérience de vie qui n'aurait peut-être pas été facile à structurer face à des tas de gens qui disent "nan mais moi je te crois pas dans ma vie ça c'est jamais passé comme ça" ?

Voilà.
C'est juste un endroit en plus, dans un cadre abondant qui va pas crever sur pattes à cause de ça.

Message modifié par son auteur il y a un mois.

#
Profil

Mark

le jeudi 16 avril 2020 à 18h22

PerlinPinpin
Quelle aurait la réaction si cela avait été en événement racisé ouvert aux seuls "blancs" ?

La question à se poser (amha) est le pourquoi du besoin d'un espace de parole sécurisant et comment chacun.e peut contribuer individuellement à faire tomber ces barrières.

Message modifié par son auteur il y a 2 mois.

#
Profil

artichaut

le jeudi 16 avril 2020 à 19h34

Bravo à l'initiative d'un café poly racisé ("enfin !" me suis-je dit quand j'ai vu ce matin l'événement posté sur le forum).

Par contre je n'avais pas vu les réactions depuis…

J'aurais trouvé ça +décent d'aller discuter ailleurs, plutôt que de pourrir le fil de l'événement.
Néanmoins, vu la teneur de certains commentaires, je me permet de renvoyer vers 2 liens toujours utiles :
- La non-mixité : une nécessité politique, par Christine Delphy, nov 2017
- et une petite vidéo : un sketch de l'humoriste Aamer Rahman sur le « racisme anti-blancs ». (car non ce n'est pas du tout pareil de faire un café poly réservés aux blancs, et un café poly racisé, l'un est raciste l'autre est un outil de lutte contre le racisme)

#
Profil

coquelicot

le jeudi 16 avril 2020 à 20h06

apres mure reflexion je comprend pourquoi je me suis eloignee de tout ca !
classer ranger etiquetter ....ou sont passeés les libertés les fraternités les melanges !
Chacun campé sur ses non experiences , dans le non partage le non rapprochement!!

au bon vieux temps , on se rassemblai on discutai on apprenait des autres
on s aimai sans se demander de quelle couleur on etait de quel parti politique de quelle association on etait , il me semble que c etait plus fluide plus humain plus vivable .

Je fuis les cafés poly ou "il faut " ne plus applaudir , ne plus draguer ne plus aborder ne plus contrarier .....

Tout ca n est devenu qu un pretexte a polemiques a blabla sans fin , fini le seul le vrai motif qui a mon avis n etait qu amour !

Si les blancs restent avec les blancs ca m interesse plus , si les blacks ne se melangent plus non plus , plus rien n a de sens a mon sens ....

Alors soit je vieillis .....soit je suis vieille !
Et je prefere m isoler dans ma grotte que de voir ce que le polyamour est devenu !

#
Profil

Bea

le jeudi 16 avril 2020 à 20h37

Je tiens aussi à saluer cette initiative, et à dire qu'il me semble que la teneur de certains commentaires vient par elle-même démontrer la nécessité de cette non-mixité là, justement !

Ces réactions sont d'autant plus surprenantes qu'il est bien précisé dans le descriptif de l'événement que :
" Les personnes alliées sont autorisées à participer et invitées à ne pas monopoliser la parole."

Tout mon soutien et ma solidarité aux orgas !

#
Profil

Loou

le jeudi 16 avril 2020 à 21h02

Eh bien, contrairement à @coquelicot, c'est ce genre de réaction à toute tentative de politiser ne serait-ce qu'un peu les débats qui me fait m'éloigner de ce forum et ne pas vouloir me définir en tant que poly. Vous croyez vraiment que l'amour est ce truc si magique qui plane au-dessus tout, que dès qu'on passe au registre amoureux toutes les différences, racisme, sexisme et compagnie s'estompent ? Vraiment ?

Si vous êtes si réfractaires que ça à tout étiquette et discussion ciblée sur un vécu commun pourquoi avoir créé/participer à ce forum ? Pourquoi pas un forum amour.info pour parler Amour avec un grand A entre polys, exclusifs, adultères, polygames ?

#
Profil

PerlinPinpin

le jeudi 16 avril 2020 à 22h39

Siestacorta
Je crois que démographiquement ç'aurait pas été pareil... :-D

Je pense pour ma part qu'on ne doit pas habiter les mêmes quartiers...

artichaut
- et une petite vidéo : un sketch de l'humoriste Aamer Rahman sur le «  racisme anti-blancs ». (car non ce n'est pas du tout pareil de faire un café poly réservés aux blancs, et un café poly racisé, l'un est raciste l'autre est un outil de lutte contre le racisme)

Donc réservé aux blancs c'est du racisme mais racisé de la lutte contre le racisme...

Il va falloir que je me replonge dans mon dictionnaire car cela ne correspond pas aux définitions que je connais.

Déjà parlé de "race" ? Il n'y en a qu'une pour moi c'est la race humaine (différentes éthnies à la limite).

Je partage un peu le point de vue de @coquelicot.

A mon humble avis, lorsque l'anti-racisme devient ce qui est reprochable au racisme, la lutte contre le racisme n'en sort pas grandie. Je ne suis pourtant pas partisan de la théorie du racisme anti-blanc. Mais cela n'est que mon humble avis.

Il aurait sans doute été préférable que je ne donne pas mon opinion sur ce sujet. Ce n'est de tout de façon pas pour discuter de ce type de sujet que je suis ici. Je veillerais donc à ne plus intervenir...

#

Nw (invité)

le jeudi 16 avril 2020 à 23h53

Bonjour !

Ça n’arrive pas souvent, mais pour une fois je viens partager des bouts de ma réflexion sur ce forum.

Je me dis qu’une bonne façon de se rendre compte d’à quel point c’est important les moments en non mixité, à quel point ça fait du bien et est nécessaire, c’est de participer vous même à un groupe non mixte lié à une discrimination que vous subissez. Par exemple si vous êtes une femme. Je pense que ça peut vraiment permettre une prise de conscience. Testez, et vous verrez.

Je ne suis pas sûre que les cafés poly ça compte. Ne serait-ce que parce que la question : «  Est-on discriminé quand on est poly ? » fais débat. De mon côté je crois que ça dépend vraiment du contexte dans lequel on est, de ce qu’on vit, de qui nous entoure. Par contre je suis presque sûre qu’une grande partie des personnes poly qui fréquentent ce forum ont déjà vécu un moment complexe, pas facile et inconfortable, où elle avaient l’impression de ne pas pouvoir s’exprimer librement, ou autant en profondeur qu’elles l’auraient souhaité, d’être jugées, etc. dans un groupe mixte poly/mono. Et les monos ne voyaient pas le problème !

Une analogie imparfaite, ne serait-ce que parce qu’elle ne rend pas compte de tous les enjeux qu’il y a à se rencontrer en non mixité quand on appartient à un groupe qui subit des oppressions, mais qui peut permettre de comprendre son intérêt, c’est celle avec un groupe avec un centre d’intérêt commun. Imaginons un groupe de pêcheurs à la ligne qui a envie de se voir pour échanger sur leurs pratiques et sur leurs expériences de pêcheurs à la ligne. Là, personne ne viendraient leur dire que c’est un problème. Et même plutôt vous comprendriez leur envie, voir on leur souhaiteriez de passer un bon moment «  entre eux ». Même si a priori ce moment ne vous est pas dédié. La question c’est pourquoi là ça vous pose problème ?

Et pour terminer, si vous êtes multi privilégiés, non la non mixité pour vous ce n’est pas une bonne idée. Allez voir par là pour vous faire une idée de pourquoi c’est problématique : https://corpsetpolitique.noblogs.org/post/2014/08/...

#
Profil

Siestacorta

le vendredi 17 avril 2020 à 00h32

(Non. Rien.)

Message modifié par son auteur il y a 2 mois.

#
Profil

bonheur

le vendredi 17 avril 2020 à 10h07

Wahoo ! Tout ça pour ça ! En tant que futur R.H. j'apprends la non discrimination en milieu du travail. Alors percevoir, qu'elle soit choisi ou non, une forme de discrimination ambiante, ici ? Moi juste ça m'indispose sérieusement. Et puis, les personnes qui veulent se réunir en parallèle ont toujours pu le faire. Mais sincèrement, mettre des impératifs, donc des EXCLUSIONS de personnes, j'ai vraiment des difficultés.
Désolée, mais si on veut s'investir dans un monde plus humain, le a-genre, a-tout ce que l'on veut, et la non discrimination, en est l'origine.
Quand à la drague, elle peut je pense se faire en dehors des évènements poly. Qui dit participer, dit avoir un pseudo. On communique après-coup et on se voit en solo. Le site n'est pas un site de rencontre et ça permet plus facilement de dire non quand on le désire.
Mais comme dit Siesta "non. rien"... Et je n'ai encore jamais lu Siesta indiquer cela…
A une époque, il y avait des transports pour les "noirs", des magasins pour les "noirs"... Aujourd'hui il y a des cafés poly pour les "noirs". A croire que l'exclusion est passé de l'interdit au revendiqué. Moi, je n'y comprends plus rien à ce monde !

Message modifié par son auteur il y a 2 mois.

#
Profil

bonheur

le vendredi 17 avril 2020 à 10h56

organisateur
Organisé en collaboration avec le groupe Black&Poly French™ (en francais), Black & Poly et le groupe Black & Poly™.
Le café poly racisé est un groupe de parole invitant les personnes racisées à échanger dans un contexte bienveillant autour des thématiques liées à la polyamorie (ou polyamour).
Cet événement est volontairement destiné aux personnes racisées, c’est-à-dire non-blanches ou perçues comme telles par le reste de la société, largement sous-représentées dans les cafés poly habituels.
Nous souhaitons ainsi créer un espace plus confortable, bienveillant et libérer notre parole.
Les personnes alliées sont autorisées à participer et invitées à ne pas monopoliser la parole.
Pour rappel, la polyamorie est une forme de non-monogamie éthique et égalitaire.
Pas d’expérience requise pour se joindre à la discussion :
- les personnes ayant des partenaires poly sans être elles-mêmes poly
- et les personnes curieuses sont tout particulièrement les bienvenues.

Créer une discrimination (première phrase). Les groupes de paroles non racisés SONT NON BIENVEILLANTS ??? Pas dans les évènements que j'ai organisé par le passé. Si les personnes dites non-blanches dans les cafés poly sont sous-représentées, c'est peut-être parce qu'elles ne s'inscrivent pas aux évènements communs et veulent s'en exclure d'elles-mêmes ?
Je comprends vouloir un espace de parole libre, sauf que si dans un café poly "ouvert à tous" ce n'est pas le cas, alors il y a un sérieux problème.
Qui sont les personnes "alliées" ? Les blancs qui s'incrusteraient et qui obligatoirement monopoliseraient la parole ?
Ethique et égalitaire ? Ben quand on exclus, on n'est ni éthique, ni égalitaire
Autrement dit, si j'ai bien compris, les non-poly (et merci de les inviter à s'exprimer, bravo pour ça) doivent aussi être "non-blancs" ? Une curiosité "noires" pour rester entre soi ?
C'est pour toutes ses raisons que je ne comprends pas.
J'ai eu des amours européens (Espagne, Italie, Autriche, Antilles (métisses)…et Français) et actuellement, une personne de Guinée. Mes amies, de vraies amies, sont mi-bénin-mi-Côte-d'Ivoire, Portugaise et Française. Je dois me considérer comment, moi qui suis de type très nordique avec les tâches de rousseurs et la pâleur de peau liée ?
Sincèrement, je lis ces quelques lignes avec une forme de violence, faite à moi, à mes relations multiples et variées.
C'est pour les organisateurs comprennent mon ressenti individuel. Je suis prête, malgré mon manque de temps actuel, d'en discuter en mp sérieusement.
Je pensais que polyamour.info était "libérer" des tabous et discriminations… ben faut croire que non. Attention, la "discrimination dite positive" en est une également !

#
Profil

artichaut

le vendredi 17 avril 2020 à 11h26

laisse donc "les organisateurs" tranquille bonheur

cela te dérange donc tant que ça qu'une discussion puisse avoir lieu sans toi ?! (t'avais fait la même pour la discussion sur un site de rencontres : ramener sans cesse ton ego pour dire en quoi tu n'étais pas d'accord, que les sites de rencontres c'est nul, etc …au lieu de juste laisser la discussion avoir lieu …sans toi)

#
Profil

bonheur

le vendredi 17 avril 2020 à 11h44

Oh artichaut ! Tu t'abaisses encore à cela ! Tu lis à ta guise, empli de malveillance envers moi et c'est ton droit. Pitié, évite de faire le donneur de leçon avec moi. Quand je dis que ça m'agresse, cette discrimination, c'est que c'est le cas. Que tu le veuilles ou non, je suis humaine, malgré l'idée je suppose stéréotypée que tu as de moi. Je ne ramène à moi que ce qui a pour effet de l'être. Je suis humaine donc doté d'un système émotionnel. Donc, si les organisateurs le veulent, je suis ouverte à la discussion. Point barre, artichaut ! (Tes propos, curieusement, ne m'atteignent plus du tout). Je te laisse, artichaut à ta joie de vivre !

Cette discussion est close, il n'est plus possible d'y répondre.

Voir l'événement

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :

Cette discussion est close. Il n'est plus possible d'y répondre.


Espace membre

» Options de connexion