Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Polyacceptante ça veut dire quoi ?

Témoignage
#
Profil

Carline

le dimanche 05 novembre 2017 à 18h30

Au début de notre relation, je ne savais pas qu'il était polyamoureux, puis est venu le moment des révélations. Cela a répondu aux multiples points d'interrogation semés. Nous avons passés des nuits entières à parler, c'était génial ! Il pouvait enfin se libérer et parler de ses sentiments. Puis j'ai fait la connaissance d'une de ses amoureuses. Je croyais qu'en aimant le même homme, ce point commun pourrait nous unir et que nous veillerons à un bonheur commun (sortez les violons... monde de bisounours !!) Cela s est très mal passé. Elle a fini par lui avouer qu'elle n'a jamais voulu du polyamour, jamais voulu le partager. Après avoir vécu ces moments où j'étais accusée de vouloir tout détruire, de ne pas avoir tenu compte de son amour pour elle lorsque je lui faisait part de mes soupçons, je me sens terriblement seule dans mes émotions avec personne à qui parler. (Les amies mono me jugent et me disent que c'est inacceptable de ne pas être la seule. Dès la base c'est foutu). Polyacceptante ça va jusqu' où ? Y a-t-il une limite à l'acceptation ? J'ai l'impression de devoir tout comprendre ou du moins tout prendre avec distance sauf que la distance s'installe vraiment. Je garde tout pour moi. Je ne communique plus. Je m' étouffe dans ma coquille et je finis par me sentir terriblement mal. Il m'arrive d'éprouver de la jalousie comme tout le monde mais ça me semble interdit d'en parler avec lui, il m'arrive de me sentir délaissée mais parce que je suis polyacceptante c'est comme si je n'avais pas le droit d'évoquer ces sujets. L'effet direct est vécu comme un aveu que je ne veux pas de tout ça mais pas que j'ai à progresser sur tel ou tel point. Je finis par ressentir un sentiment d'oppression.

#
Profil

bonheur

le dimanche 05 novembre 2017 à 19h14

Il n'y a pas de réponse type au titre de ton fil de discussion, Carline. La "description" que tu donnes me parait belle, intelligente et pertinente. Après, si les métamours (autres amours de ton amoureux) n'acceptent pas, tu n'en n'es pas responsable et encore moins coupable. Tes émotions et ressentis sont en adéquation avec l'indépendance et l'autonomie de ton amoureux. C'est beau, je trouve... Après, on ne peut convaincre quelqu'un de réfractaire. C'est à ton amoureux de savoir avec qui il désire être en relation. Tu n'as pas d'implication directe.

Je dirais que si un "commun" ne peut se vivre, alors ne pas chercher à le vivre. L'important est votre relation et laisse à autrui ce qui revient à autrui. C'est idiot, mais mieux que de se prendre la tête avec une personne qui sèmera le bazar.

Je peux te recommander de lire "compersion : transcender la jalousie dans le polyamour" d'Hypatia from Space. Si ta métamour veut s'isoler, toi tu peux évoluer dans le sens qui te convient et que tu désires.

#
Profil

Carline

le dimanche 05 novembre 2017 à 20h30

Merci pour ta réponse. Le problème que je rencontre est comment trouver un juste milieu. Entre vivre une relation pseudo exclusive mais qui ne l'est pas Et une relation ouvertement poly mais qui ne l'est pas. La gestion de la jalousie n'est pas tant un problème mais plutôt l'impression de ne rien pouvoir exprimer par peur de faire mal, de mal dire, de jugements hâtifs.

#
Profil

bonheur

le dimanche 05 novembre 2017 à 22h41

Carline, l'essentiel est ce que tu vis. Quand la personne que l'on a en fasse de soi n'aspire pas à entendre ce que l'on doit dire, évidemment on ne pourra que mal dire et on s'empêtrera et on fera du mal. C'est là que le terme acceptant prend tout son sens. Il faut en passer par là. Au moins avec ton amoureux. Pour ce qui est du reste du monde, si ce n'est pas clairement accepté et assumé pour toi (ça prend du temps et de la communication), alors ne pas tenter de s'expliquer et de s'exprimer à des personnes qui réagiront d'une façon stéréotypée, c'est à dire comme elles l'ont apprises.

Grand nombre de personnes se disent ouvertes d'esprit, mais combien le sont réellement...

L'équilibre, le juste milieu, est en toi et toi seule peut le trouver (en collaboration avec ton amoureux).

#
Profil

Carline

le dimanche 05 novembre 2017 à 23h24

Merci pour ton éclairage

#
Profil

Acajou

le lundi 06 novembre 2017 à 06h51

En tout cas tu me sembles davantage polyacceptante que l'autre amoureuse. Et tu as l'air d'en souffrir à ne pas pouvoir en parler.

Comme l'a très bien dit bonheur, ce n'est pas à tes amies mono, ni même à nous de dire ce qui est mieux pour toi, sauf si c'est vraiment ce que tu souhaites mais disons que le but n'est pas de t'influencer, mais plutôt de t'aider à te trouver.

Au fond toi peut-être qu'il est difficile pour toi de trouver les mots pour exprimer les choses positivement ?
Comme par exemple tout ce que tu trouvais de positif à te rapprocher d'elle, c'est très mal vécu de sa part.

Et je préciserais quand même que c'est pas très fair play que l'homme en question ait pris son temps pour t'annoncer qu'il était polyamoureux, en général nous on recommande de le dire le plus tôt possible, question d'honnêteté et d'éthique, même si ça complique parfois les rencontres au moins ça pose des bases saines.
Parce que là une fois que les attaches affectives sont là c'est un peu du chantage de t'imposer le polyamour.

Je pense qu'il est très utile que tu formules tes besoins dans la relation, temps accordé minimum, activités minimum, et puis les limites, ne pas être délaissée si longtemps, ne pas passer au second plan etc.
C'est triste à dire mais face à une autre personne qui fonctionne à la compétition, il n'y a que ce langage-là qu'elle parle, c'est du rapport de force, et c'est peut-être moins ta tasse de thé... Ne pas hésiter à s'imposer un minimum (j'ai pas dit un maximum, un minimum), dans tes valeurs qui sont les tiennes, une certaine dose de partage que tu souhaitais idéalement, exclusivité si tu en as la force mais commençons par le plus simple.

#
Profil

Carline

le lundi 06 novembre 2017 à 08h59

Merci Acajou
J'ai compris ses blocages du débuts et que nos longues discussions nocturnes ont fini par effacer. Mon avis est que si nous sommes toutes dans un rapport de force alors c'est lui qui finira broyé. J'apprécie que l'autre aie la liberté de venir à moi et ça lui donne d'autant plus de sens et de valeur. Oui je ressens parfois le besoin d'en parler avec quelqu'un sans jugement. Parfois je me demande est ce que les polyamoureux ont conscience de ce que pourrait impliquer l'acceptation d'un(e) mono. À part le fait de gérer sa jalousie je veux dire. M'imposer je sais le faire en général, j'ai un caractère bien trempé !! Mais là on parle de sentiments et je n'ai pas envie d'imposer même un minimum pourtant parfois je me retrouve dans le rôle de "madame la directrice" mais ce n'est pas ce que je veux.
Cette relation avec cette autre m'a clairement fait du mal et c'est très dur de continuer sans panser les blessures. J'ai l'impression que le temps et le silence ne font que creuser plus profondément les sillons de ces cicatrices.

#
Profil

Merlyn

le lundi 06 novembre 2017 à 10h38

Bonjour Carline

Merci pour ton témoignage :).

C'est cool que vous en ayez discuté et que la communication s'est bien passée entre vous deux, la com, c'est la base de toute relation :).

Tu dis que tu as rencontré une des ses amoureuses ? Il en a donc plusieurs ? Du coup pourquoi celle dont tu parles te reprocherais à toi d'être la vilaine qui vient tout détruire (comportement puéril je trouve) ?

Les seuls limites à l'acceptation sont celles que tu veux bien t'accorder, fixe toi tes limites mais ne laisse personne ne les fixer pour toi si tu ne consens pas à ces limites.

Bon courage a toi :).

#
Profil

bonheur

le lundi 06 novembre 2017 à 10h47

Carline
Parfois je me demande est ce que les polyamoureux ont conscience de ce que pourrait impliquer l'acceptation d'un(e) mono. À part le fait de gérer sa jalousie je veux dire.

Oh que oui ! Avec mon mari, nous ne soupçonnions pas que je tomberai de nouveau amoureuse et ceci après 18 ans de mariage et 20 ans de vie commune. Concrètement, comme nous nous connaissons lui et moi depuis enfants, il savait qu'ado (et mm avant) j'avais vécu très bien des situations d'amours plurielles, mais nous n'imaginions même pas que nous vivrions un tel tournant arrivé à la quarantaine (maison, 3 enfants). L'aveu, rapidement, de ma part, enfin une fois que j'ai eu digéré moi-même ce qui m'arrivait... les longues discussions qui nous ont rapprochées... la découverte de ce mot "polyamour" et de son sens (au bout de 4 années)... et aujourd'hui, 10 ans après, ce n'est pas simple de vivre des amours en annonçant "je suis mariée".

Alors, à titre individuelle, j'ai conscience de ce qu'implique l'acceptation de monos. Que ce soit mon mari, qui aujourd'hui est plutôt bien et qui ne désire pas d'autres amours, que mes amoureux qui ne trouvent pas toujours leurs places. Chaque annonce est un bouleversement et une nouvelle situation à prendre en compte. Et puis, les hommes aussi sont dans la rivalités et être au milieu, ce n'est pas aisé, mais c'est la seule solution.

Hypatia indique beaucoup de ses trouvailles dans le livre que je t'ai recommandée dans mon premier post.

#
Profil

Acajou

le lundi 06 novembre 2017 à 16h43

Carline
Parfois je me demande est ce que les polyamoureux ont conscience de ce que pourrait impliquer l'acceptation d'un(e) mono. À part le fait de gérer sa jalousie je veux dire.

Je t'avoue ne pas bien comprendre pourquoi les mono idéalisent autant une seule personne. J'ai vécu ça quand j'avais 23 ans (j'en ai 30 aujourd'hui) et j'ai été déçu, ça m'a fait souffrir plus qu'autre chose. Ça m'a même complètement détruit, j'étais dans une relation où cette femme espérait l'homme de sa vie, avec des attentes inconsidérées, au point de détruire tout ce que je pouvais avoir envie d'autre qu'elle (même des relations amicales ou familiales), l'égoïsme total quoi, et ça a été la chute libre. Je ne veux pas revivre ça.

#
Profil

Carline

le mercredi 08 novembre 2017 à 09h58

Il ne s'agit pas là d' idéaliser une personne mais de comprendre que dans l'acceptation du polyamour il ne s'agit pas seulement de gestion de jalousie ou de comment trouver sa place dans la relation mais qu'il y a un cheminement sans retour arrière, on abandonne à jamais des schémas mono et cela est valable dans son rapport aux autres (famille et amis)
Pour ma part, ma famille est au courant et ainsi que mes amis. Parfois on me traite comme une petite femme fragile qui ne sait pas dire non à une situation insupportable, d'autres fois comme une brodeuse de ménage etc... on n'est ni mono, ni poly. Je ne suis pas là pour plaire à tous c'est sûr mais il s'agit d'une sphère proche à laquelle je ne veux pas mentir, dont je ne veux pas me cacher et j'assume parfaitement mon choix. Mais parfois devant les reproches et suspicions de vouloir le ramener à un mode mono, je me sens troublée car il m'a fallu aller plus loin qu'un simple "vois qui tu veux, viens quand tu veux"

#
Profil

elfi

le mercredi 08 novembre 2017 à 12h10

Salut Carline

Je pense que dès qu'on rentre dans ce mode de vie "poly" que ce soit en étant soit même polyamoureux(se) ou poly-acceptant, on est tous confronté au même problèmatique. La monogamie est tellement encrée dans nos mœurs que les gens ont du mal à en sortir.

Personnellement je suis "tombée" dans le polyamour le jour où je suis tombée amoureuse d'un couple. Ca m'est tombé dessus sans prévenir et j'ai choisi de le vivre aussi peu caché que possible. Mais j'ai eu quelques jugements comme toi on m'a prise pour une femme fragile. Un ami m'a dit "ils se servent de toi comme d'un jouet sexuel", ma mère pense que c'est juste une passade, une expérience. Le WE dernier j'ai rencontré une amie de mes amoureux qui a insisté lourdement pour que je me trouve un compagnon "à moi" pour être en couple "traditionnel"...
Et encore seul les gens les plus ouvert d'esprit sont au courant.

Déjà en etant en couple mono on est jugé si le compagnon ne rentre pas dans le cadre imaginé par nos proches alors en couple poly pur ou mono-poly on bouscule encore plus ce cadre.

#
Profil

Carline

le mercredi 08 novembre 2017 à 12h42

Merci pour ton témoignage Elfi
Il me redonne une confiance qui commençait à s'effriter.
Biz

#
Profil

bonheur

le mercredi 08 novembre 2017 à 13h59

Carline, je t'invite à écouter l'émission de RTL. Alain Heryl indique judicieusement qu'il ne faut pas chercher à comprendre et encore moins à faire de comparaison par rapport à nos acquis (il l'a dit autrement, ce n'est pas du mot à mot).
Il faut exprimer le polyamour pour ce que c'est : de l'inédit.

Un autre participant de l'émission a indiqué que l'on était des "chercheurs" (je dirais personnellement précurseurs).

Carline, tu as fait un énorme travail de déconstruction. Déjà dans ta perception de toi, ensuite dans ton rapport à autrui. Ton évolution n'est pas celle désirée par ton entourage... sauf que cet entourage n'a pas à te dire comment tu dois évoluer.

Après, je reconnais, il n'y a rien plus dérangeant qu'une personne qui te dit ce que tu dois faire, ou penser, ou pire, ce que tu dois ressentir. Même quand cette personne pense agir pour notre bien (ce qui est dans le meilleur des cas).

#
Profil

Acajou

le mercredi 08 novembre 2017 à 16h01

Carline
il y a un cheminement sans retour arrière, on abandonne à jamais des schémas mono et cela est valable dans son rapport aux autres (famille et amis)

J'ai dû mal comprendre ta question.
Personnellement je n'ai eu aucun mal à abandonner un schéma mono, je pense avoir toujours été poly, dès mes premiers amours à l'âge de 10 ans. Ce qui a été difficile c'est le rejet du coup, car beaucoup de personnes ne comprennent pas, et je ne pouvais pas mettre les mots dessus. J'essayais de me conformer à une norme, qui me mettait mal à l'aise et ça ne fluidifiait pas les relations. Si j'ai eu des difficultés c'était vraiment par peur de ne pas être accepté par autrui plutôt que de suivre ce que je voulais.

Carline
Pour ma part, ma famille est au courant et ainsi que mes amis. Parfois on me traite comme une petite femme fragile qui ne sait pas dire non à une situation insupportable, d'autres fois comme une brodeuse de ménage etc...

Moi ça me sidère, que les gens soient aussi sexistes envers les femmes poly. Elles sont tout de suite vues comme des p... ou des s... pour avoir entendu ça directement, c'est assez choquant je trouve.

#
Profil

bonheur

le mercredi 08 novembre 2017 à 16h21

Je crois comprendre. Moi, je me sens comme toi Acajou, devenir enfin soi et au diable les normes.

Par contre, pour mon mari, celui qui accompagne une poly en devenir, le cheminement sonne moins comme une évidence. Il devient indispensable pour sauvegarder l'amour et la sérénité. Par contre, ce cheminement fait, l'aboutissement devient alors la même évidence. L'optique poly a remplacé le schéma et la norme. A ce stade, un retour en arrière parait non pas impossible, mais absurde.

Mon mari est naturellement mono et, bien qu'il ne faille jamais dire jamais, il le restera certainement toujours. Par contre, son évolution s'est faite en harmonie avec la mienne. Aucun doute là dessus. Il a perdu les réactions monos, la vision mono, tout en restant lui-même et le mono lui va très bien.

J'ignore si c'est clair et si Carline se reconnaitra dans ce que j'ai tenté d'expliqué...

#
Profil

Carline

le mercredi 08 novembre 2017 à 22h21

bonheur

J'ignore si c'est clair et si Carline se reconnaitra dans ce que j'ai tenté d'expliqué...

Totalement c'est une déconstruction, un cheminement vers l'autre et vers soi. C'est apprendre à aimer librement et ce que j'aime dans le polyamour c'est cette vague d'amour, cette honnêteté. C'est ne pas être forcée par le mensonge à vivre une situation non consentie. Et surtout de s'accepter tel que nous sommes, accepter l'autre dans ses différences. Toutes ces choses positives prônées et si peu vécues et j'aime le polyamour même si je le vis en étant polyacceptante aujourd'hui.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion