Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Quel bazar dans ma tête.

#

Intermittent (invité)

le jeudi 11 juillet 2019 à 13h55

"je n'irais pas aussi loin que toi dans la généralité de ton affirmation @intermittent,"

Je ne généralise pas, cette opinion se rapporte à ton cas et à quelques autres que je lis ici.

Je suis un lecteur de ce forum depuis longtemps et j'ai effectivement vu des polyamoureux, qui ne mettaient pas la charrue avant les bœufs et s'assuraient du consentement de leur conjoint(e) avant de démarrer une autre relation, et qui n'hésitaient à mettre en stand-by leurs autres relations quand leur partenaire était trop en souffrance.

J'ai vu particulièrement sur ce forum, un homme attendre plusieurs années le consentement de sa femme avant de démarrer quoi que ce soit.

Au moment où l'on met le consentement au centre des relations sexuelles, afin de s'assurer qu'aucun abus ne sera effectif, je trouve un peu fort de café de s'asseoir sur le consentement du partenaire, de manière formelle ou déguisée, quand on démarre une autre relation, si le contrat de base, explicite ou implicite ne le prévoit pas.

Et démarrer une relation extra-conjugale en milieu d'une grossesse, j'avoue qu'en matière de respect, j'ai vu mieux ....

#
Profil

Mark

le jeudi 11 juillet 2019 à 14h36

@intermittent

Merci pour le complément, je n'ai pas bien interprété ta phrase. Je disais juste que ce n'est pas toujours le cas. ;-)
Je reviendrais dessus si la discussion s'y prête encore, je dois m'absenter.

#
Profil

Eulalie

le jeudi 11 juillet 2019 à 19h44

je reviens vers vous prochainement
afin de prendre le temps de vous lire
bien à vous
Amicalement
Eulalie

#
Profil

volatile39

le vendredi 12 juillet 2019 à 19h09

wow,, c'est fou ca, je vous aie tous lue, tres tres bonne reflexion , pour etre honnete , cest difficile de pousser la reflexion plus loin, et ouffff,,, moi en ce moment je la vie cette deconstruction amoureuse,,et c'est moi qui ce la fait imposer, on a pas d'enfant, et comme jai lu sur une des discussion,, j'ai enormement enormement de misere a avaler la pillule avec ca , elle ne m'a pas donner le choix, sous pretexte que, semble t-il une fin de semaine passer a montreal lui ai faite realiser que soudainement, a 40 ans, elle ne ce connaissait pas en faite , et que l'origine de la pluspart de nos chicane, sont relier au faite que mademoiselle, depuis qu'elle a 25 ans fait le tour du monde en plus d'etre doubler du T.D.A.H , (c'est encoooorre piiiirre !!!!!!!) donc elle ne tient pas en place une seule seconde, c'est projet apres projet apres sortie et j'en passe, je sais meme pas comment elle fait pour avoir autant denergie mais bon bref, voila la question et cque jai de la misere avec, c'est que sa ma ete imposer, un soir comme sa en revenant de travailler, dans la chambre a coucher, pour une simple bagatelle, et la bim , elle marrive avec ca, je suis une femme qui bouge bcp,, je me tanne vite, et la pluspart des mecs avec qui j'ai ete ca na pas jamais durer plus que 3ans,, blah, bref,, et je suis tanner de notre relation,, jvais te tromper quelle me dit,car jai besoin detre desirer de me sentir vivre blah,,, ok fine chewie,,,,,,, nah tu comprend pas quelle me dit,, jai besoin daller voir ailleur, en faite je suis polyamoureuse,,,eeeuuh ah ok ,, donc la,, en plus de toute les niaiserie que tu me demande dejas de faire ,,,,,, la va falloir que je te prete a d'autre type ? je n'etait pas d'accord mais pas du tout, mais c'etait ca ou la rupture, je suis quand meme enormement 'open mind' si on veut , et jai tenter le coup,,, il faut savoir que, bien en faite ca cest fait a 3 la premiere fois, alors voila,, 2 homme 1 femme, et , contrairement a cque je ,,, je redoutais ou avait peur mes crainte mes genes ,, comment jallais me sentir ,,, devant tout ca la la,, et bref, jai ete agreablement supris, ca cest bien fait,, dans le respect et tout, blah bon ,, bref,, moi dans un sens,, jlai eu solide dans les dent au debut,, et apres,,,, je me suis sentis liberer,,car voilas,, ca ma permis de mettre de coter,,, le sens que ta femme t'appartient,,, qu'elle est a toi,,,,,,,, alors ca ma liberer de ca,, par contre,, et ca c'est a ca que je voulais en venir,,, en faite, la en ce moment,, je viens de comprendre ,, que la deconstruction,, cetait que le debut,, je m'etait dit,, ahhh cest que ca pas si pire,, ouuuuffff,, non ca va chercher loin ,,, quand lautre rapplique, que ta femme ce trouve toute les excuse du monde pour lui texter,, dans le char, dans la chambre au cinema,, putain ,, cest chiant, merde,, et la de surcroit,,,, nous quand jai dit oui au polyamour car elle me la imposer,, etant donner que,, elle avait un certain pouvoir sur moi,,, comme jai lu que vous tous avez mentionner,, alors moi aussi du coup,, jl ui ai dit, ok,, on va le faire,, mais par contre,,on va mettre 3 regle,, 3 base,, La premiere la transparence (les cachoterie la cest fini,,, les texto en cachete aussi,,,, pas besoin que taie te cacher chewie,,, autre chose a foutre que de 'watcher ton cell' et si vous faites kkchose,, et bien vous le dites ok. la 2eme regle est la veriter, dire ce que lont pense,, dans le respect de lautre et tout,, vraiment le dire,, pas commencer a avoir des arriere penser et commencer a faire des escalade avec tout ca, a 40 pas besoin de ca,, et la 3eme,,, que je sois la prioriter dans sa vie,,, sont chum a elle,,, pas lui ,, et c'est sur ,, que d'un certain sens,, il faut quand meme que tu aime la personne (lautre/lamant/le fuck friend appeler le comme vous voudrez) pour coucher avec on s'entend,, alors je lui ai dit,,sans ne pas le respecter car lui aussi , est humain comme nous tous, bien ,, aime le comme un amis proche, un amant voila,, mais pas comme si ca serait ton petit ami,,,,, alors, ca cetait les 3 regles,, bref,,,,,,, ffffffff,, je decourage la, elle fait ce quelle veut pas mal,, meme elle s'eloingne, on n'a plus de conversation,, avant que on commence le polyamour,,,cetait pas ,,on n'etait pas,, si pire que ca,, cest ca le truc en faite,,, on etait pas sur le bord de la rupture,, y'avais des haut, y'avais des bas,, mais la la,, en ce moment c'est catastrophique,, j'ai presque l'impression qu'elle est en train de me sortir de ca vie,,et pourtant je suis kkun qui parrait tres bien, bon travaille, je suis service to others et non service to self,, jaide comme je peux,, je et jai jamais kkun de possessif, ni jaloux,, alors voila,, je suis tomber sur sont facebook par hazard lautre fois,, jy ai lu les conversation quelle a avec lui,, cest ,, comme je pourrait dire,, ca me fesait penser a moi et elle dans les debut ou on n'etait plus capable de ce lacher blah,,,, et la cest ce qu'elle fait avec lui, tout les jour,, jlui ecris bonne journer,, je lembrasse, jlui fait lamour comme une dechainer,, eehhhh nonnnnn rien ,, meme pas un bisous,, meme pas un colleux,, lautre coup elle cest approcher,, j'etait insulter rare, la,,, elle me flatte l'epaule un peu ,, en guise de calin tser,, presque comme une tape dans le dos,, ayoye ca me vire a l'envers tout ca, au moment ou je vous parle , elle est avec lui a 300 km d'ou on habite,,,, et apparement la,, prochainement ils vont peut etre meme ce faire un petit 'road trip' 1 semaine,, bin vous savez quoi ? moi je pense qu'elle c'est lachement cacher deriere l'excuse du 'polyamour' pour deguiser/occulter qu'elle ne m'aime plus, car elle est sans facons, je vous dit,, ca me fait halluciner,, alors que je me suis fait imposer ca,, jai embarquer la ddans meme si javais pas le choix et tout,, et que a ma grande surprise,, jai ete agreablement surpris,,,, merde,, moi le charnelle,, cest pas ca qui me derange,,,, ce sont cest sentiment que je veux,,, sont amour,, sont attention,, quelle aille coucher avec lautre a limite,, je men fou,,et d'ailleur j'en ai discuter avec elle par rapport a ca,,, jlui dit, alors,, etant donner que la 'soudainement' ta decouverte que tetait polyamoureuse,, eh bien,, ca serait bien de pas tjr faire ca avec le meme hin ?,, lol,, vous savez bien ce quelle a repondu ahahahahha,, ahhhh mais la non,, faut je sois proche de cette personne,, il faut ,, il faut , il faut que je laime,, alors voila,, je sais que en ce moment je suis en detresse psychologique,, et comme je vous ai vu ecrire,, ouff cest pire que une mere dechainer,, jai rien , pas damis proche, pas de parenter, pas de confident,, que lanxieter qui me bouffe les entraille,, et les scenario,,,,,,,,,,,, alors il ce peut que ,, je ne percoive pas bien la situation mais bon ,, cqui est ecrit cest vraiment ca qui ce passe,, jaimerai , bref que kkun me dise ce quil en pense ,, de mon histoire par rapport a ca ! merci

#
Profil

artichaut

le vendredi 12 juillet 2019 à 22h28

Bienvenue ici @volatile39

Ce qu'elle est en train de vivre, ça s'appelle la NRE (New Relationship Energie) ou plus simplement en français la phase passionnelle. Tu peux faire des recherche sur le net ou sur le forum, tu trouveras plein d'infos dessus.

Ça ne veut aucunement dire qu'elle ne t'aime pas. Ça veut dire que là tout de suite elle est obnubilée par autre chose. Et clairement tu te fais du mal en allant espionner son fb.

Concernant tes 3 règles, voici ce que j'en pense (ça n'engage que moi).
- la 1ère (la transparence) est plutôt très chouette pour ce type de relation
- la 2ème (la vérité) est +délicate : on ne peut pas toujours tout dire, chacun·e à aussi besoin de son jardin secret (par ex ses mp sur fb), bref la première me semble suffisante
- la 3ème (la priorisation) est une règle très très courante en polyamour, mais en vrai difficilement appliquable (on ordonne pas à son cœur et on ne l'empêche pas d'aller où il veut aller), certes c'est rassurant de poser ça, mais c'est toujours un peu "se la raconter" à mon avis

S'il ne s'agit que de coucher c'est plutôt du libertinage ou de l'union libre. Le polyamour quant à lui inclue la possibilité d'aimer plusieurs personnes (et de les aimer différemment de surcroît). C'est +exigeant (et souvent aussi +émotionnel, que ce soit dans la douleur ou dans le bonheur !).

Ne tire pas des conclusions trop vite sur le fait qu'elle ne t'aime plus.
Mais par contre tu peux lui faire part de tes interrogations. C'est même sans doute une bonne idée.
La question n'est sans doute pas tant ce qu'elle fait avec son autre (ça c'est leur histoire, et en vrai ça importe peu, même si on a souvent cette facheuse tendance à vouloir comparer ce qui n'est pas comparable), mais plutôt : est-elle encore capable de prendre soin de toi ? (et toi d'elle aussi !).

#
Profil

volatile39

le lundi 15 juillet 2019 à 01h13

merci de ta reponse @artichaut , je sais jai dejas lu bcp sur le sujet, je comprend que la,, ses hormones sont dans le pitons,, et que cest la phase passionnelle je comprend tout ca, la ou jai de la misere cest de la facon quelle si prend,, merde, cest vite , trop vite, et elle ne prend pas le temps de faire attention a moi la dedans,, au sens ou 2 semaine apres m'avoir annoncer quelle etait polyamoureuse,, bim le mec en question est dejas dans le decor,,, je trouve ca,, tres rapide et trop daddonc pour me laisser enchanter par la belle explication quest le polyamour,, car je me suis inscrit depuis sur des site de polyamoure quebecois, ai rencontrer, sans pour autant que ce soit sexuelle ou relationnelle,, dautre femme,,, qui sont en polyamour,, et elle me disent toute la meme chose,, que ouais jlai eu din dent solide,, jai pas eu le temps de prendre de recule avec tout ca,, et cest dure,, meme pas avoir 2 smaine,, en faite,, la fin de semaine quelle me la annoncer,, on a eu notre trip a 3,, et apres,, dejas les projets avec elle et lautre semboite a grand pas,,, moi je nexiste plus,, elle est ou lethique la dedans ?? l assimetrie >? cest moi la qui doit composer avec tout ca, qui ce fait delaisser a mon grand dam et qui au travers tout ca,, la soutien encore car elle est dans le processus de residence permanente au quebec,, cest moi qui la parraine car toute cest demande ont echouer,, ma femme,est francaise ,, de grenoble,, je laime sans bon sens,, cque jai vecu avec est tellement grand et crois moi jen ai eu des experience dans ma vie, mais des comme celle la jamais, comme si javais attendu toute ma vie une femme comme celle ci,, certe je suis pret a accepter le polyamoure, dans mon coeur je le sais,, jen suis capable et tout mais voila, je trouve que,, faire aussi vite,, et ,, faire comme elle fait,, ou je nexiste plus ou plus rien la tourche et tout,, bref voila, cest dure,, mon coeur en saigne ,, mes repere sont perdu,, dailleur je nai ni damis,, ni de confident ni de parenter proche dou je reste,, elle ma laisser a moi meme dans tout ca,, kin cest ca je veux garrocher en pleine face,, maintenant , demerde toi,, cest ca qui me fait chier, cest ca qui viens me chercher,, jai parler avec nombre de femme qui le vive le poly amour et bcp dentre elle sentant chez leur petit amis que ca les boulversait,, et bin , ce quelle me disent,, cest que elles etaient meme si elle vivaient un autre relation avec lautre type elles etait la pour leur petit amis,, elles ont pris soin de pas aller trop vite,, de raconter leur trip, que leur chum soit moin en dessarois, moi jai rien de tout ca, nada, et etre honnete,, labyme sans fond qui mhabite en ce moment est pas tres charmant jvous dirais,,

#
Profil

bovary3

le lundi 15 juillet 2019 à 09h03

bonjour volatile39
d'abord j suis touché par ta souffrance.
Certes, je suis fort mal placé pour parler du polyamour de l'intérieur, car je ne le vis pas, pour des raisons biographiques, pour autant le sujet m'intéresse beaucoup
Comme tu le dis dans ton dernier post, il me semble que les pratiques habituelles n'ont pas été respectées par ta compagne, je comprends que c'est ce que te dit artichaut. Moi, contrairement à lui, j'ai l'impression qu’elle a trouvé cette idée de polyamour pour expliquer quelque chose de très différent, que je me garderai de qualifier, car je ne connais pas assez la situation. Ceci dit, je ne la juge pas, chacun fait comme il peut avec ce qu'il a.
Je sais que certains hommes utilisent le concept de polyamour pour accumuler les conquêtes féminines sans se préoccuper des sentiments des femmes concernées, pourquoi n'en serait-il pas de même pour ta compagne d'une certaine façon?
En même temps elle prend un grand risque, puisque son séjour au Canada dépend de toi, mais après tout les humains sont souvent irrationnels !
Si je comprends bien ta compagne ne tient pas compte de tes ressentis, mais te demande d’être très ouvert pour accepter qu’elle fasse ce dont elle a envie en dehors de toi; je me demande si elle ne pratique pas une forme de manipulation sentimentale.
Quant à décider qu’elle ne t'aime plus, c'est bien compliqué... Le sait-elle elle-même d'ailleurs? Et quel sens donner au mot "aimer"?

#
Profil

Merlyn

le lundi 15 juillet 2019 à 21h44

volatile39
...depuis qu'elle a 25 ans fait le tour du monde en plus d'etre doubler du T.D.A.H , (c'est encoooorre piiiirre !!!!!!!)...

Alors on évite de discriminer les personnes (comme moi) atteintes de TDA(H), merci.

#
Profil

bovary3

le mardi 16 juillet 2019 à 07h17

bien sûr, je suppose que notre correspondant est sous le coup de l'émotion.
Et que signifie TDAH? Je suppose que le début c'est Trouble de Déficit d'Attention, et le H, signifie quoi, s'il te plait?

#
Profil

Merlyn

le jeudi 18 juillet 2019 à 15h30

avec Hyperactivité

#
Profil

Leolu

le vendredi 19 juillet 2019 à 00h56

volatile39
je laime sans bon sens, cque jai vecu avec est tellement grand et crois moi jen ai eu des experience dans ma vie, mais des comme celle la jamais, comme si javais attendu toute ma vie une femme comme celle ci,, certe je suis pret a accepter le polyamoure,mon coeur en saigne ,
(...)
mes repere sont perdu,, dailleur je nai ni damis,, ni de confident ni de parenter proche dou je reste, elle ma laisser a moi meme dans tout ca,,

Ce que je lis dans ces mots, c'est un amour éperdu, absolu, indispensable jusqu'à la folie. Une NRE encore bien présente. Un amour fusionnel comme il y en a peu : cette femme est la seule susceptible de pouvoir TOUT apporter, absolument TOUT, à son "chum", qui en a un besoin et une nécessité irrépressible, parce qu'il n'a plus qu'elle. Il n'a personne d'autre qu'elle. Il n'y a plus que le vide lorsqu'elle n'est pas là.

Hé bien, pour moi, c'est mal parti pour un polyamour réussi... :/

Le polyamoureux heureux s'aime d'abord lui-même, et il peut vivre seul s'il le faut.
Il aime aussi (éventuellement) son partenaire de vie, avec qui il a peut-être eu des enfants, acheté une maison, vécu une longue vie... bref construit une relation tellement solide qu'elle ne peut être défaite au moindre amour qui passe.
Et en plus, il lui reste encore assez d'amour pour d'autres personnes. Bien.

Mais le mélange de deux NRE, l'une orientée vers la personne qui justement est en pleine NRE pour une troisième autre, c'est forcément déchirant pour au moins l'une des personnes (l'amoureux de départ).

Surtout si la première personne en NRE n'avait absolument pas prévu de se retrouver en mode "polyamour", ayant désespérément besoin de vivre en couple ultra-fusionnel.

J'ai souvent lu ici, qu'on pouvait passer d'un couple mono vers le polyamour, par étapes progressives, respectueuses et patientes. C'est certainement possible. Pour les vieux couples.

Mais je pense que la première des choses à devoir admettre dans ces cas-là, c'est que l'amour fusionnel est MORT, il faut en faire son DEUIL. Et le mieux, pour moi, c'est de formaliser ce deuil par la perte réelle et effective du couple : une séparation de corps et de biens d'une certaine durée (3 mois, 6 mois...). Au bout de ce temps, on peut enfin admettre que les choses ont changé, que chacun est libre et autonome, et qu'ils peuvent décider de retrouver une CERTAINE intimité à deux. Ce ne sera jamais la même chose, répétons-le, mais le principe réside dans les affirmations suivante :

"J'avais un couple, je l'ai PERDU, réellement, définitivement... mais, par chance extraordinaire, mon ex veut bien qu'on se remette ensemble... tout en gardant l'autonomie qu'on a gagné tous les deux, c'est à dire avec d'autres partenaires."

"Mon couple était mort, et il renaît d'une autre façon"

C'est bien plus satisfaisant que de se morfondre dans des : "j'ai perdu son attention entière et profonde, exclusivement orientée vers moi. C'est horrible. Parce que là, maintenant, je n'arrête pas de voir mon ex avec cette autre personne, de sentir son absence même quand elle est avec moi, de constater la présence de l'autre, même dans mes rêves, etc...".

J'aurais donc envie de dire à @volatile39 que tu as définitivement perdu l'amour fusionnel que tu espérais. Que peut-être même tu l'avais déjà perdu avant même qu'il y ait eu quelqu'un d'autre (puisqu'elle était polyamoureuse dans l'âme). Et qu'avant d'espérer pouvoir retrouver une nouvelle sérénité, dans cette situation nouvelle, il faut d'abord te dire que tu n'es PLUS en couple avec elle.

Une fois que tu auras admis ça, tu compareras "je l'ai définitivement perdue" avec "mais elle revient vers moi et veut bien m'accorder quelques instants avec elle (des soirées, des jours, des fins-de-semaines...)", et tu y trouveras une joie sans borne, car elle est encore là ! Ta star, ta vedette, ta déesse veut bien vivre un peu d'amour avec toi ! Et peut-être arriveras-tu un jour à admettre que c'est une femme LIBRE, qui fait ce qu'elle veut, et que ce qu'elle veut, c'est retrouver ton amour et ta présence. N'est-ce pas magique ? (au passage, il faudra aussi ré-apprendre à vivre seul, les jours où elle n'est pas là).

Ça peut se faire sans prendre un appartement chacun (pendant 3 ou 6 mois). Mais il faudra vraiment apprendre à oublier son absence, à ne jamais y penser, à vivre ta vie à toi, sans elle et sans son influence.

Pour certains, c'est impossible...

#
Profil

ourscalin

le vendredi 19 juillet 2019 à 06h58

Leolu, merci pour cette analyse qui m'aide beaucoup, l'impression que ce message m'était destiné aussi.
Ça fait mal à lire, maintenant faut avancer.

#
Profil

dede

le vendredi 19 juillet 2019 à 10h04

Leolu
J'aurais donc envie de dire à @volatile39 que tu as définitivement perdu l'amour fusionnel que tu espérais.

Je trouve ta réponse étonnante.
D'un côté il y a la sacralisation de la liberté de l'autre, la soit-disant polyamoureuse qui ne prends pas soin. De l'autre, c'est plus fort qu'elle, la polyamoureuse, il faut qu'elle aille voir ailleurs, et des relations de plus de 3 ans, c'est pas possible pour elle.
Il y a 2 poids 2 mesure : quelqu'un qui est éconduit et se fait étriper vivant doit faire un travail sur lui, un travail de deuil. De l'autre, quelqu'un a qui le plus banal égoïsme est permis au nom de la sacro-sainte liberté.
Je vois moi quelqu'un en pleine irresponsabilité affective, quelqu'un qui a une position dominante sur le marché des relations. Face à quelqu'un d'isolé affectivement à qui on balance l'accusation d'amour fusionnel, qualificatif ô combien disqualifiant dans un monde où la liberté est la seule jauge pour dire le bien.
C'est très violent et injuste.

Message modifié par son auteur il y a 3 jours.

#
Profil

ourscalin

le vendredi 19 juillet 2019 à 11h05

Je vais poser une question cash : poly amour rythme t il avec égoïsme, caché sous le terme compersion ?
Pour moi, l'égoïsme est vu comme un manque de respect. Qu'un couple glisse doucement du mono vers le poly, suite à des discussions amenées par l'un ou l'autre, je le comprends puisque je le vis. Quand c'est établi dès le départ, aucun problème. Mais quand c'est imposé, j'appelle cela de l'égoïsme.
Un des conjoints qui dit à l'autre : je suis amoureux d'un - e autre, laisse moi le vivre j'en ai envie. J'appelle pas ça de l'amour, mais de l'égoïsme pur.

Message modifié par son auteur il y a 3 jours.

#
Profil

Mark

le vendredi 19 juillet 2019 à 22h32

@dede, @ourscalin

Vos remarques font partie de mon questionnement dans le fil sur l'asymétrie.
Si je peux concevoir que l'état amoureux "nous tombe dessus" je me questionne sur la meilleur conduite à tenir vis à vis de son couple primaire.

Mettre la relation naissante/existante entre parenthèse pour ménager l'autre (au risque de perdre la NRE en route, ou comme le nomme @Leolu, cette part d'amour fusionnel que j'en trouve très proche?)

Je reprends ce que tu dis ici: La déconstruction synchronisée est plus simple que si on doit en plus gérer une relation "imposée"

C'est bien ce que je reproche au discours que je lis trop souvent. Je suis libre de mes choix, de mon corps, j'ai une nouvelle relation et si tu n'es pas en mesure de le gérer, tu es libre de partir. (la position dominante dixit @dede)
C'est une inversion des responsabilités que je trouve trop facile, et oui, égoïste. L'aveuglement de la NRE ne justifie pas tout.

Message modifié par son auteur il y a 3 jours.

#
Profil

Leolu

le vendredi 19 juillet 2019 à 23h01

dede
Il y a 2 poids 2 mesure : quelqu'un qui est éconduit et se fait étriper vivant doit faire un travail sur lui, un travail de deuil. De l'autre, quelqu'un a qui le plus banal égoïsme est permis au nom de la sacro-sainte liberté.

C'est très violent et injuste.

J'ai essayé là de me mettre uniquement du côté de celui à qui ça arrive. Et de voir comment on pourrait réagir. Je n'ai pas jugé utile de le rassurer en tapant sur celle qui est la cause de son malheur "hou ! la méchante !".

MAIS

Quand je mets en avant le fait que la dame s'éloigne DÉJÀ de celui qui est encore en pleine NRE envers elle, alors que, habituellement, deux amoureux qui viennent de se connaître devraient être à peu près synchrone, en terme de nouvelle passion... hé bien ça montre quand même qu'il y a une sacré différence de ressenti entre l'un et l'autre.

Par ailleurs, il y a cette liaison de parrainage qui peut laisser supposer qu'un polyamour est préférable à une rupture nette et définitive, et il y a enfin ce comportement un peu cavalier et rude envers ce pauvre bonhomme qui fait tous ses efforts pour la comprendre et qui doit tout accepter par amour.

Tout ceci n'est peut-être pas joli joli... (à moins qu'il y ait des circonstances atténuantes, qui sait ?)

Reste qu'il faut quand même apprendre à s'endurcir un peu, pour ne pas se laisser avoir par des étoiles un peu trop idéalisées, ou par des personnalités un peu trop... entières (cashs ? égoïstes ? égoncentriques ?)

...mais ce n'est que mon avis.

#
Profil

Leolu

le vendredi 19 juillet 2019 à 23h07

ourscalin
Je vais poser une question cash : poly amour rythme t il avec égoïsme, caché sous le terme compersion ?
(...)
Un des conjoints qui dit à l'autre : je suis amoureux d'un - e autre, laisse moi le vivre j'en ai envie. J'appelle pas ça de l'amour, mais de l'égoïsme pur.

Heu... La compersion ne peut cacher de l'égoïsme puisque c'est totalement l'opposé !
Mais je vois ce que tu veux dire :
1) le polyamour n'est-il pas finalement de nature très égoïste ?
2) le polyamour n'est-il pas un peu beaucoup hypocrite, avec sa compersion de façade ?

Pour moi, lorsqu'il y a 2 personnes en jeu, il faut forcément composer entre 4 liaisons à respecter (je vais prendre un couple hétéro mono pour simplifier) :

- lui avec lui-même (s'aimer soi)
- elle avec elle-même (s'aimer soi)
- lui envers elle (il l'aime, de son côté)
- elle envers lui (elle l'aime, de son côté)

- "S'aimer soi", c'est forcément égoïste (égocentriste), mais c'est nécessaire.
- "Aimer quelqu'un", c'est un peu égoïste aussi : se sentir "en amour", il n'y a rien de plus réjouissant. Mais cela reste à sens unique : on donne notre amour, notre passion. Mais qu'en est-il si cet amour n'est : soit pas réciproque, soit pas aussi entier que le nôtre ?
- "Etre aimé", c'est encore une chose différente... on n'en est pas (directement) responsable : on en profite en le partageant OU on en profite sans le partager OU on le subit. Mais ce n'est pas une volonté, c'est une acceptation (ou non !).

Si on réunit tout ça dans notre couple mono, on peut trouver différentes situations :
- je m'aime peu mais elle m'aime beaucoup, alors ça compense (mais est-ce que je l'aime ?)
- je m'aime beaucoup, et je l'aime peu, mais il m'aime à la folie (c'est très confortable !)
- je m'aime moyen, elle s'aime moyen, on s'aime moyen (mais on ne se pose pas de question)
- je m'aime beaucoup, il s'aime beaucoup, mais il ne m'aime plus (et moi ?)
etc...

Tout ça pour dire que dès lors qu'on ajoute "s'aimer soi" dans la balance, même sans vouloir faire de mal aux autres, hé bien on est un peu obligé de penser AUSSI à ne pas se sacrifier inutilement.

- Alors, oui, on devient égoïste si on ne pense pas à l'autre (quel que soit notre choix : rupture, polyamour, infidélité...)
- Mais on peut s'aimer soi ET AUSSI aimer suffisamment l'autre pour le respecter, et faire de son mieux dans le sens de son bonheur (allant jusqu'à la compersion)
- On peut aussi s'oublier soi-même en permanence, en "aimant" l'autre... et en espérant que l'autre s'oublie aussi elle/lui-même, au point de ne vivre que pour moi.
Sauf que ça n'a qu'un temps. Au bout d'un moment, il y en a forcément un.e qui va avoir envie de s'aimer lui/elle, un peu plus que d'aimer l'autre... voire beaucoup plus. Et là, c'est le clash !

En fait, c'est toujours un peu cet "égoïsme", ce besoin irrépressible à un moment donné de penser à soi, qui fait le malheur des couples monos.
Exemples : je veux vivre à ma façon, je veux re-aimer, je veux recommencer autre chose, je ne veux plus être battue, je veux avoir une aventure, je veux avoir un polyamoureux, etc... Tout ça, c'est très égoïste ! Mais tellement compréhensible, le plus souvent...

Les polyamoureux, eux, ont déjà acquis cette idée que "soi-même" a une grande importance, dans la réussite amoureuse. Ils la gèrent donc en premier, s'arrangeant pour que les partenaires aient aussi cette "liberté" de penser "soi d'abord" (d'où la transparence et la multiplicité), pour éviter justement que le "soi-même" puisse casser gravement leurs amours.

Pour en revenir, donc, à ta double question :
1) le polyamour n'est-il pas finalement de nature très égoïste ?
2) le polyamour n'est-il pas un peu beaucoup hypocrite, avec sa compersion de façade ?

Oui, on peut être égoïste lorsqu'on est un mono en couple qui veut devenir polyamoureux.
Sauf que :
- ça procède d'une envie de se retrouver soi, donc c'est un égoïsme "de survie" (le mot est peut-être trop fort)
- mais surtout : ce n'est pas le polyamour lui-même qui est coupable ! La personne serait tout autant égoïste si elle quittait carrément son conjoint. Non, le coupable, c'est le couple classique qui OBLIGE à faire du mal à l'autre dès lors qu'on cherche à se retrouver soi.

Quant à la compersion, on ne peut la percevoir que si on s'aime soi-même suffisamment pour ne pas avoir peur de perdre l'autre (ou une partie du temps de l'autre)... puisque l'autre est libre d'aimer qui il/elle veut, moi ou un.e autre, et qu'on en foncièrement convaincu.

Hélas, la compersion ne s'exige pas : on ne peut pas dire "soit heureux de me voir dans les bras d'un autre que toi". C'est quelque chose qui doit venir de soi ("je l'aime donc je veux ce dont 'il/elle a besoin : être parfois avec un.e autre, ou même ne plus être avec moi du tout")... et ça n'est pas dans les habitudes mono, bien sûr... surtout du mono "partagé" arbitrairement, à qui, justement, on "exige" cet effort :(
Je peux donc comprendre que la compersion (de CETTE façon-là) en prenne un coup dans la g...

#
Profil

alinea7

le vendredi 19 juillet 2019 à 23h56

Leolu
...le coupable, c'est le couple classique qui OBLIGE à faire du mal à l'autre dès lors qu'on cherche à se retrouver soi.

En quoi plonger dans une nouvelle relation permet de se retrouver soi ?
Ça permet de retrouver quelqu'un d'autre, ça permet de mettre une distance avec l'ancien partenaire. Mais soi ?

#
Profil

Leolu

le samedi 20 juillet 2019 à 01h09

alinea7
En quoi plonger dans une nouvelle relation permet de se retrouver soi ?
Ça permet de retrouver quelqu'un d'autre, ça permet de mettre une distance avec l'ancien partenaire. Mais soi ?

Je retournerais la question :
"Se lance-t-on dans une nouvelle relation exprès pour faire du mal à son conjoint ?"
Non, bien sûr ! On le fait pour soi.

C'est donc bien pour soi qu'on :
- profite d'une aventure d'un soir
- instaure un cinq-à-sept avec son amant/sa maîtresse
- tombe amoureux d'une autre personne... cause d'un divorce
- tombe amoureux d'une autre personne... et donc trompe son conjoint
- tombe amoureux d'une autre personne... et décide de vivre en polyamour

Le sexe, l'amour, c'est pour le partenaire qu'on fait ça ?
Non, c'est pour soi, et rien que pour soi (en premier).

Alors il se trouve que ces choses fonctionnent mieux lorsqu'on les fait et qu'on les vit à deux (à plusieurs "deux"). Mais le déclencheur premier, c'est son propre désir, sa propre attente, sa propre acceptation qui prouve bien que l'envie était déjà en soi...

Et puis en cours de route, on découvre que faire plaisir nous fait aussi plaisir, que le bonheur de l'autre emplit le nôtre en retour, que l'amour qu'on donne nous est rendu au centuple... et on découvre l'empathie, la compersion, l'abnégation, le sacrifice... qui nous poussent à privilégier l'autre... parce qu'on a le sentiment de créer de l'amour, que donner, c'est aimer... et effectivement, les récipiendaires nous en aiment que mieux (ce qui NOUS profite)...

...jusqu'au jour où l'amoureux trouve normal tout ce qu'on fait pour lui, l'enfant fait caprices sur caprices, l'amoureuse méprise notre faiblesse genre "carpette", etc... et on tombe de haut : on ne reçoit plus, soi, autant qu'on a donné, et on a perdu l'objectif premier du truc : être aimé, admiré, compris, accepté...
...bref, recevoir du bonheur. du bonheur pour SOI !

La question peut aussi porter sur :
"pourquoi aller vers une autre relation plutôt que rester seule ? Si c'est soi-même qu'on veut récompenser, en quittant quelqu'un, pourquoi aller vers quelqu'un d'autre ?"

J'ai connu des femmes trop souvent trahies qui ne voulaient plus former de couples, et même qui ne voulaient plus avoir d'hommes dans leur vie...
Certaines se sont fanées et ont vieilli précocement.
D'autres ont craqué et ont reçu les flèches de Cupidon ;)

Enfin, il y a aussi dans cette question une accusation sous-jacente :
"Mais pourquoi donc faire du mal à un conjoint, en le quittant pour quelqu'un d'autre ? Pourquoi en rajouter en restant avec lui... tout en allant voir d'autres hommes, au vu et au su de tout le monde ?"
(idem avec "avec elle... d'autres femmes")

Et c'est là qu'il faut bien se marteler dans la tête que ce n'est jamais pour faire du mal qu'ils font ça. On a cette impression parce que la douleur est tout ce qu'on ressent, et qu'il existait une autre solution très simple pour éviter cette douleur : que l'autre ne fasse pas ce qui nous fait mal ! Ça marchait très bien comme ça, pourquoi créer douleur, scission et changement d'avenir, là où il n'y avait qu'amour, union et avenir tout tracé ?

...juste parce qu'en court de route, la personne s'était aperçu qu'elle s'était oubliée. Qu'elle avait arrêté de penser à ELLE. Et que ça suffisait comme ça.
Mais c'est tellement difficile à comprendre quand SOI-MÊME, on préférait le NOUS plutôt que le JE. Parce que MOI n'est plus heureux.

On est tout des égoïstes ;) !

#
Profil

alinea7

le samedi 20 juillet 2019 à 09h50

Je ne posais pas la question agressivement ou négativement, c'était pour fouiller.

Je suis sur la route je ne peux pas développer. Ta réponse est intéressante, surtout la partie qui détaille comment tu te représentes ce qui se passe pour toi dans la relation et qui permet la compersion.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion