Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Y'as t'il d'autres PA VG (végétarien, végétalien, végan) ici ???

Social
#

(compte clôturé)

le lundi 26 octobre 2009 à 13h02

A la suite d'une de mes digressions, je me suis rendu compte qu'on était peut-être plus que deux dans cette situation ici :)

C'est plus par curiosité qu'autre chose que j'ouvre ce sujet.
Je n'ai pas envie de faire du communautaire dans une communauté déjà restreinte et je n'ai pas non plus envie de devoir justifier mon choix. Y'a d'autres sites pour ça.
Mais pour moi l'amour étant aussi lié à nos modes d'alimentation, je me permets donc ce petit recensement ;)

Message modifié par son auteur il y a 10 ans.

#
Profil

Noemi

le lundi 26 octobre 2009 à 13h30

Je suis végétarienne et je connais d'autres végétariens polyamoureux (et même des végétaliens, mais pas en France).

Je crois les polyamoureux sont souvent des personnes qui ont reflechi sur un tas de choix de vie, d'attitudes ou d'idées "alternatives" Cela peut concerner l'alimentation (VG, bio,...), la religion et/ou la spiritualité (ya pas mal d'athées PA, je crois), les médias (ban de la télé, cf. autre fil ici sur le forum), la politique, ... et bien sûr l'amour.

Oh, et la sexualité aussi. Des free hugs au sado-machosisme (ou plutôt BDSM) en passant par des polyamoureux qui - tenez vous bien - pratiquent de l'échangisme de temps à autre.

Pour revenir au sujet initial: je suis devenue végétarienne après avoir rencontré deux végétaliens à une rencontre PA. On n'a même pas discuté du VG, mais suite à ça je me suis demandé quel seraient leur motifs de ce choix alimentaire (et il y a une tonne de bonnes raisons).

J'avoue qu'avant de "devenir" polyamoureuse, j'ai vu les végétaliens comme des gens bizarres aux convictions radicales.
Maintenant, en tant que polyamoureuse, aux yeux de beaucoup de gens, je suis moi-même quelqu'un de "bizarre aux convictions radicales"...

J'aime trop des produits laitiers (chocolat au lait <3 , fromage, ...) donc suite à ce questionnement je ne suis pas devenue végétalienne (je trouve ça compliqué aussi), mais j'ai banni viande, charcuterie, poisson et crustacés de mon alimentation.

#

(compte clôturé)

le lundi 26 octobre 2009 à 13h48

Pour la petite histoire, l'amie qui m'a parlé de polyamour est aussi végétarienne et je l'ai un peu rencontré parce que je me voyais mal embrassé une personne ayant mangé du cadavre avant.

Je crois que c'est un jugement de valeur assez récurrent chez la majorité de considérer les personnes ayant des convictions comme extrémiste en fait.
Peut-être dû au fait qu'aujourd'hui plus grand monde n'en a. C'est tellement plus simple d'être insipide on consensuel.

Pour ce qui est du chocolat au lait, celui au lait de riz est très très bon aussi même si moi je le préfère noir à plus de 70% ;)

#

(compte clôturé)

le lundi 26 octobre 2009 à 13h49

Comme je disais en faisant moi aussi une digression, je suis végétarienne. Depuis ma naissance :-)
Je suis d'accord avec toi Noémie, les PA sont souvent des curieux de sujets controversés ;-)

#

(compte clôturé)

le lundi 26 octobre 2009 à 14h00

Végétarien-du tout, je suis, moi. :-D

#

(compte clôturé)

le lundi 26 octobre 2009 à 14h06

Ça, on avait bien capté que tu n'étais pas végétalien du coeur, t'inquiète :P

#

(compte clôturé)

le lundi 26 octobre 2009 à 14h40

LOL - Végétalionne, oui.

T'as de la chance, je partais pour vous énumérer tout ce que j'aime, vous en auriez frémi. Au nom du respect que je vous dois comme co-PA, je me la coince.

Signé: Attila :-)

Message modifié par son auteur il y a 10 ans.

#

(compte clôturé)

le lundi 26 octobre 2009 à 14h52

C'est assez classique la provoque comme réaction envers les personnes qui on fait se choix.
Ça permet de se rassurer en dédramatisant ses propres choix :P

Arghhhhh... je veux pas rentrer dans ce débat et pas ici alors je me la coince aussi.
Signé : Gandhi ;)

#

(compte clôturé)

le lundi 26 octobre 2009 à 14h55

C'est bien qu'on s'arrête là... j'en ai déjà trop discuté avec de très bons et très vieux pote VG, qui me faisaient de bons plats que j'appréciais, et on s'arrêtait là. Mais que veux-tu c'est un peu classique de contre-attaquer quand tu trouves qu'on t'a assez charrié sur le fait que tu bouffes du cadavre.

Car, comme remarque, c'est un chouya déloyal... et un rien, mais juste un rien... ultra-alto-pétomane ;-) . Un peu comme de dire qu'on est des gens vachement plus évolués que la moyenne, puisqu'on est PA. Ce qui est pour moi une sorte de subtil débinage du vulgum pecus mono (et sûrement carnivore, tiens!)... pour se faire reluire la rosette... Discours légèrement suspect, quoi.

Message modifié par son auteur il y a 10 ans.

#

(compte clôturé)

le lundi 26 octobre 2009 à 15h02

Mais non... me relance pas lol
T'appelle ça comment toi, un animal mort ?
Tu vas probablement me répondre un steak, une saucisse ou un jambon. Chacun voit ce qu'il veut en fonction de sa sensibilité donc (voilà ça par contre c'est déloyal comme argument).

#

(compte clôturé)

le lundi 26 octobre 2009 à 15h12

Un animal mort est un être qui a vécu, qui a eu sa trajectoire... Mettons que si je devais ma survie au fait d'en tuer un, je serais assez du style à remercier son âme ensuite.

Sérieux, le débat est d'importance: d'abord, on a ouvert un fil, qui n'est en rien réservé aux membres VG... et puis, de quoi on se nourrit, esprit et corps confondus, c'est un choix personnel.

Qu'on ne puisse, épidermiquement, avaler quelque chose qui nous heurte, c'est OK. Qu'on sente tout aussi épidermiquement qu'on a besoin de ce-que-je-ne-nommerais-pas pour équilibrer son alimentation, c'est ainsi, et parfois aussi le résultat d'une réflexion aboutie, pas forcément le fait de gens sans spiritualité ni conscience de l'Univers.

#

(compte clôturé)

le lundi 26 octobre 2009 à 15h36

Ça tombe plutôt pas mal parce que la spiritualité et la conscience de l'univers, ça me fait doucement sourire.
Je m'en tamponne un peu le coquillard de ne faire qu'un avec le cosmos lol
Je préfère préciser au cas ou tu m'aurais pris pour un hippie :P

#

(compte clôturé)

le lundi 26 octobre 2009 à 15h55

Je préfère tenter de me définir que de tenter de te définir - on n'est jamais si bien servi que par soi-même. :-)

Ma conviction à moi, c'est que j'ai besoin de viande. Pas tout le temps, pas autant que ma sœur - j'appuie sur les produits laitiers, la volaille plutôt que la viande rouge... voilà.

Le fond de l'histoire ici, c'est que le jugement de valeur est aussi un truc susceptible de survenir dans le discours des VG à l'égard des non-VG. :-/

On n'est pas insipide et/ou consensuel juste parce qu'on fait quelque chose, mais on risque - on risque seulement! de l'être si on le fait sans y avoir réfléchi.

Je n'ai jamais charrié Noémi ou ceux qui ont demandé que les repas des rencontres soient aussi consommables pour les VG, ça m'a justement permis de développer ma créativité culinaire en cherchant avec quoi remplacer le poisson et les crevettes, ou en m'arrangeant pour préparer certains menus à double, pour qu'il n'y ait même pas contamination des plats. Vrai ou pas vrai?

Si je respecte les VG, j'en attends autant d'eux: basta avec ces vannes sur les habitudes alimentaires et les supposées convictions cosmogoniques, versus crasse bêtise... qui vont avec, je dis zut aux petites boîtes et à l'élitisme larvé. :-(

Ce qui m'intéresse, par contre, c'est le cheminement des VG pour en arriver à cette conclusion. J'ai des amis qui ont mis longtemps à capter pourquoi leur digestion était si difficile, d'autres qui cherchaient des combinaisons qui leur permettent de ne pas avoir de carence alimentaire tout en négociant avec un tout petit budget, et ont fini par prendre l'habitude de cette manière de se nourrir.

Pourquoi l'êtes vous devenu?

Message modifié par son auteur il y a 10 ans.

#
Profil

lam

le lundi 26 octobre 2009 à 16h01

Je suis végétarienne depuis le début de mon adolescence. Pour moi ca a d'abord été une histoire de goût: j'avais vraiment du mal avec la viande rouge.
Le côté idéologique s'est ajouté progressivement par la suite quand j'ai commencé à entendre parler de vache folle, mal bouffe, maltraitance des animaux, élevage intensifs, empreinte écologique...
Par contre je ne me sens pas prosélyte, j'ai tendance à ne pas spécialement le dire et à avoir du mal avec les VG qui ne peuvent s'empêcher d'en parler dès qu'il y a partage de nourriture.

Et pour toi Hyo, c'est venu comment d'être vegan?

#

(compte clôturé)

le lundi 26 octobre 2009 à 16h08

En attendant, je vous fais part d'une drôle d'aventure qui m'est arrivée alors que je croyais mes goûts définis (beaucoup de laitages, poulet + dinde 2 fois par semaine seulement)... Vers la trentaine, alors que je ne suis pas une fada de la viande rouge, je me suis mise à aimer le tartare. Rien compris... mais assumé, ma foi.
Si quelqu'un a vécu un revirement comme celui-là, ça m'intéresse d'essayer de capter le pourquoi du comment.

(Si ça choque trop par rapport à l'idée de départ, j'ouvre un fil ailleurs, yakà dire, no souçaille)

Message modifié par son auteur il y a 10 ans.

#

(compte clôturé)

le lundi 26 octobre 2009 à 16h08

Le problème c'est que lorsqu'on répond à cette question ou l'on nous demande d'expliquer pourquoi on l'est devenu, on finit toujours par se faire accuser de faire du prosélytisme quand la personne en face n'a plus d'argument.

Mais essayons voir ok.
Donc pour moi les animaux sont des êtres vivants conscients et sensibles.
Le mythe de la carence si on n'en consomme pas n'est fondé sur aucun fait réel donc pourquoi continuer à les massacrer ?

#

(compte clôturé)

le lundi 26 octobre 2009 à 16h13

Ce qui entraîne aussi une conscience réverse du problème des élevages à outrance, des batteries. Là, je vois l'argument de la maltraitance, par extension.

Le goût ne ne te manque pas, donc?

#

(compte clôturé)

le lundi 26 octobre 2009 à 16h20

Salut Lamm :)

Le végétarisme ça m'est venu aussi en fin d'adolescence pour les mêmes raisons que tu évoques, le dégoût du sang.
J'ai d'abord commencé à être piscivore puis végétarien quand j'ai compris que les poissons souffraient aussi. Puis j'ai compris que la production de lait ou d'œufs engendrait les mêmes souffrances que celle de la viande.
J'ai trouvé pas mal d'info sur le site de l'AVF pour m'en passer et depuis quitte à passer pour un hippie ;), je préfère vivre ainsi.

#
Profil

polyrateau

le lundi 26 octobre 2009 à 16h21

..

Message modifié par son auteur il y a 6 ans.

#
Profil

LuLutine

le lundi 26 octobre 2009 à 16h22

Salut Hyo, l'être humain est quand même omnivore (à la base) et a besoin de se nourrir de protéines.
Si tu te passes aussi de lait et d'oeufs, où trouves-tu les protéines ? (Il me semble qu'il y en a dans certains végétaux mais j'avoue m'y connaître assez peu...et les amis que j'ai qui sont végétariens mangent quand même des oeufs et du lait...)

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion