Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Polyamoureux et parents

Famille
#

(compte clôturé)

le samedi 28 avril 2012 à 15h46

Je m'aperçois au fil des discussions que le thème des enfants revient régulièrement.
Que dire aux enfants ? A quel âge en parler ? Comment leur dire ? etc...
Dernièrement, mon mari a profité du fait que l'on soit seul avec notre plus jeune fils (15 ans en fin d'année) pour lui indiquer que leur mère était polyamoureuse (nous étions à table, j'ai bien failli avaler de travers). Surprise, je l'ai laissé continuer. Il a expliqué que l'amour n'était pas obligatoirement exclusif, que maman amait d'autres personnes que papa (regard en coin du gamin) et qu'il était d'accord parce que ça me rendait heureuse, que ça ne le rendait pas jaloux. Il a ajouté que si un jour, il tombait aussi amoureux d'une autre femme, que peut être il devriendrait aussi polyamoureux. Il lui a dit que je ne lui appartenait pas mais que l'on voulait continuer à vivre ensemble, librement. Il a insisté sur le fait que ce n'était pas de l'adultère car nous assumons mes relations, que nous ne mentons pas à l'autre. Leur mère ne trahit pas leur père et un amour n'en remplacera pas un autre. En fait ils viennent s'ajouter (le gosse n'est pas doué en maths, mais il devrait comprendre). On a insisté sur le fait qu'il devait faire attention à qui il voudrait en parler car tout le monde n'avait pas l'esprit ouvert comme nous. Les adultes sont aussi parfois cruels si l'on ne pense pas comme eux. Nous avons toujours tenu un discour libertaire (accepter l'autre tel qu'il est, chercher à le comprendre avant de se forger une opinion qui pourrait être fausse, etc) mais jusqu'à présent nos enfants avaient une image traditionnelle de leurs parents. J'ai laissé faire puis ai ajouté que si ses parents étaient aussi amoureux c'était sans doute parce que nous aimions l'autre tel qu'il est. Amour doit rimer avec liberté. Mon mari a conclu, "on voulait que tu le saches, tu es assez grand pour comprendre" (l'est-il ?)
En effet, mes enfants racontent souvent avec tristesse que certains copains et copines ont du mal à trouver leur équilibre au sein de leur famille ; soit les parents se disputent, soit ils sont séparés, soit... malheureusement.
Notre fils a je pense tout compris. Interrogé, il n'a posé aucune question. Je lui ai montré où je rangeais deux livres sur le sujet. Il les lira quand il le voudra et s'il le désire. S'il a des questions dans l'avenir, qu'il les pose, on y répondra. J'ai indiqué que l'on souhaitait qu'il puisse avoir à l'avenir des relations amoureuses satisfaisantes, que ce serait bientôt "de son âge", etc.
J'espère que l'on a bien agi. Il va falloir faire de même en mai avec son frère (16 ans) lorsqu'il rentrera de vacances. Le plus jeune en aura-t-il parlé à son frère depuis ? On verra bien.
J'alimenterai cette discussion en fonction des évènements dans ce domaine. En attendant, si d'autres sont déjà passés par là, leurs expériences pourront m'aider dans notre démarche de vérité vis à vis de nos enfants. D'avance merci

#
Profil

LuLutine

le dimanche 29 avril 2012 à 00h24

Bonjour gcd68,

gcd68
[...]tu es assez grand pour comprendre" (l'est-il ?)

Françoise Simpère
A trois ans, ma plus jeune fille disait "toi, maman, tu as papa et tes amoureux et papa a toi et ses amoureuses" et cela lui semblait naturel.

Tu peux consulter le sujet suivant, ça répondra peut-être à certaines de tes questions :
/discussion/-V-/Polyamour-et-famille/

L'intervention de Françoise que je cite est là :
Message de Françoise

#

(compte clôturé)

le dimanche 29 avril 2012 à 18h13

Bonjour LuLutine,

J'ai lu également l'ouvrage "guide des amours plurielles". Je ne compare pas ma situation (j'ai découvert que j'étais poly après 18 ans de mariage et avec mon mari on a mis quelques années avant de pouvoir l'assumer) et celle de Françoise Simpère qui était poly (si j'ai bien compris l'un de ses témoignage télévisé) depuis le début de sa relation maritale et dont les enfants ont "baigné" dedans depuis qu'ils sont petits. Les enfants de Mme Simpère n'ont pas vécu la "période de transition ou d'adaptation" que notre couple a vécu. Jusqu'à présent, nous avions montré à nos enfants essentiellement le positif de notre relation et avions règlé les épisodes "orageux" en leur absence. Aujourd'hui, nous assumons en couple notre philosophie polyamoureuse, d'où notre intervention actuelle et non passée. Avant de leur expliquer quoi que ce soit, nous devions d'abord assumer pleinement nos idées, ensemble.

Toutefois, que ce passe-t-il dans la tête d'un ado qui répond qu'il n'a pas de question à poser ? Il sait que nous sommes ouverts et nous lui laissons le temps de la réflexion. Peut être avait-il compris de lui-même et cette nouvelle n'en n'était pas réellement une, peut-être devons nous lui laisser du temps ? On verra à son retour de vacances en fin de semaine prochaine ainsi que la réaction de son frère a qui l'on n'a pas encore parlé.

Merci d'avoir pris le temps de me répondre

#

sable (invité)

le dimanche 29 avril 2012 à 21h51

bonjour, pourrais tu raconter le cheminement que vous avez eu toi et ton mari? comment ca s'est passé pour vous? je traverse une période très difficile car je me découvre amoureuse de quelqu'un d'autre et je ne sais pas encore comment je vais m'en sortir...
merci

#

(compte clôturé)

le mardi 01 mai 2012 à 15h34

Bonjour sable,

J'avais une vie de couple simple, sans doute trop banale mais heureuse et épanouie lorsque j'ai découvert que j'aimais quelqu'un d'autre. J'ai déjà dû faire la démarche d'accepter cela. Ce que je pensais être une bonne entente était autre chose. A l'annonce d'une mauvaise nouvelle concernant cet homme je me suis sentie très très mal, beaucoup plus que je ne l'aurais dû. Ce fut ce que j'appelle le premier choc (le mien, intérieur). Ensuite, je me suis ouverte à cet homme qui m'a répondu que je devais tenir compte de toutes les personnes concernées. Oups, en effet, mon désarroi m'avait égaré et j'ai alors compris que j'étais face à un énorme problème : j'étais mariée et je ne voulais pas détruire cette union heureuse. Par contre, il m'est très vite apparu que je devais faire preuve de réalisme, de vérité et de franchise. Je devais assumée. J'ai essayé de parler à mon mari mais l'oral n'est pas mon truc. J'ai donc choisi l'écrit (plus lache comme démarche mais je ne pouvais pas faire mieux. D'autre part, c'était plus réfléchi, je pouvais relire et modifié afin d'exprimer réellement ce que je voulais dire "je t'aime mais je l'aime aussi, je ne veux rien changer à notre vie car je suis heureuse comme cela, je voulais juste que tu le saches". Evidemment c'était un peu plus long. Le choc a été rude pour mon mari et je m'attendais à ce qu'il me menace de divorcer. Il n'en fut rien. Une fois la nouvelle un peu digérée (digestion difficile et douloureuse) il a posé des questions. Me rend-il vraiment heureuse ? Qu'est-ce qu'il a mal fait ? etc... Evidemment, il n'y avait rien de tout cela. Personne n'est parfait mais il est génial alors je le lui ai dit. Ce qui est merveilleux c'est qu'il a cherché à comprendre : je me suis donc efforcée de le déculpabiliser le plus possible en essayant de ne pas me culpabiliser moi. Pas simple.
Faire la démarche de vérité peut être lourd de conséquences et personne ne peut prévoir la réaction de l'autre. J'ai fait face malgré tout à des crises de jalousie, et des moments très pénibles. Je n'ai jamais fait machine arrière et ne le ferait plus jamais. Je m'assume en tant que polyamoureuse (même si en ce moment je n'ai qu'un seul amour à vivre, les autres étant rangés dans le tiroir des souvenirs) et nous acceptons cela tous les deux, ensemble. Il a fallu environ 3 ans. Aujourd'hui, notre relation est saine et j'espère qu'elle le restera. C'est à mes yeux le principal.

J'espère avoir répondu à ta question. Attention, mon cas n'est pas ton cas. Une fois la vérité dite, aucun retour en arrière possible. De toute façon, tu nageras en eau trouble, c'est normal. Ce ne sera pas facile.

Je te souhaite bon courage et te recommande les livres d'Yves Alexandre Thalmann.

#
Profil

mouvante

le jeudi 03 mai 2012 à 22h39

...

Message modifié par son auteur il y a 8 ans.

#

(compte clôturé)

le vendredi 04 mai 2012 à 16h26

Bonjour sable mouvant (lol),
Il me semblait que ca pouvait être la même personne mais j'avais un doute. En effet, il faut déjà te stabiliser. Il m'aparait que tu n'as pas la volonté de mentir. Je viens de te répondre en partie sur "Je suis jalouse de vous". Ma relation avec mon mari a toujours bien été, malgré tout, comme toi, c'est autre amour m'a amené à me poser des questions. Toi, tu as déjà compris qu'il n'était pas anormal d'aimer deux personnes simultanément. Perso, je n'ai découvert le poly il n'y a qu'un an complètement par hasard et je pensais être un extraterrestre. On avait mis cela sur le dos d'une crise de la quarantaine (on s'était trouvé des excuses). Ce qui est génial, c'est cette volonté qu'il a eu de vouloir comprendre. Sache malgré tout que j'ai passé beaucoup de temps avec mon mari à cette époque, j'ai donc délaissé cet homme qui était venu bouleversé ma vie (qui était vraiment trop tranquille et trop "normale"). Quand il a appris que j'avais parlé à mon homme, il a fait l'autruche et j'ai pas su l'en empêcher. L'éloignement géographique aidant, j'ai un jour décidé de ne plus lui donner de nouvelles. A chaque fois que je l'appelais, je le mettais mal à l'aise. Il n'avait pas le courage de "m'envoyer chier" alors j'ai coupé les ponts. Depuis je n'ai plus de nouvelles et parfois je le regrette. Aujourd'hui je suis sûre de moi, je gèrerais cette situation différemment mais à l'époque j'étais paumée. C'est pas simple l'amour, alors le polyamour...
Sable mouvant, belle métaphore. J'espère que tu pourras continuer à aimer tes deux hommes en toute liberté et en toute franchise. Arme toi de patience et garde toi malgré tout un petit jardin secret. Si tu veux contact moi en direct (en bas "annuaire des membres").
Courage

#
Profil

LuLutine

le vendredi 04 mai 2012 à 17h13

gcd68
Si tu veux contact moi en direct (en bas "annuaire des membres").

NB : Ca marche aussi en cliquant directement sur le pseudo de quelqu'un ;) (on accède à son profil, avec la possibilité pour ceux qui l'autorisent d'envoyer un message privé).

#

(compte clôturé)

le vendredi 04 mai 2012 à 18h06

Oui je sais mais je ne veux pas mettre mon interlocutrice dans l'embarras car je ne sais pas où le message arriverait. Je préfère que ce soit elle qui prenne l'initiative, j'aime pas m'imposer, je suis comme ça. Je crois me rappeler qu'elle disait au début (en qualité d'invité) qu'elle n'avait pas l'habitude des forums etc... A-t-elle une adresse mail perso ? Je ne veux pas rajouter du mouvant au sable.

#
Profil

LuLutine

le vendredi 04 mai 2012 à 18h15

gcd68
Oui je sais mais je ne veux pas mettre mon interlocutrice dans l'embarras car je ne sais pas où le message arriverait.

Ce que je voulais dire c'est qu'elle, elle peut t'envoyer un mp directement en cliquant sur ton pseudo ^^ (puis sur "Envoyer un message" à droite, enfin si tu autorises les mp).

Pour info les messages privés arrivent sur votre email (celui avec lequel vous êtes inscrits à polyamour.info).
Dans le message il y a un lien qui vous redirige vers polyamour.info pour répondre. (Attention, vous devez en même temps être connecté sur le site pour que ça fonctionne.)

#

(compte clôturé)

le vendredi 04 mai 2012 à 19h26

merci Lulutine, j'avais pas compris et maintenant je saurais aussi comment ça marche. C'est encore plus simple que je ne le pensais. Au fait, quand on envoie un mail par le biais du site, on peut joindre un document ?

#
Profil

boucledor

le vendredi 04 mai 2012 à 19h41

Bonsoir gcd68 et tous les autres... Je m'adresse particulièrement à toi car c'est incroyable comme, de l'extérieur, ta situation me fait penser à la mienne. En ce qui me concerne, tout a basculé il y a quelques mois après 12 ans de vie commune (dont 9 ans de mariage) sans gros nuages.... Et puis, "Boum!", je cherche à revoir un "amour" de jeunesse -que je n'avais qu'à peine connu à l'époque mais dont j'avais gardé une photos et quelques "lettres" et rapidement je me sens "amoureuse de lui" sans pour autant me rendre compte que je n'aime plus mon mari, bien au contraire!!! Ce qui m'inquiète, c'est que tu dis qu'il vous aura fallu 3 ans pour trouver un nouvel équilibre!!! Pour nous, cela ne fait que 4 mois et on y laisse une telle énergie (en discussions, disputes, réconciliations....) que je n'arrive pas à imaginer que cela continue si longtemps! Avez-vous connu des périodes de séparation pendant ces 3 ans?
Mon mari a accepté lui aussi de lire les incontournables (F.SIMPERE, THALMANN, SALOMON, CHAUMIER...) - Je n'ai d'ailleurs jamais autant lu que ces derniers temps! - mais même si une partie de lui arrive à "saisir" la théorie et même la trouver cohérente, il doute (et moi aussi) de pouvoir le vivre véritablement un jour...

#

(compte clôturé)

le vendredi 04 mai 2012 à 20h21

Boucledor, j'ai voulu te contacter en direct mais c'est pas possible.

Non, on n'a pas eu de période de séparation mais quelques orages. A une époque, il était tout le temps dans mon dos, à épier et "fouillait" dans mon portable. C'était plus fort que lui. J'ai piqué ma colère et ai indiqué que c'était son comportement actuel qui allait nous foutre en l'air et non mes amours. C'était la première fois que j'évoquais une quelconque séparation. Il s'est calmé. Je lui ai expliqué que si javais fait la démarche de la franchise c'était pas pour lui cacher des choses. Que s'il avait des interrogations, qu'il m'en fasse part, que j'y répondrais franchement. Je ne lui ai pas laissé le temps (enfin j'espère) de se monter des films et d'imaginer des scénarios catastrophes. Sa plus grande crainte était que je ne rentre pas à la maison même si je ne cessais d'expliquer que c'était avec lui que je voulais vivre et que je ne remettais nullement cela en cause. Quand il a calmé son comportement d'intrusion dans mes affaires, il montrait des signes d'agacement et devenait distant quand mon téléphone sonnait et que c'était mon ami (lui aussi un ex). Une fois de plus le dialogue a été indispensable. "Tu es tellement empressés de lui répondre". Non, c'était seulement que mon ami a un boulot prenant et que les rares moments où il m'appelait j'avais envie d'être un peu dispo. Là encore, il a fallu connaître la cause pour trouver le remède. Expliquer que mon "empressement" n'était pas diriger contre lui mais en faveur d'une bonne communication avec l'autre. Ensuite, j'ai eu l'épisode du resto. A chaque fois (pas souvent) que mon ami m'accordait une heure pour manger en ma compagnie, mon mari devenait froid avant le rdv et bénissait mon retour en se comportant comme si l'on avait été séparé durant des années (ça c'était plutot sympa) mais j'ai voulu mettre un terme à l'avant déjeuné. Alors un jour j'ai fait la gueule au lieu de m'évader dans ses bras. Je lui ai dit qu'il m'avait gaché mon déjeuné et par la même occasion que ça avait gâché le moment de bonheur (aussi court et non sexuel soit-il) que j'aurai du passé avec mon ami. Il a voulu s'excuser (mon mari) alors j'ai indiqué qu'il devrait aussi s'excuser vis à vis de mon ami... et il l'a fait. Ils se sont parlé et après, plus de jalousie. Que se sont-ils dit ? 15 jours après ils m'ont fait la surprise de m'inviter ensemble au même resto. Que du bonheur. Dommage que mon ami soit récemment "rentré dans le rang". Lorsqu'il a fait la connaissance de son épouse, il a préféré se taire (alors que je lui avais conseillé le contraire). Il a vacillé régulièrement entre entretenir une relation de nature amoureuse et une relation de nature "amicale" avec moi avant de s'apercevoir que la seconde solution était devenue impossible. Récemment sa femme a eu un sursaut d'amour qui l'a fait réfléchir... et choisir. Tant pis. J'aime ma liberté, je respecte la sienne même si je ne l'approuve pas. Par contre, je sais que je ne serais plus jamais une girouette, ça laisse trop de séquelles.

#
Profil

boucledor

le samedi 05 mai 2012 à 23h36

Bonsoir gcd68, mon intervention n'a plus grand chose à voir avec le fil de cette discussion mais bon tant pis... Si j'ai bien compris ton mari a accepté que tu sois PA tandis que lui est resté mono, c'est bien cela?
De son côté, mon conjoint me dit qu'il ne pourra pas ni le comprendre ni l'accepter sans le vivre lui-même... Il y a quelques temps, il s'est "obligé" à chercher "tous azimuts" à faire des rencontres: contacter des "ex", s'inscrire sur un site de rencontres, sortir... tout en disant qu'il n'en avait aucune envie. Il ne me semble pas que ce soit le meilleur chemin car pour l'instant il n'est pas du tout dans l'état d'esprit permettant de nouer des relations "signifiantes". C'est un peu comme si il cherchait à tout prix à "équilibrer" la situation.
Un moment, je pensais effectivement que cela nous aiderait à partir sur d'autres bases, et pour lui, à dépasser sa souffrance liée à la perte de l'exclusivité...
Mais, le plus souvent il m'affirme qu'il ne se sent pas du tout PA et qu'il se forcerait à l'être juste pour pouvoir accepter mes choix...

#
Profil

Plusssdamour

le dimanche 06 mai 2012 à 00h01

boucledor

De son côté, mon conjoint me dit qu'il ne pourra pas ni le comprendre ni l'accepter sans le vivre lui-même... Il y a quelques temps, il s'est "obligé" à chercher "tous azimuts" à faire des rencontres : contacter des "ex", s'inscrire sur un site de rencontres, sortir... tout en disant qu'il n'en avait aucune envie.C'est un peu comme si il cherchait à tout prix à "équilibrer" la situation.

Ce n'est pas la meilleure solution de chercher à équilibrer la situation !
Certes, le vivre lui permettra peut être de comprendre, mais pas d'accepter, s'il n'est pas poly dans son âme et dans son coeur, cela ne lui apportera rien de plus !
S'il n'en a pas envie, je pense que ce sera pire, il vaut mieux qu'il se pose et pèse le pour et le contre, qu'il comprenne que ça ne remet pas en cause votre mariage, qu'au contraire cela ne peut que renforcer votre couple, que tu le rassures et lui explique les avantages et les inconvénients............

D'après mon expérience récente, c'est ce que j'ai fait, j'ai analysé, écouté, pris des conseils sur le site, fréquenté les cafés poly, je n'ai pas lu ce fameux bouquin de Francoise Simpere, mais, je crois que je vais me l'offrir (ou me le faire offrir) !

Suis ta route !

Essaye de la rendre commune pour vous deux, poly et mono ce n'est pas incompatible ! si chacun accepte les différences de l'autre !

C'est l'Amour qui guide nos actes ............

Message modifié par son auteur il y a 8 ans.

#

(compte clôturé)

le dimanche 06 mai 2012 à 14h09

Boucledor,
Ce serait bien que l'on puisse se parler en direct. Toutefois, je ne veux pas laisser mes coordonnées perso à tout venant. Ouvre toi une messagerie et contact moi (même sous un autre pseudo)
Bisous. gcd(68 étant mon année de naissance)

#
Profil

boucledor

le lundi 07 mai 2012 à 07h58

Oui, c'est une bonne idée, mais peux-tu m'expliquer comment faire pour créer une messagerie, est-ce une manoeuvre à effectuer à l'intérieur du site ou parles-tu d'une adresse mail ordinaire??? Désolée, mais je ne suis pas très douée pour les nouvelles technologies! LOL

#
Profil

Polyamour.info

le lundi 07 mai 2012 à 11h12

boucledor : tu cliques sur Modifier mon profil, puis tu modifies ton réglage de Je souhaite recevoir des emails ;)

#
Profil

boucledor

le lundi 07 mai 2012 à 11h28

Merci pour l'info!

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion