Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Faut-il essayer de convaincre des monogames du polyamour ?

#
Profil

lutevain

le jeudi 10 septembre 2009 à 09h32

Moi j'aime bien l'idée de faire partie d'une minorité… j'ai toujours aimé ça d'ailleurs. Quand j'étais enfant, avant l'adolescence, j'étais fier de ma différence, déjà grand, une tête de plus que mes camarades de classe bien que j'ai eu 1 an d'avance, élevé dans la religion dite réformée ultra-minoritaire en France et très conscient de cette appartenance… cela forme à un esprit libre et non conventionnel…

Assumons donc notre "marginalité" sans complexe et vivons!

#

(compte clôturé)

le jeudi 10 septembre 2009 à 10h04

Ah, tu fais aussi partie d'une lignée de tronches de cake réformistes... J'ai porté un temps la croix huguenote, plus en signe de démarcation qu'autre chose... et quelque part, ça me faisait plaisir de détromper ceux qui pensaient que parce que je suis fribourgeoise, je suis catho.

D'ailleurs je me suis frottée les mains mentalement quand à 14 ans mon chef cadet m'a présentée comme catholique au curé d'une rencontre oecuménique - j'étais censée lire quelque chose devant une assemblée, main dans la main avec une cadette protestante... L'a fallu trouver une catho en urgence dans la troupe, c'était pas gagné, sur nos terres vaudoises!!!

Message modifié par son auteur il y a 13 ans.

#
Profil

polyrateau

le jeudi 10 septembre 2009 à 10h17

..

Message modifié par son auteur il y a 9 ans.

#

(compte clôturé)

le jeudi 10 septembre 2009 à 10h21

Ah oui, vu comme ça, c'est plus réjouissant! (+)

En somme, on fait la trace. Et comme il y a plus de lecteurs que d'intervenants, j'aime à penser qu'on est en train de malaxer l'argile avant de convier les gens à modeler leur vie à leur goût!

Message modifié par son auteur il y a 13 ans.

#
Profil

LuLutine

le vendredi 11 septembre 2009 à 00h06

lutevain
Moi j'aime bien l'idée de faire partie d'une minorité… j'ai toujours aimé ça d'ailleurs. Quand j'étais enfant [...]

Jean-Jacques Goldman
Et tant pis si la foule gronde
Si je ne tourne pas dans la ronde
Papa, quand je serai grand, je sais c'que je veux faire
Je veux être minoritaire

:)

#
Profil

oO0

le vendredi 11 septembre 2009 à 01h23

...

Message modifié par son auteur il y a 13 ans.

#

(compte clôturé)

le vendredi 11 septembre 2009 à 08h50

"L'hétéro qui a plusieurs partenaires doit juste être moins que ce qu'il est, l'homo n'a pas le droit d'être ce qu'il est. "

Pas compris, tu peux expliquer, stp?

Pour le dernier paragraphe, rien, jamais (j'espère!) ne pourra me fermer ma gueule.
Il y a des portes qu'on croit grands ouvertes, et en s'approchant, on s'aperçoit qu'il y a une vitre tellement propre qu'on ne la voit pas... si on n'a pas déjà eu l'occasion de rentrer dedans.

#
Profil

titane

le vendredi 11 septembre 2009 à 10h03

S@m ! C'est ta grande rentrée !!... heureux de te lire !

#
Profil

Anarchamory

le vendredi 11 septembre 2009 à 11h50

Clementine
Ah, tu fais aussi partie d'une lignée de tronches de cake réformistes...

Tiens, moi aussi j'étais protestant réformé, jadis. J'en ai gardé le goût du libre-examen, mais j'ai mis aux oubliettes la Bible et le bon Dieu...

polyrateau
Minorité tellement minoritaire, qu'elle en est invisible... et pourtant tous les adultérins actifs ou refoulés, échangistes, et autres monogames en série, sont à mon avis des polyamoureux potentiels, c'est dire si le réservoir est important.

Pour les adultérins, OK, mais pour les échangistes et les monogames sériels, je ne suis pas, mais alors pas du tout d'accord. Je préfère encore les monogames stricts aux monogames sériels. D'ailleurs, ce sont les premiers qui sont minoritaires pour le coup, tandis que les monogames sériels sont légions. A mon sens, leurs valeurs sont diamétralement opposés aux nôtres : ils sont infidèles mais exclusifs, là où nous sommes fidèles mais non-exclusifs. Je pense par contre qu'un terrain d'entente ou du moins de discussion est davantage possible avec les monogames stricts qui sont certes exclusifs, mais également fidèles. Je pense même qu'en se concentrant sur cette valeur de la fidélité que nous avons en commun, nous pouvons réussir à leur faire admettre qu'elle se conjugue mieux avec la non-exclusivité qu'avec l'exclusivité. En fait, je pense que le monogame strict, poussé dans ses derniers retranchements, devra choisir de faire une concession sur la fidélité, pour garder l'exclusivité, et tendre ainsi vers la monogamie sérielle ; ou bien à l'inverse faire une concession sur l'exclusivité, pour garder la fidélité, et ainsi tendre vers le polyamour. Or je pense qu'un monogame strict, s'il est mis au pied du mur, préfèrera privilégier l'idéal de fidélité à celui d'exclusivité. J'en veux pour preuve que si le droit civil estime que l'adultère est une cause valable de divorce, le droit canon considère que le divorce n'est pas même admissible en cas d'adultère (a contrario de la loi juive qui admettait la répudiation en cas d'adultère) et appelle au pardon de l'adultérin.

Quant au problème avec l'échangisme, il est différent : c'est à mon sens un dualisme spiritualiste implicite. Le corps y est vu non comme une partie intégrante de la personne, mais comme une possession que l'on peut se prêter entre amis, et un objet de jouissance potentiel. Mais il me semble que dans l'optique de l'échangisme, on n'admet pas que des sentiments naissent en dehors du couple. Sentimentalement, les échangistes sont foncièrement monogames.

#
Profil

vitriol

le vendredi 11 septembre 2009 à 12h24

Parfaitement d'accord avec MetaZet. :-)

Même si on a parfois des surprises avec les échangistes surtout si l'un des deux ne fait que "suivre" l'autre....

#
Profil

polyrateau

le vendredi 11 septembre 2009 à 12h48

..

Message modifié par son auteur il y a 9 ans.

#
Profil

oO0

le lundi 14 septembre 2009 à 15h16

...

Message modifié par son auteur il y a 13 ans.

#

(compte clôturé)

le lundi 14 septembre 2009 à 20h08

polyrateau
Car le modèle polyamoureux est beaucoup plus cohérent, naturel et harmonieux.

Aïe, mais pas pour tout le monde... Cohérence, naturel et harmonie s'inscrivent dans un truc beaucoup plus vaste; une ligne de vie, en constante évolution.

S'épanouir, c'est multifactoriel.

"L'adultère implique mensonge, tromperie, tricherie, vie cachée. "

Je connais au moins une personne qui a besoin, en amour, de mentir, tromper, tricher, de vivre caché. Sinon, l'amour-même lui paraît fadasse, et plus rien ne le porte.

"Sous couvert d'une sexualité débridée, l'échangisme implique le refus ou le refoulement de sentiments qui ne demandent peut-être qu'à vivre. D'une certaine manière, ils banalisent l'acte sexuel, ce qui est bien dommage à mon avis."

Je n'en serais pas si sûre... Je connais au moins une personne à qui ça a fait découvrir une dimension inconnue et enrichissante de la vie.

"Quant aux monogames en série, ils se trouvent dans l'impossibilité de construire quelque chose de durable avec une personne, confrontée à de multiples séparations qui peuvent s'avérer douloureuses."

Ce qui peut également arriver quand on est poly. Ce mode de vie, pour moi, c'est une étape vers autre chose, pas une fin en soi.

Message modifié par son auteur il y a 13 ans.

#
Profil

polyrateau

le mardi 15 septembre 2009 à 09h38

..

Message modifié par son auteur il y a 9 ans.

#
Profil

Siestacorta

le mardi 15 septembre 2009 à 15h55

Lutevain : bien que je me sente moins proselyte que toi, boudiou que toute la partie du post sur l'amputation affective que suppose la monogamie en série me parle, me fait sourire ici comme elle me crispe dans la vraie vie...

Mais là, convaincre est-ce une démarche possible, ou même souhaitable ? Le mieux qu'on puisse faire, c'est une main tendue, ostensiblement tendue, avec nos coeurs dessus (ouf, il n'y a pas de point godwin pour la niaiserie, là j'aurai dépassé). Jusqu'à ce que d'autres comprennent qu'il n'y a pas de piège.

#
Profil

lutevain

le mardi 15 septembre 2009 à 17h13

Apparemment tu t'es trompé dans tes références… tu parlais de polyrateau…

#
Profil

Anarchamory

le mardi 15 septembre 2009 à 18h38

D'accord avec polyrateau : dans le polyamour, la rupture est accidentelle et on cherche à l'éviter ; dans la monogamie sérielle, elle est constitutive, structurelle de ce mode de vie.

#
Profil

oO0

le mercredi 16 septembre 2009 à 01h56

...

Message modifié par son auteur il y a 13 ans.

#

(compte clôturé)

le mercredi 16 septembre 2009 à 10h31

Polyrateau, OK, je capte le lien. Ma foi, même en faisant fausse-route, on se rend compte du moins que par défaut, ce n'est pas le bon chemin. Mais cette prise de conscience, seule la personne en est responsable; et tant que les choses trouvent une justification, cela suffit pour les maintenir. Un cautère sur une jambe de bois, même si c'est une illusion, c'est un réconfort.

Visiblement, ton analyse de la situation a porté ses fruits. Ta perception t'enrichit. par contre, si un jour la miss doit utiliser cet épisode pour avancer elle-même quelque part, c'est tout bénef' pour elle - mais rien que pour elle. On ne peut jamais savoir ce qui représente un progrès ou une régression pour autrui... partant, certaines régressions apparentes précipitent ensuite de nets progrès.

Siesta, on est au moins deux niais alors... Le coeur sur la main s'entend aussi en termes de temps consacré à recueillir quelqu'un qui souffre. La douleur est le signal que quelque chose doit changer. J'irais pas jusqu'à dire qu'il faut souffrir pour être beau "dedans", mais y a de ça.

MetZet, ouin, bon résumé de la situation, et bon argument; que je m'autoriserai à reprendre en cas de besoin (pour une autre discussion houleuse avec des monos, par exemple :-) )

Message modifié par son auteur il y a 13 ans.

#
Profil

dr.house

le jeudi 16 mai 2013 à 16h27

Dans ce cas ce n'est plus du polyamour .

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion