Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Tu manges quoi toi ?

#
Profil

LuLutine

le samedi 04 juillet 2015 à 22h24

Moi, je fais clairement de la discrimination alimentaire !!!

Car moi aussi, je mange comme je relationne !

Et je ne sors plus (au sens relation intime) avec des monos, car quand ils ne me restent pas en travers de la gorge (APH doit s'en souvenir !), je n'arrive pas à les digérer !

#
Profil

LuLutine

le samedi 04 juillet 2015 à 22h40

@APH : sur la question végane, je dirais pour te répondre rapidement que le plus simple pour les comprendre, c'est de changer de logiciel de pensée (ça te rappelle quelque chose ?).

Grosso modo, dans ton nouveau logiciel, tu mets comme loi première : ne pas tuer un animal si cela peut être évité (ou cautionner le fait qu'il ait été tué en consommant les produits ainsi générés) ; et comme loi seconde : ne pas faire souffrir un animal si cela peut être évité (ou cautionner...idem).

Probablement qu'un végane qui se retrouve (on ne sait pourquoi, mais imaginons) au milieu des esquimaux mangera du phoque en l'absence des légumes, fruits, céréales, noix, légumineuses etc. dont il a l'habitude.
(C'est du moins mon hypothèse, entendu qu'il n'a pas d'autre moyen de survie, que sa survie est vraiment engagée.)

Mais un végane qui vit en France peut éviter de manger des produits ayant nécessité la mort ou la souffrance d'un animal, il ne le fera donc pas.

Partant de là, que ton éleveur tue une vache par mois ou par an ou par vie, ça reste une vache tuée inutilement (au sens des véganes). Et ça viole la première loi.

Pour la laine, tu peux chercher un article très bien documenté qui s'appelle "Touche pas à ma laine" de la bloggeuse Ophélie Véron, alias Antigone, qui explique que la laine n'est pas produite sans souffrance (seconde loi);

En ce qui concerne les fondements de ces lois, c'est le fait que les animaux ressentent la souffrance (loi 2) et ont un intérêt à vivre plutôt qu'à mourir (loi 1).

#
Profil

Nurja

le lundi 06 juillet 2015 à 22h43

3minutes 17 secondes avec des chiffres pour la France : https://www.youtube.com/watch?feature=player_embed...

Ou pour les personnes qui veulent des arguments pour justifier qu'ils mangent de la chair animale, il y en a plein ici, servez-vous : lesquestionscomposent.fr/petit-guide-argumentaire-...

Message modifié par son auteur il y a 4 ans.

#
Profil

Anarchamory

le mardi 07 juillet 2015 à 13h24

Nurja
3minutes 17 secondes avec des chiffres pour la France : https://www.youtube.com/watch?feature=player_embed...

Ou pour les personnes qui veulent des arguments pour justifier qu'ils mangent de la chair animale, il y en a plein ici, servez-vous : lesquestionscomposent.fr/petit-guide-argumentaire-...


Message modifié par son auteur hier à 22h.

(+) J'avais justement pensé à cette conversation en lisant (il y a quelques jours) l'article de l'Elfe : il tombe à point nommé :D

#
Profil

Alygator427

le mercredi 08 juillet 2015 à 11h06

En ce qui me concerne je ne mange pas beaucoup. Ce qui est semblable à mes relations sentimentales en fait, puisque je me suis résolu à ne pas en avoir.
Sinon je suis flexivore, et mange très mal, des légumes, des légumes avec du riz et des pâtes principalement, des fruits, parfois des conserves, et rarement des produits pas végé.

C'est à dire que même si je ne sais pas très bien cuisiner, je préfère me débrouiller. Et puis c'est marrant d'apprendre à remplacer des ingrédients, et comme je fait pas mal d'auberge espagnol entre amis je fait souvent des cakes aux légumes ou aux fruits.

Et je boycott clairement les fast food (je préfère ne pas manger du tout plutôt que ça, désolé).

Message modifié par son auteur il y a 4 ans.

#

(compte clôturé)

le mercredi 08 juillet 2015 à 22h38

Lulutine
sur la question végane, je dirais pour te répondre rapidement que le plus simple pour les comprendre, c'est de changer de logiciel de pensée (ça te rappelle quelque chose ?).

En fait, Lulutine, je connais et comprends parfaitement le logiciel de pensée des vegans, mais il se trouve que je n'y adhère pas, car je le trouve inefficace pour lutter contre ce que je considère comme le véritable problème: l'élevage industriel, générateur de souffrance animale extrême et de mauvaise santé pour les humains omnivores. J'ai expliqué plus haut pourquoi, je n'y reviens pas.
Par ailleurs, je n'adhère pas aux logiciels de pensée qui interdisent- par exemple la monogamie qui interdit d'aller voir ailleurs, ou le vegan qui interdit tout produit animal, même produit sans que l'animal en souffre. Je préfère les logiciels de pensée qui "ouvrent les possibles", par exemple le polyamour, qui te permet d'avoir d'autres relations, mais ne va pa t'obliger à en avoir: tu sais comme moi qu'un poly peut traverser des périodes chastes, solitaires, monogames sans pour autant être excommunié :) . Et côté alimentaire, l'omnivore, qui peut manger de tout mais ne s'y oblige aucunement (il m'arrive de passer des semaines sans manger un gramme de viande, mais cela vient naturellement, sans interdit aucun).
Je comprends donc le choix des vegans, mais apprécie moins leur air outré quand, par exemple, j'apporte à un goûter poly un gâteau fait avec du yaourt bio, du miel, de la farine de maïs (à cause des intolérants au gluten) des raisins secs, et qu'on me dit d'un air choqué: "Tu y as mis un oeuf!" C'est comme si, sur ceforum ô combien ouvert et tolérant, on disait à un poly qui ressent un pincement au coeur en voyant sa compagne folle amoureuse d'un autre: "Comment? Tu n'éprouves pas de compersion? Tu devrais te réjouir de son bonheur!"
Dernière analogie: dire que ce n'est pas différent de tuer une seule vache par mois après l'avoir élevée dans des conditions heureuses (au pré, sans antibio, choyée chaque jour, etc) que de faire de l'élevage intensif puisquèe dans les deux cas il y a mort animale, c'est comme si tu disais qu'un paysan qui cultive ses légumes bio et entretient la qualité du sol (vers de terre, aération, humus, etc), c'est pareil qu'un exploitant céréalier qui arrose des hectares de champ OGM de pesticides, vu que tous deux cultivent la terre. Dans les deux cas, ce genre d'amalgame ne sert pas la cause animale ni la cause écologique.
Donc, moi aussi, je mange comme je relationne: en ouvrant les possibles. Je fréquente autant de monogames que de polyamoureux, ne serait-ce que par crainte du communautarisme...

#
Profil

LuLutine

le jeudi 09 juillet 2015 à 02h09

APH
le vegan qui interdit tout produit animal, même produit sans que l'animal en souffre.

Je veux bien un exemple de "produit animal produit sans que l'animal en souffre" !

APH
il m'arrive de passer des semaines sans manger un gramme de viande, mais cela vient naturellement, sans interdit aucun

Il arrive à des gens de cesser de consommer des produits animaux, et de ne plus en consommer de toute leur vie (hormis à de rares exception, et tous le diront car c'est impossible dans notre société de cesser à 100%), et cela leur vient naturellement, sans interdit aucun.
On appelle ces gens : véganes.

Le logiciel de pensée des véganes n'est pas fait d'interdictions, il est fait de choix éthiques.

Tout comme un polyamoureux a une éthique qui implique d'être honnête, dire que les véganes fonctionnent à partir d'interdits, ça a autant de sens que de dire qu'un polyamoureux fonctionne à partir de l'interdiction de mentir.

A mon sens, ce n'est pas que le poly s'interdit de mentir (et d'ailleurs ça lui arrive peut-être, car nul n'est parfait), simplement il n'a pas envie de le faire, donc il va l'éviter. L'honnêteté fait partie de son éthique.

Un végane n'a simplement pas envie de consommer des produits animaux. (C'est si difficile à comprendre, que les véganes ne s'interdisent rien mais par contre cessent de s'obliger à "faire comme tout le monde" ?)

Ta comparaison avec le monoamour ne tient pas pour moi car le monoamoureux (à mon sens) va "exiger" que son partenaire soit exclusif, et va de fait tenter de lui interdire quelque chose (en l'occurrence, le fait d'entretenir d'autres relations intimes).

Un végane ne cherche pas à interdire quoi que ce soit aux autres, il a fait ce choix pour lui, en ce qui le concerne. Je n'ai jamais vu un végane interdire aux autres d'être omnivores, de porter du cuir ou de la laine etc.

Je ne dis pas que ça n'existe pas (tout comme il existe probablement quelques "poly" qui voudraient interdire aux autres de mentir, par exemple ?!), simplement que je n'en connais pas.

En revanche, qu'un végane donne son opinion (ce qui est son droit) sur l'exploitation animale, qu'il dise qu'un mode de vie sans produits animaux est possible (en tout cas pour l'immense majorité de la planète) me semble louable et même très souhaitable.

C'est comme pour le polyamour : avant de savoir que ça existe, beaucoup croient qu'ils sont "obligés" d'être exclusifs.
Tu verras pas mal de témoignages de véganes qui, avant de découvrir le véganisme, étaient persuadés qu'ils étaient "obligés" de consommer des produits animaux. Et qui ont été soulagés (comme ça a été le cas de beaucoup de poly en découvrant le polyamour) de ne plus y être "obligés", de savoir que c'était possible de vivre sans !

C'est ça pour eux, l'ouverture des possibles !

"On peut vivre sans exclusivité amoureuse/sexuelle ! Youpi !"

devient :

"On peut vivre sans produits animaux ! Youpi !"

Et tu n'as pas idée des possibles que ça ouvre...

APH
Je comprends donc le choix des vegans, mais apprécie moins leur air outré quand, par exemple, j'apporte à un goûter poly un gâteau fait avec du yaourt bio, du miel, de la farine de maïs (à cause des intolérants au gluten) des raisins secs, et qu'on me dit d'un air choqué: "Tu y as mis un oeuf!"

Alors, je ne comprends pas bien l'exemple car le yaourt bio (de lait animal je suppose ?) et le miel ne sont déjà pas véganes, donc au final qu'il y ait un oeuf en plus ou pas, on n'est plus à ça près, si ?

Et je suis curieuse de savoir qui a pu prendre un air choqué (et/ou si ce n'était pas plutôt volontairement surjoué, ou toi qui as mal interprété ?) car pour ma part je n'ai jamais vu un végane prendre un air choqué parce que quelqu'un amène un gâteau non végane à un goûter public comportant des omnivores.
Sauf bien sûr, si tu lui annonces que tu as fait le gâteau uniquement pour lui, là je peux comprendre qu'il soit a minima déçu !

APH
dire que ce n'est pas différent de tuer une seule vache par mois après l'avoir élevée dans des conditions heureuses (au pré, sans antibio, choyée chaque jour, etc) que de faire de l'élevage intensif puisque dans les deux cas il y a mort animale,

Ce n'est pas ce que disent les véganes.
C'est moins pire d'avoir un esclave qu'on traite bien plutôt qu'un esclave qu'on fouette tous les jours.
Pourtant, on ne réduit pas les gens en esclavage (quoique...ça pourrait se discuter mais j'espère que tu vois l'idée).

Le végane ne dit pas "c'est pareil" et il trouve l'élevage industriel bien pire, mais ce n'est pas une raison pour lui de manger un animal "bien traité". Il considère que le fait d'avoir bien traité une vache ne lui donne pas plus le droit de la tuer que si elle avait été maltraitée.

APH
Je fréquente autant de monogames que de polyamoureux, ne serait-ce que par crainte du communautarisme...

Je fréquente beaucoup de "monogames", autant que de poly, donc tout comme toi, mais simplement, pas pour des relations intimes (je l'ai bien précisé plus haut).

Il y a d'autres choses que les relations intimes dans la vie !

Donc aucun risque de verser dans le communautarisme, pour moi non plus. :)

#
Profil

Anarchamory

le lundi 13 juillet 2015 à 21h00

Les végan·e·s ouvrent les possibles... pour les animaux ! :)

#
Profil

LuLutine

le mardi 14 juillet 2015 à 15h00

Dieu
Les végan·e·s ouvrent les possibles... pour les animaux ! :)

:D

C'est vrai qu'actuellement leur horizon est plutôt fermé... ( :( )

#

(compte clôturé)

le mercredi 15 juillet 2015 à 15h32

Dieu
Les végan·e·s ouvrent les possibles... pour les animaux ! :)

LuLutine
:D

C'est vrai qu'actuellement leur horizon est plutôt fermé... ( :( )

L'horizon des végan-e-s, ou celui des animaux?

#
Profil

Anarchamory

le mercredi 15 juillet 2015 à 17h38

Celui des animaux bien entendu. Finir sa vie en côtelette, je pense qu'il y a des avenirs plus brillants... surtout quand c'est pas choisi hein ^^

#

(compte clôturé)

le mercredi 15 juillet 2015 à 22h31

il. ne. fallait. pas. prononcer. ce. mot... c.ô.t.e.l.e.t.t.e... maintenant j'ai faim!

#
Profil

LuLutine

le mercredi 15 juillet 2015 à 22h34

Rien
j'ai faim!

Mange ta main ! :D

#
Profil

Anarchamory

le vendredi 17 juillet 2015 à 00h58

Et garde l'autre pour demain ! :P

#

(compte clôturé)

le vendredi 17 juillet 2015 à 09h38

non merci, je préfère le côtelettes.

(mon approche au monde est pantagruélique: vu les quantités de nourriture que j'ingurgite, je suis moi tout seul une menace à l'environnement)

#
Profil

Anarchamory

le vendredi 17 juillet 2015 à 18h03

Rien
non merci, je préfère le côtelettes.

Heureusement pour toi et pour les animaux non-humains, il existe des côtelettes véganes : nouveauveganquebec.blogspot.fr/2013/03/cotelettes-...

Bon appétit ! :)

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion