Polyamour.info

Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Chansons, poèmes, divers poly

#
Profil

oO0

le samedi 01 mai 2010 à 01h07

www.megavideo.com/?v=6YD6I0U0
VO

www.megavideo.com/?v=UB5FRMDP
VOStFR

C'est l'épisode dont Benjamin a parlé.

Du point de vue de la réception culturelle, c'est très intéressant de voir les termes utilisés. Particulièrement pour la traduction française qui utilise les termes "libertinage" et "gigolo" alors que la VO utilise les termes "open relationship" et "partner".

Message modifié par son auteur il y a 7 ans.

#
Profil

Siestacorta

le mercredi 05 mai 2010 à 00h40

Yes.
Je viens de m'apercevoir que sur amours.pl, ils ont référencé un bouquin de Serge Chaumier, un de mes premiers guide théorique sur un autre modèle amoureux (l'autre c'était Onfray dans Théorie du corps amoureux)

Le bouquin que j'avais lu, c'était la déliaison amoureuse. Dans notre paysage, si Ethical Slut englobe le polyamour en représentant quelque chose de proche de la pansexualité, La déliaison est un peu "le pas juste avant le polyamour" : cerner tout ce qui dans le modèle du couple romantique, semble acquis et n'a aucune raison de l'être, ni sociologique ni historique, pour finalement arriver à redéfinir le lien amoureux. Sortir du fusionnel, et voir toute la liberté que ça amène...

Message modifié par son auteur il y a 7 ans.

#
Profil

LuLutine

le mercredi 30 juin 2010 à 20h23


[...]
Hugo est amoureux
Stéphane l'est aussi
Que va t'il se passer
Car Juliette les aime tous les deux
Ils sont si différents
Elle veut qu'ils soient heureux
[...]

Le premier qui me dit d'où ça vient !!! ;)

(Sans google : ne trichez pas !)

#

(compte clôturé)

le mercredi 30 juin 2010 à 20h38

je sais je sais...
Mais j'ai triché donc je dirais rien :P

#
Profil

kadhaleen

le vendredi 02 juillet 2010 à 16h27

@Lulutine
J'ai reconnu avec les prénoms ! J'étais un grand grand fan petit déjà ... Ça a dû certainement m'influencer car je n'ai vu la fin que très récemment et ça m'a évidemment déçu, c'est Hugo qui a été choisi ;) !

#
Profil

LuLutine

le dimanche 14 novembre 2010 à 12h44

Sur facebook il y a une page qui s'appelle "Soyez le changement que vous voulez voir dans le monde".

Souvent j'aime bien les citations qu'ils passent, voici des extraits de la dernière en date, je trouve que ça s'applique bien à certaines discussions qu'on a pu avoir ici (notamment sur l' "opposition" PA/monogamie) :

Soyez le changement que vous voulez voir dans le monde
Il n'y a pas un chemin qui est juste et tous les autres qui sont faux. [...] Si tu as trouvé ton chemin juste, va toujours de l'avant et ne perds pas de temps à regarder en arrière ou à critiquer les âmes qui cherchent encore.

#
Profil

Estwald

le mardi 12 avril 2011 à 11h07

Une petite citation tirée du film Cirkus Columbia.

"- Martin : Tu l'aimes ?
- Azra : Oui
- Martin : Et moi ?
- Azra : Je t'aime aussi.
- Martin : Comment c'est possible ?
- Azra : C'est possible."

#
Profil

bohwaz

le mercredi 13 avril 2011 à 18h37

Joann Sfar, L'homme-Arbre, tome II, chapitre 2
Liou, la mandragore, était une plante sensible. Par nature, elle était sexuelle, surtout lorsque la météo s'y prêtait. Dès le printemps, elle tombait amoureuse et mettait tout le reste de l'année à s'en remettre. C'était une sentimentale plein de contradictions.

Quand un garçon lui plaisait, elle couchait avec lui et lui disait très vite des « mon amour ». Elle considérait que c'était un amour de plus dans sa constellation secrète, comme si ça la fortifiait. Comme si cette armée d'hommes qui l'avaient croisée devaient rester pour toujours ses protecteurs.

Malheureusement, peu d'êtres de sang acceptent ces passions forestières et désordonnées.

On trouvait trop souvent dans son lit des amants cruels, détachés. Les types bien, elle en faisait des confidents, ce qui finissait par les rendre fous. (...)

Les mandragores ne sont d'ordinaire pas sujettes aux tristesses amoureuses. Les sorciers les cueillent afin qu'elles brisent le coeur de leurs rivaux. La plupart d'entre elles traversent la vie en semant derrière elles les amants éplorés, sans rien savoir des douleurs que l'amour procure. (...)

Elle faisait la grimace des pleurs mais ça ne venait pas. Il y aurait eu de quoi, pourtant.

#

(compte clôturé)

le mercredi 03 août 2011 à 19h02

Je réécoutais Louise Attaque, et je suis tombé sur ces paroles dans la chanson « D'amour en amour »:

Louise Attaque
Avec dans ses mains sa tête se demander souvent si une même personne
Vraiment peut en valoir deux simultanément
Histoire sans queue ni tête je l'ai posée souvent,
On m'a répondu aussi sec trop beau pour être honnête

Message modifié par son auteur il y a 6 ans.

#
Profil

oasis86

le jeudi 04 août 2011 à 00h15

Romy
Cette chanson des années 70 qui est très jolie... Le temps est bon... le ciel est bleu, j'ai deux amis qui sont aussi mes amoureux.

Oh en relisant le fil du topic je tombe sur ton poste, je la cherchais cette chanson après avoir vu le film dont tu me parlais! (très beau film! Les acteurs à l'image du film, en revanche j'ai pas trop compris les "interviews" à travers l'histoire, et avec l'accent Québécois un régal, ça donne un charme en plus!) Merci merci, car j'avais beau taper sur google des recherches connexes en lien avec la musique du film, je trouvais pas! :-/ Et je tombe par hasard sur ton ancien post! :-)

Les paroles de la chanson ne peuvent qu'exprimer ce que je ressens, même si je ne peux le vivre que dans mon coeur, cette chanson fait un bien fou et redonne le moral! ;)

#

(compte clôturé)

le mercredi 31 août 2011 à 20h05

« Les frères Grimm », de Terry Gilliam.

La fin a une petite possibilité polyamoureuse sympathique.

Suivie de « … et ils vécurent heureux… ou pas. »

:D

#

(compte clôturé)

le dimanche 11 septembre 2011 à 20h26

Siestacorta
Moi, j'ai ça, qui insiste sur la polysémie du mot amour...

Entre l'amour et l'amitié,
Il n'y a qu'un lit de différence,
Un simple pageot, un pucier
Où deux animaux se dépensent,
Et quand s'installe la tendresse
Entre nos corps qui s'apprivoisent,
Que platoniquement je caresse
De mes yeux ta bouche framboise,
Alors l'amour et l'amitié
N'est-ce pas la même romance ?
Entre l'amour et l'amitié
Dites-moi donc la différence...

Je t'aime, mon amour, mon petit,
Je t'aime, mon amour, mon amie...

Entre l'amour et l'amitié,
Ils ont barbelé des frontières,
Nos sentiments étiquetés,
Et si on aime trop sa mère
Ou bien son pote ou bien son chien,
Il paraît qu'on est en eau trouble,
Qu'on est cliniquement freudien
Ou inverti, ou agent double,
Alors qu'l'amour et l'amitié
Ont la mêm'e gueule d'innocence.
Entre l'amour et l'amitié,
Dites-moi donc la différence...

Je t'aime, mon amour, mon petit,
Je t'aime, mon amour, mon amie...

Entre l'amour et l'amitié,
La pudeur a forgé sa chaîne
A la barbe du Monde entier
Et de ses gros rires gras de haine.
Bon an, mal an les deux compagnes
Se dédoublent où bien s'entremêlent
Comme, sur la haute montagne,
Le ciel et la neige éternelle.
Entre l'amour et l'amitié
Se cache un petit bout d'enfance.
Entre l'amour et l'amitié
Il n'y a qu'un lit de différence...

Je t'aime, mon amour, mon petit,
Je t'aime, mon amour, mon amie !

[Henri Tachan]

J'aurais du l'écouter plus tôt, celle là. Cette semaine, on me l'a recommandé deux fois (de manière indépendante), et j'y ai enfin porté l'oreille. C'est chouette.

www.youtube.com/watch?v=G-KiWstdPpY

Message modifié par son auteur il y a 6 ans.

#
Profil

dragonphoenix

le mercredi 14 septembre 2011 à 22h53

Bon, culture, c'est beaucoup dire... Mais dans la série Battlestar Galactica, il y a 2 histoires plus ou moins poly :

La première l'est clairement, c'est le trio Gaius/Caprica/Dana, qui "vivent" et dorment à 3.

La deuxième, c'est une histoire à 4 : 2 couples mariés où le mari de l'un et la femme de l'autre sont amoureux sans l'admettre. Ils se mentent beaucoup, mentent aussi à leurs époux/se respectifs, qui eux ne se font aucune illusion. Donc pas vraiment PA, mais un peu quand même...

#
Profil

bohwaz

le jeudi 15 septembre 2011 à 02h12

Tachan... sur un autre sujet :

Je ne veux pas d'enfant
Qui pleure ou qui babille
Et dont on est fier quand
Il fait souffrir les filles.
Je ne veux pas d'enfant
Pour réussir mes rêves,
Les rêves des parents
Qui s'étiolent et qui crèvent.

www.tachan.org/textes/pas_d_enfant.htm

Incontournable comme auteur.

#
Profil

AylaBella

le jeudi 29 septembre 2011 à 01h34

Bonjour à tous,
Peite nouvelle sur le site
et dans le domaine aussi...
Je suis à la recherche de textes et surtout de chansons qui pourrait m'aider à parler de mes sentiments amoureux, si troublants pour tous ceux qui ne peuvent imaginer qu'on ne puisse aimer plus d'une personne à la fois...
A bientôt de vous lire...

#
Profil

AylaBella

le vendredi 30 septembre 2011 à 15h52

Je suis déçue... j'espèrais une réponse

Message modifié par son auteur il y a 6 ans.

#

(compte clôturé)

le vendredi 30 septembre 2011 à 15h58

Tu as lu toutes les réponses qui précédent ton premier message, au moins ? :)

#
Profil

Siestacorta

le vendredi 30 septembre 2011 à 18h27

ben ouais, un peu comme benjamin, je me suis dit "elle va remonter dans le sujet, et elle va trouver son bonheur, parce que c'est pas comme si on en avait jamais mis, des textes et des chansons"...

#
Profil

AylaBella

le vendredi 30 septembre 2011 à 19h12

J'en ai lu pas mal... mais j'avoue pas tout
toutes mes excuses... je vais compléter ma lecture et revenir vers vous si jamais je ne trouve pas celle qui m'étreint et me correspond le plus :-)

Message modifié par son auteur il y a 6 ans.

#
Profil

AylaBella

le dimanche 02 octobre 2011 à 22h06

J'adhère !!!!

wotan
Il meurt lentement
celui qui ne voyage pas,
celui qui ne lit pas,
celui qui n’écoute pas de musique,
celui qui ne sait pas trouver
grâce à ses yeux. Il meurt lentement
celui qui détruit son amour-propre,
celui qui ne se laisse jamais aider. Il meurt lentement
celui qui devient esclave de l'habitude
refaisant tous les jours les mêmes chemins,
celui qui ne change jamais de repère,
Ne se risque jamais à changer la couleur
de ses vêtements
Ou qui ne parle jamais à un inconnu Il meurt lentement
celui qui évite la passion
et son tourbillon d'émotions
celles qui redonnent la lumière dans les yeux
et réparent les coeurs blessés Il meurt lentement
celui qui ne change pas de cap
lorsqu'il est malheureux
au travail ou en amour,
celui qui ne prend pas de risques
pour réaliser ses rêves,
celui qui, pas une seule fois dans sa vie,
n'a fui les conseils sensés. Vis maintenant ! Risque-toi aujourd'hui ! Agis tout de suite ! Ne te laisse pas mourir lentement ! Ne te prive pas d'être heureux !
Pablo Neruda

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :

Espace membre

» Options de connexion