Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Parler de polyamour à ses partenaires et exprimer ses sentiments librement sans leur faire peur?

Social
#
Profil

Eloisevncnt

le vendredi 28 juin 2019 à 13h07

Bien le bonjour la communauté! Alors voilà je recherche un peu d'aide... JE vous explique en gros :

J’aime et vois quelque chose de beau et de bon en presque tout le monde, je donne donc beaucoup d’amour dans mes relations, amicales, amoureuses, sexuelles… (cf : zébritude / superefficience pour en savoir plus)

Alors pour mieux comprendre voici ma situation relationnelle actuelle : J’ai un amoureux depuis 4 ans mais je ne le considère pas (plus) comme partenaire primaire car ma vision des choses a changée, ou plutôt évoluée vers l’acceptation de qui je suis réellement : polyamoureuse, “anarchiste-relationnelle(je sais pas trop comment dire?)”.
J’ai également des personnes à qui je tiens énormément avec qui j’ai eut des relations plus ou moins courtes mais toujours très intenses, à travers la France voir le monde. Avec qui je suis toujours plus ou moins en contact, qui sont plus ou moins polyamoureux, et que je revois parfois quand l’occasion se présente ou que les disponibilités de chacun.e.s nous le permettent. Ces relations je les ai entamées pour la plupart quand je ne mettais pas encore de mot sur ma vision des relations, je laissais donc juste les choses se passer sans me poser de questions, tout en prévenant que je ne cherchais pas de “relations sérieuses”. (tout en continuant de mettre bcp d’affection dans mes relations)

Aujourd’hui je préviens très tôt, voir de suite, mes partenaires de ma vision des choses : “Je suis polyamoureuse, j’ai plusieurs amoureux.ses Je me permet également d’exprimer oralement des sentiments d’affection, d’attachement, voir d’amour…
Le problème est que depuis que j’assume qui je suis -ce qui me rend heureuse- j’ai l’impression de les faire fuire - ce qui me rend très malheureuse - et me mène à vivre des ruptures et déceptions amoureuses constamment.

Est-ce mon trop d’amour qui leur fait peur ? (Comme je l'ai cité plus haut je suis une “zèbre” appelée aussi surefficiente -mais je préfère le terme zèbre-, et donc hypersensible, hyperémotive et vraiment débordante d’amour…et plus encore) Est-ce que c’est le polyamour? Est-ce qu’ils se méprennent sur ma vision des choses en pensant que je suis juste quelqu’une qui aime faire l’amour avec toute plein de monde et puis c’est tout ? Et donc trouve ca trop inintéressant ? Est-ce parce que c’est trop facile de “m’avoir” car j’assume clairement quand j’ai envie de quelqu’un.e ou que je l’apprécie particulièrement?

Ca fait beaucoup de questions je sais, mais je ne sais vraiment plus comment gérer ni mes relations, comment ne pas les faire fuir mais aussi gérer ces déceptions et ruptures constantes qui me crève le coeur et le bide honnêtement…

Peut être y a t-il des personnes qui vivent/ont vécu la même chose et pourrait m’éclairer?

Amour et papillons sur vous

Message modifié par son auteur il y a 5 mois.

#
Profil

bonheur

le vendredi 28 juin 2019 à 14h49

Bonjour Eloisevncnt,

Bien que jamais testée (sauf dernièrement intégré au test ALTER EGO) et appuyé par la psychologue du travail, je suis certainement (je garde un conditionnel) hyperémotive, hypersensible mais pas fragile. J'ai une bonne résilience et heureusement.

Contrairement à toi, je ne remets pas en question ma famille et l'amour avec mon chéri de vie, qui en est à l'origine. Donc, je suis souvent considérée en anarchie relationnelle mais je privilégie ma vie avec son suivi historique, toujours. Ma découverte de moi et mon coming out affiché ouvertement désormais, est du passé désormais.

Donc, une polyaffective assumée... qui ne met plus d'alliance (mon chéri non plus d'ailleurs) et qui fait fuir également. Je n'ai donc pas de réponses à fournir. S'il y avait une baguette magique, je l'utiliserais, mais non, rien de cela, si ce n'est d'évoluer dans un monde certainement trop construit et dans l'incompréhension.

Mon éclairage est vraiment de faible intensité, mais je partage à la fois tes déconvenues, à la fois tes déceptions.

Bon courage !

#

Polyarthrite (invité)

le vendredi 28 juin 2019 à 23h08

Malheureusement Éloïse je ne peux que confirmer tes suppositions.

J'ai dans mon groupe d'amis, une amie qui est comme toi, zèbre, cœur d artichaut, hypertout. Elle est poly aussi et à de nombreux amoureux entre 3 à 5 constamment mais cela ne dure jamais. Elle tombe amoureuse très facilement et cela dérange tout notre groupe qui n'aime pas ce trait de sa personnalité qui est devenu envahissant.

C'est usant de la voir chaque semaine soit triste à cause d'une rupture ou euphorique pour une relation de 2 jours. De voir des garçons l'accompagner mais qui ne reviennent pas car ils fuient tous rapidement.

L'un de nos amis a été avec elle et on se demandait ensemble quel valeurs elle accordait à l'amour ? Que de banaliser à ce point ce sentiment le rend t il sans intérêt ?

Mais le pire c'est qu elle n'est pas vraiment heureuse car elle ressent cette fuite de tout ses amoureux et elle ne comprend pas.

Personnellement, c'est très bien d'être amoureux de plusieurs personnes mais c'est comme tout, quand c'est dans l'excès alors ça ne marche pas.

#
Profil

bovary3

le samedi 29 juin 2019 à 07h45

bonjour Eloisevncnt
D'abord permets moi de te faire part de ma compassion, je comprends tout à fait ton désarroi, bien que je ne ressente pas les émotions avec une intensité égale, je dirais heureusement pour moi!
Je trouve que tu as tout à fait raison d’être franche avec tes amoureux, il n'y a rien de pire que le mensonge, sauf on le fait pour ne pas blesser quelqu’un qu'on aime, ce que je fais copieusement, parce que mon épouse ne me comprendrait pas et prendrait le dévoilement de mon jardin secret comme une violente agression. Voilà pour être honnete avec moi-même!
Je doute que ce que je vais affirmer te passe du baume au cœur, mais je sais:
1 que peu de gens savent même l'existence des "zèbres", et qu'ils sont totalement déconcertés par la façon que vous avez de ressentir la vie, je crois que ça leur fait peur de rencontrer une personne si différente
2 de même que encore moins de gens connaissent le polyamour, qui va complètement à l'encontre de la conception générale dans notre société, que des millénaires de domination machiste, et quelques siècles de conception du mariage monogame nous ont inculquée
ces deux raisons font que tu dois provoquer une peur panique chez tes amoureux, qui fuient à tire d'aile, ce n'est pas toi qui es inadaptée, ce sont eux qui ont une réaction ,je dirais biologique, de se préserver de ce qui leur semble trop dangereux parce qu'inconnu!
Les 2 contributions précédentes vont dans ce sens, à mon avis et même le

c'est comme tout, quand c'est dans l'excès alors ça ne marche pas.

"
traduit cette peur de l'Inconnu.
Alors que peux-tu faire de tout cela? Je crois que d’être prévenue ne peut que diminuer ta surprise et ta déception d’abord.Peut-être que de prévenir avec encore plus d'insistance sur le fait que la plupart des gens te prennent pour une extra-terrestre, permettra à tes relations de réagir avec plus de réflexion?

Merci pour ta contribution, je suis heureux d'avoir rencontrée , par l'écrit, la seconde zèbre de ma vie, vous êtes des personnes si attachantes et si attirantes!

Message modifié par son auteur il y a 5 mois.

#
Profil

bonheur

le samedi 29 juin 2019 à 08h31

@polyarthrite.

Je trouve très dur tes mots envers cette personne que tu décris. Ce n'est pas de la faute de la personne qui vit intensément ses émotions si les personnes qui ne la connaisse pas prennent la fuite. Moi, l'instabilité de situations répétitives n'indique pas qu'une personne soit instable intérieurement. Au moins, elle vit des émotions !

Si tu étais à l'intérieur d'elle, tu penserais différemment (j'espère). Dans un monde où l'amour sans frein serait admis, elle serait la plus heureuse. Les hyper ont une perception amplifiée. Les petits quelques choses sur lesquels les autres font facilement l'impasse, sont de vrais quelques choses, que l'on ne peut ignorer. Toute la "différence" est là.

Ce n'est en rien de "l'excès", c'est ainsi !

#
Profil

Eloisevncnt

le samedi 29 juin 2019 à 14h03

Tout d'abord un gros merci d'avoir prit le temps de répondre et d'essayer de m'aider comme vous pouvez!

Polyarthrite

L'un de nos amis a été avec elle et on se demandait ensemble quel valeurs elle accordait à l'amour ? Que de banaliser à ce point ce sentiment le rend t il sans intérêt ?

C'est justement tout le contraire de la banalisation de l'amour crois moi! Et encore moins banal, c'est envahissant, à chaque fois tellement intense que ça en devient fatiguant. Mais tellement beau aussi. Je comprends que ces "sautes d'humeurs" peuvent être épuisantes pour les autres aussi. Et parfois totalement incompréhensible. Un sale cercle vicieux pour les zèbres, qui le ressentent et se sentent malheureux de fatiguer les autres et de se sentir si différent.es si plein.es si TROP..
Ces amours ne sont pas de l'excès non plus, car on ne décide pas et incapable de filtrer ses sentiments, de les retenir ou les ignorer, mais je comprends ce que tu veux dire... Et parfois je me dis que faire une pause pour prendre du recul et mieux "choisir" par la suite, serait judicieux, mais à chaque fois pouf quelqu'un réapparaît dans ma vie et puis pouf c'est très vite fini. Tout le monde est tellement attirant.e à sa manière, tellement beauelle.

Bovary3

C'est vrai que parler de ma zébritude et du fait que l'on me prend souvent pour une extra terrestre est une superbe idée! Je ne l'ai su qu'il y a quelques mois et j'ai encore du mal a gérer, expliquer, comprendre mais oui carrément! Je vais faire ça! Il faudrait que j'arrive à aller à des cafés poly pour en parler, ou trouver une zèbre poly qui arrive à gérer ce genre de choses aha. Enfait je me rend compte que j'ai déja essayer d'en parler mais sans employer le mot zèbre parce que c'est clairement un concept très très très compliqué alors par quoi commencer? Comment l'expliquer? Comment l'expliquer sans tout expliquer ? Les gens comprennent ils en fait ?

Merci merci merci encore

Et si jamais des zèbres tombent sur ce message, même sans solution, et vivant la même chose je serais vraiment ravie de ne pas me sentir seule dans ces galères :))

Amour et thé glacé !

#

Polyarthrite (invité)

le samedi 29 juin 2019 à 16h16

@bonheur, désolé si mes mots paraissent dur mais j'essaie d'être honnête et sans filtre.

Si pour Éloïse qui est zèbre cette multiplicité constante d amoureux-euses n'est pas de l excès car elle ne choisit pas de tomber amoureuse et qu'elle ne peut pas filtrer ses sentiments, pour la plupart des non zèbres cela apparait comme de l excès, encore plus pour ceux qui entre en relation et qui fuient par peur de sentiments trop rapide et trop puissant au bout de quelques jours de la part de la personne zèbre.

"Et parfois je me dis que faire une pause pour prendre du recul et mieux "choisir" par la suite, serait judicieux, mais à chaque fois pouf quelqu'un réapparaît dans ma vie et puis pouf c'est très vite fini"

Je pense que ce serait une bonne idée de piéger du recul et de mieux choisir, meme si c'est difficile car submergé par des sentiments.

C'est le sujet que l'on a aborder avec notre amie, à savoir si il était envisageable pour elle de "contrôler" ses relations et leurs nombres pour que celle ci réussisse, a default d en avoir en moyenne une par semaine mais qui dure de 2 jours à 2 semaines et se termine pour une intense souffrance pour elle. Si en théorie elle était d'accord, en pratique elle n'y ai jamais parvenu.

Résultat, elle a une reputation de fille facile et les mecs bien qu elle côtoyait au début mais qui ont fuit se sont transformer en connard qui veulent juste du sexe et se barre en la rabaissant.

#
Profil

HeavenlyCreature

le samedi 29 juin 2019 à 16h44

Chère Eloise,

Je n'aime pas tellement les étiquettes, donc je n'ai jamais entrepris de me faire "diagnostiquer". Mais à en croire une thérapeute et un ami à HP, il est probable que je sois aussi une "zèbre".

Quoi qu'il en soit, je me retrouve totalement dans ta description : je suis "trop tout" à tel point que je me suis très sérieusement demandée si je n'avais pas une personnalité borderline... L'hypersensibilité (dans le bon comme le mauvais) c'est vraiment un truc récurrent chez moi, je passe de phases d'exaltation à des phases d'effondrement qui peuvent être déclenchées par un évènement qui serait insignifiant pour le commun des mortels. À côté de ça, face à l'adversité, je sais faire preuve d'une très grande résilience : du fond du trou je rebondis très vite et suis dotée d'une grande force de vie. Comme le dit Bonheur, la sensibilité n'est pas faiblesse..

Comme toi, j'ai cette fâcheuse tendance à voir du bon en chacun (j'aime trop les gens), à être très empathique et ouverte à la différence. D'ailleurs, si on regarde mes relations amoureuses comme amicales, on peut être très surpris par la diversité des caractères, des modes de vie ou des d'opinions. Je suis un vrai papillon social, et en amour, comme en amitié, je suis un vrai cœur d'artichaut... J'ai une énorme dose d'amour à donner et à recevoir.

Comme je suis très démonstrative et très tactile dans ma vie de tous les jours (et plus encore lorsque j'ai un petit coup dans le nez) cela me vaut de passer - pour certaines personnes - pour une "allumeuse". Je me sens souvent incomprise à ce niveau, car je suis moins dans une recherche de sexualité (pour ne pas dire pas du tout) que de proximité, d'affectivité et de sensitivité... Cependant, j'ai décidé "d'assumer", ayant réalisé que les personnes qui me jugent (des femmes, le plus souvent) le font plus par jalousie et par frustration qu'autre chose (il se trouve que je plais.. Est-ce un crime?).

Comme toi, j'accumule les ruptures et les déceptions amoureuses depuis que j'assume ma non exclusivité (bien que dans les faits, je suis plutôt une monogame en série, la différence étant que je continue à aimer même après une rupture amoureuse et suis capable d'aimer en même temps plusieurs personnes. Dans mon monde idéal, j'aimerais rester proches de tous mes exs, mais tous ne voient pas les choses ainsi.. À mon grand désespoir ! ). J'avais d'ailleurs écrit un sujet là dessus il y a quelques semaines (/discussion/-bYL-/Quand-multiplier-les-amours-mult.... Par contre, à la différence de toi, ce ne sont pas eux qui me fuient mais moi qui romps systématiquement la relation... Par insatisfaction,sans doute aussi par peur de souffrir. Contrairement à toi, j'ai plus de mal à exprimer mes émotions, je garde bcp, tais mes frustrations, et finis bien souvent par "exploser" sans crier gare.

Comme toi, je m'interroge aussi sur la pertinence d'annoncer ma non exclusivité dès le début d'une relation.. Déjà pcq je suis moins polyamoureuse de fait que de cœur, ensuite pcq j'ai l'impression que ça génère svt une insécurité chez mes partenaires qui ne me pensent pas vraiment impliquée et/ou ne s'impliquent pas vraiment dans la relation (je parle de personnes monogames au départ). Comme si c'était une manière de dire d'emblée : "ok, mais c'est pas du sérieux entre nous, on peut se permettre de faire n'importe quoi !" .

J'ai pris la décision, après ma dernière rupture, de faire une "pause" amoureuse. J'ai décidé de me confronter à moi même pour y voir plus clair dans mes désirs, mes besoins, mes manques. Ça fait un mois et demi et... contre toutes attentes, je me sens super bien. J'espère réussir à rester seule, pcq le problème avec les gens comme nous, c'est que :
1. On ne sait pas rester seules (peur de la solitude),
2. On arrive pas à rester seules (on dégage une espèce de "magnétisme")

Être seule un moment, peut-être une piste à explorer pour faire le point ?

P. S: pour réagir et relativiser un peu le commentaire de polyarthrite, hormis ce que j'ai évoqué plus tôt (passer pour une allumeuse) je n'ennuie pas mes amis, sachant que j'ai pas mal d'autodérision sur ma vie sentimentale. Ça les divertit pas mal : je suis une télé novelas à moi toute seule :) Et quand je me plains de mes déboires sérieusement, j'ai une vraie écoute bienveillante de mes amies les plus proches car je suis qqun à l'écoute lorsqu'elles ont besoin d'une épaule et d'une oreille attentive.

Message modifié par son auteur il y a 4 mois.

#
Profil

bonheur

le samedi 29 juin 2019 à 21h29

Je me retrouve aussi !

#
Profil

Eloisevncnt

le vendredi 05 juillet 2019 à 20h56

HeavenlyCreature
Tout pareil, pas de test mais tout correspond et c'est un ami zèbre qui m'en a parlé, je suis également passé par la phase de questionnements sur, borderline, bipolaire cyclothymique, depression chronique etc... Mais maintenant je sais, cela me rassure et en même temps me fait très peur d'ailleurs... Tout pareil également pour le fait de passer pour une allumeuse, souvent par jalousie (moins aujourd'hui car je parle du fait que je suis polyamoureuse et mon entourage est plus adulte ajd), encore tout pareil pour les exs ahah... Mais contrairement à toi oui avant c'était moi qui partait, aujourd'hui je n'ai plus peur et ai envie d'explorer mon polyamour à fond.

J'ai lu ce sujet! et il m'a fait du bien je l'avoue.. Un temps. Et puis tous les questionnements et les frustrations ont très vite reprises...

J'ai également eut une période à vide il y a quelques mois (involontaire) qui m'a rendu triste au départ et puis au bout d'un moment je me suis rendu compte que j'étais finalement très bien et que je n'avais pas besoin de ça pour être heureuse. Et puis pouf d'un coup c'était reparti.

Ce truc de magnétisme dont tu parles... mais c'est tellement ça!

Je vais essayer de rester seule, je dis bien essayer, car pour un bref moment d'amour, de communion, de sensualité, je me laisse emporter par le moment, tout en sachant que je vais être triste après, ou alors j'ai espoir en secret que cela fonctionnera cette fois ci. J'ai toujours été comme ça et je crois qu'il suffit de l'accepter. Mais des fois les personnes me traitent mal, comme un bout de viande entre autre, et moi toute pleine d'amour que je suis je ne dis jamais rien, ou presque jamais.

En tout cas un groooos merci pour ta réponse, je me sens moins seule et c'est déjà ça <3

PS tout pareil : Mes amis me disent aussi qu'avec mes histoires plus besoin de Netflix ahahahah

Message modifié par son auteur il y a 4 mois.

#
Profil

bovary3

le samedi 06 juillet 2019 à 07h16

Bonjour Eloisevncnt
Il me semble qu'on prend un effet un risque à annoncer sa polyamorie d'entrée, parce que ce mode relationnel est ultra minoritaire, qu'il remet en cause le modèle dominant du couple monogame, et aussi le machisme qui imprègne nos sociétés depuis des siècles.
En même temps, c'est une preuve de respect de l'Autre et de soi-même d’annoncer un point fondamental de ce qu'on est, il est à mon avis bien plus destructeur pour soi et pour l'avenir de la relation qui commence, de mentir par omission sur un sujet aussi fondamental.
La conséquence de cette annonce, comme tu le dis, c'est une réaction de rejet, en particulier si c'est une femme qui revendique sa liberté.

Je me permets de te faire une suggestion, c'est d'aller voir une réunion de "café poly"; elles sont annoncées sur ces pages, là au moins les gens que tu y rencontreras des personnes qui sont a priori ouvertes et ne jugent pas. Personnellement j'ai beaucoup apprécié la réunion mensuelle de grand groupe, où un animateur a accueilli à l'avance les néophytes pour nous introduire à cette forme d’échange, et où ensuite chacun des nombreux participants a pu poser ses questions, dans un débat animé par plusieurs régulateurs, ce fut un bon bol d'oxygène de tolérance et de compréhension.

#
Profil

HeavenlyCreature

le dimanche 07 juillet 2019 à 01h15

Très drôle le coup de Netflix! On m'a déjà sorti la même phrase ! On devrait faire payer l'abonnement en vrai :)
Tant mieux si mon témoignage t'a fait du bien. Honnêtement être seule un moment... C'est vraiment là que je vois le salut!
Une copine m'a dit un jour : "on attire ce qu'on dégage". Aussi, si on se fait mal traitées parfois c'est sans doute qu'on a pas une très haute estime de soi même. Qu'on se sent pas vraiment aimables, malgré tout l'amour qu'on aimerait recevoir et donner. Bref, ces prochaines semaines (mois...?) mon plan numéro 1 c'est de prendre soin de moi ! Tu m'en diras des nouvelles si jms ça te tente comme programme..

Message modifié par son auteur il y a 4 mois.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion