Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Comment se sent-on dans un contexte culturel où la relation intime et sexuelle est considérée normalement exclusive ?

Témoignage
#

(compte clôturé)

le lundi 29 juillet 2013 à 23h15

Comment se sent-on lorsqu'on débute une relation exclusive et qu'elle devient non exclusive ?

Comment se sent-on lorsqu'on débute directement une relation de manière non-exclusive ?

Quels sont vos ressentis? vos expériences?

#
Profil

LuLutine

le mardi 30 juillet 2013 à 00h56

ladyk
Comment se sent-on lorsqu'on débute une relation exclusive et qu'elle devient non exclusive  ?

Au début, même si mon amoureux et moi étions tombés d'accord sur le principe depuis plusieurs mois, j'avais l'impression de faire quelque chose de "pas-tout-à-fait-autorisé", un truc "qui ne se fait pas trop", etc.

ladyk
Comment se sent-on lorsqu'on débute directement une relation de manière non-exclusive  ?

Quelques années plus tard, je trouve cela aussi "naturel" de démarrer une nouvelle relation (alors que j'entretiens déjà d'autres relations) que ça l'était lorsque j'étais exclusive et "célibataire".

#

(compte clôturé)

le mardi 30 juillet 2013 à 20h32

Et de passer à peine par la case exclusivité dans votre histoire personnelle, ça vous est arrivé? Je m'interroge sur ce sujet, car j'ai un sentiment étrange que je n'arrive pas encore bien à définir, et à comprendre, un sentiment dû à ma courte expérience de l'exclusivité et mon approche du polyamour. Mon expérience de la non-exclusivité n'est pas très grande non plus, mais plus longue, mais ce n'est pas une non-exclusivité très active.

#
Profil

Alygator427

le jeudi 01 août 2013 à 18h33

J'ai démarrer très vite en non exclusivité pour ne pas me sentir enfermé, et à force de philosopher sur le sujet on est tomber d'accord tout de suite. Donc un sentiment d'apaisement quand aux normes et aux restes. Et la liberté d'assumer les sentiments que j'avais alors.

#
Profil

Leolu

le vendredi 02 août 2013 à 12h08

J'ai rencontré une "polyamoureuse temporaire cherchant l'exclusivité" (mais pas avec moi).

J'ai trouvé très naturel, et finalement très sain, le deal qui m'avait été proposé au tout début. Elle était libre, moi aussi, notre duo s'inscrivait dans un ensemble plus complexe qui ne me regardait pas. Tout allait bien !

Je râle aujourd'hui de ne pas avoir profité de la liberté qui m'était accordée de vivre une seconde relation pour pouvoir te répondre plus complètement, mais je ne connaissais pas, alors, le principe du polyamour ;) .

#
Profil

Anarchamory

le vendredi 02 août 2013 à 12h12

Leolu
J'ai rencontré une "polyamoureuse temporaire cherchant l'exclusivité"

Alors ce n'est pas une polyamoureuse.

Par contre ça me fait penser à une amie qui se dit monogame exclusive à la recherche de l'homme de sa vie... ce qui ne l'empêche pas d'avoir 5 amants :-D

#
Profil

Leolu

le vendredi 02 août 2013 à 12h31

Damned ! Je me disais bien, aussi, qu'il manquait quelque chose :)

#
Profil

Evavita

le vendredi 02 août 2013 à 12h58

MetaZet
Alors ce n'est pas une polyamoureuse.
Par contre ça me fait penser à une amie qui se dit monogame exclusive à la recherche de l'homme de sa vie... ce qui ne l'empêche pas d'avoir 5 amants :-D

Si pour être polyamoureux il faut avoir la certitude que nous ne chercherons jamais à être exclusif dans un avenir proche ou lointain alors personne ne l'est car personne ne peut être sûr de ses envies futures.
Ah et je trouve ton amie très pragmatique! Si je pensais que l'homme de ma vie se trouve quelque part là dehors, j'augmenterais mes chances de le trouver en multipliant les relations pour gagner du temps ;)

Pour en revenir au sujet :

Je ne peux pas répondre à ta première question Ladyk parce que je n'ai pas vécu cette situation. Par contre, même si je n'ai pas d'élément de comparaison, ça m'a l'air quand même plus simple de débuter une relation directement sur la base d'une non exclusivité. Le fait que je vive dans une société où la norme est l'exclusivité ne joue plus un rôle depuis longtemps. A force de vivre des amours multiples, ma norme a évolué jusqu'à parfois ne plus avoir totalement conscience que la norme en vigueur est autre. Je suis parfois choquée de voir d'autre personnes choquées par mon mode de vie et je trouve ça amusant.
Quand je démarre une relation sans même avoir besoin de me mettre d'accord avec l'autre sur la non exclusivité parce que ça tombe sous le sens (même si ça n'empêche pas d'avoir des discussions autour de ça évidemment), je trouve que c'est vraiment très agréable!

Message modifié par son auteur il y a 5 ans.

#
Profil

Anarchamory

le vendredi 02 août 2013 à 13h58

[auto-modération de moi-même par moi-même : désolé Evavita d'avoir eu la naïveté de penser que ton avis exprimé sur ce fil était éventuellement ouvert à la discussion sur ce même fil]

Message modifié par son auteur il y a 5 ans.

#
Profil

Evavita

le vendredi 02 août 2013 à 14h31

@MetaZet :

Je tiens à m'excuser d'avoir eu la naïveté de croire que donner mon avis sur un point spécifique de ton commentaire n'allait pas mener à un hors sujet. Je ferai plus attention à l'avenir.
Nous étions en train de parler d'un cas spécifique en rapport avec ce fils. Une discussion autour de si selon toi, il est pertinent que quelqu'un fasse le choix de revenir à l'exclusivité après avoir été non exclusif, n'a pour moi pas sa place ici. Je ne vais donc pas faire dériver ce fils plus longtemps en te répondant là dessus; et j'espère que personne le fera rendant ainsi ma première erreur encore plus conséquente (foutu culpabilité, tu peux pas aller prendre des vacances comme tout le monde?).
Je ne sais plus trop quels en étaient les titres, mais il me semble qu'il y a déjà eu plusieurs fils sur le sujet. Si tu as envie tu peux en faire remonter un pour faire part de ton point de vue :)

Message modifié par son auteur il y a 5 ans.

#

(compte clôturé)

le samedi 03 août 2013 à 23h11

Alygator427
J'ai démarré très vite en non exclusivité pour ne pas me sentir enfermé, et à force de philosopher sur le sujet on est tombé d'accord tout de suite. Donc un sentiment d'apaisement quant aux normes et au reste. Et la liberté d'assumer les sentiments que j'avais alors.

Un sentiment d'apaisement, car quand tu es avec quelqu'un qui est amoureux de toi, le reste t'indiffère? je t'envie pour ce sentiment d'apaisement, je ne suis pas continuellement tracassée par ce qui m'entoure, savoir si je suis en conflit avec le reste, mais je m'interroge. La liberté d'assumer..., je vois moins ça comme une liberté que comme un devoir.

Leolu
J'ai rencontré une "polyamoureuse temporaire cherchant l'exclusivité" (mais pas avec moi).
J'ai trouvé très naturel, et finalement très sain, le deal qui m'avait été proposé au tout début. Elle était libre, moi aussi, notre duo s'inscrivait dans un ensemble plus complexe qui ne me regardait pas. Tout allait bien !
Je râle aujourd'hui de ne pas avoir profité de la liberté qui m'était accordée de vivre une seconde relation pour pouvoir te répondre plus complètement, mais je ne connaissais pas, alors, le principe du polyamour ;) .

le sentiment que c'est naturel et finalement très sain... . J'essaie de trouver quelle type de relation me semblerait la plus saine, mais le coeur et la raison ne s'entendent pas tout le temps. Je me demande si la norme, dans le contexte dans lequel je suis, a fait le choix d'écouter la raison ou le coeur.

Evavita
Je ne peux pas répondre à ta première question Ladyk parce que je n'ai pas vécu cette situation. Par contre, même si je n'ai pas d'élément de comparaison, ça m'a l'air quand même plus simple de débuter une relation directement sur la base d'une non exclusivité. Le fait que je vive dans une société où la norme est l'exclusivité ne joue plus un rôle depuis longtemps. A force de vivre des amours multiples, ma norme a évolué jusqu'à parfois ne plus avoir totalement conscience que la norme en vigueur est autre. Je suis parfois choquée de voir d'autre personnes choquées par mon mode de vie et je trouve ça amusant.
Quand je démarre une relation sans même avoir besoin de me mettre d'accord avec l'autre sur la non exclusivité parce que ça tombe sous le sens (même si ça n'empêche pas d'avoir des discussions autour de ça évidemment), je trouve que c'est vraiment très agréable !

Je n'ai pas non plus eu de relation exclusive devenant non-exclusive. Peut-être que je m'y sentirai mal.
J'ai peut-être moins à m'interroger sur le fait de commencer une relation sur la base de la non-exclusivité. Quand les choses sont claires dès le début, c'est vrai que c'est plus simple.

Vos témoignages me confortent dans un sens, car vous voyez quelque chose de positif au polyamour. Je ne suis pas encore persuadée de savoir ce qu'il me convient actuellement.
Je voudrais écouter mon coeur et ma raison, sans m'occuper de la norme. Peut-être qu'au bout d'un temps d'expérience, j'y parviendrai.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion