Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Réactions à l'événement

[En ligne] Café poly racisé

#
Profil

CafePolyRacise

le samedi 18 avril 2020 à 14h07

Un grand merci pour les réactions de soutien à notre événement qui est une grande première dans la communauté poly en France. Les refus et dénigrements que nous pouvons voir en réaction à l’annonce de cet événement ici (et ailleurs) ne font que le rendre encore plus légitime à nos yeux.

Il nous semble que tout a déjà été dit et qu’il est désormais de la responsabilité des personnes qui continuent malgré tout de se sentir offusquées par l’annonce de notre événement de se prendre en main, s’instruire (cf en bas de ce texte) et surtout se déconstruire. Nous leur souhaitons sincèrement d’y parvenir.

À présent, nous souhaitons nous adresser exclusivement aux personnes racisées et à celles qui leur sont alliées:

- Par la désignation “personne racisée”, nous nous adressons à toute personne faisant l’objet d’une “racisation” et subissant directement ou indirectement les oppressions juridiques, culturelles, sociales, politiques, etc qui en découlent.

- Nous savons que ce n’est pas votre choix d’être “racisé·e”, que vous n’y êtes pour rien et que même si la loi interdit le racisme en France, vous n’êtes pas moins victime d’un racisme systémique que l’ensemble de la société vous fait subir consciemment et/ou inconsciemment.

- Il est fortement possible que vous viviez la polyamorie différemment et ce, en partie dû au fait que vous soyez racisé·e·x ou allié·e·x.

- Nous savons que vous êtes largement sous-représenté·e·x·s dans les espaces de communication habituels, y compris dans les cafés poly et vous avez probablement raison de vous abstenir d’y participer si vous ne vous êtes pas senti·e·x·s suffisamment bienvenu·e·x·s pour le faire.

- Vous n’êtes pas responsables des réactions de certaines personnes qui ne peuvent / ne souhaitent pas se remettre en question et qui manifestement ne peuvent s’empêcher de monopoliser l’attention ou d’invalider votre vécu de personne racisé·e·x ou allié·e·x. Elles ne méritent pas votre attention. Vous n’avez pas le devoir de les sensibiliser ni de les éduquer.

Pour toutes ces raisons, vous êtes chaudement invité·e·x·s à nous rejoindre le lundi 20 Avril à 21h précises pour discuter ensemble de l’intersection entre la polyamorie et la racisation (et non le racisme). Il nous paraît plus qu’opportun de créer un espace où il nous est possible, souhaitable et aisé de partager “ce à quoi ressemble la polyamorie pour les poly sous-représenté·e·x·s” (propos largement inspirés du livre “Love’s Not Color Blind” de Kevin A. Patterson.)

Nous nous efforcerons de créer et maintenir un espace de communication respectueux et sécure durant notre événement et n’hésiterons pas à exclure toute personne ayant des propos ou comportement inappropriés.

******

Ressources pour s’instruire :

En audio :
- Check tes privilèges blancs, animé par Rokhaya Diallo et Grace Ly

En vidéo :
- "Le racisme anti-Blancs", un sketch de l'humoriste Aamer Rahman.

- La non-mixité : une nécessité politique, par Christine Delphy, 2006.
Texte à retrouver ici.

Livres :

- Love’s Not Color Blind, de Kevin A. Patterson, 2018

- Why I’m No Longer Talking To White People About Race, de Reni Eddo Lodge, 2017
traduit en français par : Le Racisme est un problème de Blancs

À retrouver en ligne :

- Les travaux éclairants sur les mécanismes de domination de Colette Guillaumin :
--- "La race, le sexe et les vertus de l’analogie"
--- "L’idéologie raciste. Genèse et langage actuel"

- Les travaux de Hourya Bentouhami-Molino et Nacira Guénif-Souilamas :
“Penser les rapports de sexe, race, classe. Les paradoxes de l’analogie”

Message modifié par son auteur il y a 7 mois.

#
Profil

PerlinPinpin

le samedi 18 avril 2020 à 15h31

Mark
Le simple fait de créer un évènement indique que le besoin existe.
Venir le critiquer revient à le renier et paradoxalement, en justifier le besoin.

Pas d'accord du tout. Si un événement réservé aux mâles blancs citadins CSP+ votant à droite était créé, j'aurais réagit à l'identique (du calme, l'exemple que j'ai pris est volontairement exagéré...)

#
Profil

Mark

le samedi 18 avril 2020 à 16h33

PerlinPinpin
Pas d'accord du tout. Si un événement réservé aux mâles blancs citadins CSP+ votant à droite était créé, j'aurais réagit à l'identique (du calme, l'exemple que j'ai pris est volontairement exagéré...)

J'ai volontairement dit UN évènement, pas CET événement. Tu as parfaitement le droit de ne pas être d'accord avec UN évènement. Cela ne justifie pas de contester un besoin qui n'est peut être pas le tien. Il s'agit dans mes commentaires de ne pas renier la légitimité du besoin.
.

Message modifié par son auteur il y a 7 mois.

#
Profil

kill-your-idols

le samedi 18 avril 2020 à 16h46

CafePolyRacise

Il nous semble que tout a déjà été dit et qu’il est désormais de la responsabilité des personnes qui continuent malgré tout de se sentir offusquées par l’annonce de notre événement de se prendre en main, s’instruire (cf en bas de ce texte) et surtout se déconstruire. Nous leur souhaitons sincèrement d’y parvenir.

j'ai lu, je me suis déconstruit, et maintenant je me rends compte où cet événement me met mal à l'aise.

Le problème est que ce groupe veut se définir sans se définir. Une définition plus précise, telle que "groupe polyamoureux de l'Afrique Francophone" serait plus approprié.

Et cela permettrait à des autres communautés de faire de même: je pourrais par exemple lancer un "groupe polyamoureux des Balkans et du Caucase" de manière à pouvoir traiter les spécificités culturelles de ma communauté.

#
Profil

PerlinPinpin

le samedi 18 avril 2020 à 16h47

Siestacorta
(Non. Rien.)

Pareil...

#
Profil

Mark

le samedi 18 avril 2020 à 17h48

kill-your-idols
j'ai lu, je me suis déconstruit, et maintenant je me rends compte où cet événement me met mal à l'aise.

Le problème est que ce groupe veut se définir sans se définir. Une définition plus précise, telle que "groupe polyamoureux de l'Afrique Francophone" serait plus approprié.

Et cela permettrait à des autres communautés de faire de même: je pourrais par exemple lancer un "groupe polyamoureux des Balkans et du Caucase" de manière à pouvoir traiter les spécificités culturelles de ma communauté.

Je trouve ta remarque intéressante. Est ce que ton souci ne serait pas plutôt que *tu* n'arrives pas à définir ce qu'est le besoin du groupe? Il est peut être très clair pour eux et défini -ou volontairement pas- fonction de leurs besoins?

ps: à quand la suite de ton trio/quator auvergnat? Vivement la saison deux, c'est plus addictif que netflix ^^

Message modifié par son auteur il y a 7 mois.

#

Ben Calaway (invité)

le samedi 18 avril 2020 à 18h28

Je reviens juste sur la phrase

Perlinpinin :
Pas d'accord du tout. Si un événement réservé aux mâles blancs citadins CSP+ votant à droite était créé, j'aurais réagit à l'identique

Tu es au courant que ça existe à peu près partout ? Les country club, les réunions de gentlemen, les soirées sports où les femmes sont invité à prévoir autre chose puisque les copains viennent et qu'on veut se retrouver "entre couilles".

De plus il faut tenir compte de deux choses,
le racisme anti-blanc n'existe pas de manière systémique en France. (c'est discutable dans d'autres pays) Mon grand père blanc cis hétéro chrétien n'a jamais été emmerdé de sa vie même pendant l'occupation, mon père venant de côte d'ivoire (il est né quand le pays était encore une colonie et le français la langue obligatoire avait le droit à des "toi ya na comprendre" de la part des policiers ou de l'administration. Ma mère est blanche orthophoniste, à un moment j'ai dû prendre rendez-vous à l’hôpital pour elle, la première question quand j'ai dit notre nom de famille "est-ce qu'elle parle français ?"
Je ne suis ni blanc, ni noir, je suis les deux et peu importe où j'irai je subirai des discriminations par rapport à ça.

L'autre chose sur laquelle il faut être clair, c'est un événement qui donne le privilège à un groupe de personnes qui ne l'a pas d'habitude mais qui n'exclue personne. C'est simple, c'est factuel, vous pouvez venir si vous respectez les règles énoncés. Vous n'êtes pas exclus parce que vous êtes blanc(he)s vous ne serez juste pas privilégiés. Et ce n'est pas grave, ça arrive à tout le monde.

l'évènement est fait pour une personne comme moi mais il n'est pas fait contre qui que ce soit et c'est dommage de voir ça comme une agression alors que l'évènement répond à un besoin de sécurité émotionnelle et physique d'une partie de la population. J'ai volontairement laissé des témoignages lourds sur ma vie au cours de mes deux messages pour bien rappeler ce point. On a pas la même expérience de vie en france quand on est blanc et quand on est "racisé(e)" sachant que je ne suis pas fan du mot non plus mais qu'il est relié au mot "racisme" qui est encore très actuel dans notre société.

#
Profil

kill-your-idols

le samedi 18 avril 2020 à 18h48

Mark
Je trouve ta remarque intéressante. Est ce que ton souci ne serait pas plutôt que *tu* n'arrives pas à définir ce qu'est le besoin du groupe? Il est peut être très clair pour eux et défini -ou volontairement pas- fonction de leurs besoins?

ps: à quand la suite de ton trio/quator auvergnat? Vivement la saison deux, c'est plus addictif que netflix ^^

Message modifié par son auteur il y a une heure.

je suis arrivé à comprendre le but du groupe. Le problème est que le groupe utilise les mots "blanc" et "noir" qui sont trop vagues pour qu'on puisse comprendre de quoi il s'agit. Et prétend pouvoir donner à chacun une étiquette, blanche ou noire.

Comme contre exemple, je peux citer mon groupe éthnique, les Arabo-Normands: Physiquement nous sommes des noirs, mais nous avons la peau très claire, les cheveux rouges crépus et les youx bleus.

Si on appelle le chose de manière plus précise, par exemple "Gaulois" vs. "Africain Occidentaux Francophones", alors là les définitions sont plus précises.

Mais là, il y a un autre problème qui sort: qu'il y a tout un tas de gens qui ne sont ni "blancs" ni "noirs": les Grecs, les Iraniens, les Arméniens, les Turques et tous les autres groupes éthniques de la planète (il y en a un bon paquet) qui foutent en l'air la dichotomie entre noirs et blancs.

---------------------------

Pour les histoires du quatuor auvergnat, j'ai rajouté quelques autres chapitres: maintenant on est au 13.

#

Ben Calaway (invité)

le samedi 18 avril 2020 à 19h17

En fait l'évènement est organisé par un groupe qui s'appelle "Black & Poly" (avec plein de petites mains pour les aider) cependant, je ne me souviens pas avoir vu que l'événement n'était réservé qu'à une ethnie, le groupe d'origine ne l'est pas en tout cas et toute personne peut participer si ce n'est pas dans un but négatif/disruptif.

#
Profil

artichaut

le samedi 18 avril 2020 à 21h25

kill-your-idols
je suis arrivé à comprendre le but du groupe.Le problème est que le groupe utilise les mots "blanc" et "noir" qui sont trop vagues pour qu'on puisse comprendre de quoi il s'agit. Et prétend pouvoir donner à chacun une étiquette, blanche ou noire.

Comme contre exemple, je peux citer mon groupe éthnique, les Arabo-Normands: Physiquement nous sommes des noirs, mais nous avons la peau très claire, les cheveux rouges crépus et les youx bleus.

Si on appelle le chose de manière plus précise, par exemple "Gaulois" vs. "Africain Occidentaux Francophones", alors là les définitions sont plus précises.

Le terme racisé ne renvoie pas aux origines justement (peu importe le sang qui coule dans tes veines, de toute façon tu es humain), mais à ce que sociétalement on te fait subir, y compris dans les café poly bien sûr, parce que par exemple ta gueule ou ton nom (ou tes origines, soite, si elles sont connues) s'écartent de la norme en vigueur, en l'occurrence la "norme française". Utiliser le terme "blanc" fait sens justement parce que c'est ce qu'habituellement on invisibilise, sous prétexte de norme (et ça permet de prendre enfin le problème dans le bon sens).

Évidemment tout ça n'est pas complétement binaire. Il y a aussi un continuum entre "blanc" et "racisé" et tu peux aussi être un peu entre les deux. C'est peut-être aussi pour ça que cet événement reste ouvert aux "allié·e·s" & co.
M'enfin chacun sait bien s'il/elle subit ou non du racisme social, et donc de quel côté il/elle est.
Les exemples donné par Ben Calaway sont pour le moins parlant.

#
Profil

Siestacorta

le samedi 18 avril 2020 à 22h06

artichaut
Évidemment tout ça n'est pas complétement binaire. Il y a aussi un continuum entre "blanc" et "racisé" et tu peux aussi être un peu entre les deux.

Avant qu'on évoque la question du passing (allez c'est fait), on peut aussi tenter de trouver autre chose que de l'architecture, avec "arabo-normand"... Moi j'ai pas réussi.

#

DH (invité)

le samedi 18 avril 2020 à 23h06

"Il nous semble que tout a déjà été dit et qu’il est désormais de la responsabilité des personnes qui continuent malgré tout de se sentir offusquées par l’annonce de notre événement de se prendre en main, s’instruire (cf en bas de ce texte) et surtout se déconstruire. Nous leur souhaitons sincèrement d’y parvenir."

-> excusez-moi, mais... j'ai un peu l'impression que vous vous placez "au-dessus" des autres en détenant la vérité... La question mérite débat, c'est un débat éthique intéressant : "comment combattre le racisme ? comment croiser les questions de racisme et de polyamour ? (ou de "racisation" et de polyamour ?) comment permettre la libre parole et écoute de tous... ? ", et on est tout de même en droit d'exposer des points de vue qui ne sont pas les mêmes que les vôtres...
Et se "remettre en question" peut s'appliquer à tous... et à vous ? ;-)
On peut être d'accord sur le fait de constater des privilèges blancs, de constater des problématiques systémiques de "racisation" de certaines personnes, et être en désaccord avec vous sur la manière de combattre ce phénomène...
Ou sinon c'est la pensée unique ??

"À présent, nous souhaitons nous adresser exclusivement aux personnes racisées et à celles qui leur sont alliées:

- Par la désignation “personne racisée”, nous nous adressons à toute personne faisant l’objet d’une “racisation” et subissant directement ou indirectement les oppressions juridiques, culturelles, sociales, politiques, etc qui en découlent.

- Nous savons que ce n’est pas votre choix d’être “racisé·e”, que vous n’y êtes pour rien et que même si la loi interdit le racisme en France, vous n’êtes pas moins victime d’un racisme systémique que l’ensemble de la société vous fait subir consciemment et/ou inconsciemment.

- Il est fortement possible que vous viviez la polyamorie différemment et ce, en partie dû au fait que vous soyez racisé·e·x ou allié·e·x.

- Nous savons que vous êtes largement sous-représenté·e·x·s dans les espaces de communication habituels, y compris dans les cafés poly et vous avez probablement raison de vous abstenir d’y participer si vous ne vous êtes pas senti·e·x·s suffisamment bienvenu·e·x·s pour le faire.

- Vous n’êtes pas responsables des réactions de certaines personnes qui ne peuvent / ne souhaitent pas se remettre en question et qui manifestement ne peuvent s’empêcher de monopoliser l’attention ou d’invalider votre vécu de personne racisé·e·x ou allié·e·x. Elles ne méritent pas votre attention. Vous n’avez pas le devoir de les sensibiliser ni de les éduquer.

Pour toutes ces raisons, vous êtes chaudement invité·e·x·s à nous rejoindre le lundi 20 Avril à 21h précises pour discuter ensemble de l’intersection entre la polyamorie et la racisation (et non le racisme). Il nous paraît plus qu’opportun de créer un espace où il nous est possible, souhaitable et aisé de partager “ce à quoi ressemble la polyamorie pour les poly sous-représenté·e·x·s” (propos largement inspirés du livre “Love’s Not Color Blind” de Kevin A. Patterson.)

Nous nous efforcerons de créer et maintenir un espace de communication respectueux et sécure durant notre événement et n’hésiterons pas à exclure toute personne ayant des propos ou comportement inappropriés. "

-> excusez-moi, mais les contours et l'objet de votre événement sont assez mal définis ("allié-e-s" ?), et je ne me sens pas respecté par sa présentation, qui semble exclure de fait certaines personnes en fonction de leur couleur de peau. Si ce n'est pas le cas, merci de le préciser...
Si c'est un événement privé, invitez qui vous voulez, mais si c'est un événement public, respectons la législation française...

J'espère "mériter votre attention"...
Car, dans le fond, je devine votre intention très bonne et votre initiative intéressante, mais je pense qu'elle peut vraiment être améliorée, notamment dans la forme et la communication...

#
Profil

kill-your-idols

le dimanche 19 avril 2020 à 00h09

artichaut
Le terme racisé ne renvoie pas aux origines justement (peu importe le sang qui coule dans tes veines, de toute façon tu es humain), mais à ce que sociétalement on te fait subir, y compris dans les café poly bien sûr, parce que par exemple ta gueule ou ton nom (ou tes origines, soite, si elles sont connues) s'écartent de la norme en vigueur, en l'occurrence la "norme française". Utiliser le terme "blanc" fait sens justement parce que c'est ce qu'habituellement on invisibilise, sous prétexte de norme (et ça permet de prendre enfin le problème dans le bon sens).

Donc, en gros, c'est un café poly anti-français?

#
Profil

kill-your-idols

le dimanche 19 avril 2020 à 00h15

Siestacorta
Avant qu'on évoque la question du passing (allez c'est fait), on peut aussi tenter de trouver autre chose que de l'architecture, avec "arabo-normand"... Moi j'ai pas réussi.

Les mêmes normands qui ont construit les cathédrales ont profité de leur passage sur place pour mélanger allègrement leur patrimoine génétique avec celui de la population locale. On y rajoute des poches de langue grecque, des poches de langue arbëresh, et cela à donné un sacré mix.

#
Profil

Siestacorta

le dimanche 19 avril 2020 à 00h24

kill-your-idols
Donc, en gros, c'est un café poly anti-français?

Oui.

#

Ben Calaway (invité)

le dimanche 19 avril 2020 à 00h35

Non, ce n'est pas un café anti-français.
(je vais éviter de commenter l'amalgame couleur de peau nationalité parce que là, je vais me taper la tête contre un mur)

À ma connaissance, la plupart des participants sont français, donc je ne vois pas l'intérêt de faire un café anti-soi même...

Le café poly racisé n'est pas un café prévu contre les personnes blanches mais un café pour personne d'ethnies différentes qui vivent d'une manière ou d'une autre des discriminations, ce même café est aussi ouvert aux blanc (et au français pour éviter tout amalgame) *

Je vois pas comment l'expliquer mieux que ça, ce n'est pas contre une communauté mais pour une communauté.

#
Profil

Siestacorta

le dimanche 19 avril 2020 à 00h54

kill-your-idols
Donc, en gros, c'est un café poly anti-français?

Ben Calaway
À ma connaissance, la plupart des participants sont français, donc je ne vois pas l'intérêt de faire un café anti-soi même...

Rien que parce que ce qui n'était ni dit ni pensé méritait de l'être, cette occasion de causer ici valait le coup.
Merci Ben Calaway . :-) <3

Je vais résumer :

- Hello ! On va faire un premier café poly racisés pour nous, parce qu'on est là mais qu'on a parfois du mal à être entendus.
- c'est parce que vous existez pas vraiment ! Donc vous devriez pas le faire.
- Heu ? Justement... cette remarque est bien la preuve qu'on a bien besoin de faire un café
- ah du coup vous êtes contre nous
- Mais..? on est une partie de vous..?
- non, vous faites de la politique ; nous, nous sommes la liberté, l'égalité - la France ! Je suis pas raciste, donc les racisés n'existent pas et n'ont pas besoin de lieux d'expression propre. Par contre vous vous êtes racistes contre moi. Et si vous me dites que j'ai tort c'est exactement pareil que me censurer.
-...
.
.
.
Sisi, on avance. Puisque le rendez-vous aura lieu.

Message modifié par son auteur il y a 7 mois.

#
Profil

Siestacorta

le dimanche 19 avril 2020 à 01h01

DH
-> excusez-moi, mais... j'ai un peu l'impression que vous vous placez "au-dessus" des autres en détenant la vérité... La question mérite débat, c'est un débat éthique intéressant : "comment combattre le racisme ? comment croiser les questions de racisme et de polyamour ? (ou de "racisation" et de polyamour ?) comment permettre la libre parole et écoute de tous... ? ", et on est tout de même en droit d'exposer des points de vue qui ne sont pas les mêmes que les vôtres...

Oui.
Voilà qui est fait.
Merci !

Message modifié par son auteur il y a 7 mois.

#

Ahbahdisdonc (invité)

le dimanche 19 avril 2020 à 01h18

Ben C, tu as été plus que clair mais "il n'y a pas plus aveugle que celui qui ne VEUT pas voir".
Je n'ai pas trouvé que les orgas semblaient détenir la vérité, bien au contraire. Ils donnent une bibliographie qui, pour eux, expliquera mieux en quoi ce café est nécessaire.
Ce que je ne comprends pas dans les réactions c'est qu'il est écrit nul part INTERDIT AUX BLANCS dans la description de ce café mais nous nous retrouvons quand même avec des "mais pourquoi pas moi d'abord ?" (si vous entendez cette phrase avec la voix d'un enfant de 4ans c'est normal).
Serait-ce là le phénomène de "white fragility"? En gros, si vous n'êtes pas mis au centre d'un événement/discussion ou PIRE si on vous sort du centre d'un événement/discussion votre ego ne s'en remettra jamais... Comme je suis bien trop au-dessus de vous pour vous laisser dans ce suspense insoutenable (un peu d'humour) : la réponse est oui cela est bien de la White Fragility. Si vous savez comment calmer un enfant de 4ans qui exige une 6e sucette, vous devriez savoir comment vous remettre de l'affront horrible que vous fait un tel café.

#
Profil

Mark

le dimanche 19 avril 2020 à 01h42

Ahbahdisdonc
Ben C, tu as été plus que clair mais "il n'y a pas plus aveugle que celui qui ne VEUT pas voir".
Je n'ai pas trouvé que les orgas semblaient détenir la vérité, bien au contraire. Ils donnent une bibliographie qui, pour eux, expliquera mieux en quoi ce café est nécessaire.
Ce que je ne comprends pas dans les réactions c'est qu'il est écrit nul part INTERDIT AUX BLANCS dans la description de ce café mais nous nous retrouvons quand même avec des "mais pourquoi pas moi d'abord ?" (si vous entendez cette phrase avec la voix d'un enfant de 4ans c'est normal).
Serait-ce là le phénomène de "white fragility"? En gros, si vous n'êtes pas mis au centre d'un événement/discussion ou PIRE si on vous sort du centre d'un événement/discussion votre ego ne s'en remettra jamais... Comme je suis bien trop au-dessus de vous pour vous laisser dans ce suspense insoutenable (un peu d'humour) : la réponse est oui cela est bien de la White Fragility. Si vous savez comment calmer un enfant de 4ans qui exige une 6e sucette, vous devriez savoir comment vous remettre de l'affront horrible que vous fait un tel café.

Je buvais mon café en vous lisant, mon clavier ne vous remercie pas. C'est le post le plus drôle que j'ai lu depuis un moment. Merci!

nb: @Ben_Calaway, ne te sens pas visé par mon fou rire hein, c'est juste la formulation du post que je trouve excellentissime vu ce que j'ai pu lire ailleurs sur ce fil

Message modifié par son auteur il y a 7 mois.

Cette discussion est close, il n'est plus possible d'y répondre.

Voir l'événement

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :

Cette discussion est close. Il n'est plus possible d'y répondre.


Espace membre

» Options de connexion