Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Quel bazar dans ma tête.

#
Profil

Mark

le mardi 09 juillet 2019 à 17h03

@Pat

Tiens, un petit clin d'oeil ludique vers le poly et les jeunes enfants:
https://vimeo.com/showcase/2294465/video/66361337

Pour la suite de ton message, oui, dans un monde idéal on discute en amont des ressentis et besoins de changements. Mais en pratique, ces discussions interviennent généralement parce que ce changement à déjà eu lieu pour l'un des deux..

L'égo, les repères en prennent un coup et il faut du temps pour digérer et être capable de donner une nouvelle orientation à sa vie commune. Il y un avant, et un après. Ensuite, l'équation poly/non poly, ça peut fonctionner de manière très relax tu sais. La question réside dans la capacité à la fois de s'affranchir des codes sociétaux, un petit peu de son égo, et de le vivre harmonieusement à deux, c.a.d. dans le respect et souci du bien être de l'autre.

@Eulalie Je ne t'oublies pas, voilà un lien aussi: ;-)
https://vimeo.com/51159091

Message modifié par son auteur il y a 13 jours.

#
Profil

bonheur

le mardi 09 juillet 2019 à 17h51

Je constate Mark que tu m'as mal lu. J'espère que tu es le seul. J'en ai marre de devoir toujours tout développé alors que c'est clair. J'ai d'autres préoccupations actuellement. Alors on me relit correctement ou on interprète mal et dans ce cas tant pis.

#
Profil

Sophie72

le mardi 09 juillet 2019 à 19h09

Pat</cite Mes enfants sont très jeunes, donc c est très facile pour le moment. Mais le temps file et j ai peur que l on s' enferme dans un mensonge vis à vis d eux. Message modifié par son auteur il y a 4 heures.
Pourquoi un mensonge justement ? Sans nécessairement tout expliquer, il n'est pas nécessaire de tout "cacher",selon moi. Vous pourrez ensuite en dire progressivement davantage en fonction de l'évolution de votre couple et de ce qu'ils sont prêts à entendre. C'est facile avec les enfants car s'ils sentent qu'il n'y a pas de tabou, ils posent spontanément les questions dont ils sont prêt à entendre les réponses. J'ai malheureusement connu enfant, un lourd secret de famille qui m'a en quelque sorte "traumatisée" , en tout cas qui a eu un impact négatif sur ma construction d'adulte , de jeune femme surtout et j'élève mes enfants justement "à l'abri" du poids des secrets. Un secret c'est trop lourd à porter pour des épaules d'enfant, mais par contre ils sont capables d'entendre les histoires les plus singulières soient elles, du moment qu'elles ne portent plus le poids de la souffrance et du silence imposé.
PS: j'espère ne pas être trop confuse car quand je me relis, je me dis que ce n'est peut-être pas très clair . Désolée mais ce sujet me touche toujours beaucoup.

#
Profil

Pat

le mardi 09 juillet 2019 à 19h38

@Sophie72 : Si c est clair et c'est exactement mon point de vue.
Mais nous ne maîtrisons pas leur environnement.
Il est hors de question pour moi de leur mentir (et je ne le ferais pas).
Mais demain, si des petits copains les blessent a cause d'une singularité de notre couple je m'en sentirais coupable.
Je sais à quel point les enfants peuvent être cruels et je ne veux pas que les mien puissent être importunés par nos choix égoïstes.
J'ai lu un témoignage sur ce site d'un enfant de poly qui disait qu'il l'avait très bien vécu... Mais quand je lis ce témoignage (un seul vrai copain, impossibilité d'en parler etc.) Je n'ai vraiment pas envie de cela pour nos enfants.

#
Profil

bonheur

le mardi 09 juillet 2019 à 19h43

Le problème avec les secrets de famille, c'est que l'impact se diffuse, malgré le secret. J'en ai fait aussi l'expérience dans mon enfance puis, ado, un lourd secret de mon oncle qui s'est suicidé mais il fallait taire la raison vrai de cette mort jeune à mes grands parents (les parents de mon oncle). Ado, je m'étais pliée à cette règle familiale. Et puis, mon grand père est mort un an après, mais ma grand mère est restée veuve longtemps. Un jour, j'en ai eu marre de ce poids et j'en ai parlé à ma grand-mère qui a accueilli la vérité avec un soulagement indescriptible. Elle m'a dit qu'elle avait bien senti qu'il y avait quelque chose. Ce ressenti l'avait accompagné durant beaucoup trop d'années. Il ne faut pas préserver les autres, à leur insu. Ca laisse des traces... enfin c'est ma conclusion de vie. Aussi certainement ce qui m'amène à faire la transparence et non l'impasse sur l'impact inévitable sur autrui.

#
Profil

bonheur

le mardi 09 juillet 2019 à 19h48

Un seul VRAI copain. Pourquoi se préoccuper de faux copains, dans ce cas.

Mais c'est vrai que le cruel accompagne l'enfance, notamment en cours de récréation. Moi, c'était parce que j'étais petite, fille de..., et garçon manqué. Pourtant, j'étais dans un famille plus que bien sous tout rapport.

Les railleries sont monnaie courantes. Et puis, je dirai qu'en matière de polyamour, les enfants peuvent savoir ET exprimer s'ils désirent que les parents vivent ou non au grand jour leurs amours.

Laisser le choix aux enfants de ce qu'ils indiqueront en cours de récréation.

Message modifié par son auteur il y a 13 jours.

#
Profil

DisKovery

le mardi 09 juillet 2019 à 20h29

bonheur
Je constate Mark que tu m'as mal lu. J'espère que tu es le seul. J'en ai marre de devoir toujours tout développé alors que c'est clair. J'ai d'autres préoccupations actuellement. Alors on me relit correctement ou on interprète mal et dans ce cas tant pis.

H.S/ Réponse cinglante et surprenante alors même que vous comptez parmis les plus prolixes sur ce forum. /fin du H.S

#

Gsync (invité)

le mardi 09 juillet 2019 à 20h47

C'est même pas prolixe car j'ai pas vu un seul topic sans une de ces interventions...

#
Profil

bonheur

le mardi 09 juillet 2019 à 20h49

En quoi mon discours a été culpabilisant ???

Dire que quand il le faut, se quitter unanimement est bien, c'est culpabilisant ??? Non, mais n'importe quoi ! Quand je parle de quitter, je ne parle pas d'échec, je parle d'une évolution individuelle séparée, c'est à dire plus ensemble. Et alors, qu'y a-t-il de culpabilisant là-dedans.

Donc, oui, ma réponse est cinglante car Mark me connait plutôt bien et il sait parfaitement que je n'ai à coeur de ne culpabiliser personne et surtout pas une personne en "déroute". Donc, non, je ne surprends pas, j'en ai juste marre de ce type de mauvaise interprétation qui aurait valu au minimum me demander de reformuler, éventuellement. Désormais je ne le ferai pas.

Inutile de me vouvoyer, d'un seul coup, aussi, DisKovery, pour me balancer quoi ? Que j'interviens ici comme nombre d'autres ? Wahoo ! Qui est violent ?

Hors Sujet, enfin pas tant que ça en fait...

Bon ben alors, ceux-celles qui aiment des exclusif-ve-s doivent tromper ou faire taire leur petit coeur trop gros pour eux. Voilà, comme ça je ne choque plus ! Bon évidemment, c'est n'importe quoi, mais ainsi, je ne choque pas du coup.

#
Profil

bonheur

le mardi 09 juillet 2019 à 20h50

Tu te montres sous ton pseudo Gsync, et on en reparles. Je vais même dire s'il te plait.

#
Profil

DisKovery

le mardi 09 juillet 2019 à 21h13

@bonheur.
Vous contribuez abondamment et souvent très positivement, de mon point de vue, à la vie du forum donc cette nouvelle charge me surprend plus encore. Pas de méprise ni de procès d'intention, je vouvoie toujours par respect et non par condescendance.
Sincèrement navré d'avoir pollué inutilement ce fil @Pat.

#
Profil

bonheur

le mardi 09 juillet 2019 à 21h36

DisKovery
Vous contribuez abondamment et souvent très positivement, de mon point de vue, à la vie du forum

C'est pas l'impression que ça donne en lisant ci-dessus. Bon moi je tutoie tout le temps, du coup, pas de condescendance non plus.

Moi je trouve dommage que les fils de discussion soient justement constamment pollués. Si on ne comprend pas ce que j'indique, on me demande. Si on pense mal comprendre, on me demande également. Je sais reformuler et ne m'en formalise pas. Par contre on ne m'incrimine pas, parce que justement, j'interviens souvent positivement... en tout cas le plus justement possible. Donc, les "invités" qui critiquent, je ne les CNV pas. Je garde cela à ceux-celles qui le valent.

De toute façon, je vais être trop prise, alors je laisse l'espace aux "invités", justement.

Belle continuation @Pat, et à ceux-celles qui sont en évolution difficile

#
Profil

Minora

le mardi 09 juillet 2019 à 22h37

Gsync
Un truc qui me dérange c'est que ta femme a rencontré son amant pendant à grossesse, je suis peut être vieux jeu mais a 6 mois de grossesse, prendre un amant n'est pas une priorité, la venu d'un enfant devait rapprocher la famille.

La grossesse est vraiment un moment très particulier dans la vie d'une femme, entre les variations hormonales et les changements corporels, le fait qu'on n'est souvent plus considéré QUE comme l'hôte accueillant d'un nouvel être et que l'ensemble de la société semble savoir mieux que nous comment gérer tout ça… c'est parfois un peu compliqué de continuer à se sentir femme. Alors plaire à un homme, sentir qu'il voit en nous un être désirable… pour certaines femmes c'est non seulement salutaire mais même parfois vital. Alors si une grossesse est souvent un moment qui rapproche les famille, ça peut aussi être un grand moment de doute sur sa féminité.

Message modifié par son auteur il y a 13 jours.

#

Intermittent (invité)

le mardi 09 juillet 2019 à 22h53

"Le pire, c est qu'elle résiste à mes assauts mais me fait comprendre que tout est idyllique dans l'autre relation, et qu'elle pourrait basculer si jamais je continue comme ça a la provoquer (Je lui dit de partir et je le pense vraiment à l'instant T - 2 heures après je regrette mes paroles évidemment mais c'est incontrôlable). "

Si c'était si simple de partir avec des enfants, ça serait déjà fait.
Il n'y a pas de polyamour la dedans, juste un amant qu'elle souhaite conserver avec ton accord, parce que les gosses, c'est plus simple à gérer avec le père et que ramener des enfants à gérer à son amant, ternirait probablement la "lune de miel".
Je pense que le côté idyllique de l'autre relation, perdrait dans cette situation, beaucoup de son charme.

Ça me surprend toujours ici d'entendre employer le mot "polyamour" sur des situations qui ressemblent plutôt à des situations d'adultère classiques.
C'est plus "politiquement correct" et plus vendeur pour l'initiateur de la situation.

Va voir un psy qui va t'aider à démêler tout ça ... et surtout ne t'oublie pas dans cette situation, car je vois ici, beaucoup d'hommes qui souffrent beaucoup de ces situations car ils sont dépendants affectifs de leur conjointe et ne parviennent plus à y voir clair sur ce qu'ils veulent vraiment.

#
Profil

Mark

le mardi 09 juillet 2019 à 23h04

@intermittent

Je trouve ça un peu brut de décoffrage, mais je fais le même constat. A la nuance près que je lis ces situation ici autant du coté des femmes que des hommes. Le coté gérér les enfants n'est d'ailleurs pas exclusif au genre.

#
Profil

Pat

le mardi 09 juillet 2019 à 23h39

Bien sûr qu'il s' agît d' un adultère à la base... Mais c est exclu de le faire évoluer vers du polyamour?
En quoi le fait de n avoir pas anticipé ce cas de figure le rend moins acceptable ?
Quelle différence "entre un amant qu elle souhaite conserver avec mon accord" et du vrai polyamour?
Sachant que mon accord n est pas pris sous la contrainte, je suis à peu près certain que j'aurais répondu la même chose sans adultère à la base
Quand a Aller voir un psy, c est une bonne idée... Mais plus tard.

#
Profil

Mark

le mardi 09 juillet 2019 à 23h43

@Pat bien sur que ce n'est pas exclu! au contraire, je trouve ça très beau quand chacun a la capacité de passer outre les blessures narcissiques et de reconstruire son couple sur d'autres bases.

L'adultère est parfois le catalyseur de prises de consciences, de questionnements, et d'ouverture d'esprit.

Le psy, n'est pas toujours obligatoire pour "soigner", parfois il peut juste aider a trouver quelques clefs pour avancer, mais tout le monde n'en a pas besoin non plus.

Message modifié par son auteur il y a 13 jours.

#

Intermittent (invité)

le mercredi 10 juillet 2019 à 23h01

"Sachant que mon accord n est pas pris sous la contrainte,"

Eh bien au vu de ce que tu as écrit dans ton post initial, j'ai quand même un peu l'impression que tu n'as guère eu le choix ....

"Quelques phrases mal interprétées suffisent à me faire basculer dans un état d'esprit tout autre, et la seule issue qui me paraisse souhaitable pour nous et nos enfants est une séparation, qu'elle vive son amour pour lui pleinement et que je puisse construire quelque chose de mon côté. "

"Et je suis très partagé sur le polyamour, sur le principe rien à redire."

Dans le merveilleux pays de Théorie, tout est bien qui finit bien, mais si c'est le bazar dans ta tête, c'est que ca ne doit pas être aussi simple que ça ...et que ta compagne ne t'a guère laissé le temps de l'acclimatation.

"S'il n y avait pas les enfants je crois que je serais vraiment moins torturé. "

Pourquoi ? Parce que tu serais plus libre de partir si ça ne te convient pas ?

"mais c'est plutôt une bouteille à la mer d'un homme totalement perdu. "

On a écrit plus haut que mon intervention était "brut de décoffrage".
Je le revendique. J'affirme que l'argument du polyamour est juste un artifice pour faire passer la pilule à quelqu'un qui n'a guère le choix entre accepter ou briser sa famille.

#
Profil

Lenah

le jeudi 11 juillet 2019 à 00h24

Je suis aussi assez étonnée de voir que beaucoup de polyamoureux sur les forums français semblent oublier la notion de consentement. Ce n'est pas le cas dans les groupes de polyamoureux anglophones. Quand on trompe quelqu'un dans un couple monogame, ce n'est pas du polyamour. Ce n'est pas une déconstruction faite à deux.

#
Profil

Mark

le jeudi 11 juillet 2019 à 03h02

Merci merci, merci, @intermittent et @Lenah Je crois qu'en vos deux phrases écrites l'une sous l'autre vous avez résumé ce qui est à mon avis un des points importants de la problématique: L'asymétrie dans la phase de déconstruction.

intermittent
J'affirme que l'argument du polyamour est juste un artifice pour faire passer la pilule à quelqu'un qui n'a guère le choix entre accepter ou briser sa famille.

Lenah
Je suis aussi assez étonnée de voir que beaucoup de polyamoureux sur les forums français semblent oublier la notion de consentement. Ce n'est pas le cas dans les groupes de polyamoureux anglophones. Quand on trompe quelqu'un dans un couple monogame, ce n'est pas du polyamour. Ce n'est pas une déconstruction faite à deux.

Je n'irais pas aussi loin que toi dans la généralité de ton affirmation @intermittent, je pense que se retrouver dans telle situation, déclenche parfois le besoin de comprendre, à trouver des solutions, à mettre des mots dessus. Parfois, oui, c'est utilisé comme justification, je te l'accorde à la lecture des témoignages.

@Lenah, je dis régulièrement dans mes interventions que les discussions en amont de l'ouverture facilitent bien plus un dialogue apaisé.
Les mots consentement et déconstruction faite à deux résument tout ce que j'en pense en une seule phrase. ;-)

Message modifié par son auteur il y a 12 jours.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion