Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Pensées matinales

Témoignage
#

(compte clôturé)

le mardi 08 novembre 2011 à 05h53

Ce matin, encore un réveil difficile, et ces mots violents qui agitent mon cerveau, qui défilent devant mes yeux encore fatigués des cauchemars de la nuit:

Le polyamour rend gris ce qui était coloré
Il rend violent et agressif ce qui était doux et pondéré
Il rend nihiliste celui qui croyait
Il consume, détruit l'âme pour ne laisser qu'une enveloppe vide
Il rend vide et creux ce qui était bourré de vie

#
Profil

Boucledoux

le mardi 08 novembre 2011 à 09h17

oui et en plus ça fait pleuvoir et ça donne la gale.

Bon, on pourrait comprendre ta douleur, parler et être solidaire même en partie si ça se trouve, mais là tu ne laisses pas tellement de place à la discussion...

Message modifié par son auteur il y a 8 ans.

#
Profil

eolemuse

le mardi 08 novembre 2011 à 09h39

goude morninge vietnam!

allez! un peu de rhum dans le café et tu reverras en poly'vidéo (attention l'abus d'absinthe nuit aux neurones...) ;-)

ceci dit ça ferait une bonne discussion sur les affres augmentés du spleen version double amour vs mono (mouais?)...comme quoi on fait quand même pas les choses à moitié en multi quoi qu'il arrive ^^

ou un atelier poésie matinale après une giclée de mauvais karma nocturne (en écoutant "dead can dance") ... genre culte expiatoire :-)

Message modifié par son auteur il y a 8 ans.

#
Profil

Siestacorta

le mardi 08 novembre 2011 à 10h17

Heu, le polyamour de qui fait cet effet là ?

Parce que moi, ce qui peut me faire tout ça, c'est pas le polyamour, c'est la peur...

#
Profil

eolemuse

le mardi 08 novembre 2011 à 10h44

c'est un rizoto de spleen... :-P

allez rizoto...nous on t'envoie plein d'amour et d'ondes positives...sors un coup et prends l'air!

;-)

#
Profil

LuLutine

le mardi 08 novembre 2011 à 20h09

Bonjour rizoto et bienvenue ici,

Si tu veux parler des événements qui t'ont inspiré ces lignes, n'hésite pas à donner plus de détails. Si tu veux simplement partager avec nous d'autres textes, même sans parler de ta situation précise, tu peux aussi revenir ici pour le faire, tu seras toujours bien accueilli. :)

#

(compte clôturé)

le mercredi 09 novembre 2011 à 15h20

Sans tomber dans d’aussi sombres pensées que celles de rizoto, je dirais que choisir de vivre en polyamoureux, c’est renoncer à se déplacer en tandem pour piloter un avion de chasse. Dans le premier cas, il suffit de se synchroniser un peu et de pédaler, dans le deuxième 36000 paramètres à prendre en compte, un long apprentissage et des vols dangereux.

J’ai moi-même récemment frôlé le crash malgré un peu d’expérience: grosses turbulences et atterrissage en urgence. J’essaie actuellement de décrypter la boite noire.

Quelques blessés légers de mon côté.

Je suis sans nouvelles de mon co-pilote.

Oui, le réveil est parfois difficile...

Message modifié par son auteur il y a 8 ans.

#

(compte clôturé)

le mercredi 09 novembre 2011 à 16h13

Bonjour Rizoto, je pense qu'il manque un peu de dialogue entre vous. Je suis passé par ce stade au mois de mai sauf que ma femme n'est pas parti et je n'es pas perdu ma polyamoureuse mais il se trouve que j'ai éffectivement moins de contact avec elle depuis de façon à retrouver un dialogue serieu avec mon épouse sur la situation. Ce que nous essayons de faire depuis quelques temps. Ce n'est pas facile je te l'accorde mais je pense que le jeux en vaut la chandelle si tu tiens vraiment au deux personnes, ce qui est mon cas. Ma femme et ma polyamoureuse sont mes deux piliers nécessaire à mon équilibre, je vis et leur fais vivre des choses complètement différentes avec chaqu'une d'elles. Ceci dit, le dialogue est très important et surtout sans éclats de voix !!!!
Bon courage.

#

(compte clôturé)

le mercredi 09 novembre 2011 à 17h01

Tu dois avoir bien mal pour poster ce genre de lignes... J'en suis désolée pour toi, qui que tu sois.
Mais le polyamour, même si parfois ça represente effectivement des difficultés et des doutes supplementaires par rapport à une vue plus conforme à la "norme", c'est aussi potentiellement beaucoup de moments de plaisir, de bonheur, des histoires jolies et tendres qui ne pourraient pas exister autrement. C'est parfois difficile de s'en rappeler quand on se sent au fond du trou mais ça vaut peut-être le coup de se le dire aussi ?

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion