Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Comment en parler à mon mari?

#
Profil

laurent59

le mardi 08 octobre 2019 à 14h14

Bonjour @EmmanuelleN,
Je te conseille que vous lisiez ensembles 'Aimer plusieurs hommes' de Françoise Simpère, puis 'Le nouveau Guide des amours plurielles' du même auteur. Ça me semble être ce qui colle le plus à votre situation.
A titre personnel, je trouve ça très chouette que tu fasses cette démarche d'évoluer de l'infidélité vers le polyamour car ça va dans le sens de l'apaisement, de l’honnêteté et du positif pour tous (mais je répète ce que tous-toutes ont dit avant moi: ce n'est pas facile, ça demande beaucoup d'énergie humaine et d'être deux dans la démarche, même si vos rythmes sont différents).

#
Profil

HeavenlyCreature

le mardi 08 octobre 2019 à 14h39

Bonjour Emmanuelle,
Si j'ai bien compris, tu hésites entre 3 possibilités :
1) maintenir cette situation : tu trompes ton mari, il n'est au courant de rien et donc ne souffre pas. Tu es libre de ton côté de vivre pleinement tes romances, sans limites ni compte à rendre. Visiblement, cette situation ne te convient plus. Tu hésites donc entre :
2) tout avouer à ton mari pour repartir sur des bases saines. Le risque étant de lui faire énormément de peine (voire même de le perdre). Quoi qu'il en soit cet aveu rendra difficile le passage d'un couple mono (ou ouvert sexuellement) à un couple poly.. Mais cette option a le mérite de privilégier l'honnêteté.
3) occulter ce qui a pu se passer pour lui faire par de ton besoin d'aimer au pluriel (pas que du sexe) et de pouvoir partager cela avec lui (pas de mensonge).
Ça pose la question suivante : toute vérité est-elle bonne à dire/à entendre ? Et à qui cela profite-t-il ?
Moi j'aurais sans doute tendance à choisir la 3ème option, sachant que ça implique de prendre en compte et de respecter son cheminement (et donc de perdre les avantages de la 1ère option).

Message modifié par son auteur il y a 14 jours.

#
Profil

bonheur

le mardi 08 octobre 2019 à 19h16

Je comprend ton raisonnement @HeavenlyCreature. Si je comprend, dans l'option 3, elle cache le passé pour se focaliser sur un avenir poly ? Techniquement, on pourrait penser que ce serait judicieux (si j'ai bien compris ton propos, je ne suis pas certaine), sauf que du coup, avec le philosophie d'avenir, le passé transparaitra tôt ou tard… Il est difficile d'occulter partiellement pour s'ouvrir sur ensuite une transparence opportune. Je crains que ce soit pire à moyen, long terme, que la totale réalité.

D'ailleurs, je suppose que c'est dans la réalité, telle que vécue et ressentie, qu'il faut s'appuyer. Il y a une différence entre réalité et "vérité". La vérité s'appuie sur les actes, la réalité intègre les ressentis liés. La réalité est toute personnelle. Enfin, c'est ce que je crois.

#
Profil

HeavenlyCreature

le mardi 08 octobre 2019 à 20h59

Je dis ça de manière très hypothétique car pour ma part, je suis bien incapable de tromper. C'est pas une question de morale hein, c'est juste que je suis pas câblée pour ça. Je suis du genre à culpabiliser des jours et des jours pour un mot placé de travers en soirée (auquel personne n'a prêté attention bien sûr, à part moi) et si qqun d'autre que mon chéri me plaît, c'est écrit sur ma tronche (j'ai une tête d'imbécile heureuse donc impossible de passer à trav, même si je le voulais.. !).
Mais pour en revenir à nos oignons : faut il ou non avouer le passé si on a décidé de changer ? Pas si sûre. J'ai déjà conseillé à un pote de ne pas dire à sa femme qu'il l'avait trompée, ça lui aurait fait trop de mal alors que le couple allait plutôt bien à ce moment là.

Message modifié par son auteur il y a 14 jours.

#

Electronlibre (invité)

le mardi 08 octobre 2019 à 22h06

Oui assez d'accord aussi sur l'option 3, mais le jour où la vérité ressurgit, là tout devient pire. Bizarrement celle-ci apparait toujours un jour ou l'autre, alors que l'on s'y attend le moins...

Je suis partisan de la vérité totale, ça passe ou ça casse, mais au moins tout est dit et clair.

#
Profil

Leolu

le jeudi 10 octobre 2019 à 18h14

En effet, cette conversation n'a pas vraiment démarré avec la bienveillance habituelle chez Polyamour.info...
Il y a pourtant eu de nombreux intervenants infidèles, ici, et pas toujours aussi désireux de mieux faire.
Parce que c'est justement ce que recherche @EmmanuelleN : sortir de cette situation désagréable. Et redémarrer sur de meilleures bases.

Pour répondre à la question, personnellement, j'irais par petits pas.

D'abord rappeler tout l'amour que tu portes à ton mari. Encore et encore. Et le prouver par de multiples exemples. Histoire de bien préciser que ça, c'est acquis et définitif. Et ce, sur un temps assez long...

EmmanuelleN
J'ai avoué a demi-mots une aventure l'an dernier. Je n'ai pas aimé le mensonge et le côté "sale" de cette expérience qui pour moi a été géniale !
Je veux faire avancer les choses. Mon mari ( gentil ;-) ) a discuté libertinage avec moi. Cotacotisme. Mélangisme.
Ça m'a enthousiasmé au début.

Ensuite remettre sur le tapis, cette histoire d'infidélité "racontée à demi-mots".

Et puis tenter d'expliquer qu'en plus du mélangisme (on n'a rien sans rien ;-) ), tu aimerais aussi faire des choses toute seule, mais sans lui mentir, "façon Polyamour" (et là, sortir toute la doc conseillée ci-dessus)... parce que c'est la séduction qui t'attire, et pas forcément le sexe, etc...

Bien entendu, la partie "libertine" serait très différente de l'autre, plus personnelle : les partenaires ne seraient pas les mêmes ! Les libertins d'un côté, le polyamoureux de l'autre...

Et je ne suis pas sûr que tout le monde veuille tout "savoir" à tout prix. Je pense que ton mari veut juste savoir qu'il y a "quelque chose" de ton côté, que ce n'est pas aussi sérieux que vous deux, et que le fait que tu lui aies dit le rassure sur ce point (les infidélités cachées risque de devenir des divorces).

Ce n'est qu'une idée... qui me semble convenir à votre cas...
Après...

#
Profil

bonheur

le vendredi 11 octobre 2019 à 10h07

Leolu
En effet, cette conversation n'a pas vraiment démarré avec la bienveillance habituelle chez Polyamour.info...

Euh ! En quoi s'insurger qu'une personne se dise poly, alors qu'elle n'en n'a ni l'acte ni la philosophie, est malveillant. Il faut arrêter de placer sous le signe d'un "manque de bienveillance", la volonté de vouloir que la clarté soit faite. De plus, ce serait laisser se situer une personne d'une manière erronée. Non ?.

D'autre part, pour sortir d'un état, faire une transition, ne faut-il pas commencer par reconnaitre l'état lui-même. Et le mot exact c'est adultère. Et ce n'est pas un gros mot. Il défini un état. Perso, je ne peux accompagner dans une transition une personne qui est dans le dénie ou dans le "je minimise".

Leolu
Il y a pourtant eu de nombreux intervenants infidèles, ici, et pas toujours aussi désireux de mieux faire

Ah ? Heureuse de constater que tu sais d'autrui. Peut-être pourrais-tu préciser ? Là, pour le coup, c'est de l'ordre de la qualification.

#

Intermittent (invité)

le vendredi 11 octobre 2019 à 22h20

"D'abord rappeler tout l'amour que tu portes à ton mari. Encore et encore. Et le prouver par de multiples exemples. Histoire de bien préciser que ça, c'est acquis et définitif."

Acquis et définitif .... Je pense que tu t'avances beaucoup.
A part la mort, il n'y a rien de définitif dans la vie.

"Et puis tenter d'expliquer qu'en plus du mélangisme (on n'a rien sans rien ;-) ), tu aimerais aussi faire des choses toute seule, mais sans lui mentir, "façon Polyamour" (et là, sortir toute la doc conseillée ci-dessus)... parce que c'est la séduction qui t'attire, et pas forcément le sexe, etc..."

Comme elle a déjà "consommé" à plusieurs reprises avec son amant, lui dire que ce qui l'attire ce n'est pas forcément le sexe, j'appelle cela de "l'enfumage" .... pour parler poliment.

"Je veux faire avancer les choses. Mon mari ( gentil ;-) ) a discuté libertinage avec moi. Cotacotisme. Melangisme.
Ca m a enthousiasmé au debut.
Et puis je me rends compte que ce qui m attire, ce sont des expériences solitaires, "

"Ils ont parlé de", pas consommé. Et ça ne l’intéresse déjà plus.

En gros, tu lui conseilles de vendre du rêve à son mari, pour faire passer la pilule.

Pas très honnête .... pas très polyamoureux.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion