Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Polyamoureuse ... qui se cherche toujours ...

#

(compte clôturé)

le jeudi 03 mars 2011 à 21h02

tentacara
Il me semble important ici de distinguer deux choses :

Un état de fait : être amoureux de deux personnes simultanément et devoir gérer les conséquences concrètes de la situation.

Un état d'esprit : adhérer au principe selon lequel non seulement on peut aimer plusieurs personnes en même temps, mais aussi que ces personnes ne nous appartiennent pas, qu'elles sont tout comme nous-même en droit de connaître la réalité de la situation dans laquelle elles se trouvent et de faire leurs choix en fonction de cela.

...

L'embêtant de la non-transparence, c'est que l'on ne peut partager sa joie; mais non plus sa peine, en cas de rupture avec un autre amour. Ca doit être... terrible. Rien qu'en pensant à ça, ça me suffirait pour rechercher la transparence, plutôt deux fois qu'une.

#
Profil

Elfe66

le vendredi 04 mars 2011 à 09h29

Wazaaa
L'embêtant de la non-transparence, c'est que l'on ne peut partager sa joie; mais non plus sa peine, en cas de rupture avec un autre amour. Ca doit être... terrible. Rien qu'en pensant à ça, ça me suffirait pour rechercher la transparence, plutôt deux fois qu'une.

Oui ça c'est une évidence et de plusj'ai récolté Tjrs bcp de souffrance en donnant bcp et en recevant peu parce que vivre cachée limite vraiment le partage de choses heureuses de la vie. Je le reconnais et je voudrais pouvoir évoluer sans barrage .... Vers ce vrai polyamour... Peut être trouverais je ici les conseils et le soutien nécessaire pour toucher enfin ce bonheur ... Merci à tous de vos mots et je suis désolée que mes messages aient crées ici des tensions. J'espère voir les tensions disparaitrent.

#
Profil

Polypoli

le vendredi 04 mars 2011 à 15h55

Tu peux ainsi faire ton petit tri personnel avec les contributions de chacun qui a mis du coeur a t'apporter son point de vue du moment et qui a pu éventuellement s'imaginer à ta place....d'oû les tensions.
Pourquoi être désolée que tes messages créent des tensions ?
Pourquoi vouloir qu'elles disparaissent,elles sont le ressort de la vie !
Pourquoi vivre dans l'illusion que tu peux évoluer sans barrage?
Ne déballe pas tout ,ménage tes amours et vous irez loin...
Quand tu es comblé(e),heureux(se) tes amours,ton enfant le ressentent et il n'est pas indispensable de les "provoquer" et les saoûler avec le déballage du bonheur vécu et de l'intimité partagée avec un autre.
En cas de peine liée à une rupture ou autre c'est à toi de choisir vers qui aller et qui est le plus à même de t'écouter et t'aider.Il est des malheurs personnels qui ne regardent pas tout son entourage qui peut aussi être ménagé plutôt qu'automatiquement impliqué.
Pour vivre heureux vivons un petit peu cachés.....

#
Profil

Blusher

le vendredi 04 mars 2011 à 18h05

@Polypoli: Tu lis ce que qu'écrit Elfe66 au lieu de chercher à tout prix à la faire vivre dans le mensonge?


Elfe66
Vivre cachée limite vraiment le partage de choses heureuses de la vie.

Il me semble qu'elle part d'un constat: vivre cachée entrave son bien-être et elle cherche des voies alternatives. Essayons de l'aider dans cette recherche plutôt que de lui proposer de rester dans une situation qu'elle juge elle-même inconfortable.

#
Profil

Siestacorta

le vendredi 04 mars 2011 à 18h30

blusher : heu, tu surinterprète pitett un peu le message de polypoli, qui dit juste "t'es pas obligée de tout dire, si tu doses la transparence ça ira".
La vérité n'est pas "une et entière", dans l'expression affective, c'est aussi important que ce que tu soulignes "faut pas tout garder pour soi, ça mine".

Elfe66 : : t'inquiètes pas des tensions entre forumeurs, c'est un phénomène naturel.
Les débats avancent comme ça, c'est rien de grave.
Ca pique parfois un peu, d'autres fois ça se congratule et se bizoute, quand on ne fait que l'un ou l'autre à la longue c'est fade, comme ne manger que des trucs à la vanille et jamais de piments.

Message modifié par son auteur il y a 10 ans.

#
Profil

Elfe66

le vendredi 04 mars 2011 à 18h42

Je trouve en tout cas ici des réactions et des avis sains et constructifs, riches et adultes ... je crois bien que ... ben .. je vais rester encore un peu avec vous ! ;-)

#
Profil

Polypoli

le vendredi 04 mars 2011 à 21h38

@blusher
tu t'es présenté :"Coach de vie spécialisé sur les problématiques ayant trait à la séduction et aux rapports amoureux"et je te souhaite de bien prospérer dans le domaine.....

Tu m'écris:
"Tu lis ce que qu'écrit Elfe66 au lieu de chercher à tout prix à la faire vivre dans le mensonge ?

J'ai évidemment lu Elfe66 bien avant que tu en doutes.
"chercher à tout prix à la faire vivre dans le mensonge"est un résumé surprenant de mes interventions.
Elfe66 se fait vivre toute seule et je m'abstiendrai de me proposer comme coach si elle a besoin de quelqu'un pour la faire vivre.Je laisse cette activité lucrative à d'autres....
J'ai le bonheur d'intervenir comme la majorité des intervenants sur ce site sans aucune arrière pensée mercantile......
Le mot "mensonge" était absent de mes interventions.
J'ai seulement cherché à l'inviter à la prudence et à éviter un déballage potentiellement perturbant de ses inquiétudes à ses proches qui ne sont pas forcémént en mesure de bien les analyser....

#
Profil

Elfe66

le vendredi 04 mars 2011 à 22h38

zina
Je suis bien désolée de ne pas avoir eu plus d'empathie. Il est vrai que les relations amoureuses, et surtout leur fin, la menace de séparation ou la séparation sont des situations très douloureuses - que l'on soit monogame, que l'on aime plusieurs personnes, dans la sincérité ou en le cachant.
Ce n'est pas facile, et je te souhaite de tout coeur Elfe66 que tu puisses trouver dans tes relations amoureuses <3 un équilibre et une situation plus heureuse :-) et moins douloureuse pour toi comme pour ceux que tu aimes. Mensonge, tromperie, polyamour ce ne sont que des mots. Ils portent des connotations, mais je ne voulais pas les employer dans une optique de jugement. J'ai manqué d'humanité avec mon rappel au vocabulaire. Je m'en excuse. :-/ Je suis vraiment désolée que la relation avec ton ami doive prendre fin. C'est vraiment triste de voir une relation se terminer, et de penser à la souffrance que cela implique. :-( Le déchirement de la séparation est l'une des pires choses que j'aie eu à vivre dernièrement, et je comprends la souffrance que tu peux ressentir. Francoise avec son expérience a des propos très sages. (+) Je n'ai pas envie d'être un bourreau. N'hésites pas à parcourir d'autres fils ici, qui ne se rapportent pas forcément à ta situation mais qui peuvent te permettre de mettre des mots et d'échanger sur tes souffrances et ta situation. Enfin je te souhaite la bienvenue en espérant des échanges apaisés sur ce forum, quand cela sera possible. :-) Message modifié par son auteur il y a 2 jours.

Vous êtes toute excusée Zina. Et merci pour cette belle intervention.

#
Profil

Elfe66

le vendredi 04 mars 2011 à 22h51

Polypoli
Tu aimais cet homme MALADE de jalousie donc incapable de t'AIMER.
Il t'a "plaquée" après avoir rencontré une autre qui correspond plus à sa nature et qu'il fera souffrir également.
Tu es la victime de la décision brutale de ce "MALADE" qui t'a tenue 6 mois;le gâchis aurait pu durer et être pire si tu lui avais caché ta vraie personnalité.
Tu es une belle personne, ton mari a une épouse formidable et aimante,ton enfant a une mère formidable et aimante,tes amoureux ont eu,ont et auront toujours une amoureuse formidable et aimante.
Polyaime encore et encore et tu seras encore beaucoup aimée......

Merci Polypoli pour tes mots (comme le dit zina, je ne sais pas si l'on peut se permettre ici de se tutoyer), des mots qui font plaisir. Ah si mon mari pouvait les entendre ... je l'aime, il le sait, mais j'ai compris que j'avais un coeur débordant de tant d'amou, que je ne pouvais me contenter de donner de l'amour à un seul homme (mais aussi recevoir d'un homme) qu'il me fallait le partager avec des hommes capable d'aimer eux aussi intensément, vivre des histoires tout aussi riches les unes que les autres avec comme dénominateur commun l'amour, la passion, le désir ... plus le temps passe et plus je me dis que jamais plus je ne pourrais revenir en arrière, pour n'aimer à nouveau qu'un seul homme.

#
Profil

Blusher

le samedi 05 mars 2011 à 11h52

Siestacorta
blusher : heu, tu surinterprète pitett un peu le message de polypoli, qui dit juste "t'es pas obligée de tout dire, si tu doses la transparence ça ira".
La vérité n'est pas "une et entière", dans l'expression affective, c'est aussi important que ce que tu soulignes "faut pas tout garder pour soi, ça mine". Elfe66 : : t'inquiètes pas des tensions entre forumeurs, c'est un phénomène naturel.

OK, Ca va mieux en le disant. (+)

#
Profil

PolyEric

le samedi 05 mars 2011 à 13h10

il y a une différence entre dire, raconter, et partager.

En général, les gens n´ accèdent pas au sentiment de vivre une sorte d´ amour universel, qui réunit plusieurs personnes, donc on ne peux pas partager avec ces gens là.

Par contre, quelques personnes peuvent comprendre (et non ressentir à notre place) que l´ on puisse aimer plusieurs personnes. Il se peut que ces personnes aiment plusieurs personnes mais comme ce ne sont pas les mêmes, cela limite le "partage".

Si on se contente de dire les choses, en se bornant aux faits, sans attendre que l´ autre ressente la même chose que nous et sans espérer qu´il s´ en réjouisse ca passe mieux.

On peut même parfois raconter, à condition de ne pas mettre trop de sentiments excluant l'autre, dans l'histoire. Il ne faut pas trop non plus raconter une histoire qui a exclue celui ou celle qui aurait voulu participer, ou alors lui proposer de venir avec la prochaine fois.

En ce qui me concerne je n´ aime pas trop ne pas être moi-même totalement. Mais la seule solution pour ce faire, est de n´être qu'avec ceux qui accèdent à cet amour à la fois sexué et universel. Autant demander à rester seul toute sa vie.

Arriver à trouver une personne comme cela qui te convienne ce serait déjà un miracle. De plus rien ne dit que tu laisserais de la place à cêtte personne tant tu as l´air de tenir à celles qui t'entourent déjà.

En fait un choix s´impose entre un principe et des personnes.

Prendre le principe renoncer aux personnes ?
Prendre les personnes renoncer au principe ?
Imposer le principe aux personnes ?
Laisser les personnes nous imposer leur principe ?

La solution ? Choisir.

Le fait de choisir ne supprime pas les souffrances, mais permet d'accéder à un certain bonheur. Chercher le bonheur ne consiste pas à fuir les souffrances. Car la souffrance nous suit même lorsqu'on la fuit, alors que le bonheur ne nous suit pas lorsqu'on y renonce sous prétexte qu'il fait souffrir. Si l'on gère sa vie en cherchant à fuir la souffrance, elle nous colle en permanence. Si l'on gère sa vie en cherchant le bonheur, alors de temps en temps on le trouve.

Chercher à éviter les souffrances revient à renoncer au bonheur.

Message modifié par son auteur il y a 10 ans.

#

ibisrouge (invité)

le samedi 05 mars 2011 à 14h38

à Elfe66 :
Tu as bien fait de venir sur ce site pour t'exprimer; Chaque cas est un cas différent et nous oblige à réfléchir et à comprendre. Personnellement j'ai appris à ne pas porter de jugement .
Ma femme n'était pas d'accord avec ma nature polyamoureuse . Après dix ans de disussions nous avons fini par divorcer . Heureusement nous n'avons pas eu d'enfant ensemble .
Aujourd'hui je me sens libre et je ne regrette rien .

#
Profil

PolyEric

le samedi 05 mars 2011 à 15h13

ibisrouge
.....Heureusement nous n'avons pas eu d'enfant ensemble ......
Aujourd'hui je me sens libre et je ne regrette rien .

J'ai eu un enfant avec une femme qui n'était pas poly et on a fini par se séparer. Aujourd'hui, moi aussi je me sens libre. Mais en fait, je ne regrette pas d'avoir eu cet enfant, j'en suis même heureux. D'ailleurs, à ma connaissance, il n'en n'a pas spécialement souffert. Si j'avais attendu d'avoir une femme poly pour lui faire un enfant, pour le coup, je l'aurais regretté, car je n'aurais pas eu d'enfant.

Message modifié par son auteur il y a 10 ans.

#

ibisrouge (invité)

le samedi 05 mars 2011 à 18h56

Eric 49 :
Alors c'est parfait !

#

(compte clôturé)

le mercredi 09 mars 2011 à 18h24

Eric_49
J'ai eu un enfant avec une femme qui n'était pas poly et on a fini par se séparer. Aujourd'hui, moi aussi je me sens libre. Mais en fait, je ne regrette pas d'avoir eu cet enfant, j'en suis même heureux. D'ailleurs, à ma connaissance, il n'en n'a pas spécialement souffert. Si j'avais attendu d'avoir une femme poly pour lui faire un enfant, pour le coup, je l'aurais regretté, car je n'aurais pas eu d'enfant.

Tu n as eu qu un seul enfant????

#
Profil

PolyEric

le jeudi 10 mars 2011 à 22h46

Non, j'en ai eu deux, mais le second enfant, je l'ai eu avec une autre femme. Avec elle, on se sépare, puis on se remet, puis on se sépare, puis on se remet. D'autre part, elle est poly (enfin, c'est ce qu'elle dit, car c'est plus une histoire de sexe qu'une histoire d'amour à mon avis, enfin c'est difficile à savoir, on n'est pas dans la tête des gens, justement c'est le sujet du moment avec elle).

Je n'ai pas parlé de mon second enfant à ce moment là, car ça ne collait pas dans le contexte d'un enfant avec une mono dont je me sépare de façon ferme et définitive. Mais pourquoi, me poses tu cette question ? Est-ce si important le nombre d'enfants ? Ou ta question était pleine de sous entendus ?

Hum, hum. Capucine, enlève ta cape d'invisibilité que tout le monde comprenne.

#

(compte clôturé)

le vendredi 11 mars 2011 à 09h46

eh bien je m explique:
Je savait d' apres mes sources que tu en avait deux (' d enfants)
Donc ca m etonnai que tu n ai pas mis de S.
Quand a savoir si elle est poly ou pas je pense que c est assez clair.
Mais on a pas tous la meme notion de la mise en pratique.
Je developpe: mes mecs je les aime (eh oui)
C est etonnant mais c est veridique.
Les deux font partie de moi seules les doses sont differentes.
Et puis la vie fait que certaines histoires sont plus simples que d autres.
On croit s etre trouvés ,retrouvés hors qu on s est juste effleurés.
Je cogite mon brave et c est pas simple;
A force de vivre libre et gratuite sans me poser de questions
arrive un jour ou elles te sautent a la figure.(les questions)
Me voici donc en pleine meditation , eh oui tout arrive!
Permet que je garde ma cape encore un instant,le temps de me comprendre moi meme.

#
Profil

aime_mi_trente

le vendredi 11 mars 2011 à 13h36

Elfe66, j'ai connu à peu près le même genre de choses que toi (j'en ai parlé d'ailleurs sur ce forum). J'ai juste tenté d'aller plus loin que toi avec ma femme, qui a découvert mon autre histoire l'an dernier. Elle avait déjà lu un livre de Françoise Simpère, mais mise en face de la situation elle m'a dit ne pas pouvoir l'accepter. Elle m'a laissé entendre que si je me planquais suffisamment et que ça ne changeait pas ma disponibilité pour elle, ça devenait mon problème, mais qu'elle ne voulait pas en aucun cas le savoir.

Evidemment, c'est "l'autre", qui au bout d'un certain temps, n'a plus supporté les contraintes d'une telle situation, ce que je trouve tout à fait normal.

Autant dire que, comme toi, à chacun de ces épisodes, je n'ai pas vécu les passages les plus joyeux de ma vie.

Là je suis dans une période "calme" de ma vie, ce qui me permet de me concentrer sur d'autres choses (famille, travail, amis, sports...). D'approfondir avec plus de tranquillité ma réflexion sur ce genre de sujets. Mais je sens toujours profondément, comme toi, que j'ai besoin d'être ouvert à d'autres possibles, sans que cela ne réduise en aucun cas à l'amour que je porte à ma femme. Et j'espère que le temps, le sens dans lequel évolueront les choses, rendra ma femme plus réceptive à un un modèle (le polyamour) qu'elle ne désapprouve pas dans sa logique ou sa morale, mais qui ne colle simplement pas à son envie de m'avoir tout à elle (chose qui d'ailleurs est parfois pesante pour moi).

Mais j'ai conscience aussi que je ne suis pas près de trouver une partenaire qui supporte toutes ces contraintes... A moins peut-être d'avoir les mêmes, ce qui a au moins le mérite d'aider à se comprendre et d'être équilibré, même s'il y a l'inconvénient majeur de la complexité de gestion des disponibilités communes. Bref, vastes questions, que d'autres doivent connaître ici.

#

Bonjour moi c'est Tristan :) (invité)

le dimanche 24 mars 2013 à 01h09

Message modéré pour la raison suivante : Ce site n'est pas un site de rencontres....

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion