Incompréhension et questionnement - Polyamour.info

Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Incompréhension et questionnement

Social
#
Profil

bonheur

le lundi 26 septembre 2016 à 10h53

Voilà, je suis face à une incompréhension.

Je lis beaucoup d'ouvrages sur le développement personnel et sur les relations amoureuses (sans me concentrer sur le polyamour). Là, je n'apprend rien à personne.

Nombreux sont les auteur-e-s qui indiquent que, lorsqu'il y a plus d'un partenaire amoureux, c'est parce que l'on ne s'auto-suffit pas. En gros, si l'on est bien avec soi-même, un seul amour convient, puisque l'on n'a besoin de personne d'autre que soi pour être heureux (c'est schématisé, je résume évidemment).

Ma question alors est : ne devrions nous pas tous être célibataire ? On s'emmerderait moins !

#
Profil

swanndecoachella

le lundi 26 septembre 2016 à 10h57

bonheur
Voilà, je suis face à une incompréhension.

Je lis beaucoup d'ouvrages sur le développement personnel et sur les relations amoureuses (sans me concentrer sur le polyamour). Là, je n'apprend rien à personne.

Nombreux sont les auteur-e-s qui indiquent que, lorsqu'il y a plus d'un partenaire amoureux, c'est parce que l'on ne s'auto-suffit pas. En gros, si l'on est bien avec soi-même, un seul amour convient, puisque l'on n'a besoin de personne d'autre que soi pour être heureux (c'est schématisé, je résume évidemment).

Ma question alors est : ne devrions nous pas tous être célibataire ? On s'emmerderait moins !

Oui c'est clair que si on prend ce raisonnement au pied de la lettre, on gagnerait notre temps à s'abstenir de toute relation !

#
Profil

bonheur

le lundi 26 septembre 2016 à 11h24

Tout à fait.

Aussi, et je dirais qu'intellectuellement ma polyaffectivité repose sur le constat que pourquoi un amour est-il plus pertinent (intellectuellement parlé, en raisonnement logique) qu'un autre ? Si à chaque que je ressentais de l'amour pour quelqu'un, je devais délaissé les autres... Je serai une instable compulsive.

Alors d'un côté, l'amour est un bienfait et d'un autre on doit s'abstenir ? Y a de quoi virer bredin

#
Profil

EdK

le lundi 26 septembre 2016 à 11h27

C'est magnifique comme non sens.

Et puis suffire ça veux dire quoi ?

Si on est mieu dans une ou plusieurs relation que tous seul est ce qu'on est alors pas auto suffisent ?

C'est comme les gens qui te dise que tu n'as pas besoin de si ou de ça.
Non, et alors ? Si j'en ai envie et que mon comportement et moral et éthique ou est le problème ?

#
Profil

bonheur

le lundi 26 septembre 2016 à 12h13

Edk
Et puis suffire ça veux dire quoi ?

:-D :-D Je me pose la même question !!!

Surtout que les mêmes auteurs indiquent bien que l'on a besoin d'affection, sinon on ne peut se sentir bien (et là, je continue à virer bredin)

En fait, on n'a pas besoin des autres qui nous sont pourtant indispensables.

Moi, je pense que l'amour (quelque soit sa forme) est une offrande. Celle-ci nécessite-t-elle qu'elle doive interdire d'offrir à d'autres. Mettre "toute son énergie" à aimer une personne. Je ne nie pas que cette offrande ne nécessite pas de l'énergie (et du temps), mais quelqu'un qui n'arrive pas à avoir assez d'énergie en lui pour offrir à toutes les personnes pour qui il ressent de l'amour ??? Et puis dans ce cas, pourquoi offrir à X et délaissé complètement Y.

Après, je suis d'accord sur le fait que lorsque l'on a pris un engagement, on doit l'accepter, avec les contraintes, ou alors rompre cet engagement. Mais tuer ces émotions parce que l'on aime déjà (avec ou sans engagement).

Ce que j'ai lu, d'une même auteure, qui considère l'amour comme une émotion (euréka !!!) et qui dans le même ouvrage indique que l'infidélité est liée au fait que l'on ne s'auto-satisfasse pas. Bredin, bredin, bredin...

#
Profil

bonheur

le lundi 26 septembre 2016 à 12h51

En parallèle avec ce que je viens de poster sur le fil de discussion "découverte", je reconnais que pour aimer, il faut se situer dans la notion d'être et non d'avoir. Autrement dit, en quoi le fait de vivre l'amour dans sa nature émotionnelle (et non dans la possession et la volonté de combler un manque quelconque) impliquerait que l'on ne doive plus aimer, si l'on aime déjà ?

J'ai peut-être enfin réussi à m'exprimer d'une façon plus claire (encore que ?)

#
Profil

swanndecoachella

le lundi 26 septembre 2016 à 13h32

bonheur
:-D :-D Je me pose la même question !!!

Surtout que les mêmes auteurs indiquent bien que l'on a besoin d'affection, sinon on ne peut se sentir bien (et là, je continue à virer bredin)

En fait, on n'a pas besoin des autres qui nous sont pourtant indispensables.

Moi, je pense que l'amour (quelque soit sa forme) est une offrande. Celle-ci nécessite-t-elle qu'elle doive interdire d'offrir à d'autres. Mettre "toute son énergie" à aimer une personne. Je ne nie pas que cette offrande ne nécessite pas de l'énergie (et du temps), mais quelqu'un qui n'arrive pas à avoir assez d'énergie en lui pour offrir à toutes les personnes pour qui il ressent de l'amour ??? Et puis dans ce cas, pourquoi offrir à X et délaissé complètement Y.

Après, je suis d'accord sur le fait que lorsque l'on a pris un engagement, on doit l'accepter, avec les contraintes, ou alors rompre cet engagement. Mais tuer ces émotions parce que l'on aime déjà (avec ou sans engagement).

Ce que j'ai lu, d'une même auteure, qui considère l'amour comme une émotion (euréka !!!) et qui dans le même ouvrage indique que l'infidélité est liée au fait que l'on ne s'auto-satisfasse pas. Bredin, bredin, bredin...

Oh la la si on allait se coucher Bonheur ?

#
Profil

chrno

le lundi 26 septembre 2016 à 17h07

Je me permet de donner mon avis et je pense que tu te prends la tête pour pas grand chose dans la mesure ou je pense que toi et les auteurs de ces livres n'ont juste pas la même manière d'appréhender les relations.

Ce que je veux dire c'est que ce n'est pas parce qu'ils sont auteurs de développement personnelle qu'ils n'ont pas grandi dans la même société que nous, qu'ils n'ont pas leurs névroses, raccourcis et clichés. Donc leurs livres remonteront forcement une partie de ce biais culturel et personnel.

Et puis on ne sait jamais non plus s'ils adhèrent eux même à ce qu'ils racontent dans leurs livres (c'est toujours un doute que je préfère avoir) et si oui ils pourraient avoir des idées similaires au polyamour mais décidé de ne pas en parler (être subversif c'est bien pour appater le chaland mais trop risque de nous faire passer pour un danger pour la société et puis il y a des livres à vendre dérrière).

Donc pour revenir à ce qui te travaille essaye de lire ces phrases dans l'optique d'une personne monogames s'adressant à des gens monogames.

Quand on parle de l'importance de s'auto-suffire personnellement je comprends bien cela. En terme de développement personnel je suppose que cela s'applique sur le fait de ne pas avoir BESOIN d'être en couple mais d'en avoir ENVIE.

Parce que si on a le besoin d'être en couple on peut tomber dans les travers de relations beaucoup trop fusionnelles ou de dépendances affectives qui je pense sont des freins à un développement personnel. Mais ceci ne veut pas dire qu'être en couple est aussi un frein bien au contraire, avoir une relation (ou plusieurs peut importe) est une occasion de grandir et de s'épanouir en fonction des situations rencontrées.

Quand au fait d'aller voir ailleurs serait un manque d'auto satisfaction, j'y vois un jugement moral caché. Dans un monde monogame, on doit avoir sa relation "privilégiée" si on va en dehors de cela et bien soit on peut etre juste un connard (connasse) mais je suppose que l'auteur part du principe que si on lit ces bouquins pour devenir quelqu'un de meilleur ce n'est pas le cas, soit qu'on des manques en nous comme le besoin de séduire pour se rassurer, la peur de prendre des engagements etc... Mais effectivement dans cette optique, ce comportement est "problématique".

Toi, et les personnes qui viennent sur ce site partent du principe qu'on a pas a faire de choix, qu'on a pas a faire porter sur une seule personne l'impératif de nous rendre heureux(se) en tout point et qu'une seule personne doit subvenir a tous nos besoins. Que ceci peut être fait simultanément par plusieurs plusieurs relations et que ces relations sont éthiques avec l'échange qui va avec.

Donc en résumé, tu essaye d'intégrer le contenu et réflexions de livre parlant de développement personnel dans le cadre de relation écrit par des auteurs monogames pour un public monogame alors que tu es polyamoureuse, c'est normale que tu tiques. Ca rend pas forcement les réflexions moins vraies ou fausses juste qu'il faut que tu fasses du tri.

J'espère que ça t'aidera avec cette prise de tête/

Message modifié par son auteur il y a un an.

#
Profil

FloWolF

le lundi 26 septembre 2016 à 18h10

chrno
Ce que je veux dire c'est que ce n'est pas parce qu'ils sont auteurs de développement personnelle qu'ils n'ont pas grandi dans la même société que nous, qu'ils n'ont pas leurs névroses, raccourcis et clichés. Donc leurs livres remonteront forcement une partie de ce biais culturel et personnel.

Et puis on ne sait jamais non plus s'ils adhèrent eux même à ce qu'ils racontent dans leurs livres (c'est toujours un doute que je préfère avoir) et si oui ils pourraient avoir des idées similaires au polyamour mais décidé de ne pas en parler (être subversif c'est bien pour appater le chaland mais trop risque de nous faire passer pour un danger pour la société et puis il y a des livres à vendre dérrière).

<3 C'est d'une justesse et d'une pertinence admirable <3

Le développement personnel est aussi un business, très gros au vu des nombreux mal-êtres dans notre civilisation occidentale contemporaine. Je ne doute pas de la sincérité que puissent avoir la plupart des auteurs d'ouvrages de ce type, mais n'oublions pas qu'ils ne sont pas des super-humains sans biais culturel et cognitif, et qu'accessoirement ils doivent vendre aussi.

J'avais ri en lisant le témoignage d'un assistant de Tim Ferriss ayant travaillé avec lui sur le livre "the 4 hour week", qui racontait que pendant l'écriture du livre et sa promo Tim bossait plutôt 60 heures par semaine. Juste un exemple parmi d'autres.

De mon point de vue, les livres qui aident vraiment sont
- ceux qui permettent au lecteur de trouver sa propre vérité en questionnant "la" vérité communément admise sans qu'elle ne soit appuyée sur rien d'autre qu'une norme
- ceux qui vulgarisent un état de l'art scientifique sur une thématique donnée et font prendre conscience aux lecteurs de phénomènes non manifestes au premier regard, mais démontrable expérimentalement

Message modifié par son auteur il y a un an.

#
Profil

bonheur

le mardi 27 septembre 2016 à 13h25

Désolée, je reprendrai des discussions plus tard... ou pas. Pour des raisons perso, j'ai le cerveau en vrac. Déjà que c'est le bordel en tant normal, mais là je ne peux être moi.

Ca passera :-)

#
Profil

bonheur

le mercredi 28 septembre 2016 à 13h43

Je reviens avec des idées plus claires. Les cérémonies funéraires ne me réussissent jamais, mais faire ses adieux et soutenir autrui est important. C'est juste que ça me met le cerveau en compote. Un deuil juste après une rupture :-/

J'ai un peu perdu le fil et n'arrive pas à le retrouver. Les aléas de la vie.

Pour la défense de ces auteurs, pour peu qu'une défense soit nécessaire, j'ai énormément trouvé dans les livres.

C'est toutefois une incohérence, et cela demeurera comme telle, pour moi. Sans doute n'y a t il pas grand chose d'autre à ajouter. D'ailleurs dans mon univers, cette incohérence n'a pas lieue.

J'espère pouvoir les nuits prochaines, non seulement aller me coucher mais également enfin dormir. Je n'aurai pas dû lancer ce fil de discussion, ce n'était pas le bon moment. Désolée

#
Profil

FloWolF

le mercredi 28 septembre 2016 à 14h17

Pas de mal à discuter, même avec des points de vue différents.

Pensées pour toi dans ces moments difficiles.

#
Profil

bonheur

le mercredi 28 septembre 2016 à 20h56

Merci, ça passera, je m'efforce de compartimenter afin de mieux "gérer". Aussi, ma rupture s'annonce plus douce... le dénie s'étant transformer en réalité et nous nous séparerons finalement dans un climat sain et propice à la valorisation de nos souvenirs. C'est important d'éliminer toute forme de rancoeur vis-à-vis de l'autre. Nous avons eu un dernier échange en ce sens. J'en suis heureuse :-D .

#
Profil

Acajou

le mercredi 28 septembre 2016 à 21h27

Je plussoie ce qui a été dit.
Je voulais juste rajouter que quand on veut s'auto-satisfaire, on a tendance à s'enfermer, dans ses propres trucs, ses propres délires, à ne plus partager avec personne. Et à ne plus s'ouvrir à autrui, à devenir psychorigide presque. C'est pour ça que je ne défends pas l'idée de se couper du monde pour autant.

Puis les auteurs de développement personnel, comme l'a très bien dit chrno, vont te donner leur point de vue à eux, mais sérieusement personne n'a à te dire ce que tu dois faire, si t'es heureux avec plusieurs personnes c'est ton choix.. Fais ce qui te fais du bien et te prends pas la tête avec ce conformisme social et psychologique.

#
Profil

bonheur

le jeudi 29 septembre 2016 à 08h03

Je crois que l'enfermement est une particularité individuelle. Et oui, ça peut couper du monde, y compris des personnes que l'on aime... c'est un peu en quelque sorte l'objet de ma rupture actuelle. Il n'a pas voulu m'embêter avec ses problèmes, il a désiré caché, et il s'est renfermé et évidemment tellement éloigné. Tout ce qui nous avait rapproché, tout ce qui avait créé la complicité, la connivence, l'authenticité, la sincérité... envolé. On y ajoute une soudaine culpabilité au fait d'aimer une femme mariée. Et voici les ingrédients de l'évaporation de la relation.

Celui qui me dira comment je dois être et ce que je dois faire n'est pas encore né :-D .

Merci sincèrement de l'attention que l'on m'a porté, ça fait chaud au <3

#
Profil

bodhicitta

le vendredi 30 septembre 2016 à 20h34

courage ma jolie (oui comme dans "mon chéri" je peux le dire en estimant que le possessif se limite au fait que je te trouve jolie ou que je le chéri)
Je souligne ton courage car tu reste fidèle à toi même et à tes amours sous toutes les formes par lesquels ils peuvent se présenter.
Comme tu as pu le suggérer dans un de me poste, moi aussi je me sépare d'un de mes amour.
Ce qui ne m'aide pas c'est qu'il essaye (de faire croire) qu'il va et peut faire des efforts, me comprendre, etre mon ami etc mais en fait non.le naturel resurgit
le reste c'est du faux, du blabla,
ça fini par etre violant, sens propre et figuré avec ces hauts et bas vertigineux...

Message modifié par son auteur il y a un an.

#
Profil

bonheur

le vendredi 30 septembre 2016 à 21h30

Je te remercie, d'autant que tu es l'une des personne que je regrette de ne plus rencontrer.

Oui, rester soi, c'est important. Quand on doit faire des efforts, c'est que l'on ne vit pas bien la situation. Donc, pour moi aujourd'hui, quand ça casse, je ne raccommode pas. Le rafistolage, ça peut éventuellement durer un moment, mais chasser le naturel et il revient au galop.

L'amour, le vécu, les souvenirs ce sont des cadeaux de la vie. Alors, la gratitude est la moindre des choses. Et puis, quand on y ajoute de la reconnaissance, alors ça contre-balance le beug des incompatibilités.

Parmi mes chéris (je sais que tu utilises ce terme :-D ), seuls deux m'ont permis une séparation apaisée et dans la communication sereine. J'espère que ça les a également aidés.

:-D :-D :-D ça me fait penser que je suis actuellement mono de situation.

Courage, tu es une belle personne, je le sais.

#
Profil

bonheur

le vendredi 30 septembre 2016 à 21h34

Un peu d'humour. Cette anecdote lue dans le nouveau livre que j'ai entamé aujourd'hui (si je m'écoutais, je m'entendrais de J Salomé et S Galland - j'ai lu bien être 10125) - p14

"En matière de communication, nous confondons souvent les deux jumeaux de la relation, les frères Térieur, dont l'un se prénomme Alain et l'autre Alex..."

#
Profil

bodhicitta

le vendredi 30 septembre 2016 à 22h20

(+) :-D ha oui bien, bien!! :-D
Bon j'ai eu à relire quelques fois mais oui rigolo (c'est bien toi ça aussi!) <3
et ça donne à réfléchir...

Message modifié par son auteur il y a un an.

#
Profil

bonheur

le samedi 01 octobre 2016 à 08h01

J'avoue faire du favoritisme et préféré Alain <3 <3 <3

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion