Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Mon mari accepte que je voie seulement des femmes

Sexualités
#
Profil

cricket

le mercredi 10 novembre 2021 à 01h13

Bonjour,
J'ai commencé à discuter de polyamour avec mon mari. Il se dit ouvert à ce qu'on ouvre notre couple, mais que je ne pourrais fréquenter que d'autres femmes. Il dit qu'il ne veut pas que j'offre à d'autres hommes quelque chose qu'il n'aurait pas le privilège d'avoir. (comprendre ici que nous sommes en couple depuis 11 ans et que notre vie sexuelle n'est pas au top... il tolère aussi plutôt mal mes amitiés avec d'autres hommes)
Je suis heureuse de son ouverture partielle, mais je ne comprends pas en quoi un homme ou une femme pourrait faire une différence quand il s'agit d'ouvrir son coeur. J'en ai discuté avec lui, mais il est catégorique.
Je suis plutôt hétérosexuelle... et bien que j'ai de belles amitiés féminines, j'ai spontanément davantage envie d'ouvrir mon coeur à des hommes qu'à des femmes.
Je cherche les bons mots pour l'aider à accepter que je puisse nouer des liens avec des hommes aussi, mais je ne trouve pas. Si vous avez des conseils pour moi, ce serait génial.

#

Polyarthrite (invité)

le mercredi 10 novembre 2021 à 11h00

C'est facile à comprendre pour lui, il n'imagine pas que vous rencontriez d'autres hommes, jusque avoir des relations sexuelles avec eux, je suppose, alors que votre vie sexuelle a tout les deux est totalement insatisfaisante pour lui.

Il ne se sent absolument pas en concurrence avec une femme a se niveau.

Vous ne pouvez pas amélioré ensemble votre vie sexuelle ?

#
Profil

Topper

le mercredi 10 novembre 2021 à 11h38

Bonjour @cricket, pour ton mari, les hommes sont une menace. Il considère qu'ils sont sur le même terrain et que cela donne lieu à des comparaisons qui le fragilisent, et pourraient faire en sorte que tu t'éloignes de lui.

Cette comparaison plus évidente avec les personnes de même sexe est très commune. Tu dis ne pas comprendre pourquoi il fait une différence entre hommes et femmes, alors que tu en fais une toi-même dans ton orientation sexuelle. Il y a donc une cohérence dans ce besoin de contrôle qu'il exprime.

Pourtant dans les faits, la sécurité que ce contrôle semble apporter est illusoire.

En vivant des histoires extérieures, tu peux découvrir de nouvelles choses, développer une nouvelle sexualité, des relations radicalement différentes de ce que tu connais. Cela peut remettre en cause tes certitudes actuelles, comme cela peut ne jamais arriver. Une chose dont tu peux être sure, c'est que ce n'est pas quelque chose de prévisible et contrôlable.

L'amour qui te tombe dessus sans prévenir est aussi quelque chose qui n'est pas prévisible. En faisant des rencontres, en partageant une intimité, tu augmentes la probabilité que ça arrive. Et lorsque l'amour s'en mêle, cela bouscule pas mal de choses.

L'ouverture du couple n'est vraiment pas quelque chose d'anodin, et peu importe toutes les règles que l'on met en place pour donner de la liberté tout en la contraignant. Un couple est toujours affecté tôt ou tard. Il faut être très attentif à la santé de son couple. C'est quelque chose qui est pour moi primordial. Or, plus la contrainte est importante et la liberté réduite, plus le sentiment de sécurité est élevé. Ce sentiment de sécurité peut rendre beaucoup moins alerte, ou disposé à régler les problèmes rencontrés dans le couple.

Le goût de la liberté est enivrant, même si le spectre des possibilités est réduit. Ce mélange d'euphorie et de frustration peut être mal vécu chez certaines personnes. C'est comme si on te disait que tu peux manger toutes les pommes que tu veux, alors que toi c'est cette pêche qui te fait terriblement envie. En mangeant des pommes, tu as des expériences qui te permettent encore mieux d'imaginer ce que ce serait avec une pêche. Factuellement, tout serait pareil, la seule chose qui change c'est d'aller au bout de ton envie en dégustant une pêche plutôt qu'une pomme de substitution. Autant dire que selon-moi, c'est quelque chose de particulièrement casse-gueule.

Je n'ai jamais vu les règles d'un très bon oeil. Je ne fais pas allusion aux règles d'organisation mais aux règles qui sont présentes pour ménager les insécurités. C'est très bien pour mettre un cadre lors d'une ouverture du couple et faire en sorte que les choses se fassent progressivement en fonction des craintes de l'autre. C'est aussi utile pour modérer l'impact que peut avoir la NRE.

Par contre, je pense qu'il faut toujours partir du principe que ces règles de contraintes sont temporaires dans le temps, sont discutables, sont amenées à être assouplies ou à sauter. Si ce n'est pas le cas, cela risque d'être à terme un problème central.

Je ne t'ai pas donné des conseils sur quoi dire concrètement à ton mari, mais ça peut être des angles de réflexion et des sujets de discussion entre vous deux, en espérant que ça peut aider.

#
Profil

PolyPasLeChoix

le mercredi 10 novembre 2021 à 11h43

Bonjour cricket,
Tu ne fournis que peu de détails sur les raisons qui t'ont amenées à lui proposer de faire évoluer votre couple, cela n'aide pas à répondre à tes interrogations. Ton mari semble être d'un naturel jaloux et possessif. Il n'a pour autant pas le droit de contrôler tes relations. Je trouve particulièrement manipulateur de sa part de t'autoriser à avoir des relations homosexuelles ce qui ne correspond pas à ton souhait.
Par contre il peut t'exprimer ses limites actuelles, celles-ci peuvent évoluer avec le temps et l'expérience. Comme tu l'exprimes, il n'a pas fait un rejet absolu et c'est un premier pas mais j'ai l'impression que vous ne parlez pas le même langage. Tu parles d'amitiés et de sentiments amoureux dans tes désirs de nouvelles relations mais je lis dans tes mots concernant ton mari uniquement le côté sexuel. Est-ce que vous avez bien évoqué cette différence entre couple libre et polyamour ?
Pour en revenir à ton interrogation, tu vas devoir faire preuve de patience et de pédagogie, lire tous les 2 quelques textes de référence sur le sujet, des témoignages peut également aider. Il va falloir que tu creuses avec lui, ce qui n'est pas forcément facile, le sujet de la sexualité vos attentes respectives dans le couple puisqu'il semble y avoir un problème de ce côté là (notre vie sexuelle n'est pas au top, il ne veut pas que j'offre à d'autres hommes quelque chose qu'il n'aurait pas le privilège d'avoir).
Je peux t'apporter mon témoignage sur cette partie là. Quand ma femme m'a demandé à ouvrir notre couple, nous étions dans une période difficile ( 18 ans de vie commune et presque plus de relations sexuelles par absence de libido de son côté). Cette ouverture n'a pas été simple pour moi et m'a été présentée uniquement sur un besoin physique. Je l'ai accepté intellectuellement par amour car j'entendais sa souffrance mais émotionnellement j'étais détruit et j'ai essayé de contrôler cette ouverture en acceptant des expériences ponctuelles avec d'autres partenaires masculin mais pas de relation suivie. J'espérais que ses expériences nous permette de redémarrer notre sexualité. J'avais du mal à entendre que tout en étant toujours amoureuse et ne voulant pas mettre fin à notre histoire, elle n'avait plus envie de faire l'amour avec moi mais que seule (achats de sex toy en cachette ) ou avec un autre elle avait des envies. Au final cette ouverture a permis de relancer notre sexualité, même si cela a été chaotique, il y a eu beaucoup de souffrance de mon côté, des mensonges du sien. Aujourd'hui 2 ans après, nous avons chacun une relation amoureuse principalement virtuelle avec des rencontres physiques mensuelles du a la distance et aux contraintes des agendas de chacun et notre couple s'en est trouvé renforcé.
Il faut, mais ce n'est pas simple, que ton conjoint comprenne que s'il s'obstine la situation entre vous ne va pas s'améliorer et que si tu lui as demandé son autorisation pour avoir d'autres relations que tu désires et qu'il te l'a refuse cela ne va aller que vers une rupture ou un adultère.

J'espère que mes réflexions sur ta situation aurons réussies à t'apporter quelques éclairages. Prend soin de toi et bonne journée.

#
Profil

cricket

le mercredi 10 novembre 2021 à 13h29

Bonjour, Merci à vous pour vos réponses si bienveillantes, c'est vraiment apprécié.

@Polyarthrite : En effet, j'aimerais bien qu'on améliore notre vie sexuelle. Mais nous n'avons pas les mêmes besoins. Il a une libido beaucoup plus forte que la mienne et cela génère des frustrations de son côté, et ses frustrations génèrent du stress pour moi, ce qui rend l'abandon encore plus difficile. C'est une des raisons pour lesquelles nous avons discuté d'ouverture de couple: je sentirais moins de pression s'il pouvait aller chercher ailleurs ce que je ne suis pas en mesure de lui offrir. De mon côté, je cherche surtout l'affection, les moments tendres, ce qu'il n'est pas capable de m'offrir. Il est très « droit au but ». On reconnait tous les deux la situation. On a consulté. Rien n'a changé.

Il a peur pour lui-même aussi, s'il fréquente d'autres personnes. Il a peur de perdre son intérêt pour moi. Il voit encore les relations comme concurrentes. Je sais que l'idée de complémentarité peut prendre du temps à faire son chemin... De toute façon, la situation actuelle est plutôt lourde... Il sait que je suis prête à prendre le risque, il hésite à faire un pas de son côté. Et il impose des règles pour moi.

@Topper: merci pour ton regard éclairé. En effet, il y a là une idée de concurrence. Reste à voir comment faire tomber ce principe profondément inscrit dans notre culture. Avant d'être en couple avec lui, j'étais dans un couple où on se laissait une certaine marge... Les amitié étaient fluides et on l'acceptait bien, on ne se cachait rien et on avait une confiance mutuelle qui permettait d'accueillir ces situations avec joie. J'ai donc une longueur d'avance sur mon mari pour savoir que le coeur est grand et qu'il y a de la place pour plus d'une personne.

En effet, les règles sont plutôt discutables... J'hésite à accepter de me lancer dans le respect de son critère homosexuel, parce qu'il ne fait pas de sens pour moi. En même temps, je me dis que ça peut être un premier pas vers autre chose... SAUF que je n'arrive pas à franchir le pas, par honnêteté envers les femmes que je pourrais rencontrer. Je ne voudrais pas faire de choix par dépit, parce que c'est tout ce à quoi j'ai droit, je sens que ce serait complètement irrespectueux envers elles. J'aimerais simplement pouvoir laisser le coeur décider... pas si simple si je veux aussi respecter mon mari dans son inconfort!

@PolyPasLeChoix: Merci de soulever la différence entre couple libre et poly amour. En effet, nous avons discuté de la différence entre les deux. Nous ne cherchons pas la même chose et on en est conscients. Si mon mari cherche plutôt à combler des besoins sexuels, de mon côté, c'est impossible de me laisser aller si je n'ai pas d'abord un lien affectif. Il semble que ce lien affectif soit accepté s'il est établi avec d'autres femmes, mais pas avec d'autres hommes. J'ai entre autres un ami très proche et notre amitié rend mon mari inconfortable. Si je fais des activités avec mon ami (randonnées, repas), mon mari considère que c'est de l'ordre de la tromperie. Or, il est parti pour une semaine pour son travail et avant de partir, il a nettoyé la maison, il a quitté en me disant que si je voulais inviter une femme, la maison était déjà prête pour la recevoir. La situation est totalement différente pour lui.

J'apprécie ton témoignage sur ce que tu as vécu avec ta femme. En effet, il semble plus simple de présenter un besoin physique pour la plupart des gens. Certains vont aussi s'en servir comme étape transitoire, ce que j'ai préféré ne pas faire. J'ai décidé de jouer le jeu de la franchise avec mon mari, mais peut-être est-ce trop tout d'un coup? J'aimais mieux ne pas lui mentir sur ma perception. Dans tous les cas, je ne le sens pas prêt à franchir le pas et je ne veux pas le brusquer... mais je sens que nos besoins différents ne font que fragiliser notre relation au fil du temps. Ces discussions ont même dérapé vers la possibilité de me déshériter si je développais des liens avec un homme, parce qu'il ne pourrait pas supporter l'idée que je poursuive un projet de vie avec un autre. C'est plutôt contrôlant, d'autant plus que j'ai mis de côté plusieurs années de carrière et de salaire pour le supporter dans sa carrière à lui, en le libérant de toutes les autres obligations pour qu'il fasse de plus belles avancées.

Quoi qu'il en soit, si je regarde la situation actuelle, je sais que quelque chose doit bouger. Comme tu le dis, tôt ou tard, on pourrait se diriger vers l'adultère ou la rupture, j'espère trouver d'autres solutions, mais je suis peut-être idéaliste. Je me fais reprocher de ne pas le satisfaire sexuellement, ça affecte son humeur au quotidien et il a de plus en plus peur de mes amitiés. De mon côté, impossible de me laisser aller si la sexualité est perçue comme un dû. J'aimerais qu'il me revienne rayonnant d'une belle expérience vécue de son côté, j'aurais beaucoup moins de poids sur les épaules! Et je suis prête à accueillir de nouvelles personnes dans notre univers. Mais il craint de perdre son intérêt pour moi. Personnellement, je suis prête à prendre ce risque et il le sait (le statut quo n'est pas vraiment souhaitable), mais il bloque. Et moi je bénéficie d'une ouverture partielle dans un univers de contrôle... Bref, tôt ou tard, il risque d'arriver, quelque chose, je ne sais pas quelle direction ça peut prendre. Je me sens un peu vulnérable sur tous les points. Mais j'aimerais qu'on chemine vers quelque chose de consenti pour le bonheur de tous. Je rêve peut-être.

Message modifié par son auteur il y a 6 mois.

#

Polyglobulie (invité)

le mercredi 10 novembre 2021 à 14h26

Désolé mais on ne sent pas vraiment d'amour entre votre mari et vous.

Vos solutions sont toutes extérieur a votre couple, polyamour pour vous et polysexualite pour lui.

Alors même que vos limites semblent incompatibles avec ses chemins, vous préférez prendre le risque de tout perdre que de trouver des solutions internes.

Un couple ne se sauve pas avec des relations extérieures

#
Profil

cricket

le mercredi 10 novembre 2021 à 23h02

@Polyglobulie En effet, j'ai peut-être décrit froidement notre relation. Mais nous voulons sincèrement le bien l'un de l'autre. Nous avons consulté pour trouver des solutions, ce n'est pas facile. En dehors des problèmes énoncés, nous formons une belle équipe, on se comprend d'un regard et on a bâti quelque chose de beau. Nous avons une entreprise en commun. On jongle avec un quotidien rempli. Notre relation n'a jamais été passionnelle, elle a toujours été fondée sur un solide partenariat, ce qui nous allait très bien jusqu'à ce que la frustration s'installe de son côté.

Mon mari a toujours entretenu des fantasmes incluant d'autres personnes et j'ai toujours bien vécu avec l'idée qu'un jour, ça pouvait arriver. Je n'ai évoqué clairement mon ouverture que cette année, par contre. C'était avant tout dans son intérêt, sachant que j'avais une libido vraiment insuffisante pour lui, mais je souhaite tout de même une possibilité de réciprocité si on franchit le pas.

Selon moi il ne sert à rien de fixer une règle sur un type de fréquentation extérieure, qu'elle soit de nature amoureuse, amicale ou sexuelle. C'est toujours en évolution, ce sont des vases communicants. De toute évidence, mon mari est effrayé et il souhaite établir un cadre autour de moi, en me demandant de ne fréquenter que des femmes. Et ce cadre ne fait pas de sens pour moi, je me demande simplement comment le mettre en confiance.

#
Profil

PolyPasLeChoix

le jeudi 11 novembre 2021 à 16h36

Bonjour cricket,
Ta situation me paraît plus claire et plus compliquée suite à tes derniers messages. J'avoue avoir du mal à éprouver de l'empathie dans ton mari tel que tu le décris. Il semble être envers toi d'une nature possessif, manipulateur. Il a peur de te perdre en ayant de son côté des relations avec d'autres femmes même si c'est quelque chose qu'il fantasme. Il est jaloux de tes relations amicales avec d'autres hommes et use de son pouvoir pour t'interdire d'envisager plus que de l'amitié avec un autre que lui. Il est frustré qu'étant sa femme tu ne sois pas disponible pour satisfaire ses besoins. Il te pousse à avoir des relations homosexuelles que tu ne désires pas au point que tu te poses la question d'essayer ne serait-ce que pour débloquer la situation.
A côté de ce tableau plutôt sombre, tu sembles l'aimer, savoir ce qui vous unit et être prête à beaucoup pour résoudre votre problème.

Pour obtenir la liberté que tu recherches, il faut qu'il évolue, qu'il cesse de te considérer comme sa chose qu'il contrôle mais comme son égale, sa partenaire. Ça me semble compliqué. Quand je te lis, cette ouverture de votre couple tu la souhaites pour lui en premier lieu mais tu espères pouvoir en profiter aussi afin de vivre de ton côté des expériences enrichissantes qui te correspondent. Pour débloquer la situation, mais ça me fait mal d'écrire cela, il faudrait que tu t'oublies pendant quelques temps, qu'il ose de son côté franchir le pas et se rende compte que tu es toujours là, que ce qu'il vit à côté ne nuit en rien à votre relation. Cela devrait pouvoir lui permettre de gagner un peu en confiance et si cela se passe bien tu pourrais à ce moment là exprimer à nouveau ton envie de vivre quelque chose de ton côté avec un autre homme. La difficulté que je vois à ce niveau-la c'est que s'il n'a pas su malgré ta bénédiction, ses déplacements professionnels avoir des relations extra conjugale ça risque de lui prendre du temps. Il y a une forte disparité de mon expérience et de divers témoignages sur les facilités pour un homme en couple ouvert de trouver une femme intéressée que l'inverse.

Une autre option qui ressemble plus à ce que j'ai vécu c'est que tu essaies de lui vendre un potentiel bénéfice pour lui en t'autorisant a avoir des relations avec un autre homme, cela pourrait t'aider à retrouver un peu de libido avec lui également et donc qu'il ne s'agit pas de privilège a d'autres que lui n'a pas mais plutôt de te permettre de retrouver du desir et qu'il en bénéficie lui aussi. C'est risqué et pourrait vite tourner en comptage des points de son côté et en faveur dont tu lui serais redevable.

Au final je me rend compte que je n'ai pas de vrais solutions à te proposer ton conjoint ne me paraît pas réceptif à une réelle ouverture de votre couple tout au plus a l'assouvissement d'un de ses fantasmes de te voir/savoir faire l'amour avec une autre femme.
Bon courage a toi. J'espère que vous réussirez malgré tout à avancer.

#
Profil

Topper

le jeudi 11 novembre 2021 à 19h47

@cricket Suite aux derniers messages, cela donne une autre perspective à la situation. Ce qui était présenté au départ occulte des informations capitales.

Pour moi, il est totalement injuste que lui accède à une liberté dont toi tu ne peux profiter pleinement. On peut accepter une telle situation dès lors que cette liberté nous intéresse pas, mais ce n'ai pas du tout ton cas. Tu désires aussi avoir la possibilité de développer des relations.

La solution devrait être : si tu veux être libre, alors moi aussi.

Si vraiment il en a envie, alors faîtes le chemin ensemble pour que ce soit possible.

#
Profil

cricket

le vendredi 12 novembre 2021 à 19h46

Merci @PolyPasLeChoix et @Topper
C'est bon d'avoir un oeil extérieur sur ma situation. J'avoue me sentir un peu perdu, mais vous avez bien saisi ce qui se passe. J'aime mieux ne pas lui faire de fausses promesses sur un éventuel retour de mon désir (il faudrait pour cela que je sente que ses attentes ont baissé, et ce n'est pas en fréquentant d'autres hommes de mon côté que la situation changerait forcément entre lui et moi). Mais s'il faisait un pas en premier, je crois en effet que ce serait plus facile, il pourrait apprivoiser la situation plus sereinement, en voyant que je suis toujours là.

Je rêve assurément d'une plus grande équité entre nous. Ses comportements font souvent sortir la féministe en moi, mais il y a un beau chemin parcouru de son côté depuis que je le connais. Il y a une décennie, il remettait en question l'intelligence des femmes par rapport à celle des hommes. Aujourd'hui, il ne dirait plus jamais quelque chose du genre, mais il a encore des réflexes machos. J'imagine que le temps est mon principal allié pour qu'il évolue, et que la discussion doit se poursuivre.

Je vous remercie sincèrement d'avoir pris ce temps. Vous m'aidez beaucoup.

#
Profil

cactus

le vendredi 12 novembre 2021 à 20h12

Pour alimenter les réflexions sur le féminisme et les relations amoureuses, le podcast de Victoire "Le coeur sur la table" est vraiment top :

https://binge.audio/podcast/le-coeur-sur-la-table

Particulièrement "Romance et soumission" partie 1 et 2, qui, perso, m'a ouvert les yeux sur un lien douloureux pour moi actuellement.

#
Profil

Topper

le samedi 13 novembre 2021 à 08h54

Un excellent podcast que je conseille également.

#
Profil

bidibidibidi

le mardi 16 novembre 2021 à 10h40

cricket
Je rêve assurément d'une plus grande équité entre nous. Ses comportements font souvent sortir la féministe en moi, mais il y a un beau chemin parcouru de son côté depuis que je le connais. Il y a une décennie, il remettait en question l'intelligence des femmes par rapport à celle des hommes. Aujourd'hui, il ne dirait plus jamais quelque chose du genre, mais il a encore des réflexes machos. J'imagine que le temps est mon principal allié pour qu'il évolue, et que la discussion doit se poursuivre.

Des réflexes machos ? Parler de te déshériter alors que tu as mis de côté ta carrière pour la sienne me paraît être plus que des réflexes machos. Personnellement, je lis un très grand déséquilibre de pouvoir dans votre couple qui me paraît extrêmement malsain. Je serais toi, je mettrai la même règle qu'il te met : Ok, des relations extérieures au couple, mais purement homosexuelle.

Enfin, désolé de réagir négativement, mais ton mari n'est pas contrôlant, il te contrôle, ce qui est très différent. Et contrairement à PolyPasLeChoix, je ne t'encourage absolument pas à t'oublier pendant quelques temps, mais plutôt à bien te prendre en compte (à commencer par coucher sur contrat la contrepartie financière qu'il te doit, la dépendance financière n'étant absolument pas souhaitable sur le long terme).

Je vais pas rentrer dans un discours féministe (et puis ce serait déplacé vu que je ne suis pas une femme) mais j'ai du mal à ne pas avoir une lecture teintée de ta situation. Et comme Cactus, je t'encourage fortement à écouter le coeur sur la table de même que les couilles sur la table (https://binge.audio/podcast/les-couilles-sur-la-table). Je pense d'ailleurs qu'il vaut mieux écouter les couilles sur la table avant le coeur sur la table pour bien connaître les processus patriarcaux avant d'en comprendre l'impact sur nos relations.

A mes yeux, la "féministe en toi" est encore une enfant. Je t'encourage à la faire grandir pour réaliser les processus toxiques qui t'entourent. Je suis pas certain que ça te rendra plus heureuse, mais ça te redonnera de la dignité.

Fin de mon mini coup de gueule. Je n'ai aucune animosité à ton égard, juste de l'empathie.

Message modifié par son auteur il y a 6 mois.

#
Profil

lau93

le mardi 16 novembre 2021 à 16h19

J'adore l'idée de lui demander en miroir de n'avoir que des relation homo:-) :-) ! Merci pour cette proposition @bidibidibidi! La demande de cette homme me parait en effet un peu loin de l’éthique relationnelle de la polyamorie.
Bonne route
L

#
Profil

PattiSim

le mercredi 17 novembre 2021 à 11h21

Salut,
J'ai tout de suite pensé aussi au podcast du Coeur sur la table en lisant tes post. Pour le coup, je suis bien d'accord avec ce qui t'a été dit dans toutes les réponses ci dessus et je suis complètement d'accord avec ce que te dit @bidibidibidi Ce n'est que mon point de vue, bien entendu. Ce n'est pas un compromis de sa part que de te dire "okay mais avec les femmes" si tu es hétérosexuelle (l'exemple des pommes et des pêches est super, et l'effet miroir une bonne idée pour le remettre à sa place), son insistance en lavant la maison de fond en comble avant de partir "regarde chérie je te fais un cadeau" j'y vois presque une petite manipulation un peu mesquine. Sans oublier ce que ça dit de sa vision des rapports lesbiens, si tu étais bisexuelle et que tu faisais THE rencontre, il aurait tout autant à s'inquieter (et si c'est une question de taille, je crois que l'on trouve des jouets indétronables). Les rapports entre femme, ça fait souvent moins peur par méconnaissance, car pour beaucoup cela se réduit à deux copines qui batifolent gentiellement la jupe courte et la culotte blanche dans le porno mainstream (bon okay, je m'envole un peu... désolée).
Ton conjoint perd certainement pied d'apprendre tes désirs, ce qui peut être compréhensible. Mais dans la panique, il rejoue les cartes du contrôlant... Et ça, ce n'est pas très beau. Te parler de te déshériter : outch! Tu dis que vous formez une équipe, dans ce cas cet argent c'est le votre, pas le sien à qui il te donne accès à son bon vouloir. Effectivement, je ne peux que soutenir ce qui t'ai conseillé plus haut que de te protéger financièrement et juridiquement, que ce ne soit jamais un moyen de chantage (ou de soumission).
J'espère que mon message n'est pas trop abrupte, je m'en excuse si tel est le cas, je te soutiens. Et comme elle dit dans les premières minutes du podcast épisode romance et soumission, c'est difficile d'être féministe et d'aimer et désirer les hommes. Même en fréquentant des hommes qui réfléchissent, qui se questionnent, se deconstruisent, il y a de temps en temps un petit fossé, un petit mur..on y échappe pas encore totalement parce qu'on évolue toujours dans un monde patriarcale (ayé j'ai sortis le gros mot ahah).

#
Profil

Topper

le vendredi 19 novembre 2021 à 08h18

PattiSim
l'exemple des pommes et des pêches est super

Merci, je pensais que ma métaphore n'était pas très claire et manquait de pertinence.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion