Polyamour.info


deenice

deenice

Clamart (France)

polyetlibertin.wordpress.com

Libertin et polyamoureux. Vivant en couple de polyamoureux. Parfois en "Trouple" !
Auteur du livre "Tranches de vies libertines" témoignage sur le libertinage et le polyamour.
Epicurien, Amoureux de Paris, des femmes, de la vie...

Le polyamour est-il une forme de libertinage ?

Rédigé le lundi 25 janvier 2010 à 12h40

Illustration : gennarods (CC By SA)

Attention je parle de libertinage et pas d’échangisme. L’échangisme est une pratique libertine, et le libertinage comprend de multiples facettes. J’ai souvent tendance à dire qu’il n’y a pas un libertinage, mais des libertinages. Presque autant qu'il y a de libertins. Il y a des libertins qui ne sont pas échangistes et de même des échangistes qui ne sont pas libertins. Car pour moi le libertinage n’est pas uniquement lié aux mœurs, mais aussi à l'esprit. Et certains couples échangistes sont bien loin d'avoir l'esprit libertin !

Les libertins étant libres de penser et d'aimer, nous pouvons donc raisonnablement dire que les polyamoureux sont des libertins puisque nous n'avons plus d'exclusivité, mais aimons au pluriel. Je vais sans doute m'attirer les foudres de certains en disant cela ! Mais je parle ici du VRAI terme de libertin et pas de celui galvaudé et déformé par les médias. Le libertinage de notre 21è siècle n'étant presque exclusivement basé sur le sexe sans sentiments.

Je me base sur ma propre expérience, celle de mon couple. Ma femme Monia et moi sommes libertins depuis de très nombreuses années. Monia avait 19 ans et moi 29 quand nous avons fait nos premiers pas d'échangistes avec des couples, et de triolistes avec des femmes et hommes seuls. Puis une belle histoire d'amour et de complicité. Une histoire polyamoureuse qui a durée 9 ans avec un ami (David). Monia était amoureuse de nous deux, c'est comme cela qu'elle a eu sa première expérience polyamoureuse et à découvert les livres de Françoise Simpère. Notre ami je tiens à le signaler n'était pas libertin et d'ailleurs vivait très mal nos "extras" et escapades libertines. Nous étions un "trouple" et il y avait une très grande complicité entre nous 3. Que ce soit dans nos ébats, nos discussions, nos sorties… Nous pouvons alors vraiment parler de polyamour et de triolisme puisque ma douce aimait au pluriel et que nous partagions tout cela à 3.

Notre vie libertine a continué après cette relation (très peu pendant). Nos envies ont évoluées et nous nous sommes tournés vers la pluralité masculine et les gangs bang, tout en continuant à avoir des relations en trio, parfois avec des couples échangistes.

Je me suis découvert candauliste (personne aimant voir sa partenaire avec d'autres dans l'acte sexuel). Puis il y a deux ans lors d'une séance photo (je suis photographe de charme) je suis tombé sous le charme d'un de mes modèles.

Mon couple à alors pris une autre direction. Pour la première fois nous allions nous séparer pour vivre des histoires d'amour chacun de notre coté. J'étais très mal à l'aise avec cela car pour moi le libertinage se vivait jusqu'alors avec Monia et pas seul. J'avais l'impression de la trahir, alors qu'elle m'avait accordé ma liberté. Elle m'a d'ailleurs souvent dis « tu m'a laissé aimer un autre homme pendant 9 ans, il est normal que je te laisse le droit d'aimer d'autres femmes ». Il est vrai que personne n'appartient à personne. Et Monia ne connait pas le sentiment de jalousie.

Je culpabilisais, mais j'avais d'un autre coté terriblement envie de cette relation en dehors de mon couple. De vivre autre chose que du sexe pour le sexe dans les clubs libertins. D'être aimé, de me sentir bien dans les bras d'une autre. Ma recherche allait au delà du sexe, puisque du sexe j'en avais autant que je voulais en club et soirées libertines. Mais il me manquait cet élément important… l'amour, le partage.

J'ai eu depuis plusieurs histoires d'amour (4 au total) et j'aime dire que j'ai une femme et des "favorites". Chacune à sa place. Je ne partage pas les mêmes choses, les mêmes jeux avec chacune d'entre elles. Par contre je me suis découvert fidèle… au pluriel. Et amoureux, véritablement amoureux de ces femmes.

Monia connait toutes les femmes que je fréquente, car la première rencontre à souvent lieu lors de nos sorties libertines. Ma douce est même amie avec certaines et il nous arrive de sortir à 3, de passer des WE ensemble.

Il en est de même pour moi qui connais les « amants » de Monia et suis ami avec certains. Bien que ma douce n'est eu qu'une seule histoire polyamoureuse depuis sa séparation avec David. Elle se méfie beaucoup des hommes et de leurs sentiments. Sur ce point le milieu libertin lui a beaucoup appris ! Elle connait très bien la gente masculine. Elle a pus l'étudier de très près. Et ce n'est pas dans le milieu qu'elle trouvera de belles histoires. Elle y trouve du sexe et des pratiques sexuelles qui la comble à ce niveau, mais pas de belles histoires. Elle a certes quelques "amants", son "réseau" comme elle aime le dire, mais il n'y a aucun amour. Juste du sexe. Dans notre milieu libertin, beaucoup de femmes cherchent de belles histoires autant que du sexe. Les hommes eux ne cherchent souvent qu'à "tirer un coup" !

Vous le voyez ici notre couple est assez atypique puisque libertin et polyamoureux. Mais comme je l'ai dis en tête de chapitre, le polyamour n'est-il pas une forme de libertinage ?

61 réactions (la dernière il y a 4 ans)

Proposez vos articles !

Si vous souhaitez témoigner de votre expérience ou développer vos idées, n'hésitez pas à vous inscrire pour proposer un article.

» Inscription

D'autres articles sur le même thème

Réutiliser cet article ?

Vous pouvez diffuser, copier, distribuer ou traduire cet article si vous respectez les conditons suivantes :

Vous pouvez nous contacter pour toute utilisation ne rentrant pas dans les termes de cette autorisation.


Espace membre

» Options de connexion