Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Le sentiment de manque

Jalousie
#
Profil

reino

le dimanche 24 janvier 2016 à 11h36

D'abord, la philosophie du polyamour est super, mais il y a quand-même des obstacles. Primo, l'âge. Pour moi, s'approchant des 60, c'est pas évident de trouver quelqu'un. L'âge moyen d'un homme étant 40, ceci est valable pour l'amour aussi! Pour ma compagne, avec qui je suis depuis 23 ans, ayant 10 ans en moins, pour elle c'est plus facile, elle a son deuxième amour depuis deux ans maintenant.
Secundo, habitant dans les collines reculées du Sud-Ouest ou la plupart des gens vivent en couple pour les 40 ans à venir, c'est pas évident de pratiquer le polyamour à distance raisonnable.
Tercet, dans un couple, les caractères ne sont pas les mêmes. Ma partenaire est ouverte et chaleureuse, moi je suis plutôt réservé et timide.
N'est-ce pas anormal que je vie avec un manque, de ne pas avoir ce qu'elle a? Je note, que je ne suis ni jaloux, ni possessif; je lui accorde son plaisir gracieusement! Faut-il pour cela, si la situation perdure, que je lui interdise ces escapades avec son amant-amour? La recette donnée dans toutes les discussions, c'est de multiplier c'est sorties et de ne pas rester branler à la maison. Mais, si on a tout essayé, combien de temps faut-il endurer ce sentiment de manque ?

#
Profil

bonheur

le dimanche 24 janvier 2016 à 11h56

Comme tu le dis, ta compagne et toi êtes différents. Quand à l'âge, tu dois être bien placé pour savoir qu'il n'a pas d'importance... on peut être amoureux à tout âge.

Ton manque, si je comprends c'est plutôt que tu es envieux de ce que ta compagne vit (envieux n'est pas de la jalousie).

Je dirais que dans un couple mono-poly, ce qui est votre cas actuellement, chacun-e doit vivre à sa façon. A la fois ensemble, à la fois séparément. Il me parait évident que si l'on n'arrive pas à vivre aussi pour soi, on ne peut pas accepter la situation.

Egalement, le polyamour ne te correspond peut être tout simplement pas. Je suis persuadée que nous n'avons pas tous une nature polyaffective, comme nous n'avons pas tous une nature polysexuelle.

Dans mon cas, mon mari est mono(affectif et sexuel). Moi je suis polyaffective et monosexuelle (la polysexualité ne me correspond pas, ce n'est pas dans ma nature, ni dans mes capacités).

Il est important que tu apprennes à te connaître et que tu prennes TA vie en main, suivant ce qui TE convient. Ta compagne n'est pas toi. Votre lien n'engage pas que vous deviez vivre les mêmes choses, toujours. Ce qui rendrait l'une heureux, ne rendrait pas nécessairement l'autre heureux.

#
Profil

Nurja

le dimanche 24 janvier 2016 à 14h42

reino Faut-il pour cela, si la situation perdure, que je lui interdise ces escapades avec son amant-amour?

En quoi lui interdire des moments avec son amant-amour diminuerait ton manque ? Ce n'est pas cela qui fera venir à toi d'autres amoureuses, si ?

#
Profil

Diomedea

le dimanche 24 janvier 2016 à 16h36

"Ma partenaire est ouverte et chaleureuse, moi je suis plutôt réservé et timide."
Peut-être ta clé se trouve là, Reino?
Il ne s'agit pas d'imiter ta partenaire, ni de l'envier, mais surtout de te concentrer sur ce que tu peut offrir à d'autres (pas sur ce qu'elles pourraient t'offrir).
Imagine, fortement et souvent, que tu offres ton amour à d'autres (offre-le comme un cadeau, pas comme l’appât d'un chasser!) - c'est déjà bien agréable à sentir cela en toi-même, et puis ces 'autres' le 'liront' dans ta façon d'être. Si tes sentiments sont sincères, ils parleront pour toi et ta timidité ne sera plus un obstacle car des personnes sensibles à ta nature viendront vers toi d'elles-mêmes.

Une interdiction envers ta partenaire???? Futile, blessante, et source de conflit certaine entre vous. Ton acceptation de son plaisir est sûrement une vraie joie pour elle...

Et je me rejoins à bonheur en disant que de poursuivre et de développer tes propres activités et plaisirs est sûrement une saine réaction.

Message modifié par son auteur il y a 3 ans.

#
Profil

reino

le dimanche 24 janvier 2016 à 17h35

Merci vous trois, ça résume déjà un peu la situation que je décrive ainsi. Elle, ma compagne, est facile dans le contact et trouve l'amour sans qu'elle le cherche, ça lui vient comme un papillon dans le vent. Par contre, elle est plutôt le caractère fidèle qui cherche la sécurité (d'une seule relation stable) et pas les complications d'un polyamour..
Moi je peux m'imaginer avec beaucoup d'autres, et donc je cherche mais je n'en trouve pas. Mon manque vient d'un vide qui est lié à mon caractère et à ma vie, lequel je dois sûrement travailler et améliorer! Mais ce vide serait justement comblé, si j'avais l'expérience d'un autre amour.
Reste mon point, qu'en polyamour unilatérale, déséquilibré, sans que cela soit consenti comme dans le cas de Bonheur, il y a un problème de inégalité, même en considérant que nous sommes pas tous pareil.

#
Profil

bonheur

le dimanche 24 janvier 2016 à 17h44

Je crois Reino, que le déséquilibre est une notion que tu te créés. Il n'y a pas d'inégalité à percevoir qu'une personne que l'on aime est heureuse... il y a une inégalité à se sentir malheureux face au bonheur de l'autre.

Ce que je voulais te dire, c'est qu'avoir une expérience poly ne règlera peut être pas cet effet de manque, de vide. Je doute même que ce soit le cas.

#
Profil

bonheur

le dimanche 24 janvier 2016 à 17h50

Reino
Par contre, elle est plutôt le caractère fidèle qui cherche la sécurité (d'une seule relation stable) et pas les complications d'un polyamour..

Je crois que c'est à elle d'en juger. D'après ma connaissance, les polyamoureux, moi en particulier, ne cherchent pas des relations futiles mais qui s'inscrivent dans la longévité et dans la stabilité. Comparez tous les polys à des papillons butineurs instables est une très grave erreur.

L'amour n'est pas un jeu. Je suis la première à considérer que l'on n'a pas le droit de jouer avec les émotions, sentiments et ressentis d'autrui. Quelque soit la place que l'on octroie à l'autre dans notre vie, on ne joue pas. L'amour est compliqué, oui c'est vrai... et léger à la fois car il nous transporte.

#
Profil

Shortbus

le lundi 25 janvier 2016 à 08h40

Bonjour Reino,
Pourrais tu envisager de proposer un café poly par chez toi ? La difficulté est sans doute de faire connaître l'initiative, et en même temps, sur les collines reculées, le bouche à oreille fonctionne bien. Tu peux fabriquer quelques affiches, ou une pancarte en carton "discussions polyamour, laissez vos coordonnées" à utiliser sur la place du village, peut être avec une table, une chaise pour toi. Encore mieux : prendre quelques chaises supplémentaires et proposer du thé ou du café pour commencer une discussion avec les passants intéressés. Un tract qui explique en quelques lignes en quoi consiste ces discussions peut être très utile : les gens repartent avec quelque chose à faire lire à leur entourage, et un contact. Tu peux créer un événement sur ce site pour que ta proposition puisse circuler sur internet.
Puisque tu es plutôt timide et réservé, tu penses peut être que c'est au dessus de tes possibilités. Mais c'est en se confrontant à ce genre de situation qu'on se sent progressivement à l'aise (parole de timide !). De plus, l'idée peut amuser ta partenaire qui acceptera peut être de t'accompagner dans cette démarche.
J'espère que tu trouveras quoi faire de cette proposition, en l'adaptant à ton contexte évidemment.
Au plaisir.

#
Profil

reino

le lundi 25 janvier 2016 à 08h48

"il y a une inégalité à se sentir malheureux face au bonheur de l'autre." C'est exactement ça!. Au lieu de payer 60 € au psy. (pas cher à la campagne), il faut mieux écouter vos autres.

Moi, ayant un manque ou un vide structurel, cela ne se comble probablement pas avec un polyamour, ou en tous cas que temporairement. Pourtant, mon vide fait que j'y songe très fortement, à un nouvel amour avec les "émotions, sentiments et ressentis" que cela provoque. Je rêve de quelque chose qu'est proche de moi, mais que je ne peux pas attraper (nous discutons beaucoup de son expérience).
Voyant la richesse du polyamour chez ma partenaire, pour qui c'est une affaire très sérieuse et vécu de manière totalement ouverte, accentue et réveille en moi le vieux sentiment de fond, mentionné en ouverture, en moi...

#
Profil

reino

le lundi 25 janvier 2016 à 09h45

Bonjour Shortbus,
Toi aussi, comme Bonheur et Diomedea, tu est très 'to the point' (oui, je ne suis pas francophone :-/ ).
Ton idée est génial, est-ce que je vais pouvoir la mettre en œuvre, c'est à voir....
Ma timidité ne serait pas l'obstacle, mais je ne veux pas passer pour un 'échangiste' ici au village (j'y suis déjà stigmatisé).....
Et ma femme, elle serait bien embarrassée....

#
Profil

Diomedea

le lundi 25 janvier 2016 à 11h08

Je trouve l'idée de Shortbus plutôt géniale : osée et bonne pour secouer des idées! To the point, as you so rightly say!
"Et ma femme, elle serait bien embarrassée.... " Tu parles à la place de ta femme : est-ce que tu lui demandes d'être ton partenaire, ta complice, pour tes démarches?? Ce serait une belle exemple de polyamour...

Message modifié par son auteur il y a 3 ans.

#
Profil

Shortbus

le lundi 25 janvier 2016 à 12h23

Tu peux faire un affichage de nuit, ou laisser des inscriptions au charbon de bois ou à la craie :
"polyamour.info : venez en discuter"
ou reprendre l'idée initiale en choisissant un titre un peu plus passe partout du genre : "relations amoureuses : état des lieux"

#
Profil

gdf

le lundi 25 janvier 2016 à 21h28

reino
Ma timidité ne serait pas l'obstacle, mais je ne veux pas passer pour un 'échangiste' ici au village (j'y suis déjà stigmatisé).....

Hello
Je crois qu'il faut que tu mettes à plat ce qui est important pour toi, ce qui est acceptable et ce qui ne l'est pas. Si tu prends tous les problèmes individuellement, aucun ne sera gérable. Si tu regards la situation dans son ensemble, tu pourras choisir la solution qui te conviendra le mieux. Et même si aucune solution n'est parfaite, tu auras au moins la satisfaction d'avoir fait de ton mieux.
Il y a des choses sur lesquelles tu ne peux pas agir (ton âge, ton caractère timide), mais il y a des choses sur lesquelles tu peux agir (ton image dans ton village). Quelques pistes d'approches:
- tu organises un événement polyamour dans ton village. Avantage, ça te fait voir du monde et te donne l'occasion de discuter, voire rencontrer des amoureuses potentielles. Inconvénient, tu passes pour un je-ne-sais-quoi (tu ne fais pourtant de tort à personne, en suivant les routes qui ne mènent pas à Rome)
- tu organises un événement ailleurs que dans ton village. Je ne sais pas à quel point tes collines sont reculées, mais il y a peu de coin de France qui soit inaccessibles pour une soirée. Même avantage que précédemment, avec l'inconvénient de ton image locale en moins, et un peu de logistique en plus.
- tu fais des rencontres virtuelles. Polyamour.info n'est pas un site de rencontre, mais c'est un endroit sympa pour discuter. Sinon sur OKCupid ou n'importe quel autre site, tu peux discuter avec des gens tout autour de la planète. Avantage, tu rencontres du monde. Inconvénient, c'est virtuel, pas de contact physique.
- tu ne fais rien, et reste comme tu es. C'est peut être la bonne solution. Avantage, pas de stress. Inconvénient, ben t'es toujours pas aussi heureux que tu voudrais l'être.

C'est juste quelques idées en l'air. Je veux mettre en lumière que si tu ne regardes que les problèmes, tu risques de tourner en rond. Si tu regardes les solutions, tu peux avancer.

reino
Mais ce vide serait justement comblé, si j'avais l'expérience d'un autre amour.

Je ne suis pas sûr de ça...l'amour, plus tu le cherches et moins tu le trouves. Cherche à combler ce vide par un autre moyen, et si tu rencontres quelqu'un tant mieux. Mais ne part pas du principe que c'est absolument un autre amour qu'il te faut pour combler le vide.

Gdf

#
Profil

reino

le mercredi 27 janvier 2016 à 12h22

gdf
.l'amour, plus tu le cherches et moins tu le trouves

Celui qui a a trouvé, celui qui n'a pas cherche encore ...

Ceci est un peu mon problème, ou plutôt mon point d'intervention. C'est vrai qu'en amour il ne faut pas chercher, mais dans ce cas là pourquoi existe-t-il des sites de rencontre (pour polyamoureux entre autres) ? Il n'est pas question de grand vide (en moi), mais d'inégalité d'expérience (pour moi). On veut tous sauter avec l'élastique un jour ou un autre.

Ma compagne me dit, qu'elle a trouvé sans chercher, que le bi-amour lui est survenu accidentellement ou par le karma et qu'elle a droit de vivre son expérience. Par contre, elle n'aime pas du tout l'idée que j'aille chercher mon deuxième amour, ou que je le fasse venir vers moi en poussant un peu le hasard (le résultat final étant le même). Je conclu que nous sommes pas prêts pour le polyamour, seulement
pour un bi-amour unilatérale.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion