Polyamour.info

Elfe66

Elfe66

Paris (France)

Participation aux discussions

Discussion : Progressivité

Profil

Elfe66

le samedi 05 mars 2011 à 11h13

Bonjour

je suis un peu d'accord avec Amantparisien dans le sens où lorsqu'on aime vraiment son conjoint, il est trés difficile, voire source de douleur pour soi même de voir souffrir sa "2ème moitié", et c'est là que vivre totalement le polyamour, parce qu'il est une façon d'aimer qui nous correspond vraiment nous tiraille de toutes les façons, surtout lorsque le conjoint n'est pas du tout dans le polyamour.
Comment, quand on s'est presque juré fidélité (même totalement devant Mr le Maire), parce que l'on ne se sentait pas encore polyamoureux, que c'était meme qq chose que l'on ne pouvait encore concevoir, comment bien vivre le fait qu'on lui impose ce changement ? quand lui ou elle n'ont rien demandé ?
Voilà la difficulté et quand je lis certaines interventions où dans le polyamour d'une femme ou d'un homme, l'amoureux est quasi imposé au conjoint, au point même de lui demander de partager le même toit, sans aucun jugement bien sûr de ma part (chacun est adulte de ses choix, tout comme moi j'ai encore fait le choix de ne rien dire à mon conjoint de ces "amours plurielles") , je sais qu'il me serait totalement impossible d'imposer cela à mon mari. Cela releverait pour moi d'un profond égoisme, sachant que déjà n'étant pas polyamoureux, je lui impose mon polyamour, avec toutes les souffrances que cela peut générer dans sa tête, dans son corps même, à me savoir partagée avec d'autres ...
Voilà ce qui constitue pour moi, dans le polyamour, un grand problème, toujours (trop ?) soucieuse de ne pas blesser ceux que j'aime (j'ai même dû cacher à mon 2ème amoureux, la poursuite de ma relation avec le1er, parce qu'il en était excessivement jaloux, tout cela pour le protéger et permettre de vivre cet amour profond - amour qui a fini d'ailleurs par une prise de distance ...), j'ai véritablement peur de choquer, d'agresser, d'imposer ... et à aujourd'hui c'est l'unique raison du maintien encore de mes mensonges, me sentant incapable encore de lui dire la totale vérité sur ce que je suis : la peur de le perdre parce que sa souffrance sera trop forte, tout autant que la peur s'il accepte, que mes relations le détruisent ...
Je vois bien à travers les différents posts, expériences, que le chemin vers le polyamour, dans le polymamour même, est trés complexe, et que rien n'est encore vraiment gagné, parce que quand on aime, on est tjs au moins deux, et l'autre n'est pas forcément moi. Ma façon d'être et de penser, m'empeche d'imposer à l'autre, ce que je suis ... sachant bien que c'est forcément souvent donc à mon détriment ... Le polyamour nécessite il finallement d'apprendre un peu l'égoisme, le détachement de l'autre, pour soi .... un peu comme dans le Bouddhisme ? Là est ma question ...

Voir dans le contexte

Discussion : Polyamoureuse ... qui se cherche toujours ...

Profil

Elfe66

le vendredi 04 mars 2011 à 22h51

Polypoli
Tu aimais cet homme MALADE de jalousie donc incapable de t'AIMER.
Il t'a "plaquée" après avoir rencontré une autre qui correspond plus à sa nature et qu'il fera souffrir également.
Tu es la victime de la décision brutale de ce "MALADE" qui t'a tenue 6 mois;le gâchis aurait pu durer et être pire si tu lui avais caché ta vraie personnalité.
Tu es une belle personne, ton mari a une épouse formidable et aimante,ton enfant a une mère formidable et aimante,tes amoureux ont eu,ont et auront toujours une amoureuse formidable et aimante.
Polyaime encore et encore et tu seras encore beaucoup aimée......

Merci Polypoli pour tes mots (comme le dit zina, je ne sais pas si l'on peut se permettre ici de se tutoyer), des mots qui font plaisir. Ah si mon mari pouvait les entendre ... je l'aime, il le sait, mais j'ai compris que j'avais un coeur débordant de tant d'amou, que je ne pouvais me contenter de donner de l'amour à un seul homme (mais aussi recevoir d'un homme) qu'il me fallait le partager avec des hommes capable d'aimer eux aussi intensément, vivre des histoires tout aussi riches les unes que les autres avec comme dénominateur commun l'amour, la passion, le désir ... plus le temps passe et plus je me dis que jamais plus je ne pourrais revenir en arrière, pour n'aimer à nouveau qu'un seul homme.

Voir dans le contexte

Discussion : Polyamoureuse ... qui se cherche toujours ...

Profil

Elfe66

le vendredi 04 mars 2011 à 22h38

zina
Je suis bien désolée de ne pas avoir eu plus d'empathie. Il est vrai que les relations amoureuses, et surtout leur fin, la menace de séparation ou la séparation sont des situations très douloureuses - que l'on soit monogame, que l'on aime plusieurs personnes, dans la sincérité ou en le cachant.
Ce n'est pas facile, et je te souhaite de tout coeur Elfe66 que tu puisses trouver dans tes relations amoureuses <3 un équilibre et une situation plus heureuse :-) et moins douloureuse pour toi comme pour ceux que tu aimes. Mensonge, tromperie, polyamour ce ne sont que des mots. Ils portent des connotations, mais je ne voulais pas les employer dans une optique de jugement. J'ai manqué d'humanité avec mon rappel au vocabulaire. Je m'en excuse. :-/ Je suis vraiment désolée que la relation avec ton ami doive prendre fin. C'est vraiment triste de voir une relation se terminer, et de penser à la souffrance que cela implique. :-( Le déchirement de la séparation est l'une des pires choses que j'aie eu à vivre dernièrement, et je comprends la souffrance que tu peux ressentir. Francoise avec son expérience a des propos très sages. (+) Je n'ai pas envie d'être un bourreau. N'hésites pas à parcourir d'autres fils ici, qui ne se rapportent pas forcément à ta situation mais qui peuvent te permettre de mettre des mots et d'échanger sur tes souffrances et ta situation. Enfin je te souhaite la bienvenue en espérant des échanges apaisés sur ce forum, quand cela sera possible. :-) Message modifié par son auteur il y a 2 jours.

Vous êtes toute excusée Zina. Et merci pour cette belle intervention.

Voir dans le contexte

Discussion : ma femme me trompe et a un regard sur le polyamour

Profil

Elfe66

le vendredi 04 mars 2011 à 22h14

ibisrouge
A bub75 :
votre femme a eu le courage de mettre les pieds dans le plat et vous avez le courage
d'envisager de partager votre épouse . Avec cela vous devriez pouvoir vous en sortir.
La routine est une véritable catastrophe pour les couples . Une relation doit être continuellement recréée (qu'on soit marié ou pas ). Nous sommes tellement habitués au concept de posséder son conjoint qu'il est difficile d'imaginer autre chose .
Gadez votre sang froid. Si votre femme a besoin d'un amant alors laissez lui la liberté
d'en avoir un ,rien que pour avoir le plaisir d'assister à son bonheur et de contempler le joli sourire sur son visage épanoui .
Si vous même tombez amoureux d'une autre femme alors sachez que la voie est libre.
C'est une grande preuve d'amour que d'accorder la liberté totale a celle que l'on aime.

Trés belle façon de présenter le polyamour, c'est bien ainsi que je le conçois et que j'aimerais le vivre aussi :-)

Voir dans le contexte

Discussion : Chemin vers le polyamour depuis très peu de temps

Profil

Elfe66

le vendredi 04 mars 2011 à 21h41

selenia
Bonsoir à tous, Je me permets de m'insérer dans cette discussion car je me retrouve beaucoup dans ce que vous écrivez.
Mon compagnon vient de se découvrir amoureux d'une autre personne (en + de moi) et je n'arrive vraiment pas à m'y faire (ça fait environ 4 mois).
Je vois que vous êtes passés par là et je ressens exactement la même chose que vous.
Malgré tous les bons conseils que je trouve, je n'arrive pas à accepter sereinement cette situation.
Par exemple ce que tu dis Dreetje j'ai l'impression que c'est moi qui l' ait écrit : "C'est tellement difficile d'avoir confiance dans son couple quand je vois à quel point ma copine est heureuse avec son nouvelle histoire d'amour. C'est tellement difficile de ne pas mélanger ces deux histoires.
Ma réaction "d'instinct" est de m'agripper à elle, de lui demander des grandes déclarations d'amour pour moi, puis de la toucher, de la coller contre moi.
Naturellement l'effet contraire se produit, « je la repousse »" "Elle veut rester avec moi et vivre cette histoire, en plus elle est sur son petit nuage qui l’aide bien à avoir le moral. Des fois je me sens seul, ma compagne elle m’a moi pour me parler, et en plus elle a son amoureux. C’est difficile de ne pas être jaloux de son plaisir d’être amoureuse." Le pire pour moi, c'est que j'en viens même à "gâcher" les moments où l'on est ensemble en lui disant : "avec moi tu te couches de bonne heure et le lendemain soir tu vas au resto avec elle en pleine forme" ou bien "tiens, tu te fais beau pour sortir avec elle ,mais avec moi tu ne fais pas autant d'effort".
Je comprends tout de travers et je lui fais beaucoup de reproche. Quand il n'est pas là, il me manque et quand il est là, il m'agace !
Parfois, j'ai l'impression que je ne l'aime plus mais je me dis que je ne serais pas dans cet état si je ne l'aimais pas encore. "J’ai très peur de perdre l’intimité que nous avons tout le deux moi et ma compagne. J’ai peur de pas être à l’hauteur de l’autre gars et de plus satisfaire les besoins/envies de ma copine. " Oh comme je te comprends : il me dit qu'il n'y a rien à comparer mais franchement c'est dur !!! ! Du coup, on s'est "séparé" : il dort à la maison 1 fois par semaine : je lui ai dit de venir me voir quand il en ressentait le besoin, et du coup, je me dis qu'il passe plus de temps avec elle ! C'est l'effet inverse de ce que j'espérais ! On parle beaucoup de tout ça mais je trouve que l'on n'avance pas. On part souvent sur des malentendus. Je trouve qu'il est indifférent à mes craintes, mes doutes, j'ai l'impression que je le saoule à force de lui en parler. Je lui en veux de ne pas m'écouter et d'être centré sur son petit bonheur à lui sans chercher à m'apaiser. Je le trouve maladroit sur la manière dont il me dit les choses. Je trouve qu'il n'y a que moi qui parle et lui ne dit rien. Il m'a déjà dit plein de fois qu'il m'aimait et ne veut pas me quitter et ne comprend pas que parfois j'ai besoin de l'entendre à nouveau. Quand je vois l'évolution de votre histoire, j'aimerai vraiment etre 6 mois + tard !
Je n'arrive vraiment pas à prendre sur moi et ne pas douter. c'est vraiment dur !
J'aimerai bien savoir comment Jasonkeiko va aujourd'hui !

Voilà aussi toutes mes craintes dans le polyamour et je sais ce qui sera forcément la crainte de mon mari si je venais à lui dire que j'aimerais suivre cette voie du polyamour ... lui qui a si peu confiance en lui déjà ... notre couple a souvent aussi vécu qq fragilités .. j'ai vraiment peur du coup que la relation devienne inégale, qu'il souffre parce que trés probablement lui ne voudra pas vivre de son coté la même chose, et qu'il soit dans le doute permanent de mon amour pour lui, que cela amène finallement plus de tensions, voire de conflits plutot qu'apaiser et faire tendre notre couple vers un équilibre certain ...
Je me demande justement si la difficulté n'est pas surtout quand il n'y a pas polyamour des deux cotés.
Est ce que dés lors qu'un des partis n'est pas polyamoureux, ce polyamour ne devient pas impossible, voire même source de déséquilibre dans le couple ? du coup l'inverse de ce qu'on aimerait ...

Voir dans le contexte

Discussion : Chemin vers le polyamour depuis très peu de temps

Profil

Elfe66

le vendredi 04 mars 2011 à 21h28

jasonkeiko
C'est samedi soir. Ma femme vient de rentrer. On a déjà bien échangé mais le thème nécessite d'y apporter beaucoup de temps de discussion pour être en accord sur le "contrat" que l'on souhaite mettre en place. On va en encore bien discuter mais c'est tellement intéressant pour l'évolution de notre couple et pour notre avenir individuel. Nous avons 33 ans et encore tellement d'années devant nous. Autant qu'on soit heureux l'un et l'autre pour toutes ces années.

Comme j'envie votre femme (enfin ... oui.. euh ... je veux dire qu'elle a de la chance) d'avoir un conjoint comme vous, si ouvert et compréhensif, avec cette philosophie. Mon soucis à moi et que dans ma quête d'un équilibre dans le polyamour, je sais que mon conjoint n'est pas du tout ouvert à ce type de discussion (déjà il a horreur de la psychologie, ce qui relève et explique le mental, l'esprit, de ce qui relève du non "classique", j'ai donc l'impression que le chemin sera trés long pour l'amener déjà à comprendre et ensuite à accepter, s'il comprend et s'il accepte :-( Il est déjà trés peu dans le dialogue sur les choses du quotidien, alors lui parler du polyamour, j'avoue que ça me parait presque insurmontable !
En ce qui vous concerne, je trouve que l'évolution est rapide et franchement chapeau pour votre ouverture d'esprit à tous les deux !

Voir dans le contexte

Discussion : Une femme si mystérieuse (ou chronique d'une infidélité comme une autre),

Profil

Elfe66

le vendredi 04 mars 2011 à 20h09

juste désolée que l'histoire n'ait pas connu une meilleure fin, mais l'essentiel est qu'elle vous ait permis de réveler votre nature profonde, le fait que vous soyiez un polyamoureux, de mieux vous connaitre aussi, de toutes les façons vu son comportement, cette femme ne vous méritait absolument pas.

Voir dans le contexte

Discussion : Une femme si mystérieuse (ou chronique d'une infidélité comme une autre),

Profil

Elfe66

le vendredi 04 mars 2011 à 20h03

polyrateau
Du point de vue de ma femme qui n'est pas polyamoureuse, il s'agit bel et bien d'une trahison. C'est bien comme ça qu'elle l'a ressenti, mais je ne lui ai raconté qu'une partie de l'histoire (les 2 premiers parties et encore en version édulcorée). Je pense que si elle lisait la totalité de ce texte, elle demanderait le divorce aussitôt. Chose qu'elle ne tarderait certainement pas à regretter, mais c'est là un autre débat. De mon point de vue, je n'ai pas l'impression de trahir ma femme, mais juste d'obéir à mon instinct, à mes envies, de ne surtout pas refouler mes sentiments et finalement d'agir en harmonie avec moi-même. Concernant mon couple, il est clair qu'il n'a pas souffert de cette histoire mais qu'il en a bénéficié. ça a été un véritable électro-choc pour nous deux, et les faits me font dire que notre couple n'a jamais été en aussi bonne santé. Parfois, ma femme me soutient que j'ai cassé quelque chose entre nous, chose dont je ne suis absolument pas convaincu. J'ai plutôt l'impression du contraire, je pense qu'elle dit celà pour essayer de me faire culpabiliser. Il faut avouer que mon absence de remords et de culpabilité a tendance à l'exaspérer. J'ai fait comprendre à ma femme que si l'envie lui prenait d'avoir un amant, elle était tout a fait libre de le faire et de m'en parler ouvertement.
Je pense que cette nouvelle situation l'excite (pas seulement au sens sexuel) et l'agace. Elle aimerait me prouver que j'ai tort de penser comme ça, que l'on ne peut pas aimer plusieurs personnes, et je dois avouer que je crains qu'elle ne prenne un amant, non pas pour assouvir un désir positif, mais plutôt pour se venger et me faire mal. Ceci dit, tout celà est encore récent, et je ne desespère pas de la faire changer d'avis, à moins que celà ne soit quelqu'un d'autre qui s'en charge....

J'ai lu votre histoire, elle est trés belle, intense ...
Et quand vous parlez de votre épouse, et de votre façon de vouloir partager avec elle le polyamour, de l'inviter elle même a peut être le devenir, pour jouir aussi du bonheur qu'il pourrait apporter ... je me dis que j'aimerais moi aussi arriver à cela avec mon conjoint, pouvoir lui faire accepter mon polyamour (je ressens comme vous les choses quand vous dites " je n'ai pas l'impression de trahir ma femme, mais juste d'obéir à mon instinct, à mes envies, de ne surtout pas refouler mes sentiments et finalement d'agir en harmonie avec moi-même. ") et s'il le souhaite, sans que ce soit dans un désir de vengeance, expérimenter lui aussi cette nouvelle façon d'aimer ...
Je pense qu'en venant ici je cherche qq part, à travers les expériences des uns et des autres, les conseils, à trouver le courage de moi aussi faire accepter la chose à mon conjoint, c'est un long travail, un long chemin ...
J'espère que vous aussi, ainsi que tous les autres qui sont dans cette recherche réussirez à trouver cette équilibre et vivre sereinement votre polyamour.

Voir dans le contexte

Discussion : Polyamoureuse ... qui se cherche toujours ...

Profil

Elfe66

le vendredi 04 mars 2011 à 18h42

Je trouve en tout cas ici des réactions et des avis sains et constructifs, riches et adultes ... je crois bien que ... ben .. je vais rester encore un peu avec vous ! ;-)

Voir dans le contexte

Discussion : Polyamoureuse ... qui se cherche toujours ...

Profil

Elfe66

le vendredi 04 mars 2011 à 09h29

Wazaaa
L'embêtant de la non-transparence, c'est que l'on ne peut partager sa joie; mais non plus sa peine, en cas de rupture avec un autre amour. Ca doit être... terrible. Rien qu'en pensant à ça, ça me suffirait pour rechercher la transparence, plutôt deux fois qu'une.

Oui ça c'est une évidence et de plusj'ai récolté Tjrs bcp de souffrance en donnant bcp et en recevant peu parce que vivre cachée limite vraiment le partage de choses heureuses de la vie. Je le reconnais et je voudrais pouvoir évoluer sans barrage .... Vers ce vrai polyamour... Peut être trouverais je ici les conseils et le soutien nécessaire pour toucher enfin ce bonheur ... Merci à tous de vos mots et je suis désolée que mes messages aient crées ici des tensions. J'espère voir les tensions disparaitrent.

Voir dans le contexte

Discussion : Polyamoureuse ... qui se cherche toujours ...

Profil

Elfe66

le jeudi 03 mars 2011 à 07h59

Polypoli
Je suis persuadé que ton mari sait en son for intérieur qui tu es vraiment (vous avez plusieurs fois abordé le sujet).
Il est dépendant (victime) de sa nature à ne pas vouloir que tu aimes (dépendes ? ) d'autres.
Avec la majorité du corps social derrière lui il peut en profiter pour chercher de temps à autre à te faire changer .
Toi tu es dépendante (victime ?) de ta nature de polyamoureuse. En te sacrifiant pour LUI tu sacrifieras ensuite en t'étiolant ton enfant puis ton couple.Beau gachis annoncé ! Reste non transparente et tu seras désirable très longtemps pour lui comme pour plein d'autres.....
Garde tes secrets pour ceux qui peuvent te comprendre et n'écoute pas les donneurs de leçon (polys comme impolys...) Aime ,continue à être aimée comme bon te semble... L'amour reste un long fleuve intranquille.

Merci Polypoli, tes mots font tant de bien, se sentir comprise enfin ...
Hier soir j'ai appris que l'homme célibataire que j'aimais avec qui je partage une trés forte histoire d'amour depuis plus de 6 mois, qui ne voulait pas lui non plus entendre parler de polyamour, trés jaloux de ce 2ème amour (plus encore que de mon mari), monogame, exclusif, aprés qq semaines de distance, de silence, de non-dit, mais aussi de souffrance de la solitude, du célibat, et bien il m'a avoué indirectement qu'il en aimait une autre et que trés probablement notre histoire d'amour prenait fin (sans pour autant dire que nous ne nous reverrions plus ...), autant vous dire que je suis ce matin vidée, malheureuse, le coeur chamboulé, comme si une partie de moi s'en était allée ... Alors oui peut être que pour certain(e)s je suis une infidéle, que je trompe, que je ne suis pas honnête, il n'en reste pas moins que je ne suis pas épargnée des réelles souffrances de l'absence, que je vis mes histoires de manière trés fortes et que les fins sont toujours vécues comme un arrachement pour moi ... oui aujourd'hui j'ai perdu mon amour ... et polyamoureuse ou pas, ça ne m'enlèvera pas la douleur que je ressens en ce moment, le manque terrible de lui.
Merci à tout ceux qui ont eu les mots réconfortants, qui ne se sont pas arreté à de simples définitions ou à un "état" .. mais qui ont su ressentir mon désarroi.

Voir dans le contexte

Discussion : Polyamoureuse ... qui se cherche toujours ...

Profil

Elfe66

le jeudi 03 mars 2011 à 00h40

Bonsoir Françoise,

je me sens plus "à l'aise" avec tes propos, ta façon de présenter les choses, plus "progressive" .. et je pense que dans ma façon de parler à mon conjoint, même si mes dires sont encore timides, par peur de le brusquer, par peur de conséquences ... je tente le dialogue chaque fois plus ... et notamment du polyamour, de ce que j'en pense de bon, de bénéfique dans un couple, mais aussi en lui parlant de ces hommes, de la relation que j'entretiens avec eux, des hommes avec qui je parle régulièrement, avec qui une complicité s'est installé, des hommes qui comptent pour moi, pour qui je compte aussi ... des hommes que je suis susceptible de rencontrer ...
Je ne suis juste pas encore prête à lui dire tout, lui dire que je partage l'amour que j'ai pour lui, avec ces autres ... il ne saura pas encore l'entendre je le sais, je le sens ...sinon il aurait fait le parallèle et aurait tenté de dialoguer, de me tendre une perche ... mais je sens bien une profonde rétiscence encore ...
Merci Françoise il est tout de même des mots, des propos qui réconfortent ...

Voir dans le contexte

Discussion : Polyamoureuse ... qui se cherche toujours ...

Profil

Elfe66

le jeudi 03 mars 2011 à 00h31

zina
Je pense que je m'abstiendrai de relations avec d'autres que lui :-)
Ou bien je le quitterai... Mais je ne me sens pas capable de mentir à quelqu'un que j'aime et avec qui je partage ma vie. Ce n'est que mon point de vue, et pour moi c'est une question de respecter mon conjoint.

Oui c'est votre point de vue Zina. Moi mon expérience personnel, mon parcours, mes souffrances avec mon mari, mais avant mon mari aussi ... donc mon vécu m'ont amené à faire ce choix, trouver ce "juste milieu", parce que oui ... la vie ce n'est pas tjs avoir des choix aussi simples à faire : rester ou partir. La vie est bien plus complexe que ça, et nécessite parfois des sortes de compromis ... quitte oui à devoir cacher certaines choses, avoir un jardin secret mais avant tout pour préserver la personne qu'on aime ... je pense respecter mon conjoint tout autant que les autres, je pense juste que j'ai aussi le droit d'exister et de vivre selon mes envies.
Me considérant comme une polyamoureuse (mais il parait que je ne le suis pas ... zut !) J'ai toujours dit à mon mari qu'il pouvait vivre d'autres histoires en dehors de moi tant que cela ne touchait pas notre couple, mais que je ne voulais juste pas le savoir ... il m'a toujours répondu que cela ne l'intéressait pas ... mais allez savoir ...

Voir dans le contexte

Discussion : Polyamoureuse ... qui se cherche toujours ...

Profil

Elfe66

le jeudi 03 mars 2011 à 00h16

tentacara
Il me semble important ici de distinguer deux choses : Un état de fait : être amoureux de deux personnes simultanément et devoir gérer les conséquences concrètes de la situation. Un état d'esprit : adhérer au principe selon lequel non seulement on peut aimer plusieurs personnes en même temps, mais aussi que ces personnes ne nous appartiennent pas, qu'elles sont tout comme nous-même en droit de connaître la réalité de la situation dans laquelle elles se trouvent et de faire leurs choix en fonction de cela. Il me semble qu'il y a eu une confusion ici d'une personne qui, constatant sa capacité d'aimer plusieurs hommes se déclare polyamoureuse en méconnaissant le principe le plus important, l'honnêteté. Je conçois aisément qu'elle ait peur de la réaction de son mari s'il apprend la vérité, mais en attendant, d'une part elle ne se montre pas telle qu'elle est (comment alors être aimée pour ce qu'elle est?), d'autre part, elle prive son mari de son droit à choisir sa propre vie (et j'entends sa vie réelle, pas l'illusion qu'elle lui propose).
Il ne s'agit pas de jeter la pierre ou de porter un jugement moral, nous ne sommes pas ici pour convertir qui que ce soit.
Mais je crois que pour tous ceux qui ont traversé toutes les épreuves et difficultés pour vivre leurs amours plurielles dans la lumière, dans l'honnêteté vis à vis d'eux-mêmes, de leurs conjoints et de leurs entourage, il est indispensable que la distinction soit très nette entre le polyamour et l'adultère.

Encore une fois je ne peux être d'accord. (ou peut etre seulement sur l'état d'esprit : je ne suis pas la polyamoureuse telle qu'on la définit, celle qui adhère au principe de clareté totale avec son conjoint et qui dit ouvertement ce qu'elle vit) mais :
- Pour la peur de la réaction de mon mari, on dirait que vous me prenez pour la femme chétive, qui a peur de recevoir le chatiment de son mari, j'ai peur pour notre couple, pour notre enfant, mais aussi pour l'équilibre même de mon mari qui serait capable de se détruire lui même s'il venait à savoir que je vis le polyamour, donc je le protège, je protège mon fils et je me protège. C'est aussi simple que ça
- sur votre phrase : "elle prive son mari de son droit à choisir sa propre vie (et j'entends sa vie réelle, pas l'illusion qu'elle lui propose).
Vous semblez là dire que je n'offrirais à mon mari qu'une vie mensongère, faite d'illusion, alors même que je n'ai jamais été autant sincère avec lui, que je ne lui ai jamais autant donné de mon amour, de ma présence, sans jamais un instant jouer ou faire semblant, autant vous dire que si j'avais du être autre chose que moi même avec mon conjoint, j'aurais largement fait le choix de partir, mais non ... je reste la même pour lui, rien n'a changé, et d'ailleurs même comme bon nombre de polyamoureux (ou si vous préférez "personne capable d'aimer plusieurs hommes) je me sens encore plus proche de lui quand j'aime ailleurs ...

Quelle est la meilleure solution finallement ? est ce celle de trouver ce juste milieu entre ne pas faire de mal à un homme qu'on aime depuis plus de 10 ans et vivre malgré tout un jardin secret pour justement rester soi même, ou est ce répondre mot pour mot à un principe qui dit qu'il faut que l'autre sache tout et risquer fortement de tout détruire, juste pour se donner bonne conscience ...
Franchement je ne sais pas... mais à aujourd'hui ... non ... je ne souhaite pas prendre ce risque, quitte à être considérée comme une "infidèle", encore un mot ... juste un mot ...

Voir dans le contexte

Discussion : Polyamoureuse ... qui se cherche toujours ...

Profil

Elfe66

le mercredi 02 mars 2011 à 23h43

Louise
Bonjour,
je trouve certaines réactions un peu brutales dans leur forme et un peu facile, pour tout dire. Un certain nombre de personnes arrivent sur ce site parce qu'elles se découvrent profondément amoureuses de deux personnes. Certes la définition du polyamour comporte l'honnêteté avec tous les amoureux, mais dans les faits cela n'est pas si simple. Se découvrir doublement amoureux (puisque vous refusez le mot "polyamoureux") à 35 ou 45 ans, embarqué dans un projet du vie avec quelqu'un, des enfants, rend les choses souvent plus difficiles. En effet, certaines personnes refusent absolument toute idée de non-exclusivité, malgré les discussions, les arguments, la liberté offerte, car ils ont des peurs ou des dégoûts qu'ils ne peuvent surmonter. Dans ce cas, on vie ses multi-amours comme on le peut, avec en effet la peur d'être découvert (parce que c'est probablement ce qui arrive un jour), le mal-être du mensonge, les contraintes que cela suppose... Un peu d'écoute à l'égard des personnes se trouvant dans ce cas me semblerait bienvenu... :-). a bientôt !

Merci Louise, je pense que tu as tout à fait exprimer ma situation et compris le pourquoi de ma réaction peut être agressive.
Car effectivement je suis une personne dans la vie de tous les jours, dans ses relations avec autrui qui a toujours tout fait pour ne pas froisser les gens, mesurant même jusque mes mots, qui a tjs tout fait pour protéger les gens qu'elle aime ... Je n'ai pas compris qu'on puisse, alors que je venais ici pleine de volonté d'échange, être si vite "cataloguée" et "jugée", chose qu'il m'est impossible moi de faire.
Aprés, je comprends le fond de ce qui m'est dit, je comprends que le vrai polyamour, tel qu'on le définirait dans un dictionnaire ou sur polyamour.info est celui n'autorise pas de cacher la vérité à son conjoint, sauf que pour le moment je n'ai pas eu le choix, ou bien que je n'en ai pas le courage parce que le risque de perdre mon mari était trop grand, le risque aussi de lui faire un mal fou, de lui faire du mal s'il apprenait cela (il a fait une dépression quand son ex. est parti pour un autre) était bien là ...
Pourtant ... il est possible qu'il sache ... parce que dans mon mensonge comme vous le dites, j'ai toujours laissé volontairement planer le doute dans sa tête, l'invitant peut être à entamer la discussion, mais doute ou pas, il m'a volontairement tjs laissé bcp de liberté, comme peut être pour me donner cette possibilité de vivre d'autres histoires en dehors de lui, mais ... sans jamais vraiment vouloir rien savoir plus ... les fois par contre où j'ai voulu lui parler du polyamour comme qq chose contribuant probablement à plus d'équilibre, comme un vrai mode de vie, lui faisant comprendre que ça pourrait nous convenir, je me suis vue limite presque menacée, je pouvais en parler de manière générale, mais aucunement pour nous deux, il était évident qu'il n'était absolument pas pour me partager avec un autre. Alors si je comprends certain, ma seule solution était de quitter mon mari ? être honnête et faire 3 malheureux ? mon fils, mon mari et moi ?
Peut être qu'un jour je franchirais ce pas, un jour ... mais à aujourd'hui, je préfère encore ne pas être qualifiée de polyamoureuse, et ne pas vivre le "vrai" polyamour (même si je le redis mes histoires sont de vraies belles histoires, plein d'humanisme, de partage, de don de soi à l'autre) plutôt que de casser un famille.
Merci cependant de vos mots et de votre compréhension.
Juste ... pour certains, je leur demanderais de mesurer leur mot, la forme a parfois autant d'importance que le fond ...car les mots peuvent faire trés mal parfois, surtout quand on souffre déjà bcp ...

Voir dans le contexte

Discussion : Polyamoureuse ... qui se cherche toujours ...

Profil

Elfe66

le mercredi 02 mars 2011 à 19h59

merci à toi Capucine, probablement quelqu'un qui comprend ...

Voir dans le contexte

Discussion : Polyamoureuse ... qui se cherche toujours ...

Profil

Elfe66

le mercredi 02 mars 2011 à 19h59

vous savez c'est trés dur d'entendre ce genre de choses, car je me sens si malheureuse dans ce non partage possible avec mon mari, dans ce que vous qualifiez de mensonge, comme prisonnière ... et pourtant si vous saviez comme l'amour que je porte à ces hommes est fort, intense, sincére ...
je me trouve injustement agressée par des mots que je ne peux entendre :-(

Voir dans le contexte

Discussion : Polyamoureuse ... qui se cherche toujours ...

Profil

Elfe66

le mercredi 02 mars 2011 à 19h50

alors si je suis celle qui trompe, qui n'est pas polyamoureuse, et bien je n'ai rien à faire sur ce site, à peine 1 jour que je suis là, je passe déjà pour celle qui trompe, qui n'est pas honnête, alors que je me suis expliquée dans les obstacles que je rencontre et qui sont douloureux pourtant pour moi.

Oui je crois que je n'ai pas ma place ici.

Voir dans le contexte

Discussion : Polyamoureuse ... qui se cherche toujours ...

Profil

Elfe66

le mercredi 02 mars 2011 à 19h44

Le petit Larousse définit ainsi l'adultère : ""fait pour un époux d'avoir des relations sexuelles avec une personne autre que son conjoint"
Ce qui me fait me sentir plus une polyamoureuse qu'une "infidèle" c'est que l'amour a sa place dans mes relations bien plus que la sexualité, je peux rester des mois sans vivre aucune relation d'ordre sexuelle, ne passer que des moments tendres ...
De toutes les façons si pour vous le polyamour n'est qu'une définition pour moi il reste un ressenti, je persiste à dire que ce n'est pas ce que je vis.
Vous feriez quoi vous si vous aviez la certitude de perdre votre conjoint si vous lui avouiez votre polyamour ? chacun ses choix, moi j'ai fait le choix de ne pas risquer de le perdre, et si certains veulent me qualifier d'adultère qu'il le fasse, ce qui compte c'est comment moi je ressens et je vis mes relations, le reste n'est que définition. Si je savais que mon mari pourrait accepter d'être un polyamoureux, ou d'accepter que moi je le sois, bien entendu je lui aurais tout de suite dit ... ceci dit je lui parle tout de même de mes amoureux, il connait leur existance, je lui en parle, sans qu'il ne connaisse juste la nature de ma relation avec eux ... si je pouvais éviter de mentir croyez moi je le ferais, j'ai horreur de mentir !

Voir dans le contexte

Discussion : Polyamoureuse ... qui se cherche toujours ...

Profil

Elfe66

le mercredi 02 mars 2011 à 19h06

bizarement non je n'ai jamais vécu ce que je vis comme un adultère mais bien comme un polyamour, sauf que, indépendamment de moi, de ma volonté,mon conjoint lui ne voulait pas l'accepter, c'est la seule différence ... Il est impensable pour moi de risquer de perdre mon mari que j'aime lui aussi, en allant contre sa volonté et en risquant de lui avouer qq chose qu'il n'acceptera jamais !
comment faire alors ?
Pour moi l'adultère consiste plus à vivre des aventures, pour ma part il ne s'agit absolument pas d'aventures, je vis mes amours exactement avec la même intensité qu'avec mon mari, je tiens à eux de la meme manière, et pour moi je ne mets aucune limite dans le temps à ces amours ...
Ah si tout dépendait de mon bon vouloir .. malheureusement ce n'est pas si simple ..

Voir dans le contexte

Retour au profil


Espace membre

» Options de connexion