Polyamour.info


tinou81

tinou81

gaillac (France)

J'étais dans ce que je croyais être un pré-divorce. Elle me disait que c'était un cauchemar, qu'elle nous aimait tous les deux. Je croyais qu'il avait un projet de vie avec ma femme. Il me disait qu'il était très amoureux d'elle mais ne voulait pas me la piquer. On était là comme deux cons, en train…

Polyamour, par la porte de service

Rédigé le dimanche 25 octobre 2009 à 21h26

Les articles, témoignages et discussions ont été une véritable révélation pour moi il y a environ 6 mois, et n’ont cessé depuis d’être une aide très précieuse. Je souhaiterais juste vous décrire ce qui m’a amené à tenter puis à adhérer au concept du polyamour. J’étais en phase de conflit violent avec ma femme A.F., suite à la découverte d’une relation amoureuse avec une de ses connaissances (J.), avec son cortège caricatural de mensonges et de camouflages. Après avoir laissé planer le doute sur son envie de rester avec moi, ma femme s’est crue dans la situation de devoir choisir. L’inventaire de ce qui n’allait pas entre nous ne m’a pas paru gravissime, mais j’ai pourtant cru que nous risquions de nous séparer. Nos enfants (15, 12 au moment des faits) ont été mis au courant de la situation, l’effondrement de notre cellule a été pour eux un choc, suivi de beaucoup de douleur et de souffrance. Heureusement, leurs amis et proches leur ont permis de verbaliser et éponger une partie du traumatisme, j’ai pu aussi les aider à parler, alors que la communication avec leur mère était coupée. La nouvelle de notre crise a aussi déclenché des réactions en cascade très violentes dans notre entourage proche, ce qui n’a fait que compliquer la situation.

Bizarrement, j’ai gardé l’esprit clair, voire pragmatique. Croyant que l’on en était amené à se séparer, j’ai souhaité rencontrer J. Ce sont ce genre de rencontre dont on garde la mémoire toute sa vie. Je venais principalement pour lui parler des aspects pratiques du divorce, des enfants ; il ne me parlait que de son amour pour A.F., de son incapacité à trouver une solution à la situation, de sa souffrance. A.F. a ensuite décidé de ne plus voir J., et visiblement, ce n’était pas la solution non plus.

J’ai fini par taper sur Google quelque chose comme « femme plusieurs amours », ce qui m’a amené rapidement sur polyamour.be, polyamour.info que j’ai gobé, complètement incrédule, à mon tour sous le choc, positif cette fois. J’ai lu, relu, rerelu les articles de fond, et tenté de localiser les témoignages à propos des enfants. Quelques temps après, j’ai passé l’information sur les sites à ma femme, dont nous avons rapidement pu discuter.

Passé la déclaration d’intention, l’épreuve du feu est venue assez vite. A.F. m’a informé qu’elle retrouverait J. à Paris dans le cadre professionnel, pendant 2 jours… Je me suis retrouvé comme bon nombre d’entre nous (voir forums) en proie à de violents élans de jalousie, de doute. J’ai du expliquer aux enfants, en terme simples mais francs, que leur mère était avec son « autre amour ». Nous avons ensuite pu discuter sans tabou avec A.F. de mes ressentiments, de ma souffrance, mais aussi de la sienne. Compliqué, le polyamour, quand on y rentre par la porte de service.

Peu à peu, il me semble que la jalousie laisse place à une mise à distance, comme si, un peu avant et après leur rencontre, je me tenais à distance de ma femme. Non, je ne suis pas heureux que A.F. aime J. et ait besoin de le voir. Chapeau à ceux qui arrivent à ce degré de contrôle de soi. Par contre, je suis conscient du déséquilibre énorme entre le côté bénin d’une rencontre, même amoureuse, avec un autre, et les sentiments destructifs qu’ils engendrent chez son conjoint. J’ai la chance d’avoir pu développer une relation quasi-amoureuse, ce qui me permet de connaître « l’autre côté » du polyamoureux, et donc de relativiser les choses. Nous ne prenons jamais sur le temps familial, ayant conscience de ce que cela coûte en termes de conflits et de souffrances.

Avec ma femme, nous nous sommes donné quelques règles, comme celle de déclarer à l’autre nos « amours secondaires » à partir du moment où l’autre relation empiète sur le temps familial, de ne pas mentir aux enfants sur les motifs d’«absence» du conjoint, d’être prudent mais clair sur notre mode de fonctionnement avec notre entourage. Un proche, à qui j’ai exposé ma vision polyamoureuse, a étiqueté le site polyamour.info d’échangiste. Les repères traditionnels sans doute ? Faut dire que je débute, je n’ai sans doute pas su expliquer.

La suite ? Participer aux forums, anticiper les problèmes, arriver à se sentir à l’aise dans cette philosophie, pouvoir communiquer avec notre entourage sur nos choix.

Avec tous mes remerciements pour la richesse du site, dans lequel j’ai pu puiser de très précieux conseils et informations qui ont, je pense, redonné vie à notre couple.

33 réactions (la dernière il y a 9 ans)

Proposez vos articles !

Si vous souhaitez témoigner de votre expérience ou développer vos idées, n'hésitez pas à vous inscrire pour proposer un article.

» Inscription

D'autres articles sur le même thème

Réutiliser cet article ?

Vous pouvez diffuser, copier, distribuer ou traduire cet article si vous respectez les conditons suivantes :

Vous pouvez nous contacter pour toute utilisation ne rentrant pas dans les termes de cette autorisation.


Espace membre

» Options de connexion