Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

J'partage ma joie...

#

(compte clôturé)

le mardi 02 juin 2009 à 13h33

OK... quand l'organe est moins évident, ses fonctions et applications diverses réservent des surprises même à 50 balais... C'est cool, non?

Ceci est un encouragement à explorer la face cachée de la lune, qui existe aussi chez les mâles: des fois l'arbre cache la forêt (ouin, quand même, faut pas exagérer sur la taille, hein).

#
Profil

Dreltak

le jeudi 04 juin 2009 à 02h15

Pour en revenir a l'alternative chikchok, il me resterait donc a faire un régime draconien et dévaliser la garde-robe (sans mauvais jeu de mot) de stevie boulet? On est pas sortie du placard.

Pourquoi sinon un LGBT ne serait pas quelqu'un de "normal"? Les stéréotypes ont ils autant d'importance dans une sphère qui prône les amours multiples, a contre courant d'un modèle, somme toute, bien utile a la reproduction sociale?

Pour le trognon, j'pourrai parler des appendices que pour ma part je préfère.... mais je vais aussi m'arrêter là avant que bohwaz ne débarque.

Pour la maturité, c'est ce que ma nuque hérissé d'humour ma laissé croire de ton message en question. Ceci dit, je lis bien ce que tu écrit..... "apprends toi-même à répondre à tes propres besoins, même sexuels", ne t'en fait pas, j'ai attendus personne, et laisse tout de même une part de mystère sur l'étendu réel de mon expérience (c'est tellement plus marrant ^^).

"Krach'ton'v'nin", j'ai suivie les même cours, t'étais a quel école ^^? /*mine de rien*/

#

(compte clôturé)

le jeudi 04 juin 2009 à 07h32

Dreltak
Pour en revenir a l'alternative chikchok, il me resterait donc a faire un régime draconien et dévaliser la garde-robe (sans mauvais jeu de mot) de stevie boulet? On est pas sortie du placard.

Hhhhaaaannn, fais pas ça, c'est le yo-yo qui démarre... La séduction c'est avant tout ce que tu dégages comme optimisme et joie de vivre. Et il y en a pour tous les goûts. C'est pas la quantité des coups qu'on tire (d'ailleurs, il y a les stands pour s'entraîner :-))) ), c'est la qualité des flips qui fait la différence: il y a des peaux horripilantes, il y en a qui sentent la noisette et vous chavirent si complètement, va savoir pourquoi.

Pourquoi sinon un LGBT ne serait pas quelqu'un de "normal"? Les stéréotypes ont ils autant d'importance dans une sphère qui prône les amours multiples, a contre courant d'un modèle, somme toute, bien utile a la reproduction sociale?

Pas normal = hors-normes, littéralement. Donc hors du cadre que la plupart adoptent. Les stéréotypes, je vois ça comme des points de repère, des balises dont on a encore besoin pour se diriger. Pour moi, savoir qu'un homme est gay m'empêche de commencer à rêver de lui dans mon lit; ouias, voilà... en somme je dirais que les stéréotypes protègent.

Pour le trognon, j'pourrai parler des appendices que pour ma part je préfère.... mais je vais aussi m'arrêter là avant que bohwaz ne débarque.

T'as raison, restons dans le (vaste) sujet. Néanmoins, l'idée de mes remarques sur l'exploration spatiale, c'est de mettre en avant l'espoir et la surprise; sachant que pour peu qu'on soit d'accord de se laisser surprendre par quelqu'un qu'on ne voyait pas sous un certain angle, des choses qu'on croyait inintéressantes se révèlent d'une autre manière. La salacité apparente du propos n'est que le quatrième de couverture! Car ce qui se passe dans l'intimité est en étroite connexion avec l'ouverture au reste du monde.

Si on peut s'expérimenter ne serait-ce qu'une fois, mais toujours pas sa propre volonté et son envie, hein, entendons-nous bien... dans des situations nouvelles, l'être enregistre qu'il a "survécu" et qu'il peut refaire le processus (particulier, ou un autre, qu'importe!). C'est autant d'engrangé pour la confiance en sa capacité à rebondir.

Pour la maturité, c'est ce que ma nuque hérissé d'humour ma laissé croire de ton message en question. Ceci dit, je lis bien ce que tu écrit..... "apprends toi-même à répondre à tes propres besoins, même sexuels", ne t'en fait pas, j'ai attendus personne, et laisse tout de même une part de mystère sur l'étendu réel de mon expérience (c'est tellement plus marrant ^^).

Gné, pas compris la première phrase? Ceci dit, le message s'adresse à quiconque me lit, il y a des explorations qu'on doit faire seul(e) pour montrer ensuite le chemin. Partons du principe que nous sommes chacun une jungle! Rentrer le truc dans le machin est un procédé de reproduction avant tout... ce n'est pas un passage obligé.

#
Profil

Dreltak

le vendredi 05 juin 2009 à 01h54

"Pas normal = hors-normes, littéralement. Donc hors du cadre que la plupart adoptent. Les stéréotypes, je vois ça comme des points de repère, des balises dont on a encore besoin pour se diriger."

Comme tu le disais a la fin de ton message, nous sommes chacun une jungle. Je rajouterais même que le monde entier est un immense jardin sauvage (les fan d'Anne Rice apprécierons). Qu'il est dommage de suivre le circuit touristique, avec ses réserves Cheyennes et ses boutique de souvenirs, quand ont peut sortir des sentier battues. Vivre dangereusement? Bof pas tant que ça, on parle que de sexualité et de notions de genre.

"Pour moi, savoir qu'un homme est gay m'empêche de commencer à rêver de lui dans mon lit; ouias, voilà..."

J'trouve ça bien dommage.... Si c'est un gay exclusif, stéréotype ou pas, tu te prendras effectivement un gros râteau. Mais je serrait tenté de croire que tout le monde a un potentiel bi, a des degrès très divers, sachant que les pratiques sexuelles liées aux LGBT sont en vérité très présentes chez les hétéro (j'vais pas vous faire un dessin, hein).

"en somme je dirais que les stéréotypes protègent. "

Alors pourquoi se protéger de ce cas de figure si le moyen (les stéréotypes) n'est ni efficace ni a propos? Et protège de quoi au juste?

"Gné, pas compris la première phrase?"

Aucune importance ^^==~

#

(compte clôturé)

le vendredi 05 juin 2009 à 12h03

Ben, ça sert tant qu'on en a besoin... Et les balises reculent, changent de place en fonction des situations expérimentées. Je fais "aujourd'hui" sans peur et sans hésitation des choses qui me rendaient anxieuse de trouille quand j'avais 25 ans. (et que je ne faisais pas, ben tiens..)

Se protéger, c'est vital, à bien des points de vue. Et puis, partir en randonnée de la vie, c'est aussi s'arrêter pour souffler, faire des stops pour voir s'il n'y a pas un petit chemin caché qui sent la noise-e-tteuh...

#

(compte clôturé)

le mercredi 08 juillet 2009 à 21h09

Rien à voir avec le polyamour (quoique sur le deuxième histoire...), mais je partage encore ma joie: un de mes collègues s'était plaint qu'une de ses chaussures avait atterri dehors sur la terrasse... on cherchait le coupable... l'intendant a trouvé qui c'était: en ouvrant la porte des vestiaires l'autre jour, un petit renard s'est engouffré sur ses talons dans le local, et a chouravé une autre godasse, pour l'emmener dehors derechef!

5 minutes après qu'on nous ait raconté l'histoire, un zoziau plein de couleurs débarque dans notre cantine par la fenêtre!

C'était un inséparable, vert à gorge rouge et orange. On l'a laissé arpenter les appuis de fenêtre, il a dédaigné de l'eau servie dans une petite sous-tasse, mais a picoré joyeusement les graines de tournesol offertes.

On espère qu'il va retrouver sa moitié, sinon il risque de mourir. C'est terrible, l'amour...

#
Profil

Junon

le mercredi 08 juillet 2009 à 23h11

Clementine
Je ne regrette pas cet état de fait, mais je pense sincèrement que les bi ont une richesse supplémentaire, et cela depuis très longtemps.

Pour une fois que nous véhiculons a priori positif et pas "tu es gouine et tu ne t'assumes pas" en alternance avec le non moins déjà entendu "ah ah, deux femmes ensemble, j'aime bien, tant qu'il y a une place pour moi"... :-/

#

(compte clôturé)

le jeudi 09 juillet 2009 à 08h30

Voui, les bateaux habituels, c'est pauvre; entre le pôle féministe-à-la-dent-dure et la fine proposition qui se croit galante, on n'a que la paire tout aussi démunie que le soupir ou le sourire contraint.

On ouvre un fil sur la bisexualité? (+)

#
Profil

lutevain

le jeudi 09 juillet 2009 à 08h53

Quand tu veux! (+)

#
Profil

Leonidas

le samedi 11 juillet 2009 à 06h16

Petite référence musicale sur les bi : Living Colour il y a une dizaine d'années chantaient "Everybody loves you when you're bi, the tension and the passion double amplified ..."

;)

#

(compte clôturé)

le samedi 11 juillet 2009 à 08h22

Dans le reste du texte, y avait pas quelque chose comme:

"argues and possibilities of emmerdements sentimentaux itou" ?

ce serait juste du marketing équitable :-)

#
Profil

Leonidas

le dimanche 12 juillet 2009 à 02h28

non, ils l'ont plutôt joué "tout le monde il est gentil" ... idéalisme nécessaire à la survie, probablement ...

#

(compte clôturé)

le dimanche 12 juillet 2009 à 17h12

C'est comme les changements: plus c'est radical, moins ça a de chances de tenir la route. Une seule idée à la fois à gérer, c'est déjà bien assez. :-)

#

(compte clôturé)

le dimanche 12 juillet 2009 à 20h47

J'partage aussi mes p'tites joies.

Je parle un petit peu de polyamour à droite et à gauche.
J'ai distribué un petit paquet d'autocollants, aussi.

Et je n'ai reçu à peu près que des retours assez positifs. Ou plus.

Et si Julie, une nouvelle adepte théorique, passe dans le coin, je lui fais un gros coucou et une bise.

Avec un peu (beaucoup) de chance, elle passerait peut-être à la prochaine rencontre à Genève, ce qui nous permettrait d'ailleurs de nous voir « en vrai » pour la première fois depuis deux ans. :P

Message modifié par son auteur il y a 12 ans.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion