Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Pourquoi moi ? Pourquoi lui ?

Témoignage
#
Profil

Forteetfragile5

le samedi 30 novembre 2019 à 23h57

Bsr , je suis nouvelle, je ne sais pas ce que je recherche, être rassurée, être entendue, je ne sais pas...ou tout simplement , vous parler de ce que j'ai sur le cœur que je n'arrive pas à dire avec mes mots verbaux.

J'ai rencontré celui que j'appelle mon double, nous sommes le miroir de l'un et de l'autre, nous avons en deux mois développé un lien très fort, curieusement de façon lente puisque je ne l'ai pas vu venir et de façon très rapide.
Si je vous écris , c'est que ce soir , il est avec "l'autre" et moi, malgré que je sois la privilégiée dans l'histoire, je ne cesse d'y penser, ça me fait "rien" , mon corps supporte malgré tout (un petit mal de tête quand même), c'est nouveau pour lui d'être poly, je pense que c’est en lui depuis lgtps, contrairement à moi qui ne le suis pas du tout, je ne compte pas l'être et je pense que je ne le serais jamais mais ne dit-on pas ne jamais dire jamais ? Je suis entière et je pense que la nature reste la nature surtout quand l'amour est pur et puissant, ça me fait peur mais j'y vais quand même, car une force intérieure me pousse à y aller, je ne sens pas le danger si danger il y a !

Je me demande pourquoi, pourquoi je l'ai attiré (c'est lui qui est venu à moi), qu'est-ce qui a fait que j'ai été "embarquée" sans que je me rende compte que j'allais tomber en amour auprès de cet homme si exceptionnel, ce don d'amour qu'il a, jamais aucune relation mono ne m'a apporté une telle satisfaction que cette relation qui se construit (eh oui :) avec lui !

Je suis un peu troublée car ma famille est équilibrée, pas de divorce, pas de cris de casse ou tout le côté dramatique ...Je devrais avoir un homme qui puisse m'aimer moi, pas avoir une concurrente ?
Nos fréquences de communication sont assez fortes (plusieurs fois par jours) on se voit au moins deux jours, voir plus/semaines, tandis qu'avec cette femme , c'est une fois/mois, sachant qu'il l'a connaissait avant de me rencontrer et qu'elle est maquée.
Je ne veux pas savoir ce qu'ils font, comment se passe leur relation, car étant de nature anxieuse et facilement en insécurité, je refuse de savoir, pourtant, peut être que cela lui donnerait l'occasion de me rassurer sur son amour à mon égard par rapport à elle, mais il ne veut ni la quitter, ni me quitter.
Notre relation évolue, grandit mais à la longue, j'ignore si je vais le supporter, en amour quand j'aime vraiment j'ai tendance à sacrifier bcp de choses, jusqu'au jour où il y a un déclic, je ne veux pas le perdre ni en arriver là, car je suis heureuse d'être en sa présence, d'échanger nos longues discussions, partager avec sa famille, son entourage, c'est quand même pas rien !
Alors oui, en amour, j'ai connu des relations douloureuses, étouffantes et violentes. Avec lui, c'est tout l'inverse, je me sens à la maison, nous sommes heureux et je constate son évolution "d'engagement" de sa part, je fais en sorte de ne pas le saouler et puis je suis d'une nature indépendante aussi malgré cette crainte d'être abandonnée.

J'ignore où ça va me mener, mais j'ai par moment des peurs, il essaie de me rassurer mais je ne révèle pas facilement ce que je ressens de peur d'être incomprise, de ne plus être aimée, du coup quand je suis seule, c'est ma colère suivie de larmes qui surgissent tel un feu qui brûlerait tout, suivi d'un torrent gigantesque qui éteindrait le flot d'émotions allumé et je suis seule à gérer tout ça car je veux épargner les gens que j'aime !

J'espère que vous allez m'apporter des réponses, de vos expériences, et vous remercie de m'accueillir ici...
Une mono qui aime un spécimen rare....
Bonne soirée et merci de m'avoir lu.

Message modifié par son auteur il y a 8 jours.

#
Profil

ImCanada

le dimanche 01 décembre 2019 à 00h27

Je pense que tu as la réponse même si tu préférerais que ce soit plus classique. Tu dois arriver à remette en question la “vision classique” des relations, pour arriver à profiter.
J’ai lu “les amours plurielles” de Francoise Simpere. J’ai adoré.
Apprécier, aimer d’autres, n’enlève rien à la valeur qu’il te porte. Ce sont les choix et le temps qu’il t’accorde qui sont la preuve de son engagement avec toi.

Il te plaît, vous vous plaisez. Tu dois lui dire ce que tu ressens, tu n’as à protéger personne, à part toi même.
Vous devez trouver ce qui vous convient à tous les deux.
L’important c’est d’essayer de ne pas en souffrir. Mais dans ce que tu dis, tu as l’air bien parti. Parle, soit honnête envers toi et envers lui.

#
Profil

Forteetfragile5

le dimanche 01 décembre 2019 à 00h48

ImCanada
Je pense que tu as la réponse même si tu préférerais que ce soit plus classique. Tu dois arriver à remette en question la “vision classique” des relations, pour arriver à profiter.
J’ai lu “les amours plurielles” de Francoise Simpere. J’ai adoré.
Apprécier, aimer d’autres, n’enlève rien à la valeur qu’il te porte. Ce sont les choix et le temps qu’il t’accorde qui sont la preuve de son engagement avec toi.

Il te plaît, vous vous plaisez. Tu dois lui dire ce que tu ressens, tu n’as à protéger personne, à part toi même.
Vous devez trouver ce qui vous convient à tous les deux.
L’important c’est d’essayer de ne pas en souffrir. Mais dans ce que tu dis, tu as l’air bien parti. Parle, soit honnête envers toi et envers lui.

Tu as raison sur le fait de parler mais je fais un blocage, j'ai plus de facilité par l'écrit que le verbal dès que ça touche les émotions, c'est déstabilisant pour moi de me mettre à nue, même si je lui fais confiance et que c'est une personne foncièrement empathique.

Les amours plurielles, oui, j'en ai entendu parler, j'ai dû lire un extrait.
Je suis entrain de travailler sur ma dualité et mes blessures, d'ailleurs, il se remet en question tout le temps aussi, après, je ne souhaite pas partir pour souffrir dans ma vie, si je souffre trop c'est que vraiment, la relation n'aura eu aucune évolution, que je me sentirais plus à ma place, que j'aurais besoin de plus, que je me serais trompée sur moi même, et puis heureusement qu'on ne peut pas tout contrôler.
Le terme exclusivité me dérange en tant que mono car ça nous donne l'impression d’égoïsme, or le don d'amour pour ma part, je sais le donner à bcp de gens, animaux, personnes dans le besoin, après de façon amoureuse, c'est vrai que quand je tombe amoureuse (rare) c'est vraiment pour une seule personne, mais je saisis néanmoins ce que tu veux dire quand tu parles d'ouvrir mon champ de vision, on peut aimer plusieurs personnes différemment mais honnêtement, il me comble entièrement, donc je ne ressens pas le besoin d'aimer un autre gars ! Tu comprends ce que je veux dire ? :)

Peut être que si je lui montre ce que j'ai écris, ça sera plus facile pour lui de comprendre, mais là, je me sens pas prête , j'ai encore besoin de temps...

Je te remercie infiniment pour tes réponses et ta bienveillance.

Message modifié par son auteur il y a 8 jours.

#
Profil

bonheur

le dimanche 01 décembre 2019 à 10h42

Bonjour Forteefragile5 et aussi ImCanada,

C'est très conventionnel de se placer en rivalité (tu utilises le terme concurrence). Le lien avec l'amour ? J'avoue que j'ignore. Tu dis être entière ? Ben en quoi le fait d'aimer au singulier ou au pluriel implique que l'on soit entier ou non. D'ailleurs, l'amour n'est pas nouveau pour toi. Juste tu as vécu successivement et non simultanément tes aventures. Si cette notion d'entièreté était pertinente, une fois ce côté entier reconnu, il serait impossible ensuite d'aimer à nouveau. Or, il est rare de vivre un seul amour au cours d'une vie. Ce serait comme jouer au loto une seule fois et gagner un très gros lot. La probabilité ? Bon ok, la comparaison n'est pas idéale, mais à réfléchir malgré tout.

Si l'amour est visualiser comme un gâteau dont on coupe une part à chaque fois que l'on aime, alors on s'aperçoit que l'on limite celui-ci. Cela voudrait dire que tous tes précédents amours ont amputés ta capacité à aimer. Ressens-tu cela ?

Question bouquins, il en existe un certain nombre. Voici ce que j'avais proposé :
/discussion/-bRf-/-Livre-elaboration-d-une-Bibliog...
/discussion/-bRf-/-Livre-elaboration-d-une-Bibliog...

Concevoir notre capacité à aimer comme expansible, revient à offrir une juste place à chaque amour. Celui du passé, celui du présent, et ceux simultanés. L'amour n'est pas honteux. Nous avons cette "folie" en nous de ressentir toute sorte d'émotions fortes particulières, qui aboutissent à un attachement, des sentiments. Ce qui caractérise, c'est justement l'unicité de l'instant et de la mémoire de l'instant, le développement sentimental de celui-ci… Un amour, pour moi, ne peut qu'amplifier l'amour. C'est une alchimie naturelle qui s'opère. Je ne cherche pas à expliquer, je vis, c'est ainsi :-D

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion