Polyamour.info

titane

titane

Phnom Penh (Cambodge)

Participation aux discussions

Discussion : Fête du travail [1er mai]

Profil

titane

le samedi 25 avril 2009 à 17h19

donc les patrons y produisent rien eux... ils consomment et récompensent...

Et l'amour dans tout ça ?... consommation, production, récompense ou compensation... économie de l'amour ?

Existeraient-ils des prolétaires de l'amour ? des paysans de l'amour ? une Internationale de l'amour ?

Voir dans le contexte

Discussion : Comment ne plus être jaloux

Profil

titane

le samedi 25 avril 2009 à 16h10

mais alors on fait comment ?... prendre conscience ferait déjà baisser la pression... en nous débarrassant des pas mal d'illusions et idoles construites... renforcer sa confiance, son estime de soi, sa spontanéité ferai remonter une chaleur humaine plus adéquoite également...

Pression, chaleur.. et hop !: Sublimation !

Voir dans le contexte

Discussion : Comment ne plus être jaloux

Profil

titane

le samedi 25 avril 2009 à 16h07

"Gérer son énergie"... la sublimation en phyqiue est une gestion de l'énergie justement en fonction des conditions de pression et de température... c'est comme ça que de la glace on peut passer à la vapeur directement...

Travailler sur soi serait donc de se créer des conditions de "pression" et de "température" internes qui nous premettrait de"faire quelque chose de socialement reconnu" avec notre jalousie... certains le font "naturellement" car ils sont déjà dans ces "conditions"... d'autres doivent y travailler... c'est tout...

Voir dans le contexte

Discussion : Fête du travail [1er mai]

Profil

titane

le samedi 25 avril 2009 à 16h04

Oui j'adhère... mais c'est quoi un "travailleur" ? C'est quoi "produire" ?

Voir dans le contexte

Discussion : Fête du travail [1er mai]

Profil

titane

le samedi 25 avril 2009 à 15h46

Seuls les ouvriers travaillent ?... et les cadres eux, ils font quoi? et les patrons ? et les femmes au foyer ?

fête du travail ou des travailleurs serait la fêtes de tout le monde ! J'y serai !

Voir dans le contexte

Discussion : Comment ne plus être jaloux

Profil

titane

le samedi 25 avril 2009 à 15h45

Ce que je proposais plus haut était d'aborder la jalousie couche par couche... car dans chaque couche il y a quelque chose à méditer et à dire...allant du discours politique, philosophique, éthique à une certaines psychologie et spiritualité...

Non?

Voir dans le contexte

Discussion : Comment ne plus être jaloux

Profil

titane

le samedi 25 avril 2009 à 15h42

Pour ma part j'ai apprécié cette distinction couche par couche das l'article cité plus haut:

Couches superficielles:
1- nos croyances dysfonctionnelles
2- nos projections
3- notre envie
4- notre culpabilité

Couches profondes:
5- nos peurs et nos angoisses
6- nos peurs infantiles
7- peur de l'amour, de la mort et du néant

Le coeur de la jalousie:
- notre ego ! et ses constructions névrotiques

Au coeur de la jalousie serait une illusion: notre ego... donc la jalousie est également une illusion névrotique de notre ego... en ramenant l'ego à sa place, on remettrait la jalousie également à sa place... donner une place à la jalousie prend alors tout un autre sens que celui proposé par S@m... ou bien est-ce ce que tu voulais dire S@m?

Se libérer de la jalousie serait de se fondre dans une certaine confiance existentielle qui au lieu de nous séparer des autres nous en rapprocherait mais sans attachement ou possessivité... et même pas la possessivité de son propre corps (même si c'est dans la Déclaration universelle des droits de l'homme qui n'a rien d'universelle sinon le titre! mais qui est plutôt bien ethnocentriste comme nous le rappelle le monde mulsulman et l'Afrique!)

En plein coeur de la jalousie serait notre attitude fondamentale face à l'existance et au néant, non pas comme "vide" mais comme "plein" de tous les possibles, source de toute créativité...

Aimer au pluriel c'est experimenter cette créativité sans cesse renouvelée... expérimenter cette attitude "positive" et "optimiste" face aux autres... sans possession ni exclusion aucune... juste aimer quoi...

Voilà... ce que je ressens... juste un ressenti bien sûr... pas une théorie, ni des idées...

Bises à toutes et tous

Voir dans le contexte

Discussion : Comment ne plus être jaloux

Profil

titane

le samedi 25 avril 2009 à 15h30

Merci Clémentine pour cette distinction entre envie et jalousie... distinction que j'essayais de faire également en reprenant les exemples de S@m... il me semblait que dans l'exemple où S@m présentait le fait de ressentir de la jalousie face aux performances de ses camarades acteurs ou face à une phrase qu'il aurait aimé avoir écrite, que cela ressemblait justement davantage à de l'envie... peu reliée (mais reliée parfois) à de la jalousie... je suis donc d'accord avec toi. Cela est relativement bien "expliqué" également dans l'article "Réflexion sur la jalousie" présenté sur le forum polyamour.be... une simple couche superficielle qui nous nous offre pas réellement une opportunité de faire un vrai "travail sur soi", comme tu dis, face à la jalousie...

La jalousie comme une "aggressivité" projetée sur l'autre, ma parait un peu réducteur... cette "violenbce" est plus souvent gardé et vécue à l'intérieur du jaloux... ce qui n'enlève rien au problème d'ailleurs.... la distinction entre "objets" et "sujets"... mouais... parmi les "objets" il peut y avoir des phénomènes (performances de ses amis acteurs) ou des évènements (un concert, un coucher de soleil... qu'on aurait manqué) j'imagine... why not?

La sublimation n'évite pas la travail sur soi... elle en est le résultat. Avant de sublimer on doit apprendre à "suivre toutes les étapes" du travail sur soi... une fois traversées et retraversée, cela apparaît de plus facile et la sublimation est alors plus "naturelle"... normalement en phyique avant de passer du solide à la vapeur (sublimation) on doit passer par létape "liquide": la fusion puis l'évaporation... mais dans certaines conditions on peut passer par la sublimation directe... c'est l'avantage du "sage"...

Je crois sincèrement que dans la jalousie il fait éviter cette dualité apparente et trompeuse entre "moi" et "autrui"... la jalousie est avant tout une souffrance intime et personnelle même si elle a été "provoquée" par un phénomène ou une personne "externe"... mais bien souvent elle est provoquée par une "idée", une "projection", une "imagination"... tout est dans la tête !... ou dans le ventre...

Voir dans le contexte

Discussion : Comment ne plus être jaloux

Profil

titane

le samedi 25 avril 2009 à 13h56

Bonjour à tous...

Oui je crois que l'essentiel serait de reconnaître le "phénomène" de la jalousie sans for cément le juger, en effet. je rejoins volontier S@m. Lui "donner une plcae" searit d'avoir le choix entre une réaction "négative", axée sur la sécurisation et la possessivité, ou une réaction "positive" axée sur le lâcher prise, la confiance et l'estime de soi...

Sublier la jalousie pour en faire une énergie créatrice, why not... dans ce que j'ai compris des propos de S@m, je ne crois pas que ce soit de la "jalousie" ou alors qu'une des couche superficielle ressemblant davantage à de l'envie... "pourquoi pas moi?"...

Encore une fois on parle de phénomènes et concepts, certes liés à la jalousie, mais pas forcément dans les mêmes registres.

Voir dans le contexte

Discussion : Appel à participation pour reportage sur le Polyamour

Profil

titane

le jeudi 23 avril 2009 à 16h55

Dans les théorie sur la pauvreté, la pauvreté sociale (et donc son pendant "richesse sociale") existe bien... on parle alors de capital social... le dernier filet de protection des pauvres justement...

En Afrique par exemple c'est la grande richesse ! en effet...

Suis donc d'accord qu'une décroissance de ces richesses virtuelles dites monétaires ou matérielles... la crise nous le montre aussi bien, provoquant toute une série de "mobilisations sociales"...

Notamment contre la Kunk culture... désolé..

Voir dans le contexte

Discussion : [Le site] On avance

Profil

titane

le jeudi 23 avril 2009 à 11h49

OK... je n'échappe pas à l'intellectualisation et à la circonlocution... vous avez raison... et je suis partisan du bon mot au bon endroit... en tant qu'écolo chaque mot à sa propre valeur non dans l'absolu mais par les relations qu'il a dans le texte en question... donc oui... j'y suis allé un peu trop "gratuitement"... mea culpa et pardon...

mais je crois quand même que certaines personnalité féminines ont plus d'équilibre dans leur propos et une certaine sagesse dans leur économie de mot... mais bon juste une perception... et puis on a tous une sensibilité féminine ce n'est pas une exclusivité des femmes !.. question de "genre"...

Douce journée

Voir dans le contexte

Discussion : Appel à participation pour reportage sur le Polyamour

Profil

titane

le jeudi 23 avril 2009 à 09h09

Je suis d'accord avec Clémentine... ce n'est même plus du libertinage médiatique mais du fast-food avec pratiquement que de l'emballage autour d'une formule plus ou moins choc... on prétend provoquer des "sensations" et on s'arrête là... un petit effet "kiss cool" et c'est fini...

Voir dans le contexte

Discussion : Comment ne plus être jaloux

Profil

titane

le jeudi 23 avril 2009 à 09h04

Vive les femmes, leur pragmatisme, leur simplicité et leur vraie présence... c'est reposant et même enrichissant...

Voir dans le contexte

Discussion : [Le site] On avance

Profil

titane

le jeudi 23 avril 2009 à 09h00

Pour ma part je suis très impressionné par tous ces "gros mots" que l'on colle trop souvent à ce sujet: "valeurs traditionnelles", "civilisation finissante", "individualisme hédoniste", "éthique" et "conscience humaniste"... wow...

Tout ça pour parler de petites observations symptômatiques; anecdotiques et superficielles d'une chose simple, qui existe avec ou sans nous et depuis si longtemps et qui reste bien mystérieuse... la vie et avec elle l'amour... mqis je comprends ces mots sont un peu cuculs et ne font pas très sérieux.

Portant j'aime bien moi... ce doit être mon "éducation" écolo... qui m'amène à me méfier de toute linéarité (avec un début et une fin) et de toute "cristallisation" de formes et de concepts alors que tout est mouvant, fluide et interrelié...

Toutes ces étiquettes sur des petits phénomènes perçus et mal compris me semble de la même trempe que ces petites feuilles d'or que l'on dépose sur un Bouddha et qu'ob laisse s'envoler au vent... de la valeur bien éphémère...

Je trouve en général que les femmes ont bien moins peur de parler simplement et avec leurs tripes (comme tu dis Clémentine) que les hommes qui se camufflent derrière soit des langages crus, soit des circonvolutions intellos... par pudeur? manque de sensibilité? timidité? manque de savoir-faire? ou manque de savoir-être?

"Wouah, j'déconne..."...

bises ensolleilées

Voir dans le contexte

Discussion : Comment ne plus être jaloux

Profil

titane

le mercredi 22 avril 2009 à 14h39

Cette "thèse" s'appelle la vie, non?... un titre très court et qui s'écrit en une vie...

je suis d'accord pour ce que tu propose Clémentine l'archiviste... je voudrais retourner sur cet article donc et proposer les différentes "étiquettes" avec une amorce de discussion...

Voir dans le contexte

Discussion : Comment ne plus être jaloux

Profil

titane

le mercredi 22 avril 2009 à 12h05

wow... je suis heureux d'apprendre avec ton esprit clair et vif... bien vu avec la différence entre unique et indivis... merci... chaque quartir de Clémentine est juteux et plein de saveur...

je pensais retravailler l'article sur la jalousie (en couche d'oignons) comme point de départ... quite comme tu le dis à en rajouter et modifier..

La question est de savoir si on peut traiter tout dans cette discussion là ou si on ouvre des nouvelles discussions pour chaque couche?

Bowaz, qu'en pense-t-il?

Voir dans le contexte

Discussion : Comment ne plus être jaloux

Profil

titane

le mercredi 22 avril 2009 à 11h27

On parle bien avec la même sensibilité Clémentine.

En partant de ton individualité, tu pars de cette dimension physique, de cette souffrance au ventre. ce que tu propose alors c'est de faire un travail sur toi (avec des clés que tu manipuleras à ta façon! des clés ne sont que des "outils" l'artisan de ta libération reste toi!): traverser ta souffrance et non simplement changer d'habitude (changer d'habitude peut être une grande souffrance!)...

ce que j'imagine ce serait d'offrir un "jeu de clés" qui permettrait à chaune de nos individualités d'explorer notre jalousie selon les différentes configurations... justement pour moi proposer un "jeu de clés" et non une recette généraliste, permettrait de combiner selon nos individualités propres...

Ce qui me "frustre" un peu dans ces discussions c'est que chacun partage son "vécu" surlequel il est difficile de régir car ce vécu est unique et "indivis"... c'est un point de départ mais ensuite que peut-on en tirer avec quoi les autres individualités pourraient "jouer"?

Echanger va audela de jutxtaposer des individualités, non?... il faut que les intimtés se créent et pour cela ils nous faut des "clés" pour ouvrir mutuellement des "portes" entre individualités... quelque chose comme ça...

Voir dans le contexte

Discussion : Comment ne plus être jaloux

Profil

titane

le mercredi 22 avril 2009 à 11h04

Clémentine, proposes-tu d'échanger sur nos configuration de jalousie? ou sur nos différentes "couches" à partir desquelles nous pouvons ressentir de la jalousie?

Dans le premier cas j'ai bien peur que chaque individu ou "couple" aura sa propre configuration. Par contre ce qui pourrait être intéressant serait de partager des "clés" pour identifier, reconnaître et délier nos différentes "jalousies" selon les configurations changeantes et mouvantes... non?

Je suis d'accord avec toi pour le "je" unique qui veut se connecter à d'autres "je"... pour cela il faut établir des clés d'échanges et de communication qui évolueront bien sûr...

C'est cette identification de "clés" couche par couche puis dimension par dimension qui me paraissait intéressant et qui transparait dans toute cette discussion... les souffrances "jalouses" sont autant de signaux d'alarme qui doivent être reconnus et "traités" dans notre "je" unique afin d'agir en toute conscience... d'ailleurs la jalousie est une superbe opportunité d'éveiller sa conscience. cette discussion le démontre clairement; non?

Voir dans le contexte

Discussion : Comment ne plus être jaloux

Profil

titane

le mercredi 22 avril 2009 à 10h29

Bonjour à tous... je retrouve des "connaissances" d'autre fora sur les même sujets... salut à toutes et tous!

Je crois que la jalousie est avant tout un épiphénomène qui ne peut être abordé d'un seul coup. Il est multiforme et à ses origines diverses dans nos histoires, nos valeurs et nos peurs des plus superficielles ou plus intimes.

Il est difficile de parler de la jalousie en tant que processus et de jalousie en tant de manifestions en même temps. Comme il est impossible d'appréhender à la fois la matière et l'énergie (selon Einstein bien sûr)... Je crois que c'est la même chose pour la Jalousie...

Pour faciliter la discussion je pense qu'il faut aborder chaque "couche" de cet iceberg séparément, non?

La jalousie est également connectée à des aspects physiques, d'éthique perso (on le voit dans ton dernier message Vitamines), de morale... mais aussi de spriritualité si on pense à se libérer pour être plus et "mieux" heureux...

Donc non seulement plusieurs couches... mais des ramifications diverses et variées... peut-on aborder cela en une seule discussion on devrait-on (toujours un peu artificiellement) séparer les couches et les dimensions ?

Je pose la question...

Voir dans le contexte

Retour au profil


Espace membre

» Options de connexion