Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Action militante des polyamoureux

Social
#
Profil

superpseudo

le mardi 26 avril 2011 à 18h16

Bonjour,
Désolé s'il y a déjà des réponses à cela sur le forum, mais comme il n'y a pas de fonction recherche...

Je me demandais si, outre ce forum et divers blogs de témoignages, il y avait quelque part une association regroupant des polyamoureux français dans un but plus militant. Avec pour but de diffuser et promouvoir l'information sur le polyamour, voire de faire un peu de lobbying au niveau politique, afin de démarginaliser le polyamour, notamment en s'assurant que les lois sont au moins compatibles. Je pense notamment aux articles du code civil, sur le mariage, le PACS, l'héritage, etc.
Si cela n'existe pas, est-ce que ça ne serait pas inventer?

#
Profil

bohwaz

le mardi 26 avril 2011 à 23h52

Ça n'existe pas à ma connaissance, mais ça peut être une idée. Encore faut-il avoir des idées d'actions à entreprendre :)

#
Profil

Alygator427

le mercredi 27 avril 2011 à 00h04

Pour l'instant avec mon compagnon on essai d'en discuter dans nos milieux militants, afin d'y trouver une place parmi les luttes féministes et lgbti.
Mais s'organiser de nous mêmes paraît évident.
Après reste plus qu'a convaincre les poly

#
Profil

Dreltak

le mercredi 27 avril 2011 à 02h05

Des idées d'actions concrètes a entreprendre. Tout serait dit dans la phrase de bohwaz? Reste a les inventés (pas d'idées pour l'instant, je rentre a peine du boulot), ou alors tester/s'inspirer de ce qui pourrait convenir parmi les types d'actions déjà existantes.

En tout cas si on s'y met, ça mérite certainement qu'on s'y mette sur une certaine durée, car c'est pas demains la veille qu'on verra apparaitre une législation (tel que le décrit supepseudo) propre aux polyamoureux a mon sens (d'ailleurs laquel?).

Bon m'enfin c'est tout pour l'instant, je m'en vais geeker sous d'autres latitudes histoire de décompresser.

#
Profil

wolfram

le mercredi 27 avril 2011 à 10h03

et bien déjà, un PACS extensible serait une bonne chose !
pour les poly qui n'ont pas de communauté de vie il y a aussi tous les problèmes liés aux enfants... ont peu avoir des enfants avec plusieurs partenaire... quelle reconnaissance donner aux autres ?

un père pourrait aller chercher les enfants d'un autre père, à la sortie de l'école, sans que cela soit choquant...

il me semble que du point de vue du droit, il y a effectivement des avancées à obtenir !

la plus simple serait sans-doute le prolongement du PACS à plus de deux personnes...

#
Profil

bohwaz

le mercredi 27 avril 2011 à 18h12

Ça c'est directement effectuer une pression politique, il faut aller parler aux députés, les sensibiliser au sujet, ça prends du temps, beaucoup. Personnellement le sujet ne me paraît pas suffisamment important, alors qu'il est déjà difficile de faire comprendre à un député pourquoi la constitution, la liberté d'expression, de mouvement, de vivre sont importants...

#

MetaZet_de_passage (invité)

le jeudi 28 avril 2011 à 13h33

Bonjour,

A mon sens, le principal changement politique souhaitable, c'est une réforme du mariage supprimant la clause d'obligation d'exclusivité sexuelle et amoureuse (qui d'ailleurs n'existe pas vraiment, même si tout le monde interprète ainsi l'obligation de fidélité mentionnée) ; ainsi que, pour le divorce, arrêter de prendre en compte l'adultère dans les motifs d'un divorce pour faute.

#
Profil

tentacara

le jeudi 28 avril 2011 à 15h05

Nous avons évoqué la possibilité avec mes hommes Aurélien et Thomas, de monter une association poly "officielle" qui puisse s'intégrer aux collectifs LGBT et notamment aux revendications qu'ils mettent annuellement à l'ordre du jour (pour la marche des fiertés, par exemple). Je crois que le statut de la poly-famille est un sujet particulièrement épineux et qui nous concerne (tous les trois) chaque jour un peu plus concrètement. Quoique d'autres questions, non moins épineuses mais plus "pratiques" nous aient beaucoup occupées ces derniers temps, nous sommes toujours désireux de mener à bien ce projet. Les suggestions seront bienvenues en MP.

#
Profil

Deville

le jeudi 12 mai 2011 à 01h15

wolfram
et bien déjà, un PACS extensible serait une bonne chose !

Je ne pense que cela soit réaliste car de deux choses l'une:
- ou l'on passe de l'arbitraire un seul partenaire de PACS à l'autre arbitraire d'un maximum de N partenaires de PACS;
- ou on ne fixe pas de limite au nombre de partenaires de PACS et on ouvre alors la porte à tous les abus par des Sultans du PACS dépassant les 300 membres, ce qui sera du pain béni pour critiquer les polys.

En fait le PACS et le mariage civil c'est quoi?
C'est obtenir des bénéfices sociaux pour deux en cotisant pour un ou un et demi.

Je trouve cela discriminatoire et injuste pour les célibataires.
Chers Pacsés et mariés: ou vous choisissez d'aimer quelqu'un qui cotise lui-même pour ces bénéfices sociaux, ou vous bosser plus pour payer deux parts de cotisations de votre poche au lieu de forcer vos concitoyens célibataires qui n'ont que faire de vos amours de payer de leurs poches pour ceux-ci.

Dans un pays réellement laïque, le mariage civil n'existerais plus et le mariage religieux n'aurait aucune valeur devant l'état.

Les familles fiscales n'existerais pas. Devant le fisc et les charges sociales, il n'y aurait que des individus. Qui ils aiment, avec qui ils vivent etc, ne regarde qu'eux. Dès que l'état met son nez dans la vie privée/amoureuses de ces citoyens, il discrimine obligatoirement entre des modes d'aimer approuvés/favorisés/valorisés et d'autres réprouvés/discriminés/dévalorisés.
Il tue l'égalité et étouffe la liberté sur l'autel de la fraternité.

Une telle remise à plat égalitaire résoudrait d'un coup bien des débats.
Une personne un vote, et donc une personne une part de cotisation et une part de bénéfices sociaux.

Et les enfants me direz-vous?
L'état pourrait reconnaître trois rôles: mère principale, père principal et parent auxiliaire, ce dernier pouvant être rempli par plusieurs personnes.

"My vision of a real humanity is of pure individuals relating to each other, but not tied in any relationship. They will be loving to each other, but not being possessive of each other. They will be sharing with each other all their joys and all their blessings, but never even in their dreams thinking of dominating, thinking of enslaving the other person. My vision of a real humanity is of a world consisting not of families, not of nations, not of races, but only of individuals. " - Osho

"The smallest minority on earth is the individual. Those who deny individual rights cannot claim to be defenders of minorities." - Ayn Rand

"Civilization is the progress toward a society of privacy. The savage's whole existence is public, ruled by the laws of his tribe. Civilization is the process of setting man free from men." - Ayn Rand

Message modifié par son auteur il y a 9 ans.

#
Profil

bliss

le jeudi 12 mai 2011 à 11h30

(+) deville.

Deville

Une telle remise à plat égalitaire résoudrait d'un coup bien des débats.
Une personne un vote, et donc une personne une part de cotisation et une part de bénéfices sociaux.

Et les enfants me direz-vous ?
L'état pourrait reconnaître trois rôles : mère principale, père principal et parent auxiliaire, ce dernier pouvant être rempli par plusieurs personnes.


Je vote pour ! J'ai jamais compris ce système vraiment inégalitaire.
C'est qui Ayn Rand , je suis germaniste... et une bille en anglais, mais je comprends quand même qu'on est sur la même longueur d'onde.. quelqu'un pourrait traduire pour de vrai ?

#
Profil

bliss

le jeudi 12 mai 2011 à 11h32

ah j'avais pas vu c'est Osho en fait qui dit, mieux que moi, ce que je pense.:-) C'est qui ?

#
Profil

tentacara

le jeudi 12 mai 2011 à 12h43

Ce qui me pose problème dans ton raisonnement, Deville, c'est que tu distingues bien le couple social du couple fiscal quand il s'agit des adultes mais que concernant les enfants, tu t'en tiens à la reconnaissance sociale du rôle des parents.
Or un enfant c'est une part de plus dans un foyer fiscal, c'est une dépense très importante pour les parents mais qui contribue à "l'effort collectif" dans le fonctionnement de la société et dont on tient compte dans le prélèvement de l'impôt et la redistribution des richesses. Lorsque deux parents sont "célibataires" aux yeux de l’État, seul l'un des deux peut déclarer l'enfant, même s'ils l'élèvent à parts strictement égales au niveau matériel.

Le système actuel est discriminatoire pour les célibataires, c'est vrai. Le mariage et le PACS sont discriminatoire en ce qu'ils n'offrent d'avantages qu'à deux personnes qui vivent ensemble, c'est vrai aussi. Je te trouve néanmoins très réducteur dans ta définition :

Deville
En fait le PACS et le mariage civil c'est quoi ?
C'est obtenir des bénéfices sociaux pour deux en cotisant pour un ou un et demi.

C'est aussi des obligations de secours et d'assistance, c'est une déclaration de solidarité avec un membre de la société, obligations et responsabilités auxquelles les célibataires ne sont pas tenus.
Ces obligations sont un bénéfice pour la société dont elle tient compte dans le prélèvement de l'impôt. Tu peux trouver ça injuste, moi je trouverais injuste qu'on traite un couple qui élève un enfant comme trois individus distincts au niveau fiscal.

#
Profil

Duchesse_Anne

le jeudi 12 mai 2011 à 19h10

tentacara
Lorsque deux parents sont "célibataires" aux yeux de l’État, seul l'un des deux peut déclarer l'enfant, même s'ils l'élèvent à parts strictement égales au niveau matériel.

Euh, ce n'est pas tout à fait exact. La garde alternée est prise en compte fiscalement, et chaque parent déclare son enfant à charge. Et puis un enfant en vrai c'est 1/2 part, donc dans les cas de garde alternée, c'est 1/4... C'est clair que c'est dans le cas de deux domiciles distincts, mais je serais curieuse de voir si il y a une réelle impossibilité juridique à déclarer une garde alternée avec le même domicile pour les deux parents...

Après chacun fait comme il veut. En ce qui me concerne je ne ressens pas le besoin de faire valider par une quelconque institution mes choix de vie, mais je comprends la portée symbolique qu'un mariage ou un pacs peut avoir pour certains, c'est ce que j'y vois d'essentiel.

#
Profil

Deville

le jeudi 12 mai 2011 à 21h35

bliss
ah j'avais pas vu c'est Osho en fait qui dit, mieux que moi, ce que je pense.:-) C'est qui ?

Voici les VF approximatives:

Ma vision d'une humanité réelle est celle d'une humanité composée exclusivement d'individus qui interagissent mais sans être ficelés par aucune relation. Ils s'aimerons l'un l'autre mais sans être possessif. Ils partagerons entre eux toute leurs joies et leurs bénédictions, mais ils ne penseront même pas en rêve à dominer ou transformer autrui en leur esclave. My vision d'une humanité réelle c'est un monde constitué non de familles, ni de nations, ni de races mais a peine d'individus. - Osho

La plus petite minorité sur terre est l'individu. Ceux qui violent les droits individuels ne peuvent donc prétendrent défendre ceux des minorités. - Ayn Rand.

La civilisation c'est le progrès vers une société de l'espace privé. L'existence entière d'un sauvage est publique, dictée par les lois de sa tribu. La civilisation, c'est le processus de liberation de l'homme des autres hommes." - Ayn Rand.

Osho est un guru Indien du 20eme siècle. Ces reflexions sont souvent très profondes et très polémiques. Beaucoup des recueils de ces discours ont été traduit en Français. Ces disciples ont fondés une commune polyamoureuse.

Ayn Rand est une philosophe et romancière américaine du 20eme siècle immigrés d'Union Soviétique encore enfant. Son meilleur roman philosophique, La Source Vive, est traduit en Français.

Message modifié par son auteur il y a 9 ans.

#
Profil

bliss

le vendredi 13 mai 2011 à 00h57

Merci, je vais jeter un coup d'oeil à tout ça. J'aime beaucoup ce forum aussi pour ces découvertes.. merci.

#
Profil

gdf

le samedi 14 mai 2011 à 20h46

deville
Dans un pays réellement laïque, le mariage civil n'existerais plus et le mariage religieux n'aurait aucune valeur devant l'état.

euh...en fait, le mariage religieux n'a déjà aucune valeur devant l'état français.
Après, au delà de l'aspect historique traditionnel blabla, le mariage a deux avantages d'un point de vue fiscal :
- lorsque l'un gagne plus que l'autre, ça équilibre (parce que si les deux gagnent pareil, entre faire deux déclarations à une part ou une déclaration à 2 parts, c'est kif kif). Et en cas de séparation, celui qui a le plus faible revenu est protégé. On peut discuter de la mise en application (pension alimentaire démesurée, etc.), mais sur le principe, j'aime bien les trucs qui protégent le plus plus faible contre le plus fort.
- les parts pour les enfants sont une prime à la fécondité. Ca s'appelle une politique familiale, ça permet à la France d'avoir un des meilleurs taux de fécondité. Individuellement, on se fout de savoir si X ou Y a des enfants ou pas. Collectivement, on a intérêt à ce qu'il y ait des enfants pour prendre la relève. Et donc, en France, il vaut mieux être marié avec 3 enfants que célibataire. J'ai comparé avec une amie qui a le même salaire que moi ou mon épouse. Elle paie seule à peu près 10 fois plus d'impôts que nous, avec le salaire double et les 3 enfants, en prenant en compte les parts supplémentaires et les réductions pour la nounou. A noter, il n'est pas indispensable d'être mariés, on peut être pacsé ou en garde partagé. Mais ce qui est sur, c'est que le système est conçu pour privilégier les familles, et le résultat est là.
Prendre en compte les polyamoureux là dedans, pourquoi pas. Déclarer 1/3 de part à 3 plutôt que 1/2 part à 2 ou une part tout seul...ça rendrait juste le calcul encore un peu plus compliqué, mais ça devrait rester dans l'épaisseur du trait.

Gdf

Gdf

#
Profil

superpseudo

le jeudi 26 mai 2011 à 15h27

Deville
En fait le PACS et le mariage civil c'est quoi ?
C'est obtenir des bénéfices sociaux pour deux en cotisant pour un ou un et demi.

Absolument pas. Il s'agit de contrats qui définissent les règles de la vie en couple, avec des droits, des devoirs, des modalités d'entrée et de sortie, de partage des responsabilités, etc. Toutes les personnes qui vivent ensemble et/ou forment une communauté de biens ont besoin d'un tel contrat, ne serait-ce que pour prévenir et régler les conflits.

Le fait qu'il y ait des avantages fiscaux (et non des exemptions de cotisations sociales) associés au mariage/PACS est une particularité actuelle du système fiscal français qui est discutable, mais qui pourrait tout à fait être supprimée le mois prochain par les députés, indépendamment des lois sur le mariage et le PACS. Ce point est d'ailleurs discuté à fond dans le livre "Pour une révolution fiscale" que je recommande. Cf. le site www.revolution-fiscale.fr/. En gros, les auteurs argumentent de manière convaincante qu'il faut supprimer le quotient familial et individualiser l'impôt, parce que le système actuel favorise sans justification les couples aux revenus inégaux, au détriment des couples aux revenus égaux et des célibataires. En revanche, on peut maintenir une forme de subvention pour les enfants (= fusion avec les allocations familiales), parce que les enfants ont un coût réel. Cette subvention peut simplement être modulée en fonction de la politique familiale qu'on veut avoir.

Pour revenir à nos moutons, il me semble effectivement qu'un programme politique poly-compatible devrait inclure:
- une suppression du mariage civil, qui est un archaisme inspiré du mariage chrétien et imprégné d'une vision normative du couple et de la famille que l'Etat n'a plus de raison d'imposer à qui que ce soit.
- une refonte du PACS pour l'accommoder à toutes les situations de la vie réelle, et pour en faire un véritable outil contractuel au service des gens qui vivent ensemble.

Evidemment l'Etat ne devrait pas préjuger du nombre ni du sexe des personnes qui peuvent former ensemble un tel contrat. Je ne suis pas sûr que cela engendrerait des abus genre N=300, étant donné les devoirs et responsabilités qui accompagnent un tel contrat. Mais à la limite, si 300 personnes voulaient vraiment vivre ensemble selon des règles établies dans le PACS, quel problème? quel abus? Dans la mesure où il n'y aurait pas de gain fiscal à en espérer, il n'y aurait pas grande latitude pour des abus. Mais effectivement il faudrait réfléchir très sérieusement aux cas limites et aux abus éventuels avant de mettre en service un tel système...

#
Profil

LuLutine

le dimanche 29 mai 2011 à 21h24

superpseudo
- une refonte du PACS pour l'accommoder à toutes les situations de la vie réelle, et pour en faire un véritable outil contractuel au service des gens qui vivent ensemble.

Oui, "qui vivent ensemble". Sans forcément avoir de relation amoureuse ou même amicale ! (Bien que ce soit mieux si on s'entend... ^^ )

#
Profil

wolfram

le jeudi 02 juin 2011 à 00h10

et puis il y a un truc dont vous ne parlez pas... l'héritage !
il ne serait pas convenable que des gens se retrouvent à la rue parce que pour ne pas avoir privilégié l'une par rapport à l'autre, on en a épousé aucune !

#
Profil

Deville

le jeudi 02 juin 2011 à 01h03

wolfram
et puis il y a un truc dont vous ne parlez pas... l'héritage !

il ne serait pas convenable que des gens se retrouvent à la rue parce que pour ne pas avoir privilégié l'une par rapport à l'autre, on en a épousé aucune !

Les testaments c'est fait pour cela non?

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion