Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

En parler à ses parents (sa famille)

#
Profil

coquelicot

le mercredi 28 novembre 2012 à 23h14

Qu on ait pas pris le chemin le plus simple ca c est sur!

Si mon choix aurait été de ne pas leur dire c est que justement ils ne l auraient pas accepté!

Mon pere peut etre , il n a pas été un saint

Mais me mere ayant été elevee chez les soeures et a mes yeux ayant été irreprochable j en suis presque sure.

Je peut me tromper mais ca je ne le saurai jamais.

Donc je reste sur ma premiere pensee qui est : je ne leur aurait pas dit.

#
Profil

Siestacorta

le mercredi 28 novembre 2012 à 23h17

lisea.a
Est ce que vos parents comprennent ?? ?
Après ils peuvent accepter le choix de leurs enfants.

Et il peut se passer ce qui se passe très souvent entre gens qui s'aiment (et encore plus avec nos parents) : ils nous comprennent pas, se foutent de nous et nous critiquent, mais nous acceptent et nous aiment quand même.
Bon, c'est une généralité, mais je crois que les gens sont plus agréables que leurs principes.
C'est courant, mais le type qui se dit ouvertement raciste peut aussi dire "nan mais avec Ahmed et avec Douhna, c'est pas pareils, c'est pas des étrangers c'est des voisins".

Ma famille sait que je suis poly, ne comprend pas, croit très sérieusement que ça me passera.

Par contre, d'expérience, cacher un truc sérieux qui dure, ça crée beaucoup de merdes, hein. Si tu commences à penser à fonder un foyer/ une famille, mais que tu expliques pas tout ça à tes parents, tu vas leur donner de vraies raisons de mal prendre les choix que tu feras ensuite (où je vais à Noël, et pourquoi yen a deux sur les photos, et pourquoi si vous dormez chez moi vous allez tomber sur plus de gens que prévu...)

#
Profil

Evavita

le jeudi 29 novembre 2012 à 00h26

lisea.a
Est ce que vos parents comprennent ?? ?

Voici comment ma Maminette à vécu les choses :

Première réaction à vif : "Mais ça va aller au lycée? Tu n'as pas de problèmes avec tes camarades de classes? Et tes amis?" Elle a en fait juste eu peur que je me fasse rejeter par mon entourage. Pour info, en ce temps là, elle approchait les 50 ans.

La phase d'adaptation : Ne dit rien, n'évoque pas le sujet, pose aucune question et était probablement en train d'attendre que ce qu'elle prenait sans doute pour une passade me passe plutôt que de donner son avis sur la question.

La phase du dialogue : Se rend compte que le fait que je ne soit plus avec mes amours de lycée ne change rien à l'affaire et que ce n'est pas qu'une question de circonstances. Ne pose toujours pas de questions sur le polyamour en soit mais est curieuse des prénoms qui reviennent souvent dans la conversation (qu'il s'agisse d'amis ou autre). Elle choisi par elle même le moment où elle dit : "Et pourquoi ne viendrait-il pas déjeuner à la maison ce week-end?". Je ne la ménage pas et ne lui ment pas mais la laisse choisir ce qu'elle veut savoir ou pas. Du haut de ses cinquante et quelques années et de mes 24 ans, cela nous convient très bien à toute les deux pour l'instant.
En ce qui concerne ce que ma vie sera plus tard (vivre seule, avec quelqu'un ou avec plusieurs personnes, avoir une vie de famille), quand j'aurai moi même des plans sur le sujet, je lui en parlerai mais ce n'est pour l'instant pas d'actualité.

Alors est-ce qu'elle me comprend? Je ne sait pas mais je suis sûre que j'ai beaucoup de chance que ce soit elle mes parents.

#
Profil

Serdeloli

le samedi 01 décembre 2012 à 17h54

Bonjour tout le monde !
D'accord avec vous pour assumer. Pour ma part, ça ne me pose pas de problème. Par contre, c'est mon premier chéri qui a du mal. Il ne veut pas que mon deuxième amoureux soit là si ça famille vient à la maison. Il reste campé sur sa position : "ça ne regarde que nous, personne ne doit être au courant, surtout pas les enfants ni la famille". D'où des situations casse-pieds et casse-tête, comme son anniversaire. J'ai parfois l'horrible impression qu'il veut cacher ma situation de polyamoureuse et mon deuxième chéri comme une maladie honteuse. C'est blessant et je n'arrive pas à le comprendre. Après tout, ça ne regarde pas les autres, et il ne fait même pas l'effort de vouloir le présenter comme un ami...
De mon côté, j'en ai parlé à l'épouse de mon papa. Elle ne m'a pas fait la morale et prend le fait que je lui en ai parlé comme une confidence entre filles. Maintenant, j'aimerais beaucoup venir avec mes deux chéris passer les fêtes de Noël avec ma famille, mais là encore, c'est mon premier chéri qui bloque à fond...
pas simple tout ça, pas simple.

#
Profil

bouquetfleuri

le samedi 01 décembre 2012 à 18h25

Ne seraient-ce pas les relations avec les parents qui poseraient problème, plus que l'existence des relations polyamoureuses ?
Ne projetterait-on pas sur les parents des valeurs ou des attentes qui n'ont pas lieu d'être ?

J'ai toujours répété à mon fils que la cellule familiale n'était que la première cellule sociale, qu'il y en avait d'autres, différentes, plus ou moins sympa, plus ou moins propices à combler ses besoins. De la même façon que je parle, ou pas, très facilement de ma situation amoureuse à des amis ou des collègues de travail, j'en parle, ou pas, très facilement à ma mère. En ce moment, c'est "pas". Mais je suis sûr qu'elle adorerait mon amoureuse et je pense aller lui rendre visite en sa compagnie bientôt.
Mais en aucun cas son avis n'aura valeur d'adoubement ou d'ostracisme. Je n'assume pas plus ni moins mes choix devant ma mère que devant d'autres personnes que je trouve digne de m'entendre.

#
Profil

LuLutine

le vendredi 07 décembre 2012 à 19h46

Evavita
ne pas présenter à ses parents à quelqu'un qui compte pour nous, nous prive lors d'événements familiaux, d'avoir à ses côté cette personne (qu'elle soit une ou plusieurs).

Et parfois, présenter quelqu'un à ses parents, nous prive aussi d'avoir cette personne à nos côtés lors d'événements familiaux...!

Bon, désolée pour le HS, mais la phrase citée pouvait sous-entendre qu'il suffisait de présenter quelqu'un pour qu'il soit accepté. Ce qui est malheureusement faux.

Bon, pour revenir un peu au sujet, du coup l'avantage avec plusieurs amoureux, c'est qu'en en présentant plein, y en aura peut-être un qui sera accepté ? ^^

(Cela dit par principe, le "premier" ayant été refusé, j'avais choisi par la suite de ne pas en présenter d'autre. Je changerai peut-être d'avis un jour...)

#
Profil

Goldmund

le samedi 08 décembre 2012 à 12h28

Nous avons toujours besoin de reconnaissance et d'amour d'autant plus de la part de ceux qui nous ont mis au monde ou des êtres qui nous sont proches. Mais cette réalité ne peut être ce qui dirige et oriente nos choix de vie. Assumer ses choix c'est aussi accepter qu'ils puissent ne pas être entendu, reconnu voire respecter par ceux qui nous sont chères; ainsi va la vie qui n'est pas toujours tendre et joyeuse. Assumer ses choix c'est assurément les vivre au grand jour simplement, sereinement amoureusement. Les dire par la parole ou par les actes c'est un autre choix qui appartient à chacun d'entre nous suivant notre sensibilité. Mais les vivre au grand jour c'est pour moi une nécessité et une évidence que cela plaise ou non.
La plupart de nos parents, quelques soient leur âges, leurs croyances, et leurs parcours de vie sont mus par ce même désir d'aimer. Ce qu'ils espèrent pour nous est souvent de nous voir heureux et épanouis dans nos choix de vie mêmes si ce ne sont pas les leurs et si au fond d'eux mêmes ils ne les comprennent pas. Ne présumons jamais de leur réaction avant d'avoir ouvert notre coeur ( cela vaut d'ailleurs pour toutes relations) . elles peuvent être surprenantes. Nous nous mettons souvent beaucoup de bâtons dans les roues inutilement en voulant soit disant "protéger" ou "épargner" l'autre. Faisons confiance à leur intelligence, à leur jugement, leur amour, Nous nous prenons la tête souvent pour pas grand chose. Osons vivre les choses plus simplement sans peur des regard d'autrui et des jugements. C'est cela pour moi s'assumer pleinement.
Bouquetfleuri je rejoins totalement ce que tu écris,( lorsque tu parle de personne digne d'entendre tes paroles j'espère que tu veux dire : digne de confiance car sinon l'expression me gêne un peu)

Message modifié par son auteur il y a 9 ans.

#
Profil

Cendre

le samedi 08 décembre 2012 à 21h53

Goldmund
Nous nous mettons souvent beaucoup de bâtons dans les roues inutilement en voulant soit disant "protéger" ou "épargner" l'autre. Faisons confiance à leur intelligence, à leur jugement, leur amour, Nous nous prenons la tête souvent pour pas grand chose. Osons vivre les choses plus simplement sans peur des regard d'autrui et des jugements. C'est cela pour moi s'assumer pleinement.

Je suis championne de ce type de raisonnement complètement boiteux, qui me paralyse. Soit je me tais pour "protéger" l'autre, ou pire, j'agit en fonction de ce que je crois que l'autre attends de moi (sans lui demander son avis souvent...)
C'est avec mon amant que j'ai découvert la liberté d'une relation ou l'on ne se protège pas mutuellement, où l'on ne présuppose pas de ce que souhaite l'autre : on se le dit, et pour le reste, on se fait confiance.
C'est une découverte phénoménale pour moi, de constater que cette liberté que j'ai avec lui, il en bénéficie également. Il n'est pas perdant dans la relation. Au contraire, même !!

M'enfin, c'est pas parce que je suis persuadée que ce mode de fonctionnement avec nos proches est meilleur que je vais réussir à le mettre en place avec tout le monde !
Déjà, tenter de l'instaurer avec mon mari, (pas gagné d'avance). Alors, les parents, bah, c'est pas pour demain la veille, c'est sur.

Pour répondre au sujet, pour nous qui sommes mariés tous les deux, il est logique de passer les fêtes et moments familiaux avec nos conjoints, car c'est avec eux que l'on envisage l'un et l'autre de fonder une famille.
Sur ce, se retrouver tous les quatre pour ce type de réjouissances, sur, ça me ferait vraiment plaisir !
Socialement, on reste assez sur le schéma classique de l'adultère. ça n'a pas autant d'impact que quand on vit en trouple...
Pour l'instant, le fait de dire ou ne pas dire n'a pas de conséquence, donc je ne dis pas.

#
Profil

Serdeloli

le lundi 10 décembre 2012 à 12h11

Et bien moi, j'ai dit... à mes amis les plus proches. Pour les parents, l'épouse de mon papa est au courant et ne juge pas. Elle était au courant de ma démarche. Elle a promis de ne pas en parler à mon papa qui ne comprendrait pas. On verra plus tard. Du côté de mon premier chéri, comme je l'ai déjà dit, c'est même pas la peine, il refuse l'idée en bloc.
Quant aux amis, ben ils ne comprennent pas et ont peur pour mon couple de base. Ils craignent que je laisse tomber mon premier chéri, malgré les explications fournies par nous deux. L'un deux refuse totalement de rencontrer mon deuxième amoureux et n'apprécie pas que j'en parle "comme si j'étais super amoureuse de lui" (ce qui est le cas).
Je trouve ça bien dommage, mais je ne perds pas espoir d'organiser des bouffes sympas en invitant les uns et les autres quand on sera tous les 3.

Comme quoi, vivre en assumant complètement au grand jour n'est pas toujours simple et le jugement des autres, on a beau s'en moquer, c'est un peu dur à gérer.

#
Profil

LuLutine

le lundi 10 décembre 2012 à 13h45

Serdeloli
Comme quoi, vivre en assumant complètement au grand jour n'est pas toujours simple et le jugement des autres, on a beau s'en moquer, c'est un peu dur à gérer.

Oui, ce n'est pas facile à gérer, mais j'ai remarqué quelque chose, c'est que plus tu l'assumes avec naturel, mieux ça passe.

Du coup, si je me "sentais" de faire une soirée avec deux (ou plus) de mes amoureux et certains de mes amis (en supposant que mes amoureux soient partants aussi évidemment !), et bien je le ferais sans hésiter.
Avec d'autres amis, ou avec certaines personnes de ma famille, et bien si je ne le sentais pas, je ne le ferais pas, tout simplement.

Bon, pour l'instant ce qui m'arrive le plus souvent, mes amoureux ne tenant pas plus que ça à se côtoyer, c'est que je vais voir des amis accompagnée certaines fois par un amoureux, et d'autres fois par un autre. Mais comme j'ai à peu près toujours eu un "officiel" et que mes amis ne me posaient pas forcément de questions sur les liens que je pouvais avoir avec le ou les autre(s), ça n'a pas toujours été clairement affiché (bon, j'ai découvert récemment qu'une amie s'était posé des questions l'an dernier, mais elle n'a pas osé m'en parler - tant pis pour elle :P - et....elle a essayé de se renseigner auprès d'une autre, qui lui a répondu en substance "C'est compliqué" ;) ).

Pour résumer, je fais les choses si je "le sens bien", sinon je m'abstiens. Ca me paraît juste naturel.

#
Profil

Serdeloli

le lundi 10 décembre 2012 à 14h07

Merci LuLutine, je vois un peu mieux ce que je peux faire. Quoique... Comme de l'autre côté mon premier chéri ne veut pas que ça se sache, ça ne m'aide pas à être parfaitement zen tous les jours. Il n'y a que moi de naturelle dans le lot j'ai l'impression...

#
Profil

LuLutine

le lundi 10 décembre 2012 à 15h57

Serdeloli
mon premier chéri ne veut pas que ça se sache,

Oui, ce n'est pas évident comme situation.
Moi, je n'aime pas me cacher, et tous mes amoureux savent que, si je n'étale pas ma vie privée partout et en permanence, je ne cherche pas non plus à cacher ma situation (même si, de fait, la plupart des gens que je croise ne sont pas au courant).

J'en parle avec certaines personnes, ou lorsqu'on me pose des questions. En aucun cas je ne mentirai ou chercherai à cacher les choses à quelqu'un, même si ça doit déplaire à l'un de mes amoureux que telle ou telle personne soit au courant.

Bien entendu, je ne vais pas non plus (par exemple) aller trouver leur famille pour expliquer la situation ! ;)

Ne pas mentir ne signifie pas tout dire à tout le monde. Ensuite, les gens peuvent poser des questions et/ou tirer leurs propres conclusions comme ils le souhaitent...cela m'importe peu !

#
Profil

Goldmund

le lundi 10 décembre 2012 à 16h13

"Il n'y a que moi de naturelle dans le lot j'ai l'impression..."

C'est déjà beaucoup!
L'important c'est d'être en accord avec soi même avant tout. Le fait d'oser pour soi peut aider d'autres (particulièrement ses amoureux-euses) à franchir le pas... ou pas... C'est leur liberté. Tant que l'on est pas complètement en porte-à-faux et donc nécessairement mal à l'aise et en tension permanente dés que l'on se retrouve avec sa famille et ses ami(e)s la situation n'est certes pas totalement satisfaisante mais elle reste gérable. Les relations parfaites n'existent pas il faut toujours composer avec la psychologie, les émotions, l'histoire personnelle de chacun. A force de confiance de dialogue et d'amour sincère les choses se construisent. Elles se construisent à plusieurs là est la difficulté car le temps de maturation, d'acceptation, de libération n'est pas le même pour tous. C'est pour moi une marque essentiel de respect de l'autre que de le vivre même si c'est loin d'être facile. "patience et longueur de temps font plus que force ni que rage!"

#
Profil

dr.house

le mercredi 22 mai 2013 à 10h46

En ce qui me concerne je vais vendredi chez mon demi frère, on a tout un étage de la maison.
A priori il le prend bien mais l'autre frangin c'est la merde, ceci dit je m'en fou..
Il a prit des congés nous restons une semaine.

#
Profil

Trillian

le lundi 19 août 2013 à 13h07

Je me permet de faire remonter ce vieux post, je suis face au mur avec ma mère.... je ne sais pas comment m'y prendre... Help !

Ma situation en bref: je vis avec mon cheri M. depuis un peu plus de 3 ans, ma mere le connais bien, a eu beaucoup de mal a l'accepter au debut (mes cheris ne sont jamais assez bien etc... le discours habituelle de maman ;) ) mais là ca va mieux.
Je suis avec mon cheri B. depuis cet hiver, ma mère l'a deja croisé, pour elle ce n'est qu'un ami (je le connais depuis 10 ans, elle a l'habitude de le voir dans les parages). Ce que ma mere pense de lui ? " il a pas un physique facile ton copain B. je suis sure qu'il a jamais eu de copine, ptetre même qu'il est gay !" (Sans commentaire...)
Ma mere, description rapide : serial monogame en puissance, 3 enfants de peres differents, professionelle du commerage et de la critique facile (magazine people et cie) extremement jalouse et possessive en amour, legerement homophobe (mais c'est plus de l'incomprehension pas de la haine) A part ca j'adore ma maman elle est geniale!
Moi, polyamoureuse, bisexuelle qui ment à sa mere depuis a peu pres toujours.
Petites anecdote, ado je sortais avec une fille, ma mere a deviné que j'avais quelqu'un dans ma vie et m'a demandé son nom. J'ai repondu tout naturellement "sarah" elle a rigolé et m'a dit " allé stp arrete tes conneries dis moi ccomment il s'appelle !" J'ai pas insisté et j'ai inventé un nom de garcon.
Plus tard, alors depuis quelques années avec un amoureux, nous avons fait l'experience du "trouple" avec une autre fille, ma mere voyant une autre fille dans les parage a voulait que je quitte mon cheri parcequ'elle se doutait qu'il y avait quelquechose entre eux.... j'ai taté le terrain, jai essayé de lui dire "et alors ? Est ce que ca serait si grave si il voyait quelqu'un d'autre ? On est jeune etc" elle m'a traitée de folle et on s'est disputée... j'ai abandonné.

Aujourd'hui, ma mere, qui a le facheux talent de deviner quand quelquechose cloche, sait que je lui ments, elle sait que je lui cache des choses importantes et elle veut savoir quoi. On doit aller manger ensemble ce week end, elle veut que je lui fasse confiance, me promet de pas me juger etc..... ok, disons que j'accepte, je fais comment ? Par quoi commencer ? J'ai tres peur de sa reaction (jai meme fais un horrible cauchemar cette nuit a ce sujet). En même temps je ne peux plus continuer à lui mentir car pendant ce temps là elle s'imagine des choses horribles...
Quelqu'un a une idée ? (Autre que me cacher sous ma couette et attendre que ca passe ^^)

#
Profil

tsampa

le lundi 19 août 2013 à 14h02

Ce que je ferais à ta place et si j'avais une mère telle que tu la décris, c'est me préparer à une chose : ta mère ne va pas approuver. Elle va trouver que tu es folle, exactement comme lors de ta discussion précédente. Peut-être en pire, en plus véhément. Et je ne crois pas qu'il y ait un moyen d'éviter ça de prime abord, alors autant s'y préparer pour diminuer la violence du choc.
Mais je garderais aussi à l'esprit que le choc est temporaire, qu'elle va se rendre compte qu'elle n'a pas le droit de te dicter tes choix, que tu vis ta propre vie maintenant, que tu n'es plus la petite fille à protéger à tout prix de tous les dangers possibles, etc. Et si elle ne s'en rend pas compte rapidement, tu peux essayer de lui rappeler, le plus délicatement possible.
Même si elle n'approuve pas, ça ne change rien à la légitimité de tes choix. Tu es heureuse comme ça, peut-être qu'elle ne le serait pas, mais ce n'es plus pertinent puisque tu en as mainteant fait l'expérience.
À vrai dire, cette expérience pourrait même être le point de départ d'une relation d'adulte à adulte entre vous deux.
Courage, j'espère que tu auras des réponses éclairantes dans ce fil.

#
Profil

ScottBuckley

le lundi 19 août 2013 à 14h13

Bonjour Trillian,

Difficile de répondre à ta question, quand on ne connaît pas davantage ta mère, ni toi, ainsi que la relation que vous avez ensemble, au sein de ta famille composée de plusieurs parents et pères/géniteurs...

A mon humble avis, je serais tenté de te dire : vas-y progressivement, pas à pas, en lui parlant pour commencer d’une histoire, d’une biographie, d’un film ou d’une BD qui pourrait lui faire comprendre ce que tu vis au niveau sentimental (exemple là qui me vient en tête : la BD ‘Le bleu est une couleur chaude’ : de mémoire, la mère y est d’abord complice du père dans leur violent rejet de l’homosexualité féminine, mais elle l’est un peu moins plus tard, et est plus ouverte à revoir la copine de sa fille, malgré les circonstances, que je ne raconterai pas).

Elle dit qu’elle ne te jugera pas ? Demande-lui si ton bonheur à toi actuel (sous entendu pour plus tard : poly et bisexuelle) lui importe plus que l’idée qu’elle se fait de ton bonheur futur (hétéro monogame avec “prince charmant” ?).

Il est fort possible qu’elle rejette en bloc ce que tu lui diras, et qu’elle juge cela en fonction de sa culture, de ses peurs à elle, et de ses lectures (médias, magazine people & cie), ou qu’elle te réponde par : “Ce n’est qu’une passade ma chérie, laisse tomber ce truc du “polyamour” qui n’est qu’une mode” (comme “manger bio” était censé être “juste une tendance des années 1990” ... avant de devenir une forme d’agriculture saine largement admise aujourd’hui !).

Peut-être serait-ce l’occasion de lui rappeler qu’elle n’a pas eu qu’un seul compagnon/amour ni un seul père/géniteur de ses enfants, dans sa vie ? ( à toi de voir et de le sentir ... ) .

Question : ta mère fait-elle partie de ces mamans qui rêvent d’être “grand-mère” et donc en attente que tu te “poses” dans un couple “classique monogame rassurant” et tombe enceinte d’un joli bébé dont elle sera fière, ... ou bien pas du tout ?

Quoi qu’il arrive, il faudrait que toi et elle vous puissiez arriver – un jour - à une étape du style : “Je ne suis pas d’accord avec tes choix d’amours plurielles ma fille, mais tant que tu es heureuse ma chérie, c’est l’essentiel”.

Peut-être qu’un jour ces magazines people (que lit vraisemblablement ta mère ainsi que des millions de personnes passant devant les kiosques à journaux), ces médias très hétéros-monogamos-centrés, arrêteront de crier “Elle l’a fait cocu / il l’a trompée” (photo floue de paparazzi à l’appui) ... sous prétexte qu’un homme ou une femme sort avec quelqu’un d’autre que son/sa partenaire habituelle. Et la présomption d’innocence ou de liberté amoureuse, ils en font quoi ?

Et si ces personnes-là (les stars people et autres personnalités) étaient elles aussi parfois différentes, lesbiennes, gays, bis, et-ou polys assumées ? Le regard du grand public changerait-il si un plus grand nombre de personnalités (du cinéma, du sport, des élu-es politique...) faisaient leur poly coming out ? ( très naïvement, j’aimerais parfois que ça bouge de ce côté-là, ça nous changerait de nos éternels “Simone De Beauvoir et Jean-Paul Sartre” ou “Jules et Jim” un peu poussiéreux )

Si jamais cette très modeste contribution pouvait t’aider un chouïa, Trillian, j’en serai ravi déjà, même s’il manque des éléments pour mieux comprendre comment éclaircir et dénouer ta situation actuelle...

Tu nous tiendras au courant de la suite ? Courage !

#
Profil

bodhicitta

le lundi 19 août 2013 à 15h08

coucou, je te donne mon humble avis sur ce qui pourrait aider à que ta mére finisse par entendre ce que tu veux lui dire.
Je pense que ce qui nous limite dans la vie en fait c'est notre imagination. Oui nous on arrive à imaginer des couples dont les seules limites sont celles établies par eux méme. On arrive à imaginer qu'une personne puisse aimer plus d'1 personne. etc etc...
essayes de lui montrer un film un livre, ou les 2. Il lui faudra surement du temps avant de les regarder, mais quand elle le fera, elle verra que aprés tout il est possible de s'épanouir "hors normes"

#
Profil

Trillian

le lundi 19 août 2013 à 15h14

GreenPixie

A mon humble avis, je serais tenté de te dire : vas-y progressivement, pas à pas, en lui parlant pour commencer d’une histoire, d’une biographie, d’un film ou d’une BD qui pourrait lui faire comprendre ce que tu vis au niveau sentimental (exemple là qui me vient en tête : la BD ‘Le bleu est une couleur chaude’ : de mémoire, la mère y est d’abord complice du père dans leur violent rejet de l’homosexualité féminine, mais elle l’est un peu moins plus tard, et est plus ouverte à revoir la copine de sa fille, malgré les circonstances, que je ne raconterai pas).

J'avais une idée de ce genre, la vie d'adele ca ne lui parlera pas tellement mais, elle regarde pas mal d'emissions du genre "tellement vrai" ou "tous differents", même si c'est souvent tres mal interprété le sujet du polyamour y a été plusieurs fois abordé et je me disais que je pouvais tourner ca a mon avantage, que ca ferai un point de depart..

GreenPixie

Elle dit qu’elle ne te jugera pas ? Demande-lui si ton bonheur à toi actuel (sous entendu pour plus tard : poly et bisexuelle) lui importe plus que l’idée qu’elle se fait de ton bonheur futur (hétéro monogame avec “prince charmant” ?).

Ca c'est THE grande question ! je lui ai demandé, elle m'a dit oui, qu'elle veut sincerement renouer des liens avec moi et qu'on soit plus proche, qu'elle a l'impression de ne pas me connaitre et que ca la rend triste.

GreenPixie

Il est fort possible qu’elle rejette en bloc ce que tu lui diras, et qu’elle juge cela en fonction de sa culture, de ses peurs à elle, et de ses lectures (médias, magazine people & cie), ou qu’elle te réponde par : “Ce n’est qu’une passade ma chérie, laisse tomber ce truc du “polyamour” qui n’est qu’une mode” (comme “manger bio” était censé être “juste une tendance des années 1990” ... avant de devenir une forme d’agriculture saine largement admise aujourd’hui !).

Ca ça me parle, je travailles dans le bio =D

GreenPixie


Question : ta mère fait-elle partie de ces mamans qui rêvent d’être “grand-mère” et donc en attente que tu te “poses” dans un couple “classique monogame rassurant” et tombe enceinte d’un joli bébé dont elle sera fière, ... ou bien pas du tout ?

La réponse est oui ! Mais moi je fais partie de ces filles qui rêve d'avoir un bébé donc ça colle plutôt bien ^^ On essaie d'en avoir un avec mon amoureux M.

GreenPixie
Bonjour Trillian,


Quoi qu’il arrive, il faudrait que toi et elle vous puissiez arriver – un jour - à une étape du style : “Je ne suis pas d’accord avec tes choix d’amours plurielles ma fille, mais tant que tu es heureuse ma chérie, c’est l’essentiel”.


Je rêve de l'entendre dire ça !

GreenPixie

Peut-être qu’un jour ces magazines people (que lit vraisemblablement ta mère ainsi que des millions de personnes passant devant les kiosques à journaux), ces médias très hétéros-monogamos-centrés, arrêteront de crier “Elle l’a fait cocu / il l’a trompée” (photo floue de paparazzi à l’appui) ... sous prétexte qu’un homme ou une femme sort avec quelqu’un d’autre que son/sa partenaire habituelle. Et la présomption d’innocence ou de liberté amoureuse, ils en font quoi ?

Et si ces personnes-là (les stars people et autres personnalités) étaient elles aussi parfois différentes, lesbiennes, gays, bis, et-ou polys assumées ? Le regard du grand public changerait-il si un plus grand nombre de personnalités (du cinéma, du sport, des élu-es politique...) faisaient leur poly coming out ? ( très naïvement, j’aimerais parfois que ça bouge de ce côté-là, ça nous changerait de nos éternels “Simone De Beauvoir et Jean-Paul Sartre” ou “Jules et Jim” un peu poussiéreux )


Je penses qu'effectivement on ferait un grand pas en avant !

GreenPixie

Si jamais cette très modeste contribution pouvait t’aider un chouïa, Trillian, j’en serai ravi déjà, même s’il manque des éléments pour mieux comprendre comment éclaircir et dénouer ta situation actuelle...

Tu nous tiendras au courant de la suite ? Courage !

Oui merci beaucoup ça aide vraiment de pouvoir en parler et de recevoir des conseils. Je vous tiens au courant de la suite, en tout cas, pour le meilleur ou pour le pire, rdv est pris samedi soir. Je lui ai dis de venir avec ma soeur (qui est deja au courant de tout) je me sentirai plus forte :)

#
Profil

Trillian

le lundi 19 août 2013 à 15h37

bodhicitta8

essayes de lui montrer un film un livre, ou les 2. Il lui faudra surement du temps avant de les regarder, mais quand elle le fera, elle verra que aprés tout il est possible de s'épanouir "hors normes"

Tu me donnes une idée ! Je pourrai lui offrir le guide des amours plurielles ? C'est pas gros, c'est pas "flippant".

Mais est ce que ca fait pas un peu trop? Je ne sais pas où se situe le juste milieu, j'ai peur de pas lui donner assez d'infos, qu'elle ne comprenne pas ou qu'elle ai une comprehension erronée (du genre: Quoi? tu veux dire que tu fais des partouzes c'est ca? xD )
Ou bien trop d'infos et qu'elle soit un peu perdue et que ca lui fasse peur... Où est la limite?

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion