Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

J'ai 2 femmes...

Témoignage
#
Profil

Jubei

le mardi 31 juillet 2018 à 12h13

Bonjour, j'ai la trentaine et j'ai deux femmes depuis 1 an, je mène une double vie, je suis épuisé des allé et retour et des mensonges, j'aime les deux. La première a 8 ans de moins que moi, je suis avec depuis 8 ans, elle est d'une loyauté anormale, elle est la sécurité absolue, elle a un caractère très dur à cause d'un parcours de vie extrêmement rare et douloureux (viol, abandon, foyer ). Je suis son sauveur, elle m'aimera jusqu’à la mort, qui éventuellement peux arrivé si je l'abandonne a nouveau... risque de suicide donc...Je n'ai jamais fais d'enfants avec elle car elle est jeune est j'attendais qu'elle prenne plus de maturité.

La seconde à 10 ans de plus que moi, on est tombé amoureux l'année derniere, je lui mens, elle croit que je ne suis plus avec la première et attend que la première se reconstruise (à ma demande) pour s'afficher avec moi.

Je viens a la recherche de conseils.

#
Profil

bonheur

le mardi 31 juillet 2018 à 14h26

Il ne s'agit pas ici d'une situation poly (manque de transparence et d'honnêteté).

Je ne peux pas dire grand chose, si ce n'est que la vérité (ou une partie) éclate souvent et qu'elle peut faire plus mal qu'une situation poly. Tu dis que ta première compagne manque de maturité est est en difficulté personnelle. Si elle apprend ça, je n'ose imaginer comment elle va encaisser. Je crois que son sauveur va tomber très bas dans son estime.

Quand à ta seconde amoureuse, je doute qu'elle apprécie les mensonges, même si elle est très mature.

Je t'invite à regarder le film "garde alternée", qui est humoristique mais pas pour les personnes qui vivent une telle situation. Tu t'y retrouveras certainement.

Je ne peux pas te conseiller grand chose, une fois que l'on est enlisé dans un double mensonge, je suppose qu'il est difficile de faire la transparence. Pas impossible, mais délicat et si tu te sens déjà crevé par la situation, attend toi à affronter deux tsunamis

#

OnRyftacpy (invité)

le mardi 31 juillet 2018 à 23h21

Ton fil de discussion annonce les emmerdes dès son titre : «  J'AI deux femmes ».

Tu ne possèdes personne. Tu entretiens deux relations amoureuses/sexuelles/romantiques/affectives/abusives… (rayez la mention inutile) avec des femmes.

Bon.

Tu considères qu'une de tes amoureuses est vulnérable et immature au point de décider pour elle de la protéger d'elle-même. Une telle relation pouvait-elle être saine dès le début dans ces conditions ? On pourrait se demander alors pourquoi tu as commencé une relation avec elle, à moins de vouloir profiter d'un position ascendante.

C'est pas fondamentalement une preuve de maturité de ta part non plus.

Bonheur a raison : soit tout va finir par te péter à la gueule − et dans ce cas, croise les doigts − soit tu dis la vérité toi-même, en veillant éventuellement le plus possible aux formes et au timing pour que ça se passe le moins mal possible pour tout le monde.

Ça, se sera une belle preuve de maturité de ta part, et une vraie grande preuve de confiance envers tes deux partenaires. Elles le mérite certainement.

Alors oui, ça risque de finir de mal se passer pour toi, et tu risques d'y perdre tes deux relations à brève échéance plutôt qu'à moyenne échéance en restant malhonnête.

Mais au moins, tout le monde en sera grandi, et si la ou les relations subsistent, elles seront ENFIN un peu assainies et en bonne voie d'amélioration.

Et si elles cessent, ça fera certainement du bien à tout le monde à moyen et long terme.

La vie est trop courte pour perdre et faire perdre du temps ainsi aux gens.

Ceci dit, je ne me fais pas d'illusion, et je ne veux pas t'en faire : j'ai très peu entendu parler de relations non-exclusives qui soient saines en étant parti sur de telles bases pourries.

Pour voir le bon côté des choses, tu pourras probablement recommencer de nouvelles relations sur des bases non-exclusives saines et assumées. Et ce sera mieux pour tout le monde.

#
Profil

Jubei

le mercredi 01 août 2018 à 00h48

La deuxième était une amie que l'on avait en commun avec ma 1re copine.
Le jour où je me suis mis avec la seconde, j'ai dit à la première que je n'avais plus de sentiments amoureux pour elle mais que je l'aimais comme quelqu'un de ma famille, que je ne l'abandonnerais jamais, qu'elle pouvait rester vivre chez moi tant quelle le désirais.
Mais que j'avais besoin de me retrouver seul pour réfléchir (ce qui était faux, je voulais juste la protéger, elle me disais souvent que si je n’étais pas la elle se suiciderais.
En 8 ans de vie commune et des tonnes d'occasion de la tromper, jamais je n'avais failli, car j'avais été trompé dans ma relation d'avant et je ne voulais pas faire ça à quelqu'un).
Là elle a décidé de partir vivre chez son père (qui l'avait abandonné enfant), elle est donc parti, mais venais chez moi 2 jours par semaine car là-bas c'était l'enfer.
Puis elle a commencé à parler de suicide, mais sans jamais me menacer, c'était plus, entre 2 sujets de conversation, elle me glissait qu'elle savait exactement ou placer la corde si un jour elle se pend...). moi pendant 7 mois, j'ai vécu chez ma seconde, et 2 jours par semaine je revenais chez moi. J'ai aidé ma 1re à avoir un appart, argent, paperasse, moins de 25 ans, pas de boulot car trop peu sociable et arrêté l'école en primaire.
Lorsqu'elle a été seule dans son appart là j'ai vraiment eu peur, et j'ai repris ma relation avec elle, ça c'est faits en douceur par habitude, et parce que je n'ai pas trouvé d'autre moyen d'atténuer ses souffrances. 8 mois de séparation et toujours le même discours, ma vie a commencé avec toi et elle finira si tu n'es plus là.
Bien sûr je n'ai pas dit à ma seconde que j'avais repris la relation avec ma première, elle pense que je l'aide à se reconstruire. Ma seconde me dis qu'avant que j'arrive dans sa vie, elle pensait se foutre en l'air une fois que ses enfants auraient pris leur envol. J'ai donc les 2 car je ne trouve tout simplement pas de solution que de mentir et de devenir manipulateur, je m'en veux énormément, et si je pouvais m'en sortir en me retrouvant seul, ça ne me dérangerait pas. Je les aimes.
Je pensais que la solution était peu être dans la proposition d'un pluri-amour, et j'ai échoué sur ce forum

Message modifié par son auteur il y a un an.

#
Profil

gdf

le mercredi 01 août 2018 à 07h27

Jubei

Je pensais que la solution était peu être dans la proposition d'un pluri-amour, et j'ai échoué sur ce forum

La solution du polyamour, ça consiste à dire la vérité à ces deux femmes.
À te lire, l'une comme l'autre ne survivrait pas sans toi. Nous n'avons que ta version, et il est difficile d'en juger...peut être es tu simplement dans le syndrome du sauveur ?
Et même si c'est le cas, et que sans toi l'une comme l'autre se "foutrait en l'air", je dirais que ça relevé de professionnels de santé plutôt que d'un proche de confiance indigne de confiance. Désolé d'être cru, mais si, réellement, elles sont fragiles et ont placé leur confiance en toi, et tu as trahi cette confiance, il faut qu'elles trouvent un soutien ailleurs.

#
Profil

bonheur

le mercredi 01 août 2018 à 08h50

Je serai mal placé pour dire qu'il ne faut pas porter son attention sur une personne qui en a besoin. Je vis cela actuellement, me faire du soucis pour une personne que j'aime, qui ajoutent les difficultés les une aux autres, soit en agissant à côté de la plaque, soit en n'agissant pas alors qu'il le faudrait. Sa famille : je préfère m'abstenir de dire ce que j'en pense, notamment une personne en particulier.

Etre en décrochage sociétale et familial peut arriver à des personnes que l'on aime. Se contenter de regarder ? Ne pas tenter d'aider ? Je suis comme Jubei, j'en suis incapable !

Par contre, trahir la confiance de personnes qui justement se raccrochent à nous ? Ce n'est pas la bonne solution, ni pour soi, ni pour les autres.

Parfois, la vie coule de source, avec des difficultés. Parfois, la vie n'est pas tendre et là, on a besoin encore plus d'amour. Ces deux femmes ont besoin d'amour. Comme mon amoureux, elles ont besoin aussi d'un accompagnement réel et concret. Ce n'est pas les porter en victimes que de leur accorder cette attention particulière. Si ça s'appelle endosser le costume du sauveur, alors je l'endosse, même si je lui laisse ses décisions, ses choix, ses actes sans les contrarier. Par contre, c'est épuisant, comme relation. Me concernant, il ne menace pas de se suicider, mais a subi cela de la part de son ex-amoureuse. C'est difficile de ne pas se sentir concerné, non ?

#

PacyibFu (invité)

le mercredi 01 août 2018 à 08h53

Je pensais que la solution était peu être dans la proposition d'un pluri-amour, et j'ai échoué sur ce forum.

Seulement voilà, le «  polyamour » n'est pas une thérapie de couple ou un moyen de soigner une relation non fonctionnelle. C'est une manière de relationner, ni pire ni meilleure que la monogamie.

Mais t'inquiètes : moi aussi j'ai fait la même erreur à mes débuts, sans vraiment m'en rendre compte.

#
Profil

Jubei

le mercredi 01 août 2018 à 11h53

Ma sœur est criminologue et ma mère à son cabinet psy, j'ai grandi le dedans au point qu'énormément de personne me demande conseil en permanence car j'ai les techniques concrètes pour ne plus qu'il ou elle se sente coupable d'une situation. Sans culpabilité on est plus susceptible d'avoir un libre arbitre. Mes proches sont au courant de ma situation et connaissent très bien les protagonistes, ma sœur a 2 belles sœurs et ma mère à 2 belles filles, mais comment être objectif lorsqu'on a un attachement affectif. Les erreurs s'enchainent et moi avec.
Je donne à la 1re comme à la seconde tour mon être a par égale, je les aime, je les caline, je les sors, car bien entendu elle n'ont pas ou très peu d'amis et je les aide financièrement.
Si quelqu'un a un retour d'expérience sur un homme ayant eu une femme et une maitresse qui a réussi a transformer ça en "poly amour" je serais intéressé de le lire.

Merci à tous ceux qui intervienne depuis le début de la discussion, tous vos messages sont pertinents.

#
Profil

bonheur

le mercredi 01 août 2018 à 14h26

Moi, non, les personnes engagées, si j'en tombe amoureuse, je m'en éloigne instinctivement désormais. J'ai eu une relation avec un célibataire, devenu engagé (même marié) avec une autre personne qui ignorait mon existence. Je n'ai jamais été directement en situation adultère (en situation poly sans la nommer, au début).

La seule chose que je peux affirmer, c'est qu'aimer n'est jamais simple. En tout cas pas sur la durée et quelque soit le type de relation. C'est la raison pour laquelle il faut croire aux bienfaits de l'impermanence.

Après, quand on ne peut plus vivre une situation sans y laisser de trop, il faut expliquer que l'on arrête tout. Question de limites !

#
Profil

calinou696

le mercredi 01 août 2018 à 14h33

Transformer en poly amour, honnêtement ca me semble impossible : de base, il faut pas mal de maturité, de solidité, d'ouverture d'esprit etc.. pour concevoir et accepter le truc. vu les protagonistes ca me semble mal compliqué, voire risqué comme tu le dis.

Dans ta situation, personnellement, amha, j'essayerai de résoudre les problèmes, désarmorcer les risques, déconstruire ces relations déséquilibrées, et ensuite reconstruire ce qui est possible avec ce qui reste.

#
Profil

gdf

le jeudi 02 août 2018 à 09h13

Jubei

Si quelqu'un a un retour d'expérience sur un homme ayant eu une femme et une maitresse qui a réussi a transformer ça en "poly amour" je serais intéressé de le lire.

J'ai découvert qu'on pouvait aimer plusieurs personnes lorsque, après 10 ans de mariage, j'ai eu une maîtresse. J'ai découvert le terme et les principes du polyamour à ce moment là.
J'ai arrêté la relation avec la maîtresse car je ne voulais pas mentir, puis j'en ai parlé à ma femme, longtemps après. Ça a été dur, mais on est maintenant passé au polyamour. Je suis toujours en contact avec ma maîtresse d'alors, mais c'est plus une amie qu'une amante maintenant.

Voilà, juste ma petite expérience pour dire que c'est pas impossible. D'autres membres de ce forum ont aussi eu des expériences positives si tu cherches un peu dans l'historique. Mais il ne faut pas se mentir, c'est pas la majorité, et c'est pas facile.

#
Profil

bidibidibidi

le jeudi 02 août 2018 à 09h40

Jubei
Merci à tous ceux qui intervienne depuis le début de la discussion, tous vos messages sont pertinents.

Je me suis retenu d'intervenir depuis le début de la discussion, mais je pense que tu cibles le mauvais ennemi. Le polyamour, c'est une fuite en avant. Ton problème, c'est que tu te lies à des femmes qui te pompent ton énergie. Et desquelles tu te sens redevables au point de renoncer à ta liberté. Il est là le problème que tu dois résoudre.
Alors, tu as suffisamment de psys autour de toi pour comprendre que ton processus n'est pas sain et pour user de méthodes pour le comprendre. Ce qui est sûr, c'est que le polyamour ne te permettra qu'une chose : Avoir encore plus de femmes accrochées à toi pour que tu aies encore moins de liberté et d'énergie. Ca ne ressemble pas à une solution.

#
Profil

Jubei

le jeudi 02 août 2018 à 18h50

Merci beaucoup, je vois que tout le monde ici a l’esprit bien affuté, ça fait plaisir.
Faudrait donc que je propose une amitié à chacune d'elles, sans pour autant les abandonner, ça va pas être facile elle risque de refuser mon aide, et je vais assister à leur descente aux enfers en restant complément impuissant.
Pour l'instant je peux peut-être le faire avec la seconde, car on est ensemble depuis moins longtemps même si l'amour passion est toujours présent mais pour la première j'en suis totalement incapable, je l'aime comme si c'était ma fille, je l'ai quasiment élevé, je pourrais pas assister à ça.
Quel dommage que notre conditionnement nous impose une fin tragique, je me sentais les épaules pour les garder toutes les deux si elles avait acceptées ça.

#

Polyacceptante de passage (invité)

le jeudi 02 août 2018 à 21h35

Bonjour Jubei,

Étant passée par la case de transformation dune relation monogame en relation polyamoureuse Et étant également fragile au niveau de la force psycologique ( je suis passée par une tentative de suicide également avant) je peux t'assurer que si ça avait eu lieu pendant ma période la plus fragile je n'aurais certainement pas pu supporter le changement.
La personne au centre doit certes jongler entre les deux personnes, mais la personne qui doit accepter la situation qu'elle n'a pas inité doit remettre en question tout son fonctionnement et se remettre également soit-même en question. Ça demande enormement de travail sur soit , de confiance en soit et un certaine prise d'independance : 'accepter de vivre sa propre vie pendant que l'autre est absent et est avec une/un autre. Et enfin il faut un enorme travail sur la jalousie.
Pour toi ça peut sembler la solution idéale mais ça peut être vraiment destructeur pour la personne en face, d'autant plus qu'il y aura en plus le choc de la trahison.
Vraiment je te conseille d'y aller doucement et vraiment de réfléchir avant de passer le cap de la révélation. Nous n'avons réussi à nous en sortir que grâce à enormement de communication et de collaboration de la part des trois personnes en même temps.
Je ne peux que te souhaiter de trouver la meilleure solution pour vous !

#
Profil

Scarlett

le vendredi 03 août 2018 à 14h48

Je pense que sur adultère.info tu aurais pu trouver de meilleurs conseils...

Forcément tu es tombé chez les pros de l’honnetete et ici en général on pense que chaque être est responsable de soi.

Sans redire tous les points sur lesquels je rejoins les autres...

Je pense effectivement que tu devrais dire à chacune ce que tu ressens par rapport au fait que sans toi elles se suicident.
Au moins pour qu elles prennent la mesure de la pression que cela peut faire.

Ensuite tu pourrais peut être introduire le polyamour puisque elles ne peuvent vivre sans toi. Or il est justement question que tu ne les quittes pas.
Je ne sais pas mais a priori le pb serait que tu les quittes. Or là ce n’est pas le cas.

Bon à mon avis c’est possible mais comme tu as menti... c’est sûr que le moment va être difficile à passer mais bon toi tu n’es pas fragile alors tu vas encaisser.
Elles, elles seront blessées et en colère. Normal quoi.

Enfin une fois que tout sera éclairci je vous conseille à tous de bosser dur sur vos angoisses pour trouver le bonheur!

Bon courage.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion