Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Comment se faire rencontrer mes amoureux pour faciliter mes relations avec eux?

Jalousie
#

poly-nouvelle (invité)

le lundi 02 octobre 2017 à 17h27

voilà, je suis en couple avec mon copain depuis 14 ans avec qui nous avons un enfant de 9 ans.
Je suis amoureuse de quelqu'un depuis voilà presque 6 mois. Rien ne s'est passé encore, l'homme dont je suis amoureuse est réticent, surtout à cause du fait que je suis en couple. Quant à mon copain- avec qui nous avons beaucoup parlé de la situations et de nos sentiments respectifs- il a encore des angoisses quant à la concrétisation d'une relation.

Mon copain voudrait connaitre mon amoureux, il dit que cela l'aiderait à lui enlever ses angoisses et je pense que mon amoureux se détendrait par rapport à la situation.

Ma question est : mais comment faire pour qu'ils se rencontrent? je vois pas du tout comment amener la chose sans provoquer la méfiance de l'homme dont je suis amoureuse... J'ai peur aussi qu' au lieu d'améliorer la situation , cela ne fasse que l'empirer...
Est ce que quelqu'un d'entre vous s'est déjà trouvé dans cette situation et pourrait me donner quelques conseils? qu'en pensez-vous?

merci!

#
Profil

gdf

le lundi 02 octobre 2017 à 21h04

J'ai pas vraiment été dans cette situation...ma femme connaissait une de mes amantes avant qu'il se passe quoi que ce soit. Une fois que c'est arrivé, elles se sont plutôt évitées. Depuis, je n'ai pas rencontré les siens, ni elle les miennes, et on s'en porte bien comme ça. Ça ne me paraît pas indispensable de se connaître.

#

poly-nouvelle (invité)

le mardi 03 octobre 2017 à 11h32

Merci gdf pour ta réponse. Moi aussi jusqu'à maintenant j'envisageais les 2 relations séparées , mais si il y a ce besoin de la part de mon copain , je dois la prendre en considération.
En tout cas c'est dur dur, des 2 cotés, je me sens polyamoureuse dedans, mais le concrétiser franchement c'est compliqué ... Je me bats d'un coté et de l'autre et à la fin rien.... bravo à vous qui y arrivez, moi je suis découragée

#
Profil

gdf

le mardi 03 octobre 2017 à 13h45

Ca prend beaucoup de temps pour changer un couple établi de longue date. Il nous a fallu 5 ans...ne désespère pas.

#

poly-nouvelle (invité)

le mardi 03 octobre 2017 à 20h09

merci! tes mots me donnent un vrai réconfort.. je me sens vraiment seule en ce moment, pleine de doutes par rapport au polyamour mais aussi à l'amour tout court! sans pouvoir en parler à personne

#
Profil

Shortbus

le mercredi 04 octobre 2017 à 13h18

Plus tu parleras sereinement de tes désirs assumés et de ta liberté, plus ils se rassureront.

#

Lilu (invité)

le jeudi 05 octobre 2017 à 00h13

Quand j'ai voulu faire rencontrer mes deux amoureux (mais c'était loin d'être une situation de crise comme la tienne), j'ai déjà été sincère avec eux (je leur en ai parlé avant, pas de coup fourré, de mensonges ou de surprises) sur pourquoi je voulais qu'ils se rencontrent (même s'ils avaient pas besoin de devenir meilleurs potes du monde non plus). Je leur ai laissé le temps de processer tranquilles l'idée. Puis j'ai organisé une sortie sur un point commun qu'on avait : on est tous parti faire de l'escalade. Ça a cassé la glace.

A oui et j'ai prévenu mon amoureux le plus ancien (celui qui avait la relation la plus solide, sécuritaire), que je serais particulièrement au soin du nouveau venu (qui avait à mon avis plus besoin d'être rassuré sur la rencontre). Il a très bien compris.

Résultat : mon ancien amoureux a bien l'escalade même s'il s'en foutait un peu de rencontrer le nouveau (il faisait ça surtout pour me faire plaisir :) ), et le nouveau lui a été rassuré (il a pu constaté que ça "venue" ne dérangeait personne, qu'il n'était effectivement pas dans un cas de tromperie).

Voilà, je sais pas si mon témoignage peut t'apporter quelque chose mais bon, c'est du vécu :).

Je te souhaite bonne chance pour la rencontre de tes amoureux. S'ils sont timides ou mal à l'aise, n'hésite pas à leur demander leur forme de rencontre préférée : avec ou sans toi, autour d'une bière, en ligne peut-être... Comme c'est toi qui les connais, tu connais peut-être un contexte qui les mettrait à l'aise.

#
Profil

bonheur

le jeudi 05 octobre 2017 à 18h16

Témoignage différent. Mon mari a connu, pour certains brièvement je le conçois, tous mes amours. Dire que ça lui convient, j'ignore... nous avons été naturellement dans cette "spirale". Celle-ci, par contre, m'a amené à découvrir des co-amoureuses (ou métamoureuse) et là, je peux dire que ça a été compliqué.

L'une avait été mise un peu au "parfum" sans vraiment connaître le polyamour. Mon amoureux avait dix ans de moins que moi et elle dix ans de moins que lui... autrement dit, elle aurait pu être ma fille. J'ai donc dès le départ "pris soin d'elle". Elle a poser une explosion de questions auxquelles nous ( moi et mon mari, nous étions tous ensemble) avons répondu. J'ai fait mon possible pour qu'elle se sente bien, à sa place, dans le sens où mon amour désirait qu'elle soit la mère de son (ou ses) futur enfant, etc... Au bout de quelques heures (donc trop rapide, erreur) elle semble avoir eu un déclic et je pensais que désormais ça irait. Un an après, je portais notre relation Et la leur. Elle et moi n'avons jamais créer une quelconque complicité réelle, quant au respect, il était plus que nuancé à mon encontre. Ce ne fut pas le seul motif, mais j'ai fini par rompre.

Un autre exemple. Un amoureux qui m'invite (avec mon mari) pour un week end chez lui. Il m'avait parlé d'une co-amoureuse mais j'ignorais qu'elle serait chez lui. De son côté, elle s'attendait à avoir en face d'elle des amis de son amoureux. J'ai été accueilli avec de sa part une bise sur chaque joue, version "pourvu qu'elle ne me sert pas chaleureusement dans ses bras". Plus tard, avant d'aller se coucher, je me retrouve dans ses bras, ma tête contre sa poitrine, à parler d'elle, quant elle surgit dans la pièce, murmure un "oh la vache" et fait demi-tour. Résultats, j'ai rompu et appris un peu plus tard qu'elle aussi. Il n'avait pris soin ni de moi, ni d'elle.

Je considère que l'amour s'inscrit dans nos vies à conditions de le vouloir, alors le polyamour ! Ne jamais rien faire ensemble, c'est compartimenter sa vie et la gérer mathématiquement. On y arrive ou pas. Si on veut du commun il faut accepter et surtout accueillir, je ne trouve pas de mots plus juste : l'accueil !

#

(compte clôturé)

le dimanche 08 octobre 2017 à 11h59

Merci pour ton témoignage Lili, celui-ci est une démonstration que lorsqu'on dialogue et qu'on prépare les relations en amont, ça se passe (généralement) mieux pour tout le monde :-) .

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion