Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Au diable la culpabilité?!

Témoignage
#
Profil

boucledor

le dimanche 28 octobre 2012 à 17h09

Après plusieurs semaines sans venir sur le site ou plutôt sans y intervenir, je reviens vous faire part de ma "situation". J'ai renoncé il y a 6 mois maintenant à ma liaison avec "mon amant", un amour de jeunesse que j'ai retrouvé l'an dernier alors que j'étais mariée depuis près de 12 ans avec mon conjoint actuel. Avant cela, j'avais essayé de "faire accepter" cette situation nouvelle à mon conjoint. Ce dernier avait bel et bien tenté de me comprendre, il s'est "documenté" sur le polyamour et a voulu me laisser cette liberté d'aimer aussi un autre homme, mais cela s'est révélé beaucoup trop douloureux pour lui. Je n'ai jamais eu aucune envie de mettre en péril mon couple et ma famille, j'ai donc préféré mettre un terme à cette relation en tant que "relation amoureuse". Par contre, je suis restée en contact avec ce 2ème homme: nous nous appelons régulièrement et communiquons par lettres. Je ne m'imaginais pas couper définitivement les ponts avec lui...
Depuis, on ne peut pas dire que pour autant la vie ait repris son cours comme avant... Mon conjoint reste très déstabilisé par ce qui nous arrive... J'ai parfois l'impression qu'il cherche encore à se projeter dans ce nouveau mode de fonctionnement, par amour pour moi, mais cela le rend irritable et l'angoisse. Il me dit qu'il culpabilise de ne pas y arriver.... En même temps, je pense aussi qu'il éprouve encore un certain ressentiment à mon égard d'avoir pu "coucher avec un autre"... J'ai l'impression parfois qu'il m'en veut d'avoir "franchi le cap" et de l'avoir assumé... Il faut dire que je lui ai dit ne pas regretter ce qui est arrivé, si ce n'est la souffrance que cela a provoqué chez lui. Je me suis refusée à minimiser le sens que cette relation avait pour moi ainsi qu'à lui promettre que cema n'arriverait plus jamais... Ce serait lui mentir, car qui sait de quoi sera fait l'avenir??? Bref, que ce soit sa culpabilité ou celle qu'il voudrait peut-être inconsciemment que j'éprouve, j'ai peur d'être dans un cercle vicieux dont il risque difficile de sortir... Qu'en pensez-vous?

#
Profil

Paul-Eaglott

le dimanche 28 octobre 2012 à 18h18

Réponse très partielle à la problématique que tu poses (et pas forcément adaptée à vos personnalités, je te laisse juge) :

Certes tu ne peux pas lui promettre que cela n'arrivera plus jamais et tu n'as pas à minimiser ce que tu as vécu, mais peut-être peux-tu, en adaptant ma proposition à ce que tu ressens réellement, lui promettre que tu es actuellement heureuse même sans autre relation qu'avec lui, que tu l'informeras si tu n'es plus heureuse dans cette configuration, et que si cela doit se reproduire, il en sera informé préalablement.

L'idée est d'éviter qu'il culpabilise de t'empêcher d'être heureuse (si ce n'est effectivement pas le cas), et d'éviter qu'une suspicion jalouse vienne le tarauder à tout moment à l'idée que cela est peut-être de nouveau en cours.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion