Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Du polyamour refoulé et de la promiscuité conjugale...

Bases
#
Profil

Ginette

le mardi 28 octobre 2014 à 11h40

Bonjour à tous,
J'ai eu l'occasion de recevoir des conseils sur ce forum qui m'ont fait avancer, faire le deuil de mon couple mono, aussi je me tourne vers vous, parce que de nouvelles tensions apparaissent entre mon compagnon et moi... Pour faire court, quand mon mari est tombé amoureux d'une autre femme il m'a dit qu'il ne saurait pas gérer les 2. Comme je l'aime très fort, je lui ai indiqué que d'autres y parvenaient et qu'avec quelques concessions nous pourrions y arriver. Je me suis établi des règles pour supporter ses absences lors de leurs week-ends, de leurs soirées en semaine, j'ai acheté des préservatifs pour nous (pour ses relations avec cette femme il n'en utilise pas) : je suis suffisamment absente pour qu'il puisse déjeuner en semaine et passer la voir en soirée...En fait je me rends compte que lorsqu'il passe un WE ou une nuit avec elle, lorsqu'il rentre à la maison, il est préoccupé, il n'est pas avec moi. J'ignore tout de la posture de cette femme dans l'histoire, il ne souhaite pas me la présenter, laisse entendre qu'elle n'est pas prête à ça...
Nous étions amis autrefois, mais comme ses états d'âme sont liées à son amoureuse, nous ne sommes plus dans cette intimité. Il n'y a que pour le sexe que nous sommes restés très proches, pour les enfants aussi... Bref, j'imagine qu'il fait des concessions, mais je ne vois pas vraiment lesquelles.
Pfff je crois que je devrais ne plus le toucher, renoncer à lui (je dis ça à chaque fois, mais je ne m'y tiens pas...) mais il faudrait que je quitte la maison, ce que je ne peux pas faire pour l'instant pour des raisons logistiques. Comment renoncer physiquement à quelqu'un dont on est très amoureux (et probablement réciproquement) quand on vit ensemble? Si nous nous écharpions, si nous ne nous supportions plus, si nous nous jetions la vaisselle au visage, si nous étions indifférents l'un à l'autre ce serait plus facile...Quand j'aborde la question comme hier, sérieusement, il tourne de l'oeil ! Sans déconner !(en plus il pèse 95 kg...)
J'ai le sentiment que je fais des concessions, mais du coup, que ça le bloque pour décider des choses importantes : il faudrait finir de rénover la maison pour la vendre comme il le souhaite et nous séparer.

Evidemment les amis, tous mono, ne sont pas d'une grande aide tout compréhensifs qu'ils puissent être "si j'étais à ta place, je ne pourrais pas" " tu devrais prendre le large (pas si simple, on a des ados je ne peux pas les trimballer comme ça)""tant que tu n'y laisses pas des plumes (ben si, mais si je voulais être tranquille je pourrais rentrer au Carmel...)" "prends un amant "(ou mais moi, pour l'instant celui que je préfère c'est mon jules)...
C'est pour ça que je vous interpelle...
Bon je sais que le temps joue pour nous, mais c'est long dans ce type d'imbroglio...Il me semble que mon mari est un polyamoureux refoulé : j'attends le coming out ...Est qu'il y a une attitude à tenir qui serait plus propice à faire avancer cette situation : y a t'il un truc qui crève les yeux et que je ne vois pas ?

#
Profil

Tcheloviekskinoapparatom

le mardi 28 octobre 2014 à 12h24

Bonjour !
Je note en particulier


Il me semble que mon mari est un polyamoureux refoulé : j'attends le coming out

Mmmm. Mais il voit deux femmes, qui le savent, et si j'ai bien compris il ne pose aucun obstacle à ce que tu es un amant si tu le voulais. En quoi n'a-t-il pas déjà fait son coming out ?

et aussi


lorsqu'il rentre à la maison, il est préoccupé

Et après, devient-il moins préoccupé ? Ou bien ne passez-vous jamais assez de temps ensemble ces temps-ci pour qu'on puisse le savoir ?

#
Profil

Ginette

le mardi 28 octobre 2014 à 12h49

Ben il dit depuis 5 mois qu'il ne peut pas gèrer 2 femmes, tout en continuant avec nous deux, sans vouloir prendre la mesure de ce que l'ingérence dans mon espace-temps est un manque de savoir-vivre.

Je me demande quelle est la position de l'autre femme, mais, qu'elle ait la tête dans le sable ne m'étonnerait pas : ils n'utilisent pas de préservatifs et il ne souhaite pas demander une prise de sang à son amoureuse pour me libérer de cette contrainte...Alors qu'ils ont envisagé une contraception alors qu'elle a plus de 50 balais et donc plus de risques de ce côté là...(en tout cas, moins que de me filer un herpès ou une chtouille...)

Oui il devient moins préoccupé après une chouette partie de jambes en l'air : puisque de ce côté là ils sont moins obsédés que moi...Mais comme le temps passé ensemble est réduit du fait du boulot, de nos gosses, du temps consacré à la belle et de la nécessité vitale pour moi de m'adonner au sport intensif pour réfréner ma libido de jeune fille...

#
Profil

Tcheloviekskinoapparatom

le mardi 28 octobre 2014 à 15h36

Ok. Et


J'ai le sentiment que je fais des concessions, mais du coup, que ça le bloque pour décider des choses importantes : il faudrait finir de rénover la maison pour la vendre comme il le souhaite et nous séparer.

Donc c'est lui qui souhaite que vous vous sépariez ? Et toi ?

#
Profil

Ginette

le mardi 28 octobre 2014 à 17h50

Ben lui il souhaite qu'on s'aime dans 2 maisons différentes. ça ne me pose pas de problèmes s'il se met en projet de mettre en oeuvre les travaux pour vendre la maison (qu'il n'aime plus).
Non je n'ai pas envie de vendre la maison dans la quelle mes enfants ont grandis mais je respecte son envie à lui, sa liberté et je sais qu'on trouverait une autre manière d'être en couple...
Or il investi sa nouvelle relation amoureuse, sans faire attention à moi...Il est totalement dépendant du temps alloué par sa maîtresse, et moi, j'en ai marre.
Je l'aime et il me dit qu'il m'aime, mais il souhaite pouvoir passer la voir quand elle veut de lui.
Peut-être que je me leurre au sujet de l'amour parce que lui me dit que notre amour s'est usé (admettons : les gosses, les deuils, les départs des gosses...), qu'il m'aime mais ne peut plus vivre avec moi dans cette maison (admettons, je suis bordélique et il est maniaque), que la relation sexualle ne suffit pas (comment ça ?)...Il dit que l'amour s'est usé, mais je peine à le croire, je me dis que je suis dans le déni : dans leur relation, en ne pensant pas à se protéger des mst, ils agissent comme si ni l'un ni l'autre ne couchait ailleurs... C'est symptomatique d'une relation très fusionnelle, pas du couple tel que je le vis (nous couchons ensemble, il couche avec elle, et je suis susceptible de coucher ailleurs...).

Je crois que je devrais me retirer, du trio parce que finalement NRE ou pas, ce n'est pas le moment d'être 3 ? Ce n'est peut-être pas ce que souhaite mon futur-ex-époux ?
...
Peut être qu'il ne m'aime plus mais aime juste le lit avec moi. C'est possible ça, mais je n'arrive pas à l'évaluer, j'ai du mal à séparer le sexe et les sentiments... Peut-être qu'il ne m'aime plus.
Il est taiseux, difficile de lui sortir les mots de la bouche d'autant qu'il somatise comme un malade (quand il ne tombe pas dans les pommes, il devient sourd, a des acouphènes...).
Bref, c'est compliqué ... Des hypothèses ?

Actuellement j'admets que nous vivons dans cette grande maison comme s'il était dans son propre appartement et moi dans le mien : aussi, le temps qu'il me donne devrait être exempt de l'autre personne ...Et le temps ou il souhaite ne pas me voir, il navigue comme il l'entend et n'a pas à me rendre de comptes...Mais il refuse de voir les choses ainsi, et me retrouve pour les ébats amoureux quand il le souhaite, la gestion des gosses, les discussions autour des conflits que génère son attitude, c'est déjà pas mal, mais dès qu' il peut la voir, il se carapate ! Nous n'avons que très peu de temps de qualité...
Je l'ai traîné sur une ile bretonne pour nous retrouver et il a adoré (il était malade aussi le dernier jour !!), mais le retour au quotidien est difficile ...
Voilà : un remède ? une rupture peut-être ? c'est ma conclusion à 17h48...

#
Profil

Phoenix

le mardi 28 octobre 2014 à 19h38

Avant de tester la rupture, testez l' habitat séparé. Puis, une rupture, ça peut aussi être une solution temporaire, je pense, s'il n' y a pas moyen qu'il loge ailleurs sans ça!

#
Profil

Ginette

le mardi 28 octobre 2014 à 21h21

viii ...la rupture pour y voir plus clair...ça devient évident...

#
Profil

MagentadeMars

le mercredi 29 octobre 2014 à 10h05

Qu'il aime "juste le lit" avec toi, c'est non négligeable. Ou plutôt, aimer "le lit", cela veut dire qu'il aime plus, à mon avis subjectif et biaisé.

C'est un genre d'auto-flagellation imposée par notre culture, l'idée que des hommes baisent des femmes qu'ils n'apprécient que pour des raisons strictement animales. Franchement moi, l'idée de partager lit et corps régulièrement avec une femme que je n'apprécie pas me fait mal... et si on se plaint des hommes (et des femmes) qui disparaissent après une seule séance, une bonne proportion de cela serait due au fait qu'il n'y a pas suffisamment de complicité.

En bref, l'envie ne vient pas tout seul...

#
Profil

jayraymy

le mercredi 29 octobre 2014 à 15h04

Dans ce que tu décris il a l'air encore de t'aimer. Le coup de "l'amour s'est usé" c'est surement parce qu'il est dans la NRE et/ou parce que cette nouvelle relation a moins de contraintes (quotidien, enfants, entretien maison etc).

Moi je vérifierais si c'est pas le quotidien familial avec ses contraintes et ses responsabilités qui le soulent plutôt que toi.

Courage.

Message modifié par son auteur il y a 5 ans.

#
Profil

Ginette

le mercredi 29 octobre 2014 à 18h41

Voui ...quand on décide de se quitter (c'est un peu virtuel, parce qu'on habite la même grande maison déglinguée), on est tristes, on s'embrasse et c'est reparti...
Je devrais être en colère contre lui, mais je n'arrive pas à m'y tenir : le désir l'emporte et je me dis que bon, je vais faire avec ses retards, ses approximations, ses fuites de la maison... Il nous faudra je pense encore quelques mois pour trouver un fonctionnement avec moins de tensions, envisager son projet de séparation des corps (moi je préfère quand les corps ne sont pas trop éloignés...).
Donc pour la séparation, c'est mal barré pour l'instant, on se réconcilie toujours sur l'oreiller et on tourne un peu en rond avec mes exigences, et son refus de décider... J'ai tendance à penser que ce n'est pas si grave, que ce qu'il me donne c'est déjà beaucoup parce qu'il est toujours là pour moi...
Merci pour vos réponses, en particulier celles concernant l'importance du lien physique, ça me (ré)conforte un peu...

#
Profil

Ginette

le mercredi 29 octobre 2014 à 23h45

Du coup je réfléchis à un nouvel exercice mental : j'ai beaucoup travaillé depuis quelques mois à renoncer à mon couple monogame parce que mon conjoint en valait le coup.
Ensuite j'ai imaginé que notre couple pourrait se poursuivre dans une relation polyamoureuse. Le hic effectivement c'est qu'il en a marre de vivre dans une maison déglinguée avec quelqu'un qui s'en fiche, qui est bordélique : il a besoin d'aller voir ailleurs si l'herbe est plus verte, les maisons mieux rangées !!
J'ai un homme qui m'aime et que j'aime. Il assure pour l'essentiel (les gamins en particulier), les courses et la cuisine...Pour moi il est toujours là, si j'ai besoin d'un faux dossard pour accompagner une pote sur une course, ou d'autres conneries dans lequel je l'implique jusqu'au cou. La complicité est là.
Bon pour le reste, je m'accrochais à ce que vous posez parfois sur forum : on respecte un "code" de conduite, respectueux et tout et tout pour le conjoint...Mais finalement, ça c'est comme le couple, il n'y a pas vraiment de modèle, n'est ce pas ? ou plutôt, d'un des conjoints à l'autre on peut interpréter le respect et l'égalité de manière variable...
Du coup, je pense pouvoir considérer qu'on vit séparé dans la maison : lâcher complètement la bride... Paradoxalement ce sera plus simple à assumer vis à vis de la famille, et à l'extérieur : pour nos ados il n'y a aucune ambiguité ils connaissent la situation, mais du moment qu'on est heureux le reste ils s'en fichent. A l'extérieur on préfère un couple séparé qui s'entend bien, qu'un couple qui vit des amours multiples.
Je laisse tomber les tentatives d'égaliser la relation entre l'autre et moi. Je privilégie du temps de qualité, la quantité m'importe assez peu car j'ai organisé ma vie sans qu'il en soit le centre. Je vais arrêter d'avoir peur qu'il me quitte et continuer prendre ce qui est bon...
J'avance, je me trouve dans un système de renoncement progressif, mais c'est vrai que l'amour que je porte à mon conjoint, le respect est malgré tout intact...J'ai quand même pleuré quelques théières de larmes pour en arriver là ...
...Ciaoooo

#
Profil

MagentadeMars

le jeudi 30 octobre 2014 à 07h34

Bravo <3

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion