Accompagner son conjoint Poly. - Polyamour.info

Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Accompagner son conjoint Poly.

Engagement
#
Profil

Red_Girl

le dimanche 28 janvier 2018 à 19h49

Bonsoir à toutes et à tous.

Plusieurs mois que je parcours votre forum pour tenter de comprendre ce concept poly, pour accompagner mon partenaire actuel.

Aujourd'hui, je souhaiterai des avis pour éclairer ma lanterne et prendre la meilleure des décisions pour lui et moi.

Pour vous résumer notre parcours, je suis une "ex-poly" dirons nous, qui a choisi il y a quelques temps de se consacrer à une relation mono car pour moi c'est l'étape ultime que de faire le choix de se consacrer à un seul être, de maitriser ces pulsions autocentrées.
S'il vous plait n'y voyez pas un jugement sur votre conception de la vie, je ne vous parle que de mon parcours à moi.
J'ai rencontré la personne avec qui je vis il y a bientot 2 ans.
Bien évidemment, j'ai, dès le début, expliqué ma logique et mon chemin de vie.
Il semblait être en phase avec cela et prêt à parcourir ce chemin ensemble.
Sauf qu'aujourd'hui il arrive à une phase de sa vie ou il est persuadé qu'il doit vivre libre dans le poly amour.
Un sujet qui le taraude depuis longtemps, qu'il n'a jamais pu réaliser, et qui aujourd'hui empoisonne notre vie de couple.

Je ne vais pas vous développer le cheminement de notre duo, aujourd'hui je lui propose de vivre dans mon propre appartement, afin qu'il puisse mettre en place ces désirs de vie, et que cela lui permettent de voir si il souhaites finalement revenir à ce que je lui propose ou non, car pour moi il à le droit le plus exclusif de mener les expériences qui lui sont essentielles dans sa construction.

Je pensais que cette solution serait bien accueilli, mais pas du tout .
Il me dit qu'il ne vas pas faire cela, car il ne veut pas que je souffre ...
Sauf que la souffrance existe et que je ne crois pas une seule seconde à la solidité qu'on puisse obtenir en faisant l'autruche.
Tot ou tard cela reviendra sur le tapis.

Nous essayons d'en parler beaucoup, mais je reste toujours dans l'interrogation de ce refus ...

Si vous aviez des pistes et des axes, je pourrais essayer de nourrir ma compréhension du sujet ..

Bonne soirée !

#
Profil

bonheur

le dimanche 28 janvier 2018 à 20h43

Je crois que chacun-e fait ce qu'il peut, surtout en matière de vie amoureuse. Personnellement, je dirai qu'il vienne s'installer avec toi, pourquoi pas... tout en gardant sa possibilité de s'échapper si nécessaire (ou pas, si pas nécessaire). Je veux dire par là, tenter, essayer, tout en gardant l'opportunité de ne pas être dépendant l'un de l'autre.

La souffrance, un sujet récurrent en amour. Tellement récurrent que je conçois que la souffrance fait partie intégrante de l'amour : l'un et l'autre s'accompagne.

Je suis d'accord, l'autruche est un bel animal, mais ne pas désirer voir une réalité est humainement assimilable à "dégoupiller une grenade"... tôt ou tard, ça explose.

Après, comment comprend-il la démarche ? Est-ce un oui ou non définitif de ta part ? Mets le tu au pied du mur ? (ce n'est pas l'impression que j'en ai, mais ai-je compris correctement)

S'il se sent acculé, faire l'autruche permet de continuer une vie sans prise de décision concrète... encore un grenade (à mon sens)

#
Profil

Red_Girl

le lundi 29 janvier 2018 à 19h46

Bonjour bonheur :)

J’Ai manqué de précision, nous vivons déjà ensemble dans un schéma mono.
Le fait de lui proposer de vivre séparer est illustré par ma phrase : vivre dans mon appartement,

J’ai bien évidemment réfléchi au fait de pouvoir accepter ces expériences tout en maintenant notre vie commune, mais je n’en suis pas capable,
Je sais que je ne pourrais que lui en vouloir et je n’ai pas envie de le voir rentrer de chez son autre petite amie, ou amante, et se coucher près de moi.

Je partage ton point de vue sur la Grenade que représente le fait d’ignorer les choses, personnellement, maintenant que je connais ces besoins je ne suis plus capable d’en faire abstraction.

Je ne pense pas lui mettre la pression puisque c’est au fond une chose que je ne veux pas, mais par amour et par respect de son individualité je ne peux pas le lui refuser, ma seule limite étant que dans cette configuration je ne souhaite plus partager de vie commune.

#
Profil

bonheur

le lundi 29 janvier 2018 à 20h44

Si je comprends, tout est déjà réfléchi. En quoi pourrions nous donc contribuer ? Il se prend un studio !

Je sais que j'aurais besoin d'un temps en entre deux relations sexuelles avec des personnes différentes... ce qui fait que mes relations hors couple d'origine sont exclues, car je ne peux concevoir une sexualité rapprochée avec deux personnes. Je comprends donc que l'inverse soit pertinent.

Après il peut avoir des relations amoureuses affectives asexuées. Sauf que ça ne résoudrait pas l'accomplissement de ses envies.

J'ai l'impression de tourner en rond dans le cheminement.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion